Aller au contenu


Tono to Issho - Ôôô mon Seigneur bien-aimé... !


3 réponses à ce sujet
  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé

#1
Karasa

      Dénicheur d'hors-la-loi

  • messages 2 118
  • Inscrit(e) : 30 décembre 2009

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 414 (Adulé !)

Yo les otak' !


Samurai Deeper Kyo, Sengoku Otome, Hyakka Ryouran: Samurai Girls, Sengoku☆Paradise Kiwami, Brave 10... En dépit de votre expérience d'otak', ces animes à genre hétéroclites plantent néanmoins un même univers historique d'exploitation scénaristique. Univers qui, par le biais de votre connaissance en la matière, que la japanimation en soit la source ou non, en dit long sur les grands noms et les grands faits historiques conditionnant le Japon que l'on connaît aujourd'hui.

Ce théâtre commun se nomme le Sengoku Jidai, ou « l'ère Sengoku » (l'âge du pays en guerre). Période qui voit s'affronter les différents seigneurs féodaux situés aux quatre coins de l'Archipel dans une bataille s'étendant sur un peu plus d'un siècle, avec à la clé une hégémonie suprême et totale. L'issue de ce conflit aboutira à l'unification du pays d'abord par Oda Nobunaga, puis Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu prendront le flambeau. De cette guerre, nous retiendrons principalement les belligérants suivants : Kenshin Uesugi, Yoshimoto Imagawa, Akechi Mitsuhide, Ishida Mitsunari, blablabla...

Bon, trêve de bavardages et d'explications alambiquées ! Pour un anime empruntant ce contexte historique pour y fabriquer son humour, le présenter de la sorte serait quelque peu superfétatoire !
Traversons sans plus attendre une quelconque étape de transition... Donc, si je vous dis « Date Masamune », vous me hurlez ?

« ARE YOU READY GUYS!? PUT YA GUNS ON! » ? Aaaahhh... Non. Ça aurait pu mais non... Une autre tentative ?
« Une Musou Attack ?! » ? Peut-être mais je ne suis pas en section Jeu Vidéo... Encore ?

...
...

Votre langue au chat ? Bon, très bien... La réponse était : « GANTAI! ». Ceci aurait dû sortir inconsciemment de votre bouche ! Vous me décevez !
N'avez-vous pas vu Tono to Issho ?!

...
...

Non ?! Ah ! Vous tombez bien ! J'aimerais vous en parler, en fait !

...

L'ayant empilé dans ma liste d'animes vus, j'ai souhaité partager, converser et recommander cette petite production passée malheureusement inaperçue, en 2011...

Tono to Issho

Image IPB




Adapté du Kishōtenketsu (ici, manga comique à quatre cases) d'Ohba Kai, Tono to Issho se présente être un anime parodiant l'ère Sengoku qui cible essentiellement ses illustres seigneurs et ses grands épisodes figurant dans les livres d'histoire japonaise (l'incident à Honnō-ji pour ne citer que lui).

Puisant son comique dans l'Histoire, Tono to Issho ne vous demandera pas d'essuyer une bibliothèque peuplée d'ouvrages de l'époque pour en saisir les subtilités. Non, ça baigne dans la simplicité, pas de panique. Et pour les plus hermétiques, la narrateur ne manquera pas de vous briefer rapidement sur les personnages, à chaque début de sketch, le temps de planter le décor et le contexte. Mais, m'adressant à des fans d'animes qui ont probablement écumé des séries de cette époque, je ne pense que ça soit une gêne pour vous qui êtes plus ou moins fluent à l'humour nippon.

Enfin, pour en finir avec la présentation, sachez qu'une saison 2 a vu le jour. Ce sujet relatera uniquement de la première, celle que j'ai visionnée.


Image IPB



L’œuvre démarre immédiatement dans le Kishōtenketsu au moyen d'une séquence tentant de faire les présentations au spectateur. Rien qu'ici, la chute est drôle et le ton est déclaré.
L'opening passé, je me régale devant le trio Masamune, composé de Date Shigezane, Katakura Kagetsuna et bien sûr Date Masamune, où les deux vassaux ne cessent de recadrer l'attitude extravagante de leur seigneur, qui s'obstine à inventer toutes sortes de cache-œil en pleine période de conflit. Les seiyuus Tomokazu Sugita et Daisuke Ono y sont pour beaucoup, je dois dire : quelle puissance dans leurs voix.
Ensuite, les gags de Motochika se pointent... Là, j'ai moins été touché car on y trouve un personnage « moe-ifié » pour l'occasion alors j'ai pour habitude de le voir en tant qu'homme fort, viril et incroyablement classieux. J'admets que ce soit subjectif, mais je déteste qu'on atrophie mes personnages fétiches. Malgré tout, le gag se laisse apprécier principalement par les réactions envieuses des sous-fifres envers Motochika.
Puis, je tombe sur la partie d'Azai Nagamasa. Ce dernier tente désespérément de pouvoir s'entretenir avec Oichi, son âme sœur, façon cut-scène de RPG... Une séance éprouvante pour l'allié de Nobunaga !
Et ainsi de suite tout au long de la dizaine de sketch que représentent la série...

Outre localiser son humour dans une caractéristique principale d'un dirigeant, qui a attrait à la réelle personnalité du seigneur parodié (le cache-œil pour Masamune, l’androgénie de Kenshin, la trahison d'Akechi), l'anime introduit plusieurs petits suppléments à sa parodie. Ainsi, je fus étonné d'y voir des allusions à Doraemon, Mobile Suit Gundam et à GACKT. Oui, parce que ce chanteur a prêté sa voix à l'un des personnages, il est donc normal (?) qu'on lui consacre un numéro propre dans lequel il se prendra pour Dieu, rien que ça. Ces petites références m'ont agréablement surpris dans leur apparition.

Du fait de sa variété, on n'appréciera peut-être pas tous les épisodes. Chacun y trouvera son compte et se dressera un classement de ses saynètes favorites. En revanche, décrier son schéma narratif constat, c'est comme si blâmer la rigidité des commandes dans un Resident Evil : c'est la définition du genre qui veut ça. Au final, l'anime ne plaira pas à tout le monde, le principe du Kishōtenketsu est malheureusement plâtré et peu évolutif, mais pour une durée de quarante minutes, des musiques d'ambiance typiques, une démonstration de l'humour japonais et un graphisme adapté, il mérite le coup d’œil, le bon... pas celui qui est caché...

En ce qui concerne le format, il y a le choix : soit c'est segmenté en douze épisodes d'une minute trente, soit une OAV condensée de quarante minutes. Pour ma part, j'ai vu l'anime à travers l'OAV. Je n'ai pas très bien compris pourquoi il y avait deux formats puisque les épisodes sont identiques.


Image IPB



Top :

*/-- Concept très sympa.
*/-- Le trio Masamune.
*/-- GACKT.
*/-- Gags variés...

Flop :

*/-- ... mais inégaux.
*/-- Motochika ! Quelle horreur !

Bien que l'ensemble du spectacle soit finalement disparate dans son humour, on ne lui reprochera pas sa courte durée ainsi que de très bonnes idées qui rend le tout relativement décalé et absurde.
Tono to Issho, un anime dans lequel j'ai passé un très bon moment agrémenté de quelque fou-rires, je n'ai pas été déçu... et vous ?


Tono to Issho VOSTA by FFFpeeps


Pour vous donner une idée, voici ci-dessous le premier sketch en compagnie du trio Masamune :

http://www.youtube.com/watch?v=Ic-GsnOLXMo


Tous avec moi : ♪ ♫ Miteyaruze !... Kyupah~ ♪ ♫ !
Spoiler


Et vous, vous étiez courant de l'anime ? Ça vous a donné envie de le voir ? Allez vous, vous aussi, braillez « GANTAI! » au lieu de « Aïe ! » en vous trébuchant par terre ?
Comme d'hab' : topic ouvert ! :P


Modifié par Karasa, 16 avril 2012 - 02:00.
Ajout lien.

  • 1

Image IPB


#2
yuki-no-ouja

      *・゜✿ たまこまーけっと ✿*・゜

  • messages 313
  • Inscrit(e) : 11 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 92 (Se fait un nom)
Ah ça m'a l'air bien tout ça !! :P Il n'est pas sortit en, vostfr ? :s Car je ne le trouve pas sur AS... :s

Par contre, pareil que toi Karasa, ils ont masacré Motochika ! :hanter:
  • 0

Image IPB


#3
Shiroyasha

      Hunter Of Bad Animes

  • messages 783
  • Inscrit(e) : 14 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Endormi

Réputation : 93 (Se fait un nom)
En ayant lu ton post, ça titille ma curiosité ! Je pense m'y mettre pour voir de quoi il retourne !
Je connaissais le nom, mais je n'en avais jamais réellement entendu parler avant ça.

Modifié par Shiroyasha, 10 avril 2012 - 10:28.

  • 0

#4
Karasa

      Dénicheur d'hors-la-loi

  • messages 2 118
  • Inscrit(e) : 30 décembre 2009

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 414 (Adulé !)
@yuki-no-ouja :

Ah oui, mince. Je ne l'ai pas précisé, mais ça n'a pas été traduit en VOSTFR (saison 1 et 2).
Du coup, il faut se rabattre sur les versions VOSTA. Et franchement, c'est pas du tout compliqué à suivre : les dialogues sont très simples, et on se marre plus sur les actions que les paroles.

Eh oui, pauvre Motochika... Ses subalternes sont plus hilarants, eux. Ils oublient que, derrière son visage utsukushii~, se cache bel et bien un homme. Enfin, tu verras ;).

@Shiroyasha :

Vas-y, vas-y ! Tu en as pour quarante minutes à tout casser pour la saison 1. Les généraux ont parfois des réactions à mourir de rire (pauvre Nagamasa...). J'espère que ta curiosité en sera récompensé.

Au passage, j'ai mis le lien de la VOSTA de l'anime, si jamais vous auriez des difficultés à le rapatrouiller.
Désolé de ma réponse tardive.
  • 0

Image IPB






0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ