Aller au contenu


Memorial Fatalis Adventure


15 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
C.S.Roy

      Mitochondriaque tri-polaire

  • messages 3 107
  • Inscrit(e) : 01 septembre 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 193 (Étoile montante)

! NOTE AVANT-PROPOS !

N'oubliez pas de lire la partie en gris à la fin de ce "petit" texte d'intro qui son les dernières consignes avant de se lancer ^^
(encore désolé pour le retard mais bon je profite du fait que je ne doive plus faire de travailles pour l'unif avant les exams, un fois lancé ça roule comme un obèse qui tombe dans une rue de San-Francisco comme disait ma grand-mère Ornithorynque gigolo)



Couleur des persos
C-S-Roy
Soma (deuxième personnalité de Roy)
Gotferdék (PNJ)


C.S.roy était mitigé quand a la conclusion de sa mission , sa caisse s'était ramassée des cartouches slug à sabot à hyper vélocité cal 12* le moteur a raqué et lui par miracle s'en est sorti indemne par contre sa voiture pourrais servir de passoire, d'ailleurs il se demandait encore comment des junkies avaient fait pour trouver des telles cartouches dignes des troupes d'assauts aéroportés de l‘euro-shield, de plus il avait du faire appel à un service extérieur pour la rapatrier et lui fut bon pour faire le trajet à pattes avec 6 corps à traîner.
Il s'en était ramassé plein le tronche et avait du griller la moitié de ses cibles au point des les rendre méconnaissables ce qui fit qu'un quart de la prime ne lui fut pas versée, et histoire de vérifier la théorie de l’emmerdement maximum avait perdu son arme à feu qu'il venait de faire modifier et lui avait coûté un pont.
Au retour il remarqua que ça planque avait été saccagée par un groupe de petites frappes dont il avait fait incarcéré le chef en le capturant, il du donc faire un petit "nettoyage"... quand le chef sortira il n'aura plus personne à diriger (soma n'a pas apprécié que l'on s'en prenne à son frigo).
Par contre par coup de bol il tomba sur un fournisseur de cyber-drogues extrêmement recherché ce qui au final pu lui permettre de payer tous les frais et mettre à neuf sa planque, maintenant prochaine étape retaper sa caisse et remplacer son équipement pour être de nouveau paré à toutes éventualités, même si ses deux lames étaient intactes il fallait mieux avoir de quoi se tenir à distance.

il se dirigea donc en direction du panneau de missions des BladeRunners* de son coin en se promettant de ne plus jamais allé dans ces no man's land seul, trop de risques pour des gains qui au final partent en fumée.
Le panneau a pour particularité d'avoir un... bazar qui s'est construit autour, il joue le rôle de bar, atelier de mécano, armurerie de base et dispose d'un coin de médecine d'urgence, à côté de cela c'est le coin idéal pour obtenir des infos ou avoir des choses que l'on ne peut normalement pas se procurer en tant que "civils" et point non négligeable rencontrer d'autres BladeRunners et avoir différents contactes.
Le nom de ce fourbi fait de tôles est le Gunsmtiths Lynx tenu par un imposant semi ork à la face marquée par de rudes années en tant que BladeRunners et depuis tenancier du bar, Gotferdék est son nom et dur est son coup de trique.
C.S.Roy le connaît depuis qu'il a ouvert le bar quand lui-même était tout nouveau BladeRunners (en fait il était son premier contrat pour installation illégale d'une échoppe autour d'un panneau de mission mais C.S.Roy se fit mettre dehors manu militari et quand la police vint arranger elle même les choses son comportement l'ulcéra ce qui fit qu'il aida son ancienne cible) depuis ils sont amis et le Gunsmtiths Lynx est devenu un coin particulièrement connu du Dépotoir*.
Ha oui n'oublions pas de situer le lieu, le Dépotoir est ce qui fut jadis un bidonville à la frontière de la Belgica (le lieu étant considéré comme trop "stricte" pour une vie normale si l'on est pas militaire) comme l'on en croise partout mais il fut si florissant qu'il devint une ville gardant le nom de ses origines. Le Dépotoir se trouve proche de la frontière de ce qui fut la France et la Belgique (enfin il s'étale sur les deux) dispose de sa propre autonomie, police, etc. Un véritable ville mais en moins aseptisée que les villes modernes High-tech...

C.S.Roy pénétra dans la rue menant au Gunsmtiths Lynx par un début de soirée étouffant de châleur, le sol était parcouru d'une onde indistincte lui donnant un aspect irréel et intangible. Alors qu'il était à mi chemin du bar un pluie torrentielle d'été éclata de même que le grondement sourd d'un orage dardant ses arcs électriques, la pluie délavant le sol encore chaud laissa s'échapper des volutes de chaleur amenant aux narines de C.S.Roy une odeur musquée et acide de terre chaude et humide se mêlant à celles que l'on peut trouver dans une rue marchande par un soir d'été d’affluence, là où restaurations ambulantes, huiles de graisse pour machines, de poudres et de relents éthyliques se rejoignent.
C.S.Roy arriva détrempé au Gunsmtiths Lynx, il poussa la porte à double battants d'où s'échappait en spirale des fumerolles de tabac chargées de l'odeur collante de bière de mauvaise qualité et d'où dégoulinaient de gras rire. Il pénétra dans le bar les cheveux plaqués contre son visage l'eau ruisselant sur sa veste, il s'approcha du comptoir laissant derrière lui une traînée de gouttes s'incrustant dans le planché de bois poussiéreux, arrivant au comptoir il y jeta ses deux armes (PS: une machette et un dague longue CF description perso) et apostropha le tenancier Gotferdék.

[alors vieux débris cette fumée qui sort par la porte ce sont tes implants qui chauffent?]

Celui-ci se retourna prompt à assener une claque dont lui seul à le secret à ce client trop bavard quant il le reconnut, il partit dans un rire gargantuesque et lui assena plutôt une énorme claque amicale dans le dos ce qui eu pour effet de coller C.S.Roy au bar

<HAAA Soma ai failli t’assommer>

[ce jour là n'est pas arrivé semi-tas de boulons]

<je t'ai dja foutu une rouste je peux le refaire>

[à cette distance tu finiras en torche humaine avant... enfin torche orqueste]
-on dit orquoïde-
[rien à carrer]

<ha ha ha toujours pareil à toi même, z'êtes venus pourquoi? pas pour filer un coucou au vieux Gotferdék>

-pas vraiment, la dernière mission ne c'est pas passée comme je le voulais et des crétins ont saccagé ma planque-

<oui j'ai entendu ça, toi qui venait de retaper ta caisse et de finir la déco de ta plaque c'est pas de bol>

[bon j'ai pu me défouler, ils risquent pas de recommencer ]
-bha le contrat m'a permis de remettre un peu d'ordre par contre la caisse n'a pu être que rapatriée et vu les dégâts la réparer va coûter un pont. Donc c'était pour voir si t'avais pas deux trois missions rapportant gros histoire de se renflouer-
[et où l'on peut cogner sans retenue parce que escorter bobonne non merci quoi, nous sommes des Bladerunners non d'un réplicant]

<j'vais voir ce que j'ai pour toi, tiens avant que j'oublie un certain groupe les "Redsun Camorrier" m'a envoyé une mission directement adressée à ton nom, enfin un de tes allias, le moins connu t'as du bol que j'ai une bonne mémoire par contre tu pourrais me dire comment ils t'ont retrouvé tu m'avais jamais parlé d'eux>

[YEAH avec eux c'est garantit cent pour cent éclate]
-hum... une organisation souterraine italienne de l'époque où j'étais détective privé en Italie... Passons donne moi ça je préférerais que le Burnin Re-Generator reste méconnu ici-

<okay comme tu veux bon j'ai deux autres contrats qui rapportent gros... Mais l'un deux est du style "tu pourras te servir de ta fortune à condition de t'en sortir vivant" de plus il faut être enregistré, ce que tu es>

[Inscription limitée? hum on aura licence To Kill alors]
-tu te gênes d'habitude?-
[non mais cette fois-ci je pourrais le faire sans retenue]
-bon donne les trois contrats avant que Soma pète un câble-
[sert-nous une bière Silly-ammonium et pas une plate en même temps qu'une bolée de ta bouffe la plus comestible j'ai encore des papilles gustatives moi]

<les autres Orques ne se sont jamais plaint tu sais>

[c'est bien là le problème]


Gotferdék partit dans un rire Gargantuesque le servir en laissant les fiches de contrat sur la table, Roy les examina, il prit la Holo-plaque* et appuya sur le verrou qui révéla le texte:
Spoiler

Après avoir pris connaissance du document il le reposa puis pris le second pendant que Gotferdék arriva posant un imposant plat ressemblant à un ragoût et une pinte. Soma commençant à manger pendant que roy prenait connaissance du second document


Spoiler

Au vu de l’importance de la seconde mission il ne prit pas la peine de lire la troisième holo-plaque, il confirma la mission de l’Euro-shield et prit la plaque de l’autre et remis la troisième au barman
-bon apprenons de la dernière épopée que cette expédition histoire qu'elle ne se transforme pas en saga avec la mort du héro à la fin-
[ce serait bête pour toi]
-si je meurs, tu meurs aussi-
[que tu dits, bon tu veux acheter un exosquelette en adamantium avec gatlings et railguns anti-char ?]
-MAIS NON BON SANG, je veux dire recruter du monde et plus partir en solo-
[mais on ne part pas en solo, je peux faire l'annonce ?]
-physiquement je veux dire, et oui vas-y mais ne tape pas tout le mode tu vas les faire fuir-
[pas de problèmes]
-mais avant... Gotferdék tu veux bien mettre ces infos en vente dans une semaine ?-
Roy donna un cristal mémoriel cubique à Gotferdék
<mais ce sont les coordonnées de ta planque avec l'équipement et les système de défenses, t'es sur de vouloir faire cela?>
-aucun soucis j'aurais déjà tout revendu et je ne serais plus là à ce moment là, un fois l'argent récupéré tu prends ta com et verse l'argent aux adresses indiqué dans le cristal-mémoriel-
<comme tu veux>
[bon let's go dudes]
Soma prit le contrôle se dirigea vers la table la plus proche, qui fut celle où un pauvre hère mangeait sans savoir qu'un soma allait lui tomber dessus.
En effet pour avoir l'attention de l'assemblée il ne trouva pas meilleur méthode que t'écraser la tête du pauvre hère contre son assiette l'assommant et captant l'attention de l'assemblé pas plus étonnée que cela étant habitué à "l'animation dans ce bar", se servant de la tête du pauvre hère comme appui pied et héla la foule de par ces paroles digne des plus... sans-gênes vétérens n'ayant pas vu un truc pouvant servir de femme de près ou de loin.

[Hey les bouseux ! Z'en avez marre de glandouiller dans ce buibui ? De faire des jobs minables sans adrénaline et où vous ne pouvez rien tuer ? Envie de prendre des vacances pour faire oublier votre sale face de rat mutant enrhumé ? J'ai LE job qu'il vous faut]

-Quand je t'ai dit de ne pas taper les gens par extension j'entendais ne pas provoquer de bagarres non plus en poussant les gens à bout, déjà que tu en a assommé un qui n'avait rien demandé à personne...-

[JUSTEMENT ! il était trop calme que pour traîner ici il était louche c'te mec et puis comme cela tout le monde m'écoute]

Reprend à l'adresse de l'assemblé habituée à ce qu'il se dispute avec lui-même

[ces deux jobs sont de catégories S, grosse prime mais grosses emmerdes et odeurs de poudres et de sangs à foison, tout le monde est le bienvenu mais je vous préviens que les aimants à balles je ferais en sorte de m'en servir comme bouclier alors les idéalistes et les vantards feraient bien d'aller au lit Nounours est djà passé, laissez les vrais chasseurs entre-eux]

-LE NOUNQUOI ?-

[Chuuut m'interromps pas vil yaoiste.... je disais donc que les bras cassé je m'en servirai d'instruments de déminage vous percutez ? Sinon je vous percute. Ce sera tué ou être tué à certains moment et savoir fermer son claque-merde dans d'autres, soyez pro et vous reviendrez en vie à défaut d'entiers pour claquer votre oseille. BON ! les intéressés ou les inconscients devront le signaler à la cafetière verte...]
Gotferdék lui décocha un regard noir
[... il vous donnera toutes les infos nécessaires, c'est à dire pas grand chose si ce n'es le lieu de rendez-vous (en français dans le texte)]

La tonitruante annonce un fois faite il retourna auprès de Gotferdék pour lui donner les derniers détails et instructions

[une chose de faite]

-oui mais laisse moi m'occuper du reste ou cela va finir en bagarre généralisée et l'on a pas de temps à perdre en de tels batifolages-

[C'est bien dommage]

-Donc Got, le intéressés tu me les envois au garage de Goebs Dokin c'est de là que l'on partira-

se retournant vers l'assemblé Soma vociféra un dernier point omis

[HEY les briscards des bacs à sable ! Ne prenez que l'équipement, les vivres et munitions le moyen de transport sera mis à disposition... Sauf si vous vous rameutez à quarante voleurs dans quel cas je me verrais dans l'obligation de vous lattez les fesses pour voir qui aura la tête dure quand il bouffera le sol]

reprenant le fil de la discussion

[vla tu peux continuer]

-trop aimable de ta part, la notion même de diplomatie t'es inconnues ou t'es juste retord ? ...
Soit, donc tu les envoi là et fais circuler l'info sur tes réseaux vu que je sais que même les plus hippies des elfes elfes reçoivent tes infos-


<d'accord mais comme tu comptes assurer le transport ? T'as caisse passer la lumières de tous côtés >

-Ta relique qui te sert se camionnette roule encore ?-

<oui et ? j'vois pas le rapport>

-je te l'achète-

<heu... ai toujours cherché un pigeon pour la refourguer mais... Pourquoi tu la veut ? Certes elle est grand mais cela s'arrête là >

-Que tu crois, ce véhicule c'est un survivant de la Grande Guerre, un 4X4 fait pour être aussi blindé qu'un char léger mais en plus rapide, maniable et compacte, hors avec l'argent qui viendra de la vente je pourrais le retaper et moderniser de plus Dokin à déterré un moteur de Mega-tank MausMaffersdorf avec quelques modifs ils fournira énergie, puissance et vitesse et crois moi dans ces landes sauvages pour voyager relativement ce n'est pas de trop... Au fait des nouvelles des ateliers d'armement Borgia Mars pour ma nouvelle arme histoire que je parte pas avec en tout et pour tout mes deux coupes choux ?-

<elle devrait arriver d'ici une semaine>

-okay, bon je te laisse je vais préparer les derniers détails et prévenir Gobs Dokin qu'il a deux semaines pour réaliser son plus gros défi-

Il sorti du bar... avant d'y retourner en déboulant telle une tempête dans un magasin de porcelaine à l’effigie d'éléphant

[HEY les cyber-lobotomisés ! Le départ est dans deux semaines donc manier vous le fion]

Il reparti le plus calmement du monde en ayant repris ses armes qu'il avait oublié au comptoir par la même occasion.

Dehors la nuit s'était faite, l'on était en plein phénomène de Nitghtfall* les vents ayant étés nuls depuis quelques temps, le sol détrempé état boueux alors que la pluie s'était arrêtée depuis peu au vu des façades encore dégoulinantes d’humidité telles des muses en période de chasse *rhaaaa soma pourris pas Mon texte on doit pas savoir que je suis vraiment schizo*. C.S.Roy s'avança dans la nuit sa veste claquant dans les courants d'air de la circulation locale. Il s’apprêtait à prendre le chemin du retour lorsque ses mitochondries s'agitèrent d'elles-même, il s'immobilisa alors afin d'être à l'écoute de celles-ci, l'agitation se faisait plus intense indiquant qu'un autre comme lui était dans les parages et s'approchait par contre elle n'était pas identique que celle ressentie de par le passé avec ses semblables ou des NMC* des plus un sentiment de menace pesa sur son dos.
La dernière fois qu'il avait eu cette impression ce fut quand il eu affaire à un agent du Vault qui voulait le recruter dans son organisation de frappés, il l'avait envoyé promené mais celui-ci avait juré que des monstres telles que l'on ils s'en occuperaient en temps et en heure, il avait du être retrouvé, ce départ était finalement un rudement bonne idée, il s’engagea prestement dans les bas-fonds des bas-fonds et pénétra dans les égouts, endroit où seuls les habitués de la ville pouvait retrouver leur chemin, une fois sa trace perdue son poursuivant aura du mal à le retrouver rapidement.
S'enfonçant toujours plus profondément dans le dédales ténébreux il s'arrêta à un carrefour à huit voies et se positionna au centre, il laissa ses mitochondries se réveiller pour faire affluer la puissance en lui, premièrement il crée deux bulles électromagnétiques autour de lui puis par impulsion électriques, cette scène revêtait une allure surnaturel quand un onde verte commença a emmener de son corps ainsi qu'une odeur d'ozone.
Théoriquement en expulsant brusquement le bio-plasma il créait un onde de choc renversante mais là il laissa s'effondrer le champ extérieur ce qui eu pour effet de diffuser le bio-plasma créent un Flare multi spectre masquant sa présence alors qu'il disparaissait dans les ténèbres les émanations de méthane s'occupant de masquer l'odeur d'Azote de sorte que personne ne pourra le retrouver dans ce labyrinthe sombre, étroit et humide.
Après s'être assuré que personne ne le suivait il ressortit par un passage dérobé d'une boite de nuit, la dernière fois qu'il était ressorti par une bouche d'égout quelqu'un marcha sur ses doigts donc depuis il passer par des portes et quand bien même cela reste plus discret que de sortir du sol.
Étant de nouveau à l'ai libre et dégageant un léger fumet nauséabond il se dirigea vers une échoppe qu'il connaissait assez bien, sortir par où il était sorti n'était pas innocent comme choix, en effet l’utilisation de ses pouvoirs consommer de l'énergie et le seul moyen de la renouveler rapidement c'est de détériorer des nutriments et donc de manger ce qui par conséquent l'amena à sortir non loin de cette échoppe, l'échoppe en question était une petite gargote tenue par Rick Syunlee un européen ayant été ancien inspecteur de police en asie par une erreur d’affectation et qui depuis est revenu en ce Vieux continent pour se lancer dans la cuisson de nouilles le "Deckard noodle". Une fois terminé son repas il rentra chez lui, il avait encore des choses à organiser avant son départ...

+++ simultanément à ce moment dans le carrefour dans les égouts une silhouette dans un long manteau gris sur lequel on pouvait lire MFBISTD envoyait un message à ses supérieur qu'ayant raté la cible il continuerait la mission avant de disparaître dans la ville +++


BladeRunners* chasseurs de prime effectuant des contrats contre payement, ils sont tous enregistrés auprès de la Electricheep Corp afin d'éviter tout "débordements potentiellement préjudiciables" à la société

cal 12 slug à sabot à hyper vélocité* cartouche de Cal 12 à cartouche unique destiné à avoir une plus grand force de pénétration et stabilité en vol.

Slug* Cartouche tirant un seul et unique projectile en lieu et place de grenaille

Cartouches à sabot* système permettant de tirer des projectiles sous calibrés (comme les obus flèches des tanks) ici pour permettre de tirer des projectiles ayant une meilleurs force de pénétration

Euro-Shield Section nine* Section de l'euro shield se chargeant de la gestion des information, des guerres d'information et de cyber-combat.

Holo-plaque* Document de la taille d'un bloc note pouvant contenir énormément d'informations, se connecter à un PC ou projeter des images en 3D et étant rétro-éclairé.

munition à haute vélocité* Munitions dont la poudre est remplacée par un agent hautement explosif conférant au projectile une puissance de destruction dépassant de loin son calibre, le projectile étant lui-même étudié pour avoir une force d'arrêt ET de pénétration accrues. De telles munitions endommagent les armes n'étant pas prévue pour se calibre la chaleur dégagée pouvant faire fondre certaines parties et la puissance de la déflagration endommager les mécanisme internes.

cyber-cerveaux* Personne étant cybernétiquement amélioré au niveau cérébral, les changements peuvent aller de la simple installation de système de discussion par communication synaptique au remplacement intégral du cerveaux.

arpenteur Carbonheart* un des nombreux villages mobiles arpentant les no man's land d'Australie, il est l'un des plus gros en taille et forme une véritable ville, son nom provenant du fait que les flancs et les côtés sont hérissés de panneaux solaires donnant de loin l'impression de voir un énorme diamant se déplacer

Nightfall* ou chute des ténèbres, phénomène météorologique où l'accumulation de pollution dans l'air par temps calme recouvrant le ciel du soir et créant une véritable nuit noir d'où aucun rayon céleste ne filtre au travers (plus d'étoiles d’où chute des ténèbres m'voyez ?), le même phénomène de jour se nomme "Bad yellow green sun", le ciel prenant une teinte jaunâtre et le soleil diffusant un luminosité verte blafarde

NMC* Néo mitochondrial créatures, ce qui arrive quand un animal ou un humain est dominé par ses mitochondries et se met à muter en une créature autre gardant quelque peu la sa forme d'origine



Bon voila enfin une chose de faite, Bon alors pour ce est du commencement bha z'avez le choix, soit vous étiez au bar, soit vous ayez ouï-dire (ö oui je ois !) par bouche à oreille (et pas l'inverse), par le réseaux de Gotferdék, ou encore par plus pur hasard.
L'idéal serait introduire votre perso et décrire ce qu'il fait avant/pendant/après (au choix) avoir eu connaissance de l'annonce et son chemin vers le point de RDV histoire de savoir ce que l'on aura en face + ou - et de décrir sommairement votre perso (un rubrique où vous expliquerez plus précisément le backround et tout le bordel de votre perso sera mis à disposition), évitez de mettre trop de chemin tout de suit juste le temps que je déplace le lieu d'action (cela me prendra encore un tout petit message) et puis vous serez intégralement libre (enfin dans les limite du bon sens et de la médiété j'entends).

après cela rien de telle que de relire ceci (si c'est plus gros et sombre c'est que c'est un lien... NON ON NE PEUT PAS ESSAYER DE LE DÉNOUER !), Bon j'ai pas respecté non plus toutes les consignes mais bon au prochain post je m'y met aussi donc pas de resquilleurs ^^ (damn pour les fautes suis foutu moi XD en eu marre de me relire)

Alors si vous user et abuser ou simplement pour éviter tout quiproquo et mals-entendants (oui c'est fait exprès la faute) n'hésitez pas à faire un petit lexique comme moi à la fin, après pour la forme de celui-ci faites comme vous voulez. De mon côté je le tiendrait à jour avec classement orthographique (non pas suivant les fautes !)

Chaque post demandera un minimum d'envolée littéraire, en somme tapez pas deux misérables lignes développez que diable mais pas besoin de partir dans des délires comme moi non plus je vous rassure ^^

Pour le véhicule ce sera aussi fait de l'autre post.

Second Post qui sera fait huuum disons d'ici deux semaines le temps que chacun fasse sa fiche de perso et s'introduise (dans le récit hein ! le reste c'est du domaine du privé XD)

Dernier détail cette couleur sera réservé aux gérants pour faire passer divers messages

eeeeet c'est tout je crois ^^ BONNE AMUSEMENT ET FAITES CHAUFFER VOS CLAVIER !

  • 4

Image IPB

« La Belgique n'existe pas. Je le sais, j'y habite !»




"Comme univers, mon perchoir me suffit"

Image IPB


#2
Sky Klay-Mohr

      Sky - Chute libre dans le vide.

  • messages 58
  • Inscrit(e) : 11 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 11 (Neutre)
[Lexique en bas.

Skyna Klay-Mohr
Un éventuel Pnj.
La "Voix" d'Erémis
La "Voix" de Stalker]

Un simple coup de vent avait soulevé les cheveux blanc neige de la jeune femme, dévoilant une petite corne. Heureusement, elle était seule et personne n'avait remarqué l'appendice qui fut rapidement caché par la masse de cheveux. Postée au sommet d'une masure détruite dans ce "No man's land" perpétuel, qu'était le Dépotoir. Elle tenait cette ville en horreur et pourtant devait s'y rendre... Une rumeur l'avait amenée ici, un simple coup de vent.

Rajustant Erémis-Stalker*, et resserrant le noeud qui maintenait vaguement sa queue de cheval, elle s'approcha du bar dont elle avait entendu parler, se remémorant sur le chemin ce qui l'amenait ici.

Skyna Klay-Mohr... Tous ceux qui connaissaient cette jeune Hellfëiryi savaient a quel point c'était une garce. La sortie de son plan infernal, en plein diner de surcroit, l'avait largement énervée, les quelques humains qui lui sont passés sous la main ont terminé en petits as de viande brulée. Elle se fit discrète, tant que le conflit durait, s'attaquant seulement a ceux qui osaient l'agresser du fait de son apparence... exotique.

Les cheveux d'un blanc très pur, légèrement argenté sur quelques mèches, et les yeux d'un rouge sombre, Skyna était aussi belle que mortelle. Ses tenues ne cachant que le nécessaire de son corps rendaient la plupart des hommes qu'elle croisaient légèrement fous au point de la suivre, mais le premier qui la touchait... finissaient mort, la plupart du temps.

Elle ne portait que trois petites cornes, cachées par la masse de cheveux blancs de la jeune femme. Cheveux eux mêmes attachés par un noeud rouge, dont les bouts pendaient jusqu'a ses hanches, tout comme ses cheveux. Dans un sens, elle avait un air... très exotique. Presque perturbant.

Elle poussa les portes du vieux bar "Gunsmtiths Lynx", inspirant en se chargeant de l'air empesté de fumée et de bière pas fraiche. Ele ne s'étonna pas de tous les regards qui se sont tournés sur elle a son entrée et se contenta de se poser sur un tabouret bancal, accoudée au comptoir comme un vrai pilier de bar et de commander quelque chose de léger. Enfin, de léger pour une démone... Cela équivalait un tonneau entier de cette bière immonde qu'elle finit quand même par boire en payant le tenancier.

Tout a son tonnelet, elle ne prêtait pas attention a la foule aux alentours, aux éventuelles tentatives de drague inespérées ou a l'excitation palpable des éventuels sélénites dans les environs. De toutes manières elle n'était pas la pour combattre mais confirmer une foutue rumeur... Elle interrogea un poivrot du coin qui s'installa a ses cotés.


- Hey.
- Mh...Laisse moi b... Oh, la nénette Il baverait presque...
- Au lieu de me regarder... Dis moi s'il y a encore un petit conflit dans les environs...
- Pas qu'je sache, ma jolie... Mais ma mémoire flanche...

Elle posa sa main sur l'épaule de l'homme et appuya fermement, lui compressant l'os. Il fléchit un genou a terre et elle le lacha, un sourire mesquin aux lèvres. Une voix semi-métallique et étrange se fit alors entendre...

- Avoues.
- Et vite.
- Elle esquissa un sourire mesquin. Je crains... que tu n'aies pas le choix.
- J'ai...rien entendu, j'le jure...!

Elle sourit et se retourna, continuant a boire son petit tonnelet de bière pas fraiche en marmonnant. Qu'est ce que c'était donc que cette rumeur de conflit, si personne n'est au courant... Encore un mystère louche qu'elle s'était coltinée dans son existence de mercenaire.

Mais cette... "mission" l'intéressait plus qu'autre chose. Au pire, elle avait un peu de fric en poche, et au mieux elle s’amuserait un peu... On s'ennuie, parfois, en étant libre.



[Lexique]

- Erémis-Stalker: Cette claymore a double tranchant est l'arme traditionnelle de Skyna. Faite d'un acier gris et noir, l'arme mesure environ deux mètres et est ornée de cinq runes sur la lame. Les runes se déclenchent au fil des coups et la cinquième, plus grande que les autres, donne a l'arme une aura de flammes noires. Dotée de deux consciences (Erémis et Stalker), cette arme magique peut se diviser pour former deux cimeterres courbes.

- La "Voix": Les deux consciences de l'épée de Skyna peuvent s'exprimer par le biais d'une gemme, fichée dans la garde. La gemme change de couleur selon la conscience, violet pour Erémis et rouge pour Stalker.

Modifié par Sky Klay-Mohr, 19 mars 2012 - 21:57.

  • 0

Sky - Between Hell and Heaven, there's my world.

Image IPB

MyAnimeList - Sky Klay-Mohr
Image IPB <= DIEU!


#3
KimHiko

      Prêtresse écrabouilleuse

  • messages 2 578
  • Inscrit(e) : 30 juillet 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 227 (Une Star !)
Kimhiko (Elfe au sang mélé, comment ça stop harry potter ^^)
Yuriko (familier, chat démoniaque)
Spritz (Nain, indic, pnj)

Pendant ce temps là...

Dans un coin reculé et sombre de la place principale du Dépotoir, on pouvait voir, à condition de bien chercher, une minuscule devanture de magasin délabrée.
Au dessus d'une porte en bois avec un écriteau "ouvert", on voyait une vieille plaque de métal accrochée de travers.
Sur celle-ci, écrit à la main avec de la peinture de différentes couleurs on déchiffrait mal les restes de ce qui devait être "herboristerie"...

A l'intérieur de cette boutique, un bazar monstre y régnait.
Sur des étagères poussiéreuses s'entassaient des fioles contenant des liquides de toutes les couleurs inimaginables.
Celles-ci étaient étiquetées avec des morceaux de papier jaunis, scotchées à même les flacons.
Une méthode très archaïque aux vues des temps modernes...
On pouvait se douter que les pattes de mouches sur ces étiquettes n'étaient autre que la description de ce que contenait ces fioles.
Au milieux de la pièce, dans des corbeilles, se superposaient des sachets d'herbes et de plantes séchées en tout genre, tous étiquetés de la même façon.


Si tout, dans cette boutique paraissait bancale, terne, vieux et mal entretenu, au fond de cette pièce se tenait droit et luisant un comptoir qui bloquait l'accès à une pièce d'où s'échappait des volutes de fumée rose.
Derrière ce comptoir, un siège. Son propriétaire n'y était pas assis et derrière celui-ci, on y voyait une grande bibliothèque.
Les ouvrages, très bien entretenus comparé au reste de la boutique, traitaient pour la plupart, de magie et du bienfait des plantes.
Mais on pouvait voir par-ci, par-là de très vieux romans.
A l'heure où tout était au numérique, cette bibliothèque regorgeait de nombreux ouvrages devenus au fil du temps uniques.

La clochette d'entrée teinta laissant apparaître un nain à la barbe rousse.

- Hum Hum... (Il se gratta la gorge et repris plus fort) Kimiiii t'es là ?

Pour seule réponse, un chat noir avec de minuscules ailes de chauve souris et une queue pointue vint se frotter à ses jambes.

- Oh b'jour Yuriko, Kimhiko est encore en train de bouquiner dans l'arrière boutique hein ?
< Oui, ne bouge pas, je vais la chercher. Elle a travaillé toute la nuit sur une commande un peu spéciale alors ne la brusque pas trop hein ! Elle est fatiguée et passe son temps libre le nez dans ses livres de magie...>
- Oui oui, t'inquiète ! J'sais ben qu'l'arrière boutique est interdit d'accès. D'ailleurs, sa massue sur le pas de la porte frait rbrousser chmin aux plus valeureux. Gotferdék m'envoit juste pour lui rfiler un message, ça dvrait lui plaire.
< Ok, ne bouges pas, je vais te la chercher. >

L'animal sauta par dessus le comptoir en bois et revint quelques instants plus tard suivi de sa maîtresse.
Celle-ci marchait d'un pas lent en traînant les pieds chaussés de pantouffles.
Ses longs cheveux gris étaient noués en tresse à l'aide d'une corde. Une longue frange cachait des yeux qui, dans d'autres circonstances, auraient put être jolis.
Ces yeux, elle les détestaient. C'était ceux de sa mère...
Elle baillât à s'en décrocher la mâchoire, se gratta la tête avec une expression hébétée lorsque qu'elle vit une touffe de cheveux roux dépasser du comptoir.
Le chat se percha sur une étagère pour participer à la discussion.
L'elfe se pencha par dessus le comptoir et dit :


- Que me vaut cette visite matinale Spritz ?
- Matinale ? Haha ! Fait nuit depuis un moment ma vieille ! Bref... Gotferdék m'a dmandé d'te rfiler cbout d'papier.
- Ha ?
- Un BladeRunner r'crute du monde pour des missions de rang S. On dirait bien qu'y a une belle prime à se partager...
- Oh tu sais, moi la prime... Et puis... Si y'a du monde, ça ne m'intéresse pas. Tu sais bien comment ça se passe à chaque fois...
- Hé Ho ! Réveille-toi ! Tu vis sur quelle planète ? Y'a un truc chouette qui s'appelle des lunettes de soleil ma vieille !
- Hummmm... Pour se battre, ce n'est pas très pratique tu sais... Et puis, ça fait longtemps que j'ai raccroché mon blouson de BladeRunner...
- Ho l'elfe, c'est pas sensé être des magiciens les gens d'ton espèce ?
< Sisi, mais je ne te conseille pas de creuser le sujet si tu ne tiens pas à te faire assommer... >

Avec un soupir très expressif, elle lui tendit le livre relié qu'elle tenait entre les mains.
Il le prit, et le feuilleta.
L'elfe en profita pour rallumer sa longue pipe et tirer une bouffée.
Elle recracha un nuage de fumée rose qui resta en suspend au dessus d'eux un moment avant de s'estomper.


- "La magie pour les nuls" Haha ! T'as toujours pas fait de progrès ?
- Oh si... De petits... Je commence à maîtriser la magie du feu. Mais tu sais, à mon âge... C'est quelque chose qu'on apprend dès l'enfance normalement !
- Bon et pour ces missions ?
- Je ne suis pas intéressée... (Elle réfléchit un moment puis enchaîna) A moins d'en revenir avec un ouvrage.
- Tu ne les lâcheras jamais tes satanés bouquins hein ! Tu t'es gourée d'époque ma vieille ! Obliger Got' à écrire... Les synthétiseurs vocaux sont bien plus performants tu sais ! Enfin lis-ça, moi j'dois y aller, j'ai d'aut' personnes à voir...
- (Elle marmonna pour elle-même) Et c'est un nain qui dit ça... (Elle repris) Oh d'accord. A bientôt !
Elle lui prit des mains le papier qu'il lui tendait.
- Ouais c'est ça, à un d'ces quat' la belle, et t'en fait pas, "T'as d'beaux z'yeux tu sais" !
Sur ces belles paroles, il quitta la boutique avec un rire tonitruant.

Kimhiko ouvrit le message et commença à le lire.
Son oeil s'enflamma à la vision d'un nom.
Elle hurla pour elle-même :

- Soma recrute ? A la bonne affaire...
< Haha, ça peut être drôle, on ne s'ennuie jamais avec lui ! >
- Hummmm... Mais si il vient mettre son nez dans ma boutique et qu'il voit ce que j'y prépare, on est mal...
< TU es mal ! Moi, je ne suis qu'un brave petit animal de compagnie. L'aurais-tu oublié ? >
(Elle leva un sourcil interrogateur.)
- Et qui te nourriras si on m'enferme ?
< Haaaa ma petite Kimiii. J'ai plus d'un tour dans mon sac. J'irai faire les yeux doux à la première ménagère qui passera dans le coin. >
(Elle partit dans un fou rire)
- C'est pas la loyauté qui t'étouffe hein !
< Que veux-tu ? Je me demande pourquoi on est ensemble depuis si longtemps, d'ailleurs... Bon et pour ces missions alors ? >
- Mais... Tu sais bien comment ça se passe dès qu'il y a foule... C'est bien pour ça que j'ai renoncé au job de Bladerunner !
< Oui, mais il serait peut-être temps de changer d'air non ? A trop rester enfermée dans cet amassis de fumée, ton cerveau va finir par griller et tu risque de finir en cyborg... Tu n'aimes pas les cyborgs n'est-ce pas ? Et puis, tu sais, ton pote n'a pas tort, une paire de lunette de soleil et le tour est joué ! >
- Mouais...
< Tu oublis l'essentiel ! >
- L'essentiel ?
< Bah oui ! Soma ! >

Elle ralluma sa pipe et envoya dans la pièce un nouveau nuage de fumée. D'un air songeur elle repris :

- Ouais, t'as sans doute raison... Ce loup solitaire dérangé ne recruterait pas pour rien. Je vais peut-être bien mettre la main sur une pièce rare...

< Ha, voilà qui est mieux... Je commençait à être nostalgique du bon vieux temps. Et tes activités extra-herboriste ? Comment tu va t'y prendre pour les lui cacher ? >
- Je m'arrangerais pour planquer le matériel parmi le reste, ça passera inaperçu... A condition que personne ne fouille de trop près...
< Voilà qui est réglé ! Prépare moi le message, je vais l'apporter à Gotferdék pour lui dire que C.S.Roy peut compter sur nous. >
- Nah, y'a le temps... Le départ est prévu dans 15 jours. Je vais le laisser mijoter un peu. J'ai mes potions énergisantes à refourguer avant ça et le matériel à planquer...
  • 0

Image IPB

Pensez à lire ceci : Le Règlement,Avertissements et sanctions. Merci !


#4
C.S.Roy

      Mitochondriaque tri-polaire

  • messages 3 107
  • Inscrit(e) : 01 septembre 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 193 (Étoile montante)

Note D'Information


Bon le délai étant quasiment passé je viens de me rendre compte d'un truc... ce Week-end c'est la Made In Asia 4 en ce plat pays qui le mien avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut, avec Frida la blonde quand elle devient Margot. Par conséquent je serais loin de mon pc donc je laisse un délai supplémentaire avant de lancer définitivement le chmilblick mais attention rien d’exceptionnel non plus, je mettrais juste ma description de perso dans le courant de la semaine prochaine (début) et le lendemain le lancement ^^ Donc les derniers retardataires ont encore le temps (je vous vois là-bas au fond !)

  • 0

Image IPB

« La Belgique n'existe pas. Je le sais, j'y habite !»




"Comme univers, mon perchoir me suffit"

Image IPB


#5
kgerard

  • messages 94
  • Inscrit(e) : 07 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 15 (Neutre)
hrp: jt'emprunte ton pnj C.S.Roy ;)
Pole
Destructrice de monde
Gotferdék

Pole venait d'arriver dans les environs et cachait ses ailes grâce a une magie d'invisibilité ciblée sur la seule partie de son anatomie non humaine et tentait de les garder tant bien que mal tout contre lui pour éviter les embrouilles
Sérieusement Pole t'est ridicule dans cette posture on dirait un poivrot complètement bourré
Tais toi épée de malheur ou je retire l'épée qui te donne la parole, l'annonce de cette personne m'intéresse assez je vais peut-être accepter je n'aurais plus besoin de ta compagnie désormais
Pole avait dit ça en extrayant la dernière lame encastrée à son épée, une épée parlante qu'il rangea dans son fourreau puis dans son sac avant de s'approcher du comptoir de manière assez détendue après s'être assis et avoir commandé un whisky double il s'adressa a l'orquoïde assis a côté de lui
J'ai entendu malgrés moi votre conversation avec la personne qui vient de sortir et j'ai entendu qu'il recherchait des compagnons pour une mission assez dangereuse, cela m'intéresse assez et je voudrait savoir ou il fallait s'inscrire
il avait dit ça en souriant Gotferdék se retourna il ne souriait plus comme il le faisait avec son dernier interlocuteur comme si il voyait a travers son sortilège d'invisibilité
Vous savez des personnes comme vous sont assez rares de nos jours, vous êtes?
Pole seulement Pole je suis de passage dans le coins et j'ai entendu cette annonce faite de manière assez spectaculaire ce qui m'a intéressé il rajouta tout bas a l'adresse de son interlocuteur je ne suis pas dangereux et je ne suis qu'a moitié Patriarche si c'est ce qui vous intéresse
Gotferdék soupira de soulagement et se détendit un peu a cette nouvelle
Vous êtes surs de vouloir accompagner ce cinglé? il est bien plus dangereux qu'il peut le paraître mais si cela peut vous faire plaisir je vous rajoute a la liste des postulants pour la missions
Merci beaucoup à vous et je vous rassure je suis bien plus dangereux que je ne peut le paraitre
C'est pas vraiment pour me rassurer ce genre d'annonce
il avait ajouté ça en riant il avait finir par se détendre a la présence du semi-Patriarche Pole vida son verre d'une traite et quitta le bar a la recherche d'une auberge en attendant le départ il allait pouvoir se détendre et se reposer car conserver ses ailes cachée était épuisant pour lui

Modifié par kgerard, 30 mars 2012 - 16:01.

  • 0

#6
Bensen

      El Profesor

  • messages 433
  • Inscrit(e) : 01 février 2011

  • Humeur du actuel : Rayonnante

Réputation : 60 (Se fait un nom)
Bensen (bleu)
Dixie : (rouge)
Pnj : (vert)


... Pendant ce temps ...

Quelque part dans l'Outback Australien prés de Ayers Rock, soleil au zenith, un véhicule 6x6 (à 6 roues motrices) à panneaux solaires roulant sur une piste en latérite et dégageant un long panache de poussière ... une musique endiablée parcours le véhicule depuis un viel appareil à K7 fixé sur la console centrale de la cabine.

"Get your motor runnin' .... Head out on the highway .... Lookin' for adventure ... And whatever comes our way ... We can climb so high, I never wanna die ... "

<BORN TO BE WIIIIILLLLLDD, BORN TO BE WIIIIIILLLDD>

<WOUU WU WU WOOOOOUUUUUU> (Born to be wiiiiillllllld)

<Yeah Dixie de mieux en mieux ...>

Compulsant une carte en papier accrochée au dessus du "radio K7", Bensen se tourne vers sa compagne de route vautrée sur le siège de gauche.

<Tu vois Dixie, ce qu'il y a de bien avec "Ayers Rock" c'est que tu n'a pas besoin de boussole. C'est impossible à manquer ... droit devant>
(en effet par manque d'entretien et par la faute des trop nombreux piratages du félon "Kimdotcom", la flotte de satellite GPS avait fini par rendre obsolète les anciens systèmes de géo-positionnement)


<Wouu Wouu WouuuuWooouuu> (bein tu parle oui, prend moi pour lapin de 6 semaines .... c'est quand qu'on s'arrête ?)

<Serenity a dit qu'elle me trouverait des roulements coussinets pour le train arrière. J'espère qu'elle a put en avoir sur l'arpenteur Carbonheart. J'ai pas trop confiance dans le pacha (capitaine et chef de village de l'arpenteur) mais bon ... On fera juste un "stop & go">

... au même moment un homme couché sur le ventre au sommet de Ayers Rock (A taper sur google earth : 25° 20' 42 S, 131° 02' 11 E) aperçoit un panache de poussière en rapprochement ainsi que des éclats lumineux intermittents (provoqués par les panneaux solaires) ...

< .... les secours .... ceux sont les secours !!! La balise a fonctionné, ils m'ont retrouvés>

L'homme extrait difficilement un lance fusée de secours de son étui et dirige le dispositif vers le ciel. Un mouvement de corps laisse apparaître une blessure béante et sanguinolante sur la partie droite de son tronc. D'un râle il déclenche une fusée de détresse qui s'élève vers le ciel en décrivant une courbe. A son apogée le projectile déploie un parachute et se stabilise en descendant et en décrivant de légers cercles. Même de jour son éclat et sa traînée rouge est visible à des miles à la ronde.

... à l'intérieur du 6x6 ...

<Un jour je serais le meilleur dresseur, je me battrais sans répris ... Pokémon !!! attrapez-les tous !! Nananaaaaa nana naaaaannnnaaa .... >

... au même moment Bensen aperçoit la vive lumière et repère le parachute à son extrémité. Comme par réflexe Il enfonce la pédale de frein, déconnecte les batteries et sort l'aérofrein pour stopper au plus vite son engin. Une fois le 6x6 immobilisé il sort la tête par la coupole supérieure et empoignant un monocle télémètre commence ses mesures.

<Y'a pas de doute, le signal est parti du sommet du "Urubu" ... Je me demande bien qui a bien pu lancer ça ? Un appareil en détresse ?>
... et s'adressant à Dixie ...
<Bon ! de toutes façons la meilleure façon de savoir c'est d'aller voir d'un peu plus prés. Alors tu m'a compris !>
... mettant ses deux mains au dessus de ses oreilles comme imitant les oreilles de son familier dressées et à l'affût ...
<Attentive Dixie, Attentive !>
<Wouuuuuuwouuuuuu> (c'est parti mon kiki)

Reprenant la route, Bensen calcule déjà la meilleure façon d'approcher le lieu de détresse. Une chance que le soleil soit présent car il pourra utiliser la technologie solaire. Déjà à quelques centaines de mètres de la base du gros rocher rouge, il stoppe au milieu d'un espace trés dégagé et s'affaire à chercher son drone de reconnaissance dans la soute du véhicule (sorte de petit avion télécommandé équipé d'une caméra). Cinq minutes après avoir testé le moteur électrique et le rendu de la caméra sur l'écran TV de la cabine, le voilà empoignant le drone et tel un athlète au javelot le lance vivement en l'air. Aussitôt le moteur solaire se lance et dans un bourdonnement imperceptible commence une lente montée dans les airs vers le sommet du "Urubu".

<EH oui Dixie ... pas folle la guêpe ... on va essayer de savoir ce qu'il y a en haut avant d'abandonner le véhicule ici. J'ai pas envie de me retrouver en caleçon la nuit tombée>
<Woouuu wouuu wouu> (et me faire piquer mon doudou alors ?>

Aprés une quinzaine de minutes, Bensen branche la caméra et commence à orienter le drone afin de couvrir une vaste zone du sommet. Celle-ci bien que très vaste ne dispose d'aucun endroit pour se dissimuler ni pour tendre une embuscade.

<Pas de trace de cafards des routes .... la zone à l'air OK. Voyons maintenant d'où vient le signal de détresse>

A peine sa phrase finie, une image apparaît sur son écran et laisse deviner une forme humaine étalée sur le ventre. Pas de véhicule, pas d'appareil volant, pas de trace d'impact ni de voile de parachute. La disposition du corps rappelait des souvenirs à Bensen. Des morts et des bléssés il en avait vu des tas dans sa jeunesse au MIST. Si cette personne était là depuis des heures ou des jours il y a de grande chance qu'elle soit déjà morte ou mourrante. La température sur le rocher en plein soleil avoisinait les 50° au touché car on frisé les 42° ambiant. Actionnant la télécommande et effectuant des cercles concentriques autour du corps, Bensen entame une descente afin d'arriver en droite directe sur le corps afin de communiquer avec lui grâce à petit micro intégré au nez de l'appareil.

La manoeuvre est délicate mais il réussit à s'arrêter nette devant ce qui apparaît être une homme équipé d'un "headset" (casque audio-micro) et habillé d'une sorte de combinaison noire du même genre que celles qui équipaient certaines forces spéciales fédérales. Abaissant un micro levier sur sa télécommande il branche ainsi un haut parleur et commence à tenter un appel en direction de l'homme (en anglais car c'était la langue fédérale et le nom respect de ce format linguistique pouvait valoir une condamnation à amende)

<Sir ? Sir ? If you hear me please shake your head ! Siiiiiirrrrrrr>

Après une dizaine de secondes d'attente et de réflexion, Bensen finit par se convaincre que ce genre de tenue était sans doute encore la propriété des fédéraux de la Belgica, ce qui voulait dire que cet homme ne comprenait sans doute que le français ...

<Monsieur ! Monsieur ! Si vous m'entendez secouez la tête SVP>

A ces mots, un vague mouvement de lèvre se fit sentir sur le visage de l'inconnu qui conservait encore ses yeux fermés. Tentant une écoute attentive, Bensen augmente le volume du haut-parleur déporté sur sa console de contrôle

< .... Aaarrghhh ... le cime...tière .... le cimetièreeeee .... les spectres ... >

< Le cimetière ? Le cimetière ? QUEL cimetière ?>

< .. Aaarrrgghh ... SAD HILLLLL ... les spectres ....>

Dans un dernier souffle, presque convulsant, l'homme commença à cracher un filet de sang et déjà la tension qui se lisait sur son visage laissait la place à des traits plus doux et décontractés. Bensen comprit qu'il n'y aurait rien de plus à faire pour lui. Il comprit que le signal de détresse était avéré et que même s'il avait gravit la montagne tête baissée, l'homme serait de toutes façons mort.

< ... un cimetière ? Sad Hill ? Des spectres ? ... qu'est-ce que c'est que ça ? Bon de toutes façons faut monter voir. On ne peut pas le laisser là-bas et en plus on doit récupérer le drone. Je me demande bien comment il a fait pour arriver là ?>

Ouvrant la soute du véhicule Bensen en sort une sorte d'énorme sac à dos ainsi qu'une corde d'environ 30 mètres. Ajoutant à cela un sac à dos de portage pour chien, il se tourne vers Dixie

<Dixie on va s'envoyer en l'air aujourd'hui ... allez ! au boulot ma belle ! >
(Tirage de gueule de Dixie)

Installant le sac de portage sur le dos de Dixie, Bensen y ajoute les 30 mètres de corde ainsi que deux litres d'eau. Aussitôt harnachée celle-ci entreprend une sorte de danse canine afin de stabiliser et ajuster d'elle même la charge. Ce n'était pas la première fois que Bensen chargeait comme ça sa compagne de route ... il fallait bien mettre la main à la patte de temps en temps et de toutes façons elle appréciait de participer comme cela aux efforts de son maître pour garder la ligne ... Bensen quand à lui s'harnachait le lourd "sac à dos" et une fois prêt s'engagea sur le sentier improvisé grimpant jusqu'au sommet à quelques 348 mètres de hauteur.

<Maintenant ... branchement de la "baby sitter" ...>

Bensen posant sa main sur une partie bien précise du capot moteur et générant un courant avec sa paume de main ... il provoque un champ d'énergie sur et légèrement autour de celui-ci

<Le premier qui tente une approche ... ça lui pètera à la geule ^^>

45 min plus tard, notre joyeuse équipe finit par arriver jusqu'au pied du malheureux. Il gisait toujours là immobile. En se rapprochant Bensen découvrait les vraies contours du cadavre ... Une tenue noire, un sac à dos, un gilet tactique comme s'il s'agissait d'un commando. Quelque chose clochait pourtant, un appareillage de mesures était fixé sur le bras gauche de la victime et l'aspect trop neuf de l'ensemble laissait penser qu'il s'agissait plus d'un "bleu" ou d'un "scientifique" que d'un vrai spécialiste des interventions musclées. S'approchant du corps Bensen le retourna et découvrit la cause de la mort ... un projectile à plasma avait déchiré une partie droite des "poignées d'amour" du type.

<Pov gars ... lui qui pensait sans doute être sauvé en déclenchant sa fusée. Il a dû tendre le bras et à lui même ré-ouvert la blessure qui avait été cautérisée par le plasma. Quelle ironie du sort ... Bon sang qu'est-ce qu'il foutait ici ?>

Ouvrant le sac à dos de la victime, il commença la fouille pour déterminer l'origine géographique de la victime. Un ensemble assez élaboré composé d'un testeur d'échantillons ainsi qu'un mini laboratoire d'analyse de masse atomique. Pas la moindre trace d'armement ou d'élément de radio-communication ... à part peut-être un téléporteur portable qui semblait détruit ... le crystal avait fondu et le calculateur avait éclaté sous la pression d'un choc

<La poisse ! j'aurais fait bon usage de ça et d'un systeme TACSAT (tactical satellite communication) pour bidouiller un peu ...>

Au même moment Dixie renifla quelque chose dans la main gauche du défunt
<Woouuu wouuuuuu>

<T'a trouvé un truc Dixie ? Ca se mange ? Ah ah ah >

S'approchant, Bensen se rend compte que la truffe de Dixie pointe vers la main du mort et d'un mouvement de pied fait reposer l'ensemble sur la pierre rouge. Ayant commencé à se rigidifier, une forte pression avec le pied sur le poignet fit s'ouvrir quelque peu la main libérant ainsi une sorte de cube de la taille d'une boite d'allumette.

<Tiens ? un cube de données ? Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu ce genre de truc ... il a l'air en bon état en tout cas ... Etonnant qu'il l'ai gardé si précieusement. Ca a peut-être de la valeur ? Je regardais ce qu'il contient demain. Bon c'est pas tout ça ... il va falloir descendre tout ça maintenant>

Démontant le drone en 4 parties et les plaçant dans le sac à dos de la victime, Bensen traina ensuite le corps jusqu'au bord du rocher en légère déclivité et lui attacha au corps la corde que Dixie avait emmené jusque là. IL entreprit ensuite d'ouvrir et de déployer au sol un lourd parapente habituellement dimmensionné pour le transporter lui et une lourde charge mais qui dans le cas présent servirait plutôt à transporter un mort. Attachant l'extrémité de la corde au harnais du parapente, il fixa également Dixie à son torse à l'aide de divers harnais de fixation. Se plaçant ensuite dans l'alignement de la pente et prenant pour référence le corps placé sur le bord du précipice commença à courir lourdement .... 2m, 4m, 8m, 10m ... déjà la voile se gonfla et commença à agir en portance au point de soulever tout doucement Bensen et Dixie au dessus du vide. La chaleur aidant, le parapente s'était trés bien déployé ... heureusement d'ailleurs car les 30m de corde venait de se terminer et le moment ou le corps mort prit le relais fut comme un choc trés rude. La tension de la corde fût tel que Bensen et Dixie perdirent au moins 5m d'altitude. Le centre de gravité ayant changé, le pilotage devenait un peu plus délicat mais en bon "casse cou", Bensen maitrisait la situation.

Quelques minutes plus tard, les voilà se posant sans encombres prés du 6x6. Après quelques minutes, les voilà libre de leurs mouvements. D'un jet d'énergie il désengage le système "baby-sitter" et commence à ranger soigneusement parapente, harnais, sac à dos et corde. Une fois ce labeur effectué il retourne vers le corps du malheureux et à l'endroit même ou il a finit sa course creuse une tombe à l'aide d'une boule d'energie violemment dirigée vers le sol. 15 min plus tard, le corps partiellement déshabillé est entierement recouvert de nouveau par la latérite rouge. Une tombe improvisé en quelque sorte ... une sommaire inscription faisant allusion à l'endroit de sa mort ... un inconnu du desert comme beaucoup ... Assis comme pour méditer Bensen entrepend une sorte de prière telle que sa mère lui avait apprit ... pour reposer l'âme du mort afin qu'elle soit accueillie parmi les esprits du desert et ceux de "Urubu"

La nuit venue, Bensen resta dans son véhicule. Cette épisode l'avait retardé et son rendez-vous à Carbonheat avec Serenity n'était à rater sous aucun prétexte.

<Allez, la nuit porte conseil ... Bonne nuit Dixie>
<RRRrrrrr ZZZZzzzzz>
  • 0

Image IPB

"I was made to hit in America"
"Si tu travailles comme cette abeille ... tu t'rendras malade" (Baloo)

#7
crowreaper

      faucheur des enfers

  • messages 276
  • Inscrit(e) : 02 janvier 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 38 (Neutre)
Crowreaper
Raven (corbeau parleur)
Gotferdék (PNJ)
PNJ

trois semaine passèrent

ayant terminé sa mission qui avait mal tourné, Crowreaper se dirigeait vers le bar en vue d'avoir une autre tout en supportant les moqueries de Raven sur son épaule droite. franchisant les portes et en allant directement vers un homme assis prés du comptoir l'attrape par le cou et le balance vers une table où des personne jouaient une partie de poker, s'assoit tranquillement et mit sa tête sur le rebord
-encore une mission qui a foiré !
-n'en parle même pas ! tout en lâchant un grand soupir
-si,si parle cela etait l'une des mission la plus drôle a qui j'ai jamais assisté!
-que s'est-il passé ?

d'un regard noir envers le corbeau puis un autre grand soupir

-je voulais éliminer un chef de gang en douceur et voulant essaye ma tenu de furtivité (tournant sa tête a legerement a droite et en chuchotant a lui même) -je vais tuer cet enfoiré de vendeur oh oui je le tuerai ! (puis reprend) -j'ai fait un pari avec raven qui n'arrêtait pas de me casser les oreilles disant que je ne parviendrais pas à le faire
-pari qu'il accepta comme un con HAHAHAHA !
-toi, la ferme si tu veux pas finir comme un canard rôti !
-ensuite...
-bah tout ce passait bien mais au moment ou j'aillais mettre fin à ces beaux jours ma tenu s'est désactivé et ayant avec moi que ma faucheuse bah la surprise du mec ainsi que toute sa bande ne fit qu'il prirent leur armes et ça commencer à pleuvoir des balles sur moi.

-tu aurais du le voir courir dans tout les sens, comme une poule sans tête HAHAHAHAHA !
-a ce que je vois ils ne t'ont pas raté ! faisant allusion a ces vêtement devenu une vrai passoire et un petit sourire sournois sur les lèvres
-une chance qu'il n'avaient pas de très gros calibre tu sais bien que les armes standards ca n'a pas d'effet sur moi mais comme même ça fait un mal de chien surtout lorsque tu essaies de les enlever !!
-il hurlait comme un gamin à cet age ooh la honte
-et pourquoi t'a pas utilisé tes armes ?
-l'idiot a oublié d'acheter les munitions du coup il s'est retrouvé avec seulement une balle pour chaque arme HAHAHAHA !!!d'où l'histoire du pari. expliquant Raven qui se marre vraiment
-et comme ça a finit?
-bah, ça a finit en un foutoir en masse mais j'ai eux leur chef et presque toute la bande. le hic, c'est que j'espère tiré un bonus avec mais rien en plus pff un effort en vain pour récompense médiocre .
-la seul bonne chose c'est que ton chapeau en est sorti intacte HAHAHAHA!
-c'est ça rigole sur les malheurs des autres

en plein discutions avec le barman,l'un des joueurs de la table de poker où Crowreaper avait envoyé balader un mec est venu, le tapant sur l'épaule,il se retourne et fait face à lui

-tu sais que tu m'a fait perdre une bonne paire,la meilleur que j'ai eu dans tout la partie lui montrant d'un doigt la table renversé et quatres hommes évanoui tout autour.
-et alors ?
-et alors ? tu m'as fait perdre une grosse somme d'argent !!
-.... ne prenant pas l'homme au sérieux ce dernier énervé met la main sur son arme et dit

-paye moi, sinon

avant même que le mec n'est finit sa phase et par un vif mouvement, crowreaper s'empare de son arme et la place entre ces yeux

-tu disais...
l'homme, les mains en l 'air-rien, absolument rien!!!
-ton portefeuille et les munition que t'as sur toi et vite je perds patient

obéissant à ces ordres, il lui tend son portefeuille ainsi que quelques balles

-c'est tout !d'un regard étonné
-oui me tue pas s'il te plait !d'un air suppliant
-bon de tout façon ça sera du gâchis de munitions.
il prend ses affaires puis le regarde, remet son arme à sa place et d'un coup de pied, envoie l'homme-fauché-hors du bar créant un jolie trou sur le mur en face de lui a coté des portes.
-merde,t'a raté ton coup mec ! avec un sourir sournois sur son bec
-oh mince !!! avant de se retourner vers un Gotferdék ayant un regard rouge(enfin vert^^)de colère
-....
-quoi...! en hanchant brièvement ses épaules -un peu d'air frais ne tue pas!
-et pour les frais de réparation???
-t'inquiète pas le gars-s'il est encore en vie-va te les payer ! avec un air confiant et regardant ailleurs
-à bon et comment gros malin?
-bah par son argent.
-tu te rend pas compte mais t'a débouillit le mec !
-et la je te donne son argent on quitte. tout en lui tendant le portefeuille

Gotferdék prend le portefeuille regarde dedans puis avec un mouvement rapide saisit la tête de Crowreaper

-tu sais, son portefeuille est vide ! avec un ton colérique-a moins qu'il n'a de l'argent invisible dedans t'es mal barré !avec un regard menaçant et les sourcilles foncée.
-merde pourquoi je tombe toujours sur des fauchés moi (tout en marmonnant)-ok,ok, je te paierais les coûts de réparations de la paye de ma prochaine mission.
-j'ai ta parole sur ce coup, je sais que tu tiens toujours tes promesses !
-ta ma parole !! avec la main droit levée -même si je deteste le faire !(en marmonnant) et en lâchant un petit soupir, reprit -tu peux me lâcher maintenant !

Gotferdék libère sa prise sur sa tête et reprend sa place

-en parlant de mission, y a du nouveau?
-t'a de la chance y a C.S.ROY qui recrute pour des mission, t'arrive dans les temps
-nnnnoooooooooonnnnn pas les mission en groupe pfffffffffse tait une minute puis reprit -.....la paye est bonne?
Gotferdék avec un roulement des yeux lui répond
-tu changera jamais hein! ouai je crois mais on s'est jamais avec ce taré!
-mmmmmmh....ça me va tu peux ajouter mon nom sur la liste des postulants. mais donne moi un peu d'info sur ces missions avant que je pars, histoire de savoir dans quoi je me fourre !

apres que Gotferdék lui file un Holo-plaque avec les info nécessaire dedans, crowreaper sort du bar peu après avec Raven qui-volant à travers le trou fraichement créer-n'arrête pas marteler ses oreilles a propos du pari

-et mon pari !et mon pari !
-quel casse tête tu es !t'auras ce que t'a demandé plus tard, maintenant on se doit de bien se préparer en plus je dois m'acheter des nouveaux vêtements beurk je déteste dépenser de l'argent pour ces futilités !!

Crowreaper allume un cigare avec un petit feu créé par son index et Raven sur son épaule se dirige vers les différents boutiques d'armes et d'approvisionnement(au passage,il explose le magasin du vendeur de la tenu de furtivité)avant de s'installer dans une auberge non loin de celui-ci.

Modifié par crowreaper, 15 avril 2012 - 02:08.

  • 0
Image IPBImage IPB

si vous voulez savoir ce que pense un fou alors devenez comme lui


#8
C.S.Roy

      Mitochondriaque tri-polaire

  • messages 3 107
  • Inscrit(e) : 01 septembre 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 193 (Étoile montante)
-C.S.Roy-
[Soma]
\Gobz Pnj/
>Kimhiko<
=le vigile= Pnj
}babydoll{ PNJ


dans la pénombre d'une chambre mal éclairée une forme gisait sur un lit bavant abondamment, plus long une chaise renversée visiblement déséquilibrée par une veste trop lourde jetée sur son dossier, à côté une table avec un paquet ouvert et des cartouches éparpillées un partout, une lumière tamisée filtrait au travers d'une fenêtre fumé par la poussière. Dans cet environnement de pénombre une lumière verte fluorescente se fit ainsi qu'un horrible bruit strident

bip bip biiiiiiip

bip bip biiiiiiip

bip bip biiiiiiip

bip bip biiiiiiip

[rhaaaaaa bordel !]

bip bip biiiiiiip

bip bip biiiiiiip

la forme s'empara d'un objet long ressemblant à une machette et l'écrasa sur l'objet susdit, la machette le broya fracassant la table de chevet sur lequel il était posé et resta planté dans le sol

[pas besoin de dormir mais ai trop bu hier en plus c'est lui qui l'a mis en route ce bête réveil...]

la chambre redevint calme... pour le moment

Roy faisait un rêve agité, il était pris comme dans une sorte de courant mais sans mouvements, il n'avait aucun repère, comme s'il était dans un néant pourpre sauf qu'il sentait une présence diffuse, tout ce qui l'entourait était la présence, le monde dans lequel il était était empli de silence, un silence qui lui vrillait les tympans quand soudain venant de nulle part et partout un battement sourd et continu se fit entendre, un battement de cœur au début lointain puis de plus en plus proche jusqu’à en devenir assourdissant, il remarqua qu'il ne voyait pas mais qu'il se voyait quand soudain alors que ces battement infernaux étaient à leur apogée il se vit se plier en deux, il vit ses yeux devenir rouges et la pupille de fendre en deux verticalement, il sentit ses os craquer et sa peau fondre dans une douleur extatique. Le néant devint myriade de petit éléments qui l'emportèrent l’ôtant de sa propre vue et plus il s'éloignait de sa vue moins il se sentait exister.
Alors qu'il lui sembla plonger dans le néant du non-être il se réveilla... du moins il fit le mouvement que fait chaque personne fait quand elle se réveille d'un mauvais rêve mais Soma en ayant eu marre d'attendre s'était déjà levé pour faire du café ce qui fit que le mouvement s'arrêta net contre un mur laissant quelques plaques de plâtre lui tomber dessus


-haaaa meeerde ma tête, t'aurais pu prévenir Soma-
[non ça c'est la gueule de bois et puis c'est ta faute si tu te réveil comme un resort]
-COMMENT ?-

il se tint la tête

[crie pas comme cela tu vas avoir encore plus mal]
-t'as foutu quoi encore ?-
[bha quitte à se barrer de la planque autant vider les réserves, suis pragmatique c'tout]
-mais il y avait des dizaines de bouteilles pleines-
[avait...]
-bon okay, alors il faut premièrement éliminer ces toxines je dois avoir du sang dans mon alcool à cause de toi-

se concentrant il émis une aura bleue rapide, puis se tâte le le front, émis une autre aura bleu puis se dirigea vers la cuisine et en revint dix minute plus tard avec une assiette sur le point de déborder remplis des pommes de terres frites, de bacon, d’œufs cuit laissant leur jaune baver, et de fayots puis jetant le veste sur le lit remis la chaise en place et lu la holo-plaque que contenait le paquet tout en mangeant

Voici votre commande en armement, notre compagnie est fière d'offrir nos services de modifications haut de gamme et d'archives inégalées.
Conformément à la commande nous vous délivrons ces deux armes.

La première est suivant vos désirs basée sur le châssis du Beretta 92, noirci dans la masse avec un canon allongé de 25 mm amenant la taille totale du canon à 150 mm, les parties métalliques ont étés faite en Duracier ™ notre dernier alliage à haute résistance permettant d’accueillir des munition HV* ceci dit nous ne pouvons que vous conseiller de ne pas en abuser ou les parties mobiles pourraient se gripper en se dilatant, le cran de sécurité n'est pas installé pour économiser le poids qui grâce à notre savoir faire n'est augmenter que peu par rapport au modèle originale pour un poids total de 1096,5 grammes, l'arme est chambré dans son calibre originel c'est à dire du 9mm parabellum pour une contenance de 16 cartouches;15 dans le chargeur et une dans la chambre (partir avec du Wondernines* en HV n'a de cesse de nous étonner),fourni avec deux chargeur en Duracier ™ pour éviter toute fonde lords de l'engagement.

La deuxième est basée sur le châssis du Mateba* Model 6 Unica forgé en adamantium suivant vos désirs (bien que nous n'ayons pas pleinement saisi votre "de sorte qu'il résiste aux crocs, griffes et maltraitance diverses), la grosse étant dans un matériaux polymère à haute résistance non conducuteur, l'arme est chambré en .357 Magnum pour un barillet de 6 chambres

avec cela vous sont livrés milles cartouches 9 mm HV et autant de cartouches .357 Magnum capsules* (cette commande n'aura pas cessé de nous étonner), cinq milles cartouches 9mm et autant en hollow point* et perforantes*

10 chargeurs et 3 barillet avec speedloader*, un holster de hanche et un autre de poitrine et en prime un kit de nettoyage offert par la maison.

Seburo custom corp filiale sur mesure de Borgia Mars .


il remplit certaines balles capsules bien que la pénombre empêcherait à un observateur extérieur avec quoi il les remplit les inséra dans les barillets, remplis tous ses chargeurs (3 de HV, 5 de cartouches norales et les 5 derniers en alternance de perforantes et hollow point, chargea ses armes, mis le revolver à sa cuisse droite et le pistolet à son flanc gauche, la machette accrochée du côté gauche et sa "dague" dans le dos au niveau du bas du dos, pris ses affaires et tapa ses munitions dans une sac et claqua le porte de sa planque une dernière fois.

le soleil rougeoyant de l'aube se dessinait tout en contrastes sur un ciel sombre alors qu'une brise

[GOOOOOOD MOORNIG DEPOTOIR]
-en forme le Soma-
[je dors pas contrairement à toi donc je ne peut pas être fatigué]
Roy se dirigea vers sa première destination, Gotferdék lui avait dit d'aller chercher Kimhiko pour éviter qu'elle ne change d'avis en dernière minute. activant sa lentille d'interface (alors que d'autres implantaient le système directement dans le cortex sa spécificité l'obligeait à se contenter d'une lentille) relié à son omnitrix* (i avait horreur de tous ces appareils multi-fonction dont il ne comprenait pas grand chose avec leur manuel dix fois plus lourd que l'appareil) il afficha la carte pour retrouver la boutique même si il était certain qu'en faisant un peu attention il pourrait la retrouver en suivant les émanations bizarres.
Il arriva devant la porte de la boutique.

-en espérant que l'on ne la réveille pas-
[tu l'as prévenue non ?]
-oui... enfin je crois-
[qu'importe au premier truc louches je crame tout]
-...j'ai une meilleur idée-
[ha bon ? on crame directement tout ?]
-...-

il prit un bout de papier et nota rapidement quelque chose avant de le glisser en dessous de la porte et partit vers le resto le plus proche pour commander une mitraillette hamburger andalouse et oignons frits crapuleuse

Sur la note figurait ceci :
alors le facteur a laissé un paquet (tu sais à notre époque il a des moyens plus modernes et efficaces mais bon), donc pour plus de sécurité je l'ai emporté avec moi... le départ est dans 3 heures au cas où tu déciderais de pas venir.
Soma XxX


... TROIS heures plus tard proche d'un hangar juxtaposant une montagne de ferraille, sur la façade une imposante porte d'acier avec un écriteau "taille max 3 M" et une imposante porte métallique pour laisser le passage aux véhicules avec " Romanes Eunt Domus" à moitié effacé écrit en travers, proche du toit un panneau à néon aussi décrépi que le reste annonce la boutique "Gobs Dokin atelier".
Devant la porte attendaient 6 personnes dont une elfe fumante (fumeuse, fumant... bref) visiblement énervée, une jeune femme cornue enfin pour autant que l'on puisse déterminer l'âge d'une Daemone trimbalant une imposante épée avec elle, un drôle de gars avec aussi une autre épée se tenant proche du mur mais sans lui tourner le dos comme si il avait quelque chose dans le dos, et un gars en tenue de cuir, une jeune fille ayant deux couettes blonde équipée d'un sabre et d'un pistolet, ainsi qu'une personne de petite taille toute fripée n'étant autre Gobs Dokin le gnome


[on a tiré le gros lot dits moi]
-oui bon on verra bien... heu qu'un humain et une humaine-
[attend une minute...]

s'approchant du groupe l'elfe se détacha furibonde et apostropha Soma

>SOMA MON PAQUET T'EN A FOUTU QU.....<
Soma la fit taire en mettant sa main sur sa bouche et la traîna avec lui dans le groupe puis agrippa la jeune fille par le col
[t'es qui toi ?]
}heu moi suis babydoll{
après un rapide check de sa base de donnée des Bladerunners via sa lentille de contact
[t'es pas une Bladerunners?]
}noooon noon mais me suis dit que pour un début ce serait un bon moyen de....{
[DEGAGE PAS DE CHAIR A CANON J'AI DIT]
sur ce il l’assomma d'un coup de boule
-aie mon crâne-
[rien senti moi]
-bon alors au final on est cinq, bon attendez 5 minutes que je récupère le véhicule-
[alors Gobs c'est prêt ?]
\oui oui tu vas aimer, je te fais un rapide topo/
-c'est mieux oui, Soma écoute aussi-
[gni ? oui oui]
Gobs sorti un calepin (damn encore un papier)
\alors blindage en adamantium avec cela tu résisteras à tout ce qui n'est pas antichar, après je garanti rien, les bas de caisses ont aussi été renforcés; l'habitacle est hermétique pour peu que tu enclenches la commande et le bloc moteur aussi avec des compresseur permettant d'avoir deux heures d'autonomie par contre si tu fait fonctionner le moteur en circuit fermé vous n'aurez assez d'air que pour 45 minutes, évidemment il est résistant aux radiations/
[ouais ouais tu sais quoi file moi la fiche technique]
Gobs déchira une feuille de son calepin et la lui tendit
[au moins ça évite le manuel de 700 pages et 20 Kg]
\il est dans le coffre celui-là/
[eeeet meeerde bon voyons ce que cela dit]

Hauteur: 2105 mm (il a été relevé pour élever le bas de caisse et réduire les risques de souffle et de gratter des débris, et protéger les réservoirs supplémentaires par contre faudra grimper pour y monter héhéhé)
Largeur: 2500 mm
Longueur: 4675 mm
Poids: 3127 Kg (le surplus provient du nouveau moteur mais il a la puissance pour et j'ai cru comprendre qu'il fallait un véhicule robuste)
Transmission: indépendante 4X4
Capacité du réservoir: 200 L
Motorisation: Turbine mutli-combustible Pursuit Falcon XB Hardtop 1973 (alors ce truc équipait les tank Hyper lourd ShadowAxes par paquets de quatre mais ici un seul suffira, il a été réajusté pour en avoir dans le slip, il peut accueillir quasi tout les combustibles fossiles mais évite le pétrole non raffiné non seulement tu vas fumer noirs mais le moteur va s'encrasser au bout d'une journée de route
Puissance: non calculée mais impressionnante...
Vitesse: sur tapis d'essai 135 Km/h en vitesse de pointe sur terrain plat mais en tout terrain je crois que si t'atteins les 90 Km/h sans être secouer comme un prunier ce sera bien
Électronique embarqué et autres: radio et tout le toin toin, un système d'affichage tête haute sur le pare brise, écran et système de vision nocturne/thermique pour les endroits de faible visibilité,volet blindé pour les vitres elles-mêmes blindées, des pneus pleins... ET un grand coffre avec pleins d'espace de rangement partout ainsi que qu'un râtelier sur le toit (dure de percer de l'adamantium tu t'imagines pas) et un espace réfrigérer


[okay t'as fait le plein et tout est payé ?]
\ouais oauis de toutes façons t'es fauché comme les blés là ?/
-oui... enfin presque-
[bon dernier briefing avant le dé... WHAT DA FUCK]
en se retournant il venait de remarquer les deux bestioles avec le reste du groupe puis en pointant du doigt crowreaper
[bon c'était pas prévu mais bon c'est pas grave, là Edgar Poe tu fait gaffe à ton piaf et tout se passera bien]
puis pointant Kimhiko
[et toi l'elfe... étrange... Bref que ton cha... enfin bestiole non moins étrange que toi fasse pas ses griffes sur les fauteuils où je le bouffe et tu sais que je le ferais... et agite pas ta massue tu vas encore blesser un passant et tiens de la lecture]
il lui lança le manuel du véhicule qu'elle attrapa en plein vol avant de tomber les quatre fers en l'air
-ha non Soma commence pas déjà... whooo ils le font en plomb leurs bouquins ou quoi ? Bon charger vos affaires et dans un quart d'heures on décolle... enfin on démarre pour l'aéroport-
il chargea ses propres affaires dans le véhicule puis disparut à un coin de rue pour ne réapparaître que 15 minutes plus tard un sac remplis de Taiyaki
[allez les enfants on embarque]
tout le monde monta dans le véhicule, Roy démarra faisant sauter quelques plaques de rouille présentent sur le capot, Gobs ouvrit le volet et dans un hurlement de moteur le véhicule s’ébranla pour se diriger vers l'aéroport ou il s'engagea en direction des ailes-portantes* ou il fut arrêté par un vigil
=z'avez votre ticket=
-non mais une réservations faites par le Padre Momoruia au non du Burnin Re-Generator-
le vigile pâlit légèrement et les laissa passer, il s'engouffra alors dans les flanc du monstre volant et pendant qu'il briefait son groupe nouvellement formé l'avion décolla
-alors dans quelques heures nous nous poserons en Australie à Helldney*, l'arpenteur Carbonheart sera notre première destination où je devrais rendre un petit service à une connaissance ce qui nous permettra d'avoir plus d'info et un point de repli si tout part en sucette-
[ce serait pas drôle a sinon]
-... Bref après cela nous commenceront la mission à proprement parler donc aiguiser vos sens, préparer vos armes et...-
[éviter de faires des expériences louches]
dit-il en fixant kimhiko qui feignit de ne pas se sentir visée, le reste du voyage se déroula dans le calme.

Arrivé sur terre le véhicule quitta la piste d’atterrissage au milieux d'une foule quittant elle aussi l'aile et se dirigea vers les no man's land d'australie plein pots direction Carbonheart

[là la partie sérieuse commence, cette ville est un coupe gorge et jusqu'a l'arpenteur c'est pas mieux, on roulera sans s'arrêter, soyez prêt à faire une sortie d'urgence prêt à vous battre]

Donnant pleine voix au moteur le véhicule se s'avança dans le ville en trombe emportant son équipage vers d'autres cieux...

Bon voila je déclare la chose officiellement ouverte, je vais pas répéter tout ce qui a été dit avant suffit de voir le premier post ^^ juste un truc faites pas encore de trucs déviant trop l'aventure il manque encore un membre à choper avant ^^
Si vous voulez vous pouvez parler de votre arrivée au point de RDV (oui déso kimou ai légèrement dirigé ton perso [paaaaas frappeeer -_-] mais bon c'était pour la bonne cause), juste un dernier truc: il est permis d'agir pendant un évènement déjà décrit mais il faut que cela n'ai aucunes conséquences pendant l’évènement décrit originel pour éviter les incohérences, ce serait plus pour amener un note narrative vous emmenant à une découverte, réflexion ou autre eeeet voila c'est tout je crois... Amusez vous bien mouahahahaha... l'impression d'oublier un truc moi huuum



*HV munition à haute vélocité dont la poudre est remplacée par un agent hautement explosif conférant au projectile une puissance de destruction dépassant de loin son calibre, le projectile étant lui-même étudié pour avoir une force d'arrêt ET de pénétration accrues. De telles munitions endommagent les armes n'étant pas prévue pour se calibre la chaleur dégagée pouvant faire fondre certaines parties et la puissance de la déflagration endommager les mécanisme internes.

*Wondernines pistolets retro chambrés en de petits calibre que l'on qualifie pour ceux servant à l'auto défense dans le marché civil

*Mateba revolver unique en leur genre car ils sont semi-automatique, c'est à dire que la partie au dessus de la crosse recul avec le recul et fait tourner le barillet tout seul de plus le canon en bas

*capsules cartouches dans l'intérieur est évidé de façons à pouvoir contenir un contenu (sans blague) elle sont conçues pour pénétrer le corps et diffuser son contenu, étant généralement plus légère leur pouvoir d'arrêt sont moindre

*Hollow point cartouches à tête s'écrasant à l'impact réduisant le pouvoir perforant mais augmentant le pouvoir d'arrêt en augmentant la surface d'impact

*Munition perforante munition ayant un pouvoir perforant accru mais un pouvoir d'arrêt réduit

*Omnitrix, appareil multimédia permettant entre autres de téléphoner, être sur le réseaux, servir de map, etc. Très apprécier des Bladerunners pour sa polyvalence[/color]
*ailes-portantes énormes avions cargo dérivé des aile-volante ayant résolu le principal inconvénient par des matériaux super-condicteurs anti-gravitique, par contre en cas de crash l'alimentation électrique étant nucléaire bonjour les dégâts, de plus ces avions ont une envergure très importante

*Helldney depuis que Sidney a été touché par une série de missiles la ville ne s'en est toujours pas remise des siècle après étant devenue une zone dont les forces de polices ont le plus grand mal à garder les différentes bandes rivales plus ou moins calme... ici quand on dit de sortit protégé on ne parle pas de bout de latex..

  • 0

Image IPB

« La Belgique n'existe pas. Je le sais, j'y habite !»




"Comme univers, mon perchoir me suffit"

Image IPB


#9
crowreaper

      faucheur des enfers

  • messages 276
  • Inscrit(e) : 02 janvier 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 38 (Neutre)
une heure avant
se dirigeant vers le lieu du départ Crowreaper, marchant d'un pas lent, pensait à la somme d'argent qu'il empocherait en fin de mission sans oublier les objets qu'il pourra trouver, Raven le regarde et voyant qu'il allait presque baver

-encore à penser argent, sérieux tu changera jamais ! tout en lâchant un soupir et lui coupant son fil de pensé
-la ferme et puis merde t'a tout chamboulé dans ma tête maintenant !!
-pense plutôt si t'as tout le nécessaire pour la mission tu voudrais comme même pas te trouver dans la même situation que la dernier fois hihihihihi !

lui mettant le doute dans sa tête (au lieu de l'argent) crowreaper s'arrêta et se mit a vérifier le contenu de son sac

-10 barillet de capacité 8 chambres avec speedloader dont 3 à balle perforante et 2 explosive pour mon petit S&W 500 déjà chargé
-8 chargeur avec une capacité de 12 balle dont 4 à balle HV et 2 incendiaire pour mon LAR Grizzly modifié lui aussi déjà chargé
-t'es pas sensé le faire a l'auberge avant ton départ

ignorant ces paroles il poursuit

-4 chargeur de balle a calibre 50 pour mon fusil a impulsion (ou accélération) magnétique
-tient le vendeur d'arme était même sympa en me donnant gratuitement un HK USP match avec 2 chargeur de balle à tête creuse en plus prend l'arme et le place dans un holster d'épaule sous sa veste
-ouai c'est surtout le fait qu'il ne voulait pas finir comme son collègue a qui t'as explosé le magasin
-grmpf il avait qu'a ne pas me vendre une marchandise défectueuse et en me prenant pour un pigeon la blague!!continuons.
-des cigares tient je mettrai ceux-la sur moi prend les cigares et les met dans l'une des poche de sa veste
-un peu de bouffe et quelques bandages même si c'est pas nécessaire. dommage si j'avais un plus d'argent je me serai procurer un M60 portable en ajoutant avec un soupir de désespoir
-bah bref donc tout est OK alors ferme le sac et le remet sur son dos a coté de son fusil

quelque minute plus tard il arrive devant le hangar, lieu de rencontre avec le reste du groupe attendant l'arrivé du type, jete un bref coup d'œil au garage il voit un véhicule puis en sifflant

-fffuuuuuue c'est quoi ce truc, un tank ! ça présage rien de bon ça, j'aime !! avec un aire heureux en hanchant la tête
-ouai je crois qu'on se fourre les pieds dans une mission très dangereuse je me demande comment tu t'en sortiras HAHAHAHAHA
-c'est ça rigole corbeau de malheur !

puis crowreaper reprend ses pensées du début (une mission dangereus= chance de trouver des objets rares même sur les cadavre + récompense à empocher en fin de mission= grosse somme d'argent) avant un petit son d'une caisse enregistreuse en tête et en se tourne vers raven avec un sourire grand aux lèvres

-tu te rend compte avec cette mission on pourrait plus travailler durant une longue durée. enfin des vacances !!!!
-si on s'en sort vivant !!

avant l'arrivé de C.S.ROY, Crowreaper rejoint la bande jusqu'au moment où il lui adresse la parole

[bon c'était pas prévu mais bon c'est pas grave, là Edgar Poe tu fait gaffe à ton piaf et tout se passera bien]
-t'as entendu le mec pas de connerie de ta part !!
-regardez qui parle, le roi des conneries HAHAHAHA ! en plus il a quoi contre les animaux celui-là d'un ton colérique

Crowreaper d'un regard menaçant envers Raven

-ca va je tiendrais en place, content maintenant

sur ce et après le briefing, Crowreaper se dirige vers l'arriéré du véhicule -en ignorant la gamine qui est toujours dans les vapes- monte, met ses affaires a coté de lui et s'assoit dans le coin au fond attend le retour C.S.ROY pour le départ a l aéroport puis en Australie à Helldney

chose faite après atterrissage et sur les derniers parole de C.S.ROY qui prend le volant, Crowreaper regarde Raven et d'une voix basse

-garde l'œil ouvert Raven je me dois de me préparer en cas de problème tout en fermant les yeux et mettant son chapeau sur son visage
-t'inquiètes sans moi tu serais déjà mort....(enfoiré après l'argent tu pense qu'a dormir) dit-il en marmonnant avant de se mettre sur son épaule et à son tour ferme l'œil

Modifié par crowreaper, 15 avril 2012 - 21:05.

  • 0
Image IPBImage IPB

si vous voulez savoir ce que pense un fou alors devenez comme lui


#10
KimHiko

      Prêtresse écrabouilleuse

  • messages 2 578
  • Inscrit(e) : 30 juillet 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 227 (Une Star !)
Il y a une semaine.

Le soir approchait, Kimhiko et Yuriko s’apprêtaient à fermer boutique. Elle avait couler le stock de solutions énergisantes compromettantes, en mettant quelques ampoules de côté dans une boîte réfrigérée portative. Celle-ci rangée au frigo avec quelques provisions d'avance, une brick de lait et une autre de jus multifruit (fabriqué dans le plus grand secret par une famille du quartier le plus éloigné du centre du Dépotoir). Il ne lui restait plus qu'à préparer les livres et ressortir son vieux blouson.

God' lui fit parvenir un message sur le téléphone de la boutique. Elle sortit de chez elle par l'arrière boutique, un sachet transparent au contenant sombre dans une main, et consulta ses messages.

"Tu n'as pas besoin de te presser. Soma n'a pas encore refourgué la totalité du bazar qu'il a accumulé dans sa planque... Il semblerait qu'il y ai une ou deux paires de Bladerunners qui sont intéressés et prêts à partir. Y'a une bleue étrange à couette mais je sais pas se que Roy en dit.
J'ai enregistré une livraison qui ne devrait pas tarder a arriver. Tu n'auras qu'à la récupérer quand tu passeras dans le coin.
[!!] Fait gaffe, je suis sûr que Roy prépare un sale coup pour pas que tu te défile. A la prochaine, je te tiens au courant quand ton colis sera là."



- Bon, et bien, je vais pas courir hein. Yuriko, demain on fera la liste de ce qu'il faut faire.
< Ok, mais tu vas t'y prendre à la dernière minute comme toujours ! >
- C'est pas grave tant que mon livre arrive à bon port, je sais que God' me mettra le colis de côté au cas où...
< Je vais penser aux livres et ce dont on pourrais avoir besoin dans la nuit. Connaissant le caractère de Soma, Roy va mettre un moment avant de tout écouler. >
- Bien, il se fait tard, ça n'a pas été de la tarte de tout vendre si vite... J'ai même dû faire un prix à Berk...
< Oui, je suis fatigué aussi, je vais me reposer à demain. >
- Oui, bonne nuit.

L'elfe se dirigea vers le frigo dans sa cuisine tandis que le chat se rendit rapidement en direction de son panier, sous une étagère d'angle au niveau du comptoir côté boutique. Au passage il appuya sur le bouton qui permettait la fermeture automatique des stores du magasin. La maison serait fermée pendant un moment mais ses clients étaient au courant.



Trois heures avant le départ

Kimhiko était allongée sur le dos, le petit être démoniaque roulé en boule sur son ventre. Son lit, un bazar monstre. A ses pieds, une quantité affolante de notes manuscrites indéchiffrables.
Sur le sol près du bureau, un grand sac à dos en cuir ouvert, une partie de son contenu sur la table de chevet consistait en deux gros livres anciens, une petite dizaine de poche, une grosse sacoche pleine d'herbes séchées. Un étui à lunette ouvert laissait apparaître des ampoules avec des contenus de nombreuses couleurs.
Sa longue et fine pipe posée à côté de son cendrier en forme de coquillage, récupération du repas d'il y a quelques jours. Une "coquille st jacques" surgelée bon marché de l'épicier du coin.


Un coup sourd fut donné dans le store métallique de la boutique. La boule de poils se crispa involontairement, l'elfe se redressa d'un bond les yeux grands ouverts.

< Désolé, je ne peut pas aller à l'encontre de mon instinct... >
- Je sais. Dit-elle en grimaçant et se massant le ventre.

Elle se leva en traînant des pieds. Dans la cuisine elle sorti du frigo une ampoule orange clair, la vida dans une tasse, mis de l'eau à chauffer et se dirigea vers la porte sur lequel l'écriteau "ouvert" était encore apparent. Une bouffée d'air frais s'engouffra dans la boutique, elle frissonna.
Seule différence avec le jour où Spritz était passé lui apporter le message, le volet était baissé, la boutique n'avait pas pris l'air depuis plus d'une semaine...

Elle retourna vers la cuisine, versa l'eau dans son mug.
Yuriko se mit à l'entrée de la maison et miaulât. La jeune elfe le suivit du regard et elle remarqua un papier sur le sol. Elle alla près de lui, ramassa ce qu'elle savait être le début d'un sacré pétrin. Elle avait la certitude de deux choses. Le livre, elle l'aurais au retour. La boutique resterait fermée un sacré moment. Elle se trainât jusqu'à sa chambre et s'assit sur son lit. Elle allait lire le message de Soma.
Le chat s'installa à ses côtés et se mit à ronronner.


- Tu sais quand je vais commencer à m'énerver hein...
< Je te connais plus que tu ne le crois ma petite Kimi, on s'est trouvé il y a un moment tous les deux. >
- Bon qu'est-ce qu'il raconte...



Une heure après le départ

Kimhiko grognait au milieux d'un groupe de parfaits inconnus. Yuriko, en boule sur ses genoux ronronnait doucement comme pour lui dire de se calmer.
La tête baissée, sa longue frange lui masquant le visage, sa massue qu'elle avait refusé d'abandonner dans le coffre était serrée entre ses genoux. Son contact la détendait un peu. Elle marmonait pour elle-même :


- Pffff, je te jure... Me retrouver en sandwich entre un homme et son piaf malpoli et une de ces espèces de démones sans morale... Rien que de le mentionner, j'ai les poils de la nuque qui se dressent au garde à vous !
Et Soma, ce stupide bonhomme... Me faire croire qu'il a pris le manuscrit que j'attendais tant... ! Il ne paye rien pour attendre, je suis sûre qu'il y a bien un ou deux mélanges que je peux tester sur lui pour me venger.


Le reste du voyage se fit dans la même ambiance.
L'Elfe lançant des regards affolés à la jeune femme cornue par moments, fulminant contre celui qui les avaient réunis dans ce véhicule le reste du temps, se calmant seulement lorsqu'elle mettait le nez dans le manuel du véhicule que C.S.Roy lui avait gentiment donné. Elle l'ajouterais à sa bibliothèque en rentrant. C'est toujours utile un manuel...

Modifié par KimHiko, 17 avril 2012 - 12:49.

  • 0

Image IPB

Pensez à lire ceci : Le Règlement,Avertissements et sanctions. Merci !


#11
kgerard

  • messages 94
  • Inscrit(e) : 07 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 15 (Neutre)
Une heure avant le départ

Pole a peine réveillé jette un oeil a sa montre.
<Ahhhh jsuis a la bourre>
levé en catastrophe il prend un petit déjeuner rapide composé d'un bol de céréales et d'un jus d'orange
<Bon bah foutu pour foutu quitte a me faire repérer>
il annula la magie d'invisibilité sur ses ailes car un homme qui se ballade dans les airs sans rien c'est plus que louche et ils s'envola vers le points de rendez-vous, arrivés a quelques centaines de mètres du point de rassemblement il se posa et relança le sort d'invisibilité même si pour cela il gaspillait beaucoup de magie.
Arrivés à cinq minutes du départ tout le monde étaient déjà présent sauf le commanditaire.
<Excusez moi du retard.>
Pole avait dit cela en se penchant de la manière la plus respectueuse possible ce qui lui valu quelques regards suspicieux de quelques-un de ses nouveaux compagnons.

*a part*
<Ahhh j’aurai peut-être pas du être si poli avec eux a la première rencontre>
son épée qu'il avait ré assemblée la veille venait de se réveiller
<T'inquiète pas même si dans ce monde les mecs trop poli sont louches ils vont s'y faire a ta tête>
<Je te demanderait juste d'éviter de trop parler tu risque de me causer des problèmes>
<D'accord, je ne me dévoilerait que si nécessaire>

Pole se mit a faire quelques moulinets avec son épée dans un coins pour éviter de trop stresser il ne pouvait pas s'empêcher d'utiliser ses ailes pour amortir ses chutes
<T'a pas peur qu'ils se méfient de quelques chose? Tes chutes sont beaucoup trop lentes pour êtres normales>
<Pourquoi tu t'inquiète autant? Elles sont camouflée je risque rien>
<Si tu le dit, je te fait confiance c'est ton corps>

Modifié par kgerard, 17 avril 2012 - 23:52.

  • 0

#12
Sky Klay-Mohr

      Sky - Chute libre dans le vide.

  • messages 58
  • Inscrit(e) : 11 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 11 (Neutre)
Elle avait profité du temps libre entre le départ en "mission" et l'instant présent pour aller chercher de quoi tenir quelques temps. Et tout se résumait en deux choses... Cinq litres d'eau et cinq kilos de pommes. Le tout tenant dans un sac dimensionnel(1) de la taille d'une petite sacoche en cuir, qu'elle fixait a sa ceinture.

Le jour J, elle enfila sa cape noire et en rabattit la capuche, et attacha un masque devant sa bouche. La seule chose que l'on voyait d'elle, hormis de temps a autres sa tenue, étaient ses yeux rouges. Elle sépara ses lames et les glissa dans deux attaches sur sa ceinture avant d'aller au point de rendez vous. Son regard détailla chacun des présents, les jaugeant un a un. "Mouais..." pensait-elle. "Ca va être encore une histoire drôle... et une drole d'histoire."

Calme et silencieuse durant le voyage dans le véhicule, et tout aussi silencieuse dans l'avion, elle profitait du voyage en se coupant une pomme avec un petit couteau K-lame 4(2) et la croquant tranquillement, baissant son masque pour l'occasion. Elle songeait surtout a ce qu'elle connaissait de ce monde ci... Finalement, rien de concret. Elle était au courant pour Helldney et pour les risques qui étaient possibles. Au mieux, elle pourrait en tuer quelques uns, ca lui fera, au passage, des réserves en plus.

Le voyage vers Carbonheart se fit toujours dans ce même silence, entrecoupés d'un son a peine audible. Le seul moment ou elle bougeait... pour se couper une tranche de pomme.


-- Lexique --

(1) Sac dimensionnel: Un sac enchanté, qui peut avaler de l'aiguille a la baignoire sans faire ressentir le poids des objets contenus au porteur. Ah, détail, rien ne peut respirer dans ce sac, il n'y a pas d'oxygène.
(2) Couteau K-Lame 4: Cette arme cachée se présente comme une petite croix de 4 centimètres de haut. En réalité cette arme est une lame de lancer boomerang, qui revient toujours a son propriétaire... De ce fait elle ne se plantera jamais dans la chair. Skyna s'en sert "surtout" pour couper ses pommes...

Modifié par Sky Klay-Mohr, 18 avril 2012 - 09:40.

  • 0

Sky - Between Hell and Heaven, there's my world.

Image IPB

MyAnimeList - Sky Klay-Mohr
Image IPB <= DIEU!


#13
Bensen

      El Profesor

  • messages 433
  • Inscrit(e) : 01 février 2011

  • Humeur du actuel : Rayonnante

Réputation : 60 (Se fait un nom)
Bensen (bleu)
Dixie : (rouge)
Serenity (Pnj) : (vert)

Le lendemain matin ...

Doucement, le jour se levait dans le bush australien. Un formidable soleil illuminait la végétation et commençait à réveiller la nature sauvage du désert. Cependant, comme un mauvais présage, l'ombre portée de la tombe fraîchement creusée la veille se dessinait sur le blindage froid du véhicule 6x6.

Un bruit inquiétant se fait entendre depuis l'intérieur de l'habitacle.

"TTTTSSSSSsssssssss ..... TTTTSSSSSsssssss"

"Mouaaaaaaaaaaaa hein ? Qu'est-ce que c'est ?"
"Wouaaaaaaaaaaaa wouf ? (qu'est-ce que c'est ?)"

Un magnifique "Fatalus Mordicus" installé sur la console centrale prés du chauffage fixait Bensen comme pour l'hypnotiser.

"TTTTSSSSSSS .... TTTSSSSSssssss"

Nota : à cause du grand cataclysme, certaines nouvelles espèces animales virent le jour ... le Fatalus mordicus en fait partie. Un reptile du desert au venin mortel pouvant terrasser un Crocrodile adulte.

(Bensen se rendant compte de la situation .... et parlant tel un ventriloque en bougeant à peine ses lèvres)

"Bordel Dixie ! Qu'est-ce que t'as foutue ce soir ? T'as encore laissée la trappe de secours ouverte !"
"GGRRRrrrrrrr" (s'adressant au serpent)
"Ouais bein calmos la belle .... tonton Bensen il veut pas y passer tout de suite"

Esquissant un discret mouvement de doigt comme pour former une pince avec son pouce et son index droit, Bensen l'oriente doucement vers l'indélicat visiteur du matin et en un clin d'oeil génère un petit arc électrique qu'il met légèrement K.O le reptile. Avant que celui-ci ne reprenne ses esprits, Bensen l'attrape de la main gauche et profitant de l'occasion lui fait cracher quelques ml de venin dans un petit pot blédina.

"Voilaaaaa, ça pourra toujours servir pour un serum ou un poison de circonstance"
"Quand à toi Dixie, tu viens de t'auto-designer pour sauter un repas aujourd'hui. Tu sais qu'on ne sors pas du véhicule le soir dans ce désert"

Dixie : (en boule sur son siège ... tirage de gueule)

"Quant à toi mon jeune ami, retourne chasser dehors et passe le bonjour au seigneur des lieux. Allez ! Zou !"

D'un geste sûr, Bensen libère le serpent par la trappe de secours située sur le plancher. Tuer des animaux ne faisait pas partie de sa politique sauf pour manger. De plus le désert lui avait enseigné à respecter toute forme de vie ... de la fourmi jusqu'au plus dangereux des prédateurs.


... Après quelques minutes de retour au calme après un réveil brusque et après avoir fait un brin de toilette, nos deux voyageurs reprirent leur route en direction de l'arpenteur Carbonheart qu'ils rejoignirent au bout de 4 heures de piste. L'arpenteur était imposant avec ses chenilles et ses échappements fumant mais sa vitesse de tortue en faisait une cible de choix pour qui aurait voulu s'y attaquer. Qu'importe, on ne trouvait à son bord que des marchands-troqueurs (troc) et des pourvoyeurs de service en tout genre même si certains gangs et mercenaires en tout genre y sévissaient, un solitaire de la route comme Bensen n'avait pas à y craindre grand chose ... sa réputation au sein du M.I.S.T suffisait à éloigner les voleurs bas de gamme. De toutes façons, sa fortune personnelle se reduisait à son véhicule solaire et sa chienne ... ce qui suffisait également à détourner les gangs et groupes mafieux.
Jouant le rôle de police, un groupe d'anciens et de sages dirigeaient certaines guildes en son sein ce qui permettait de régler les différents et certains marchés.

La femme que Bensen venait voir (Sérénity) en faisait partie et cela lui arrangeait bien les choses. Un temps disciple de la mère de Bensen, Sérenity avait gardée de bon contact avec ce dernier (certains racontent qu'elle fût un temps une de ses compagnes de route) ... Qu'importe, en ces temps difficiles et au milieu du désert, les amitiés fortes étaient plus bénéfiques que l'argent ou les biens matériels.
Après des salutations autour d'un verre d'eau presque pure, Bensen entama des négociations pour marchander le prix d'un moyeu et de quelques joints pour le train arrière de son 6x6 qu'il avait laissé en pilote automatique et qui suivait l'arpenteur avec Dixie à son bord ...


"Qu'est-ce que t'a à me proposer ce coup-ci Bensen ? Vas-y épates moi !"

"Une affaire ! Un transmutateur à destructuration moléculaire presque neuf. Du presque jamais vu hormis dans les contrées civilisées des territoires du Nord. ne me demande pas comment je l'ai trouvé mais une chose est sur, avec ça tu serais la reine des marchandes. Ca t'amène n'importe où pour régler des contrats ou acheter d'autres produits rares."

"Heyy ... what the heck ... il en manque la moitié là ?? Y'a plus de cristal de téléportation et le circuit mère est HS .... > <

"Attend Serenity , pour toi c'est du tout cuit d'en trouver ... Moi j'ai pas d'utilité de ce genre de truc en plus je ne voyage pas sans Dixie. Cette tête de mule est tout ce qui me reste alors je me vois mal la laisser derrière même en cas de grabuge. Vas-y fait moi 40% sur les pièces et le transmutateur est à toi"

"... MMmmmmm ... bon 30% mais c'est parce que c'est toi ... et pour saluer notre amitié. Sans ça je t'aurais fait payer plein pot vieux pirate."

"Merci Serenity, tu fais une affaire. Ah oui ... motus et bouche cousu si on te demande la provenance de ce truc ... je veux pas d'emmerdes ni de questions déplacées. J'ai trouvé ce truc dans le désert, ça tu peux me faire confiance. Te dire ce qu'il faisait là j'en ai f***trement aucune idée .... mais tu connais la loi du desert ... "Ce qui est trouvé est à toi"

Sur ces paroles, le pacte de vente eu lieu et les pièces passèrent d'une main à l'autre. Une poignée de main et une forte accolade (dans ce cas particulier une étreinte amicale) finalisa la rencontre et tout deux s'assirent à la table d'une taverne voisine pour parler du temps passé et des événements à venir.

Modifié par Bensen, 23 avril 2012 - 22:19.

  • 0

Image IPB

"I was made to hit in America"
"Si tu travailles comme cette abeille ... tu t'rendras malade" (Baloo)

#14
C.S.Roy

      Mitochondriaque tri-polaire

  • messages 3 107
  • Inscrit(e) : 01 septembre 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 193 (Étoile montante)
-C.S.Roy-
[Soma]
#Ganger#
~Daimyo de la Nostra Zaibatsu~
=personnalité mystérieuse=


la traversée de la ville se fit sans encombres jusqu’à la sortie de la ville, il eurent alors devant eux un barrage occupé par cinq gangers à l'aspect aussi hétéroclite que débraillé, visiblement un gang local désirait faire payer un droit de passage, la barrière ou plutôt ce qui en tenait lieu se composait de deux véhicules anciens rafistolés de toutes par et customisés pour servir de portes mobiles décoré dasn la plus pure mode punk, pointes saillantes, éperons et autres joyeuseté pour les piétons, l'on se croirait dans exidy's death race.
Un gars s’approcha du véhicule du groupe, jean troué, torse nu, peau tâché comme s'il avait pris une douche ushuaia saveur Rad sous une plie acide, roy baissa le fenêtre d'une main et agrippa son Beretta d'une autre


#Hola les voyageurs, c'k'on peut faire pour v...#
le coupant
[La ferme immondice humain, dits à aux assemblages de protéines acéphales de dégager ces deux écrase étrons que je passe on a pas que ça à foutre nous]
#Wolautr ! nan mais hé ho pour qui k'tu t'prends ? T'sais pas qui on est oukwé ?#
[rien à carrer de savoir qui est qui, tu gênes c'est tout ce qui m'importe]
#on est les junkies Skulls, c'te coin nous appartient on fait la lois ici donc fait gaffe à tu vas pleur#
N'étant pas patient ce jour-là il le coupa à nouveau
[tu ferais bien de soigner ton oeil mon gars]
#c'que tu baves ? il a quedal mon œil et arrête de me coupe ou moi j'te coupe les cou...#

Il n'eu jamais le temps de finir sa phrase, Soma avait sorti le pistolet et fait feu en visant l’œil droit de son interlocuteur, le hasard voulu que la balle dans la chambre à se moment là soit une Hollow Point. Sortant plus vite que le son la balle traversa l’œil droit les liquides incompressibles contenu dedans achevant de le déchirer alors que la balle atteignit l'orbite oculaire s'y écrasant et champignonant en touchant, la balle continua son chemin perforant l'orbite et traça un chemin dans la matière grise laissant un sillon sanglant et déchiré. Le ganger rejata la tête en arrière sous le choc alors que ses pieds décollaient du sol une traînée mêlent liquide oculaire et sang suivant sa route, il était mort avant d'atteindre le sol et soma démarra en trombe avant même que la douille fumante sortant par le fenêtre d'éjection n'aille toucher quoique ce soit.
Le véhicule s'ébranla et alla percuter la "première" porte de plein fouet la poussant vers un coin de façade pour l'y encastrer, Soma entama un marche arrière pour se dégager puis repris la route sursur les chapeaux de roues (même si les enjoliveurs blindés étaient plat en bien moins larges que les roues mais bon) laissant une épave fumante en guise de nouvelle décoration de façade.


[Bon une de moins, le pare-choc avant tient le coup voyons voir si l'arrière est tout aussi résistant]

les autres gangers montèrent dans le seul véhicule leur restant est le poursuivirent à tombeau ouvert mais Soma ne comptait pas engager un course poursuite dans le rôle du lapin, son idée était que son poursuivant prenne un grande vitesse et laisser l'inertie faire le reste. Alors que son concurrent, une voiture malgré son aspect baroque taillée pour la vitesse, allait le rattraper il pompa sur les freins pour freiner le plus net possible.
Soma lança à son équipage
[tention au choc tenez vous]
le véhicule tenta de freiner mais trop tard, il percuta de plein fouet l'arrière du mastodonte de soma, les deux passager avant passant au travers du pare-brise se percutant la lunette arrière dans un craquement d'os parvenant assourdit aux passagers, le véhicule quand à lui se souleva à la verticale du sol avant de retomber dans un assourdissant fracas déversant liquides de freins, eau et carburant comme les deux hommes oiseaux glissant lentement de la lunette arrière laissaient s'écouler leurs fluides vitaux par leur corps éclaté.
Soma sorti, décrocha les deux corps collés, les remis dans l'épave fumante et craquante, retourna à sa portière, leva la main, ouvrit la paume alors qu'une intense lumière rouge naquit au creux de celle-ci, dans un sifflement un petite boule de feu parti pour atteindre un flaque de carburant s’épanchent le réservoir percé, il monta dans le véhicule, ferma la porte, s'empara de trois Yakitori qu'il positionna au creux de ses doigts et reparti


[Règle numéro Un du Bladerunner qui veut faire de vieux os, ne pas laisser de traces]

Ils continuèrent leur route laissant une carcasse laissant s'échapper des panaches du fumé noires et huileuses, si l'un d'eux était encore vivant, quel qu'en soit soit l'état, il va devenir assez vite un petit tas de carbone... de quoi en faire une bague à la pierre bleue.
Ils atteignirent le Carbonheart sans trop d'encombres roulant de nuit, grâce aux systèmes de vision nocturne et thermique, Soma heurta bien quelque chose qui fit grand bruit mais bon, ils arrivèrent peu avant l'aube l'énorme masse de l'Arpenteur se dessinant à contre-jour dans un ciel rougissant l'important dispositif de panneaux solaires n'ayant pas encore commencer à accrocher les premiers rayons du dieu Sol

[Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s'épousent-ils pas ?]
-hein tu racontes quoi? une chansons doucereuse toi ? hahaha Soma le sentimental-
[rhoo fuck off on va encore se plaindre que je sois une bête après]
-bhaaa avec Soma ton nom veut tout dire-
[...]
L'arpenteur était mu par d'énormes chenilles, dont chaque patins permettrait de faire un piste d’atterrissage pour porte-avion, montés sur de gargantuesques vérins de façon à s'adapter aux dénivelés du terrain, à proximité de l’arpenteur C.S.Roy envoya un message textuel sur un canal dont il ne s'était plus servi depuis longtemps

le message étant:

"Soliste arrivé, attente réunion maître de musique"

Cinq minutes plus tard une réponse arriva

"Réunion prévue, attendez proximité AMT1"


[heuuuu ouiii et on fait comment pour le trouver ce truc ?]
-Ils sont certainement marqués, regardons-

En effet sur les flancs des systèmes de roulement des chenilles figurait marqué à la peinture "2001Clarke", Roy se mit donc en quête de celui marqué "AMT1", il passa par "Bradbury451", "Brother84", "C.A.R2000" et trouva finalement "AMT1".
A côté suspendu par quatre énormes chaînes une plate forme dont la rampe traînait sur le sol, un homme vêtu de noir, tabi et masque facial en prime, les y attendait. Il donna silencieusement les directives (forcément parler à côté d'énormes chenilles au travers des vitre blindé d'un véhicule au moteur surpuissant c'est pas des masses commode)pour amarrer le véhicule, une fois celui-ci bien ancré la plate-forme commença sa lente remontée clinquante pour atterrir dans un parking. L'homme en noir les menèrent dans une série de couloirs pour remonter suivant les volées de marches qu'ils affonaient ce qui leur indiqua qu'ils devaient très probablement être arrivé au beau milieux des entrailles de l'arpenteur.
Ils atteignirent enfin la surface et débouchèrent dans une immense pièce ouverte aux murs blanchis à la chaux, si ce n'est le fait qu'ils étaient à plusieurs centaines de mètres de hauteurs et en plein désert l'on se croirait dans une villa romaine centenaire transformée en logement populaire pour l'ambiance. Bien qu'il eût fallu (en fait avais juste envie de foutre un subjonctif osef la concordance) admettre que la taille était sans commune mesure et tenait plus du complexe hôtelier qu'autre chose mais bon une villa romaine sur une ville qui se déplace en plein désert... l'on n'est plus à un détail près.
L'endroit bien que dépouillé n'en restait pas moins luxueux, mais d'un luxe émanant de l'atmosphère même et non d'un de ces luxes tapageurs m'as-tu-vu destinés à écraser le quidam, parsemée ça et là des touches orientales signifiant (ou connotant... merde c'est pas une pub à analyser) qu'ils étaient dans l'organisation auquel Roy avait rendu de menus services et vice versa.
Roy se demanda à qui il allait avoir affaire pendant que leur guide les menait vers un imposant escalier de marbre aux rambardes de fer forgé finement ciselées, des hommes et femmes circulant autour d'eux vaquant à leurs occupations sans prêter aucunement attention au groupe,plus d'aspect bras cassés que vieux briscards, revêtu de costumes blancs tout droit sorti des vieux polars des années 50-60.
Arrivé en haut des escaliers leur guide ouvrit une lourde porte de bois les laissant sur le pas de celle-ci la refermant à leur passage, une fois la porte franchie ils découvrirent à l'intérieur une toute autre atmosphère, ils venaient de chausser des bottes de sept lieues pour franchir des continents en un pas et atterrir au japon sans bouger, ils étaient dans un jardin japonnais tant dans l'ambiance que le décor, petit ruisseaux, étang, bambous, jardin de gravillons pour faire des dessins dessus (comme le disais Soma), pavillons de bois aux douces arabesques architecturales


-si les autochtones étaient au courant de toute l'eau dépensée ici-
[que d'eau que d'eau]
-d'un côté recevoir ici des gens du désert les impressionneront plus qu'une rivière d'or en ébullition avec des pierres précieuses flottant dedans, ils doivent quand même avoir un foutu système de recyclage de l'eau sinon je raconte pas la note de frais pour le transport-
[ouais ouais grouille c'est l'heure du p'tit déj là]
-je sais... là je vois deux types je suppose que notre marqueur de quête est là-
[si ils sont aussi causant que le 1er c'est pas gagné]
-bha ils ne parlent pas pour ne rien dire à l'inverse de toi mon cher-
[Groumphf...]

Se dirigeant vers les deux gardes disposés autour d'un porte coulissante de bois, ceux-ci étant vêtu dans le même style que les autres si ce que leur costume était plus une fusion d'habit de kendoka sans armure et de costume, s'approchant ils virent qu'ils montaient la garde sabre au clair, la lame de l'un deux disposant de fines dents tandis que celle de l'autre étaient parcouru de circuit imprimés telles des veinules

-une lame tronçonneuse et une lame à champs disrupteur, ils se sont modernisés-
s'adressant aux deux gardes
[Yo les Bushido brother, j'viens voir de maître de musique de la part du Burnin Re-Generator donc si l'on pouvait faire ce pourquoi je suis venu cela m'arrangerait beaucoup, pas que je me fasse chier mais bon l'ambiance Zen et le fait qu'il commence à faire faim...]
A ces mots les deux gardes le laissèrent passer mais montrant à force de gestes ne laissant aucune équivoque possible que les autres devaient attendre ici Roy leur signala la marche à suivre
-attendez ici que je vous présente et pas de gaffes ici, ce ne sont que de simples humains se battant à l'arme blanche mais ce sont des guerriers d'élite excellent dans leur art et en étant fier, ils ne craignent ni la douleur, ni la mort et serait capable de se sacrifier pour vous gêner pendant qu'un autre vous coupe les tifs dégagé entre les oreilles, en plus ils se sont modernisés donc ils doit traîner des lames mono-moléculaires et des vibro-lames en plus, bon à toute suite hein et sage-

Sur ce il pénétra dans la pièce, elle était grande, dépouillée, dans un style nippon mais de bonne goût traditionnel avec pour unique ornement un grande table basse avec des coussins. Assis à cette table un vielle homme en tenue tout aussi traditionnelle que la pièce savourait une tasse de thé vert, sabre à portée de main.


[Hola le Vieux je pensais pas que tu lâcherais l'Italie pour ce Bled paumé, ni même que la Nostra Zaibatsu irait dans ce trou]
-Bien le bonjour Daimyo, étonnant de vous retrouver ici-
~Diriger le siège de notre organisation devenait trop ardue comme tâche avec mon âge; ici nous sommes récemment implanté, les gens étant fort indépendant ils y a moins à faire, il suffit de contempler le désert pour ouvrir sa conscience à l'infini~
[QUOI ?? tsss encore un truc d'humains qui peuvent pas sentir la présence des autres... enfin leurs mitochondries ce qui revient au même... puis suis dja ouvert mais je préfère les zones plus étroites et humid...]
-hahem merci Soma cette digression graveleuse,. Bref nous ne sommes pas venu ici pour cela, vous avez besoin que l'on vous rende un service je crois non ?-
[RHA non le vieux ! l'on parlera boulot après il fait grand faim et nous ne sommes pas seuls et non je ne parle pas de nous... en plus me faire sauter un repas moi... quelle idée]
-c'est vrai tiens ai failli oublier, ayant une mission de grande envergure j'ai recruté un groupe, le monde de l'ombre étant votre domaine-
~fait les donc rentrer, les repas sont meilleurs partagés~
[ou pas...]
-Mais Daimyo ne vous avisez pas d'essayer de démarquer des membres de ce groupe j'en ai besoin... tiens vous avez un animal de compagnie? je sens une présence féline...-
[autre que l'autre bestiole bizarre]
~pas le moins du monde~
dit-il le sourire au lèvres
[huuum le sens pas sur ce coup]
allant à la porte
[bon venez c'est l'heure du repas et j'ai faim... on ne me fait pas attendre quand j'ai faim]
-bon dit tu ne sais pas ne pas être menaçant pendant au moins 30 secondes ?-
[blaaaablaaaablaaaa, bon faites gaffe ce type est plus influent que vous ne pouvez l'imaginer]

S'attablant pendant le que la table était chargé de mets variés et abondants, commençant à manger Soma se lança dans le récit de leur histoire et du pourquoi de leur venue ici...

[donc le vieux vla en gros l'histoire donc on se dirige vers Ayers Rock vu le le dernier signal capté venait de là]
~nous aussi en fait~
-huuuuum ce qui signifie que d'autres on bien pu le capter aussi et passer avant nous et vu le nombre d'écumeurs du désert c'est fort probable, étant donné la position de l'arpenteur certains auront pu partir d'ici pour aller voir ou avoir été jeter un oeil et venir ici par après, suivant ce que l'on sait ce devait être du matériel scientifique et high-tech, Daimyo n'auriez pas entendu parler de la vente de ce type de matériel ?-
~hola tous ces trucs technologiques moi vous savez... dès qu'une chose est plus compliquée que la forge d'un sabre c'est hors de ma connaissance~
-heu... justement en partant de la fonde de l'acier particulier, la forge, le polissage sans parler des diverses méthodes pour le faire on ne peut pas dire que ce soit chose aisée -
[même faire un flingue à côté c'est du easy game]
~héhé ou effectivement, tu as raison, mais je ne sais pas tout, pour votre cas j'irais voir du côté des marchés ou une certaine taverne mais terminons d'abord de manger, un ventre plein sans excès est la base d'une opération sosu le signe de la bonne fortune~
[ouais la médiété on appelle cela]
dit-il en se goinfrant comme un sahuagin

Ils terminèrent donc le repas à leur aise et une fois le repas terminé, Soma claquant une énorme bouteille d'un saké quelconque

[bon le vieux alors tu nous les files ces adresses que je puisse optimiser le temps de travail comme on dit lorsqu'on cause bien]
-... ce que Soma veux dire, c'est que devant encore effectuer votre service mes compagnons pourraient faire autre chose qu'attendre bêtement ici... bien que je suis certains que laisser une certaines personne dans un coin sombre avec un bouquin la dérangerait pas mais bon, étant au même endroit pour deux choses différentes autant en profiter (vive les raccourcis scénaristique)-
[et puis certainEs personnes pourront éliminer quoique j’ai une autre idée en tête pour cela héhéhé...]
-SOMA !-
[QUOIIII on peut rigoler de temps en temps]
-tu rigolais là ?-
[non]
-me disais bien-
~toujours comme chiens et chats vous deux à ce que je vois, bon pendant que tes honorables compagnons batifoleront au marché dépensant leur argent en produits locaux~
[ou pas quoi bon les adresses]
le vieux leur tendit un parchemin
~voila~
-ne me dites pas que vous aviez tout prévu ?-
~être prévoyant permet d'éviter que vos os blanchissent au soleil vert~
[Green Sun ? WADE ? Par contre je vous conseille fortement le bar, généralement c'est là-bas que les contrats se finalisent... Enfin c'est ce que je ferais moi]
-oui mais avec toi tous les chemins mènent aux Ramen-
~la boule de pulsions à raison pour une fois, les marchands aiment bien faire un contrat tacite et pour cela le lieux est le bar, cela entretiens la confiance et comme tout le monde se connaît pas besoin de paperasse, tu trahis on se charge de toi... d'ailleurs nous avons un service de recouvrement de payement~
-heu... bon merci bien Daimyo-
s'adressant aux autres membres du groupes
-Bon Soma et Moi avons un petit détail à régler, en attendant vous savez quoi faire, si un type veut revendre du matériel de haute-technologie pouvant appartenir à l'Euro-Shield ici, bha vous le ramenez ici... vivant et un seul morceau-
[Bon l'vieux à nous deux, salut les autres tuez personnes sans bonnes raisons]
-pas comme Soma en somme-
[je te hais !]
~très bien accompagne moi à mon bureau pour discuter des derniers détails~
laissant les autres Soma accompagna Daimyo ailleurs...

quelque part dans le bâtiment Soma senti une drôle de présence familière ne lui inspirant rien de bon, Roy lui sentait qu'il allait bien s'amuser au dépend de Soma pour une fois... quelque part entre les murs un cri se fit, mais comme dans l'espace entre deux mur personnes ne t’entends crier
=NyaaaaA...=

Revenant soudainement en parlant au groupe
[ha oui... si l'on est pas revenu à la fin du jours c'est que... on est en retard donc partez pas sans moi... en fait j'ai les clés héhéhéhé]
-ou que l'on est mort-
[maiiiiis non]


voila voila, bien que les dieux aient décidé de me faire chier en m'explosant une main me filant une crève de chien et diverses désagréments j'ai quand même réussir à accoucher de ce truc... ayant tapé la moitié du machin avec six doigts j'ai sorti une version allégée ^^
  • 0

Image IPB

« La Belgique n'existe pas. Je le sais, j'y habite !»




"Comme univers, mon perchoir me suffit"

Image IPB


#15
Sky Klay-Mohr

      Sky - Chute libre dans le vide.

  • messages 58
  • Inscrit(e) : 11 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 11 (Neutre)
Durant le trajet elle avait observé tous les présents, cachée derrière sa cape et sa capuche. Pour l'instant, tout était calme dans la camionnette, elle sommeillait légèrement, ronronnant a défaut de ronfler, le son grave résonnant dans le véhicule. Dans son esprit, les voix d'Erémis et de Stalker résonnaient, et la jeune femme fit un effort démesuré pour ne pas leur hurler de fermer leurs grandes gueules. Cela dit, elle fit comprendre sa désapprobation grandissante mentalement aux deux esprits d'acier.

- Soit vous la bouclez, saloperies d'esprits, soit je vous torture. Et je le ferais.

Sur cette intervention mentale, qui avait momentanément changé le doux ronronnement en un grondement sourd, les deux lames se turent. Le véhicule s'arrêta, et Skyna en profita pour rendre a sa lame son apparence d'origine, une grande Claymore, qu'elle posa sur ses genoux. Dehors, elle sentait une agitation, un trouble dans l'esprit... Et se raidit imperceptiblement, sensible a la sauvagerie ambiante1. Ses yeux rouge sang luisaient légèrement dans l'ombre de sa capuche, comme deux rubis, quand le coup de feu retentit. L'odeur du sang, malgré que le véhicule était potentiellement fermé, lui emplit les narines, et elle s'agita légèrement, passant pensivement un doigt sur la lame de sa claymore, alors que dans le silence désormais presque total, un petit ricanement sortait d'on ne sait ou.

Le choc contre la porte la fit valser sur la droite, sa capuche ne s'étant pas, par miracle, baissée. Heureusement pour elle, car la jeune femme tenait a garder secrète son apparence avenante... Elle entendit d'autres véhicules, et sourit légèrement. Une poursuite, intéressant, mais elle n'intervint pas. L'autre choc a l'arrière la refit voler sur la droite, et la, sa capuche s'était retirée. Yeux rouges sang, cheveux blanc neige noués par un noeud, et trois minuscules cornes au dessus de son oreille gauche, très peu visibles quand elle les cachait avec ses cheveux, mais la, elle les avait laissées a découvert. Elle soupira, tant pis pour la discrétion. Non seulement l'on voyait son visage, mais aussi son agitation, quand le craquement des os des poursuivant fut audible. Elle était... un peu comme un chat, un sourire a peine perceptible aux lèvres alors qu'elle s'étirait et se craquait machinalement le cou2. Le murmure doux qui lui servait de voix fut audible encore, ses yeux luisant d'un rouge rubis malsain.


- Encore des blessés... Ce liquide vermeil s'écoulant lentement jusqu'au sol...

Elle n'en dit pas plus jusqu'a l'arpenteur CarbonHeart, et une fois a la surface, se débarrassa de sa cape qu'elle fourra dans sa sacoche. Tenue légère, comme toujours, couvrant son buste jusqu'au nombril pour le bas, et jusqu'aux épaules pour le haut. Elle avait aussi une petite épaulière sur le coté gauche, une paire de gants remontant aisément jusqu'a son coude, un short serré arrivant a mi-cuisse et des grèves protégeant ses tibias. Rangeant son arme dans son dos, elle observait les alentours, bras croisés. A la voir, elle ressemble plus a une véritable guerrière qu'a une mercenaire démoniaque légèrement... tarée.
"Pas de gaffe", avait dit celui qui était visiblement l'instigateur de cette mission. Hmpf, aucune chance, elle fit ce qu'elle faisait en temps normal. Prenant une pomme ans son sac, elle se posa au bord d'un étang pour la croquer en silence, éloignée du reste du groupe. Elle ne se mêlerait pas a cette bande... surtout qu'ils vont surement parler de la pluie et du beau temps et que c'est le genre de conversations qui, en général, ne l'intéressaient pas. Le "chef", comme elle l'avait tranquillement enregistré dans son crâne, leur fit signe d'entrer, et elle rejoignit les autres en avalant ce qu'il restait de sa pomme, rangeant les pépins dans une petite boite qu'elle avait sortie de son sac.

Elle s'installa la ou elle pouvait être éloignée tout en observant les présents, et mangea en silence. Cette mission allait être en tout point intéressante, et elle écoutait tranquillement les autres discuter, murée dans un silence glacial. Elle posa régulièrement le regard sur le vieil homme, détaillant avec soin sa tenue... Il dégageait une certaine aura de guerrier, et elle esquissa un sourire léger lorsque le repas fut terminé. Un bar... Voila qui allait faciliter les choses. Elle songeait surtout a quel alcool elle allait boire sur place, et esquissa un sourire amusé quand le boss parla de tuer. C'est pas a elle qu'il fallait dire ca...

D'un pas léger et aérien, la jeune femme se dirigea jusqu'au bar, laissant ses deux foutus esprits causer en paix, et se calmant lentement grace a l'atmosphère de l'endroit. Se posant tranquillement sur un des tabourets du comptoir du bar, elle commanda un alcool hyper fort, écoutant d'une oreille attentive les discussions et autres transactions qui se déroulaient sur place... Elle saurait attirer les contractants dans un coin désert avant de les sonner.


--Lexique--

1: Cela fait, malheureusement, partie de son pouvoir... Elle est assez sensibles aux combats, ce qui lui a valu des soucis même aux Enfers.
2: En réalité, elle se contenait pour ne pas exploser la porte arrière et faire exploser le véhicule des poursuivants elle même. Les craquements sont assez... désagréables a l'écoute.
  • 0

Sky - Between Hell and Heaven, there's my world.

Image IPB

MyAnimeList - Sky Klay-Mohr
Image IPB <= DIEU!


#16
kgerard

  • messages 94
  • Inscrit(e) : 07 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 15 (Neutre)
Pole était ébahi par ce nouvel environnement et il explorait le jardin en attendant que le chef de groupe aie fini sa discussion avec leur commanditaire
Pensant être a l'abri des regards indiscrets il avait dévoilé ses ailes et les fit battre deux ou trois fois pour les dégourdir
<Ahhh ça fait du bien garder mes ailes calée contre mon corps pendant un voyage aussi long c'est usant surtout qu'on a eu quelques soucis durant le voyage>
<Heu je sait pas si t'a remarqué mais t'est observé ABRUTI!>
Se retournant il remarqua qu'un de ses compagnon avait eu la même idée que lui, c'était cette Hellfëiryi, résigné il revint vers ses compagnons de route sans cacher ses ailes cette fois.
<Veuillez m'excuser de vous avoir caché ma vraie nature, en vérité je suis un semi patriarche je pensait pouvoir éviter de vous le montrer mais bon maintenant que j'ai été découvert cela ne sers plus a grand chose de le cacher.> il avait dit ça d'une traite en s'inclinant le plus bas possible
<Tant que j'y suis je vous présente également mon épée qui ne peut pas s’empêcher de faire des commentaires aussi inutiles que désagréables>
<Salut a tous je t'avait prévenu toi de faire attention avec tes foutu ailes>
<ça va j'ai pas fait exprès non plus j'avais mal et fallait que je les détende>
<Je t'en foutrait moi détendre tes ailes>
  • 0





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ