Aller au contenu


Anime de la Semaine : Mononoke.


5 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
KimHiko

      Prêtresse écrabouilleuse

  • messages 2 578
  • Inscrit(e) : 30 juillet 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 227 (Une Star !)

Ohayô mina-san !

Cette semaine, je vous présente un anime Fantastique & Mythe et pour ce faire je vous annonce le retour d'un certain apothicaire que je vous avez déjà présenté avec Ayakashi: Japanese Classic Horror.

12111812053782614.png

"Rancoeur, tristesse, haine...
Que deviennent les passions humaines alliées aux ayakashi ?"



Cet anime est une suite indirecte de l'arc Bakeneko (adapté en manga en 2 volumes) présent dans l'oeuvre citée ci-dessus. Elle est réalisée par le studio Toei Animation sous la direction de Nakamura Kenji. Le chara-design est toujours d'Hashimoto Takashi et la musique est composée par Takanashi Yasuharu.
 

 
La série a été diffusée entre le 13 juillet et le 28 septembre 2007 et totalise 12 épisodes de 24 minutes.
Elle se divise en 5 arcs (3 de 2 épisodes et 2 de 3) dans lesquels sont présentés différents esprits du folklore japonais.
 

 
"Le karma des hommes, et les liens qu'ils tissent définissent la Forme du mononoke. Les circonstances de l'incident, sa Vérité. Les choses du coeur, sa Raison."

Voici donc le grand retour d'un personnage très mystérieux que j'avais particulièrement apprécié. Ce cher apothicaire de la période Edo, friand de remèdes étranges, d'exorcismes dangeureux, n'est toujours pas très causant et fait toujours autant froid dans le dos, mais malgré cela, on sent qu'au fond, il n'est pas méchant.
 

 
Les graphismes sont toujours aussi déroutants. Les protagonistes sont soit magnifiques, soit vraiment ignobles à voir. Cela reflète un peu ce qu'ils ont au fond d'eux même. Les graphismes sont extrêmement travaillés et chaque parcelle des personnages ou du décors n'est pas là par hasard. Sur un fond de peintures traditionnelles, les scènes sont entrecoupées un peu à la façon d'une pièce de théâtre. Chaque arc est divisé en différents actes.
Et pour pousser la chose un peu plus loin, les bruitages eux-mêmes, sont tirés du théâtre kabuki la plupars du temps.
 

 
L'opening, "Kagen no Tsuki", a des consonances hispaniques et est très rythmé, à l'inverse, l'ending, "Natsu no Hana" est très calme et doux. La musique dans son ensemble accompagne l'intrigue avec brio et se laisse écouter très facilement.
Les seiyu font un excellent travail, la voix profonde de Sakurai Takahiro rend le personnage principal encore plus mystérieux et charismatique.
 

 
Il est clair que les graphismes demandent à s'accommoder quand on n'y est pas habitué mais une fois fait, la beauté des décors et la façon dont ils sont détaillés coupe le souffle. La découpe en plusieurs arcs est parfaite pour les gens qui souhaitent prendre leur temps devant cette série mais malgré tout, une fois pris dans l'histoire, les épisodes s'enchaînent sans souci et les différentes aventures de notre apothicaire sont toutes aussi intéressantes les unes que les autres.
 

 
Je met la note de 9/10 à ce petit chef d'oeuvre car il est parfait pour nous rappeler que la japanimation, c'est aussi et surtout des univers et des techniques graphiques et d'animations très variés.
 
Et vous, qu'en pensez-vous ?

 


  • 0

#2
Invité_Naïs_*

J'avais complètement craqué sur l'animation et sur le héros dans les épisodes du japanese classic horror : je me jette sur ceux-là, merci mille fois pour l'info !

#3
akayuki

  • messages 286
  • Inscrit(e) : 16 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 33 (Neutre)
Merci pour cette critique. Elle me ramène à d'excellents souvenirs car cet anime est vraiment un bijou. Très particulier sur son graphisme, il n'en reste pas moins superbe. Au contraire, son originalité graphique et esthétique en générale ( j'entends pas là, le son, le doublage, ect ) donne à cet anime une atmosphère très particulière, très fine. Il sort vraiment des tracés habituels.
Ayakashi était un test. Trois petite série, faite différemment, pour voir la réaction du public. Le retour du notre apothicaire prouve que cet arc a marché, suffisamment pour en faire une série. En on ne va pas se plaindre.
Si certaines histoires sont longues ( je pense entre autre à l'arc sur le bateau ), elles mettent toutes en avant des aspects différents de l'être humain. La dernière est probablement celle qui m'a le plus marqué. Se déroulant à une époque beaucoup plus récente, elle renoue avec le mythe du bakeneko, formant comme une boucle avec Ayakashi pour départ. Les couleurs, c'est d'ailleurs presque un monochrome de gris, mettent en avant l’apothicaire, mais surtout son décalage par rapport à ce monde qui entre dans la technologie.
Je ne vais pas aller plus loin dans mes interprétations personnelles, mais je remercie celui qui a fait la chronique de mettre en avant cet anime si particulier.
  • 1

#4
Noxiell

      Ronin en reconversion professionnel

  • messages 19
  • Inscrit(e) : 02 septembre 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 1 (Neutre)
c'est pas pour faire mon difficile, mais le "que je vous avez" ça fais quand même assez tache.. désolé, mais je tenais au moins a le faire remarquer (et merci pour la critique, je verrais cet anime grâce a vous ^^)
  • 0

#5
KimHiko

      Prêtresse écrabouilleuse

  • messages 2 578
  • Inscrit(e) : 30 juillet 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 227 (Une Star !)
Effectivement je suis passé à côté de ça... Désolée ! J'ai beau me relire, je vois plus facilement les erreurs des autres.

En tout cas, j'espère qu'il vous plaira, il vaut vraiment le détour !

Akayuki, mon aventure préférée, c'est l'arc du Noppera-bô ! Je l'ai trouvée magnifique !
L'arc sur le bateau paraît un peu long, c'est vrai, mais l'ayakashi qui entre en jeu, je veux pas le rencontrer, ça c'est certain...
  • 0

Image IPB

Pensez à lire ceci : Le Règlement,Avertissements et sanctions. Merci !


#6
Angelus

  • messages 40
  • Inscrit(e) : 29 mars 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 23 (Neutre)
Bonjour,

Mononoke est une œuvre qui ne plaira pas à tout le monde de part son graphisme et d’autre part par sa scénarisation. Et pourtant ! Bien qu’il faille une certaine maturité pour comprendre au mieux cet animé ; son originalité et les thèmes abordés en font un animé d’une qualité indéniable. Si le côté contemplatif, m’avait un peu rebuté au départ, il est là pour créer une certaine atmosphère. A travers des demi-vérités et des non-dits, notre exorciste devra découvrir les terribles vérités qui ont été dissimilées jusque là. Et c’est là tout l’intérêt de cet animé, qui révèlera les fautes et les troubles inavouables de chacun avec une très grande finesse. C’est une critique au combien réussi de la société et de l’esprit humain. Certaines fins sont ambigües mais chaque histoire dégage une certaine philosophie. Si vous lui laissez sa chance, cet animé est tout simplement envoutant.

Petit aparté, je conseillerais de regarder la dernière histoire d’Ayakashi. Si elle vous a plu, vous pouvez sans problème commencer Mononoke. En effet, c’est en regardant cette histoire que j’ai découvert le vrai potentiel de l’œuvre que j’avais arrêté après deux épisodes.

PS : pour les non initiés, n’oubliez pas de regarder les dernières minutes après le générique qui sont le plus souvent la conclusion de l’histoire.
  • 1





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ