Aller au contenu


Histoire du Japon : découpage et généralités


6 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)
Bonjour à tous.

Au fil de mes études de Japonais, je me suis de plus en plus passionné pour l'Histoire de l'archipel, qui est une histoire exceptionelle et passionnante par bien des points :
-Son dépaysement dans les normes et les valeurs
-Ses nombreuses intrigues, luttes fratricides, etc...
-Sa présence de mythologie au sein même de l'Histoire

En effet, il faut savoir qu'à plusieurs époques, pour vouloir gagner la faveur de la Chine et pour ré-insuffler un sentiment nationaliste à l'aube de la seconde guerre mondiale, l'Histoire du pays a été manipulée, on y raconte l’ascension au pouvoir d'un empereur d'ascendance divine, la fondation mythique d'un état, l'Histoire du Japon a même été jusqu'à créer le mythe selon lequel le conquérant mongol Genghis Khan serait en réalité Minamoto no Yoshitsune, grand vainqueur de la bataille de Dan no ura à l'aube de l'époque Kamakura (1185-1333) ayant été contraint au suicide rituel (Seppuku) par son frère Minamoto no Yoritomo afin d'en récolter à lui seul la gloire ;qui se serait en fait enfui et aurait unifié la Chine sous le nom de Genghis Khan. Bref, tout ceci n'étaient que des exemples afin de vous montrer le côté fantaisiste de l'Histoire de ce pays. Ce qui m'amène aujourd'hui à faire ce topic est de vous présenter les époques du Japon et vous les expliquer dans les grandes lignes.

Tout d'abord, l'Histoire du Japon (comme de nombreux autres pays) se découpe en 5 grandes périodes : Préhistoire, Antiquité, Moyen-âge, Epoque moderne et Epoque contemporaine. Je m’arrêterais à la fin du Japon moderne, donc à l'époque Edo.

Commençons donc par la préhistoire qui se découpe en deux périodes :

-La période Jommon (nom inspiré des poteries à motifs cordés) (-12 000 avant J-C => -500/300 avant J-C selon les régions)
Le Japon de cette époque vivait essentiellement de cueillettes et de chasse, en effet, l'archipel était un véritable garde-manger, nul besoin d'agriculture, tout était disponible à profusion. Ce qui est étonnant en revanche, c'est que les Japonais ont commencé à développer la poterie avant l'agriculture contrairement à la plupart des civilisations. Ce sont d'ailleurs ces poteries qui caractérisaient cette époque.

-La période Yayoi (-500/-300 => 250)
Cette période se caractérise essentiellement par l'implantation par des immigrés coréens de l'agriculture, bien évidemment avec l'arrivée de l'agriculture apparaît la notion de richesse et les traces des premiers conflits. (villes fortifiées, etc...) On observe également l'arrivée de la fonte du fer et du bronze.

À la fin de la période Yayoi, une reine chamanique du nom de Himiko aurait "pacifié" l’État du Yamatai, ce qui nous amène vers l'antiquité.

Rentrons à présent dans l'antiquité avec une période phare de l'Histoire du Japon :

-La période Yamato(250-710)
Énormément de choses vont se produire durant cette période, pour rester dans les grandes lignes, je vais vous faire une énonciation :
-Création d'un véritable état sur la plaine du Yamato
-Mythe de l'empereur Jinmu, fondateur, arrière petit-fils de la déesse Shintô Amaterasu, on y écrira le Kôjiki racontant la fondation mythique du Japon et le Nihonshoki (annales du Japon) qui retrace l'Histoire d'une lignée de longue date afin de se légitimer auprès de la Chine.
-Sinisation du pays à travers le Ritsu ryô (l’État des codes) par Shôtoku Taishi (le personnage le plus populaire de l'Histoire du Japon) inspiré de la Chine des Tang, basé sur un respect de la loi et de vertus bouddhistes, taoïstes et confucianistes. Bouddhisme adopté comme religion d'êtat.

-L'époque Nara (710-794)
Se caractérise par l'implantation d'une capitale fixe à Nara, contrairement au passé ou l'on changeait de capitale à chaque trépas impérial, considérant la terre souillée. Le bouddhisme gagne en puissance et les moines deviennent des notables qu'il faut prendre en ligne de compte, à tel point que c'est la peur de ces derniers qui va conduire à la fuite de Nara, ce qui nous amène vers la prochaine période.

-L'époque Heian (794-1185)
Déplacement de la capitale à Heian (aujourd'hui Kyôto), on place les monastères à l'extérieur de la ville afin d'éloigner l'influence des moines bouddhistes, eux pas content, font des marches armées dans la ville. (hé oué, c'est pas toujours des gentils, les bonzes !). C'est une période de paix qui brille par l'explosion de la littérature, la vie de cour et la poésie. On introduit les Kana en plus des Kanji (Hiragana et Katakana) qui ne sont que depuis peu d'utilisation officielle et administrative.

Nous nous apprétons maintenant à rentrer dans la période de l'Histoire que je préfère : Le Moyen-âge !

-L'époque Kamakura (1185-1333)
Apparition d'une société féodale, vassaux et seigneurs provinciaux ayant énormément de pouvoir. On y observe également la création du premier Shôgunat par Minamoto no Yoritomo (Sei i tai Shôgun de son nom de shôgun) qui aura en réalité peu d'influence et sera déchiré par les luttes fratricides de succession. Y commence la mise en avant des valeurs guerrières, c'est notamment la période ou apparaissent les Samouraïs. À noter que le Shôgunat installé à Kamakura est une entité de pouvoir à la fois reliée à la cour impériale de Kyôto mais qui jouit de sa part d'autonomie et de détachement. Comprenez bien qu'un shôgun est un généralissime, chef suprême de la caste guerrière du pays. On assiste donc à une séparation du pouvoir administratif et militaire en quelque sorte.

-L'époque Muromachi (1336-1573) qui comprend deux sous-périodes :
-La période Nanboku Chô (cours du nord et du sud) (1336-1392)
Trois ans se sont écoulés car l'empereur Go-Daigo a entre temps essayé de réinstaurer la suprématie du pouvoir impérial qui était régi depuis Nara par un système de régence assez compliqué à expliquer dans la mesure où je ne veux pas rentrer dans les détails.
La période Nanboku Chô se caractérise par la présence de deux cours impériales, une à Yoshino et une à Kyôto soutenue par le bakufu (shôgunat) des Ashikaga, plus stable que son prédécesseur Minamoto. C'est pendant cette période qu'on va assister à une explosion d'arts décadents inspirés par la discorde sociale qui règne. On y retrouvera le théâtre Nô pour les connaisseurs.

-La période Sengoku (contrées en guerre) (1477-1573)
Sans doute la période la plus chaotique et sanglante de l'Histoire du Japon. Y régne une permanente guerre territoriale entre les Daimyô, grands seigneurs féodaux. Le pouvoir du bakufu des Ashikaga s'affaiblit, le véritable pouvoir appartenant aux Daimyô. Cette période prend fin à la destitution du dernier shôgun Ashikaga. L'absence d'autorité centrale engendre une instabilité sociale pouvant générer ascendances sociales aussi bien que déclins. Ainsi, on notera Hideyoshi Toyotomi, fils de paysan, vendeur d'aiguilles qui finira par occuper le poste de Grand Rapporteur, faisant de lui le deuxième personnage le plus important après l'empereur.

-La période Azuchi-Momoyama (noms des chateaux principaux de Nobunaga et Hideyoshi) (1573-1603)
Il s'agit du sujet de tout mon travail de recherche. Parfois analysée comme faisant partie de la période Sengoku, cette période est la charnière entre la période médiévale et moderne. Il s'agit de la période d'unification du Japon par les trois grands acteurs de la réunification : Oda Nobunaga, Hideyoshi Toyotomi et Tokugawa Ieyasu.
Par une succession de luttes territoriales menées par Nobunaga et Hideyoshi afin d'unifier le Japon, Tokugawa finira par instaurer un nouveau shôgunat suite à la bataille de Sekigahara en éliminant les vassaux en concurrence à la succession de Hideyoshi après sa mort en 1598, distribue les fiefs à ses vassaux et fait du Japon une entité sous le pouvoir suprême du shôgun.

-L'époque Edo (1603-1868)
Une des périodes les plus connues de l'Histoire du Japon. Elle se caractérise par le pouvoir suprême du shôgun et l'isolationnisme quasi-total du pays. En effet, seule Nagasaki a le droit d'être abordée par des navires étrangers. C'est une période de paix mais au prix d'un durcissement des lois très intense. Le shôgun Tokugawa s'assure la fidélité de ses vassaux en province en les assignant un an à résidence à Edo (nom de l'époque de Tôkyô) et un an dans leur fief mais non ailleurs. La femme et la famille du vassal, elle reste à Edo et constitue donc un otage afin de s'assurer sa loyauté.

Modifié par Hikari, 22 mars 2013 - 11:20.

  • 10

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#2
Goryushika

      Kagura'servant

  • messages 781
  • Inscrit(e) : 27 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 53 (Se fait un nom)
Hô un grand merci Hikari

Je pensais adoré la période Sengoku, mais beaucoup d'histoire que j'avais entendu serait en faite la période Azuchi-Momoyama oO grossière erreur de ma part, je ne connaissais pas du tout, j'avais entendu parler de certaine mais pas d'autre, et surtout la période Azuchi-Momoyama passe par dessus des faits/événements que je pensais dans l'ère Sengoku (oui je me répéte)

Le seul bémol que je vois dans ton article, c'est ce que tu n'as pas développé, car ce n'est pas le but du post :P
J'aime l'histoire japonaise que je trouve passionnante, même si j'en connais que de grande ligne. Ton article me donnant appétit de dévoré plus d'article sur ces sujets ^^

Merci bien petit plus 1 même (et j'en donne pas souvent pourtant)
  • 0
<p class='bbc_center'><img src='http://img4.hostingp...ureyorozuya.jpg' alt='Image IPB' class='bbc_img' /><br />
<a class='bbc_url' href='http://myanimelist.n...list/Goryushika'>MyAnimList</a>]<br />
Spoiler
</p>

#3
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)
Ça n'a rien d'incorrect :).

La confusion entre la période Sengoku et Azuchi-Momoyama est un sujet de discorde même au sein des spécialistes.
On peut voir ces évènements dans la continuité de la période Sengoku si on décide de ne pas l'arrêter à la chute du dernier shôgun des Ashikaga.

Pour ce qui est du développement, je posterais mon travail de recherche que je suis en train de composer sur la Azuchi-Momoyama donc n'ai crainte, tu pourras être calé sur la sujet, du moins autant que moi ;).
  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#4
King of Waveland

  • messages 421
  • Inscrit(e) : 25 juin 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 716 (Hall Of Fame !)
J'avoue que c'est très intéressant, surtout quand on ne connait rien de l'histoire du Japon

Ce qu'on remarque d'abord, c'est que les périodes Antiquité / Moyen Âge / Époque moderne / Époque contemporaine ne sont pas du tout les mêmes au Japon qu'en France par exemple.
L'Antiquité démarre assez tardivement (IIIe siècle ap. J.-C., avec la diffusion et le développement de l'écriture), tout comme le Moyen Âge (XIIe siècle). Si je me trompe pas, l'époque Edo est considérée comme la période moderne pour le Japon.

C’est vraiment dommage que tu ne dises rien sur l'époque contemporaine : c'est une période qui a toute sa place et qui montre comment le Japon est devenu pendant plus d'un siècle, et il y a encore quelques années, la première puissance d'Asie. D'ailleurs, ça aurait pu permettre un chapitre sur l'histoire du manga, voir quelles sont ces origines, son évolution, les grandes œuvres qui l'ont marqué, etc...
Et c'est une proposition, mais je pense que ça pourrait être bien d'associer certains animes qui se déroulent à telle ou telle période, avec un minimum d'historicité bien sûr.

Sinon pour en revenir à ton sujet, j'ai commencé un livre sur l'histoire du Japon et ils parlent beaucoup des "Anciens Tertres", surtout pour la toute fin de la préhistoire et les premiers siècles de l'Antiquité, ce dont tu ne parles pas. De même, il ne faut pas oublier que le Nihonshoki et le Kojiki, les premières œuvres sur l'histoire du Japon, ne datent que du début du VIIIe siècle, avant ce sont surtout des textes chinois et coréens qui en parlent, mais surtout pour les relations entre l'archipel et le continent.

Ton paragraphe sur la reconstruction de l'histoire du Japon par le nationalisme était très intéressant, et les Japonais étaient loin d'être les seuls à le faire : on a connu ça en France, en particulier entre 1870 et 1918, avec par exemple le mythe des Gaulois nos ancêtres (quelle belle connerie).

Modifié par King of Waveland, 17 mars 2013 - 11:21.

  • 0

314652VisforVictory.jpg

Cte victoire !


#5
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)

Sinon pour en revenir à ton sujet, j'ai commencé un livre sur l'histoire du Japon et ils parlent beaucoup des "Anciens Tertres", surtout pour la toute fin de la préhistoire et les premiers siècles de l'Antiquité, ce dont tu ne parles pas. De même, il ne faut pas oublier que le Nihonshoki et le Kojiki, les premières œuvres sur l'histoire du Japon, ne datent que du début du VIIIe siècle, avant ce sont surtout des textes chinois et coréens qui en parlent, mais surtout pour les relations entre l'archipel et le continent.


Je n'ai pas trouvé très intéressant de parler des anciens tertres (sépultures royales) et ne sachant plus trop dans quelle période ils se situaient, j'ai préféré ne pas en parler pour éviter d'induire les lecteurs en erreur.
Pour le Kôjiki et le Nihonshoki, ils ont en effet été écrits à cette période, disons que les choses seraient plus claires si je plaçait la période Asuka comme indépendante de celle du Yamato mais leurs écritures sont bien intervenues pendant la création du Ritsu ryô. D'ailleurs ma bibliothèque à un Kôjiki traduit, il faudrait que je le lise.

Sinon, la raison pour laquelle je me suis arrêté à Edo est que je ne sais pas grand chose sur la restauration de Meiji qui n'est dans mon programme que l'an prochain. En revanche, côté seconde guerre mondiale, ça va j'en connais un rayon mais je ne veux pas expliquer les choses avec une césure au niveau de Meiji, ça risque de devenir incompréhensible.
  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#6
Perona

      Kitsune Lover

  • messages 1 671
  • Inscrit(e) : 29 juin 2012

  • Humeur du actuel : Démoniaque

Réputation : 314 (Adulé !)
Moi qui rechercher des livres sur l'Histoire du Japon...
Merci beaucoup Hikari-sensei
  • 0

                                              Mugen no gemu Hime                                                   

 

13100604095315919611615832.png

 

14062704455215919612348886.png

 My AnimeList                                                                                                        Mes Créa'


#7
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)

Moi qui rechercher des livres sur l'Histoire du Japon... Merci beaucoup Hikari-sensei


Je peux t'en recommander un si tu veux étudier l'histoire en globalité : Les Japonais de Robert Calvet qui est excellent, juste milieu entre la synthèse et le développement, les phrases ne sont pas lourdes et sont très claires et il est organisé par chronologie.

Sinon, en roman, les deux que je viens de lire sont juste excellents, les récits se situent à la période Sengoku :

-Hideyoshi, seigneur singe de Shiba Ryôtarô qui est un roman autobiographique de Hideyoshi Toyotomi à travers lequel on a une magnifique vue d'ensemble de la période.
-Le sabre des Takeda de Inoue Yashushi qui retrace la vie d'un général de Takeda Shingen à partir de son allégeance, excellent dans la relation que ce général entretiens avec Takeda et sa concubine ! Très émouvant !

Modifié par Sky, 19 mars 2013 - 20:37.
réparation bug encodage affichage balises

  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉






0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ