Aller au contenu


Les Chroniques De La Lune Rouge (Fiction)


1 réponse à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
Invité_666_*

L'annonce de l'accouchement de sa femme avait mis le roi Sylphain, souverain du monde elfique de Domynaria, dans tous ses états.
Cinq ans s'étaient écoulés depuis la naissance de son fils Traxys et il craignait que la reine ne survive pas à cette nouvelle épreuve.
Il espérait aussi que ce soit un garçon, car les filles de la royauté de Domynaria étaient porteuses de malédictions.
Angoissé, il tournait devant la porte de leur chambre quand un cri venant de celle-ci se fit entendre.
"Qu'est-ce qui se passe?" cria-t-il en entrant dans la pièce.
La reine était en larmes, à côté de la sage-femme qui tenait l'enfant dans ses bras.
Le roi s'approcha du bébé et l'examina.
Il sut alors pourquoi sa femme avait criée.
Non que le bébé était laid, car il était magnifique et en bonne santé, mais c'était une fille qui,de plus, avait une lune rouge sur le front, symbole maudit de Domynaria.
D'après une vieille légende, les porteuses du croissant écarlate avaient semées le chaos trois siècles plus tôt.
Sylphain avait peur que l'enfant, prénommée Zelda, ne détruise leur monde en utilisant à mauvais escient les pouvoirs hérités de l'Etoile Rouge, le cristal magique de Domynaria.
Essayant de trouver une solution à ce dilemme, le roi,après avoir réconforter son épouse et fait jurer à la servante de garder le secret, se dirigea vers la salle du trône.



Une fois arrivé, il fit convoquer le grand chambellan et le capitaine de la garde royale.
Le grand chambellan, Hastar, entra le premier.
C'était un homme âgé de septante ans physiquement, bien que le roi le soupçonnait d'être,en réalité,beaucoup plus vieux.
Il était vêtu d'une robe de cérémonie de couleur sombre qu'il avait enfilé à la va-vite.
Le capitaine entra peu après.
D'origine humaine, c'était une grande et mince jeune femme de vingt-cinq ans, vêtue d'une fine armure écarlate.
A la fois belle et forte, elle arborait une longue chevelure souple et flamboyante.
L'ayant recueillie et élevée dès l'âge de trois ans puis initiée au maniement de l'épée à partir de dix ans malgré la désapprobation de ses conseillers.
le roi savait qu'il ne pouvait avoir meilleur allié dans son entourage.
--Hastar, tu dois certainement savoir pourquoi tu es là.
"Non,apparemment", pensa le roi en voyant l'air ahuri du chambellan.
--Et vous, lady Harkina? continua le roi en se tournant vers la jeune femme.
--Et bien, commença-t-elle, je suppose que la reine a accouchée, que c'est une fille et qu'elle est porteuse de la marque écarlate.
--La reine à ...accouchée?! s'écria Hastar,effaré; j'ignorais qu'elle était enceinte!!
"Il l'aurait su s'il ne passait pas son temps dans sa chambre, à lire des livres inutiles", pensa Harkina,méprisante.
Le roi laissa Hastar se remettre de sa surprise avant de continuer.
--J'ai retourné la situation dans tous les sens et je pensais que vous, mes conseillers, pourriez m'aider à trouver une solution à ce dilemme.
--Qu'en penses-tu, Hastar? demandât-il au chambellan.
--Nous devrions la sacrifier, d'après un ancien rituel domynarien; répondit ce dernier, ravi de pouvoir donner son avis le premier.
Je te rappelle qu'il s'agit de ma fille, lui répondit froidement le roi, pas d'un vulgaire animal.
--J'espère que votre idée est meilleure que la sienne,capitaine, continuât-il en se tournant vers Harkina.
--Ayant appris que sa majesté la reine était enceinte, j'avais envisagé cette situation et m'était arrangée avec la seule personne capable d'y faire face,lui répondit cette dernière.
--Peut-on savoir de qui il s'agit?demanda Hastar, méfiant.
--De Mistéria la guérisseuse.
--Comment osez-vous prononcer le nom de cette ...créature ici! s'écria le chambellan, furieux.
--Votre idée n'est pas meilleure!! cria à son tour la jeune femme, le visage devenu aussi rouge que son armure.
--Allons,allons,mes amis;intervint le roi.Ce n'est pas le moment de se disputer.
--Il est vrai que le peuple nourrit une certaine méfiance vis-à-vis d'elle,continuât-il,mais elle est la seule, étant également lunaire de naissance, à pouvoir élever Zelda sans danger.
--Mais, majesté, reprit Hastar d'une voix presque suppliante, imaginez qu'elle incite l'enfant à nous détruire.
Que pourrions-nous face aux pouvoirs combinés de deux immortelles.
--Vos craintes sont sans fondements, lui répondit froidement Harkina.
Mistéria vit dans notre monde depuis trois-cent ans, si elle avait voulue nous tuer, nous ne serions pas ici aujourd'hui.
--Je suis navré de te le dire, mais elle a raison, continua le roi en regardant son chambellan dans les yeux.
--Très bien, répondit ce dernier en se dirigeant vers la porte, mais ne venez pas dire que je ne vous ai pas prévenus.
Après son départ, le roi et sa protégée réglèrent les derniers détails de cette affaire et quittèrent à leur tour la pièce.
A peine eurent-ils quittés la piéce qu'une des statues décorative changea de couleur et se liquéfia.
Le liquide, de couleur sang, prit l'apparence d'une femme aux cheveux clairs.
Elle dirigea son regard noir vers le couloir menant à la chambre de la reine et l'observa avec interêt.
"Très, très intéressant"pensa la femme qui se changea en pie.
Le volatile prit son envol et sortit par une des fenêtres au moment où l'un des gardes, croyant avoir entendu un bruit, ouvrit la porte de la salle.
Ne remarquant rien de suspect, il l'a referma aussitôt.


Pendant que Harkina se dirigeait vers la chambre royale, Hastar, lui, entrait dans celle du prince Traxys.
Ce dernier, plongé dans la lecture d'un livre, ne le vit pas entrer.
Hastar, tout en l'observant,était toujours surpris par le fait que, quels que soient la couleur de cheveux de leurs parents, les membres de la familles royales arboraient tous une chevelure d'un blond étincelant.
Il se racla la gorge pour attirer son attention.
Le prince, surpris par le bruit, se tourna vers l'entrée.
--Ah c'est vous,chambellan, dit--il en souriant, mais son sourire s'effaça en voyant l'air inquiet d'Hastar.
-Vous avez l'air soucieux, quelque chose ne va pas ?
Hastar, qui aimait la compagnie du prince, lui raconta tout.
-Et vous n'avez rien pu faire ?
-Hélas non, il est le roi et je ne peux aller contre sa volonté....., soupira le chambellan.
-Quand même, confier l'avenir de notre monde à cette "créature" !!


Pendant que le prince contestait la décision de son père, Harkina, avec la bénédiction de la reine, emmena le bébé. Une fois dans la cour du château, elle fit appeler deux de ses subalternes. la première à arriver était une jeune femme brune de taille moyenne, vêtue d'un simple uniforme de garde.
Prénommée Rika, elle était devenue muette suite à un traumatisme dû au massacre de ses parents, et faisait partie d'un peuple très fort physiquement.

La seconde, une jeune femme blonde vêtue d'une courte robe bleue, était connue pour être capable de matérialiser les peurs de ses adversaires.
Prénommée Haley, elle était considérée comme l'ombre de Harkina, au même titre que Rika.

Leur capitaine leur fit un bref résumé de la situation, pendant qu'on préparaient leurs chevaux.
-Vous n'avez pas peur de tomber sur le Clan Noir, en traversant la forêt qui mène à la tour de Mystèria ? demanda Haley,curieuse.
-C'est pour les contrer que vous venez avec moi, répondit Harkina en montant sur sa monture.

Une fois prêtes, elles quittèrent le château, traversèrent la ville et prirent le chemin de la forêt.



Lyssa s'était levée de bonne heure et faisait sa toilette, quand une jeune fille aux longs cheveux blonds foncés et vêtue d'un long manteau beige, vint la trouver.
-Bonjour Shyrra,lui dit la centauryne, quoi de neuf ?
-Bonjour Lyssa, répondit Shyrra, Rianne veut nous voir. Lyssa suivit sa camarade jusqu'à la tente de leur chef, la plus grande du campement. A l'intérieur se trouvaient deux Hybris, des êtres mi-humains, mi-démons, comme les Elfes et les centaurynes. L'une des deux femmes était une jeune Séraphéenne blonde aux fines ailes blanches, originaire de Winderan, un monde voisin. Prénommée Vipèrianne, Rianne pour les intimes,elle avait atterri,on ne sait comment, sur Domynaria, comme Lyssa. L'autre femme, inconnue de Lyssa et Shyrra, était un être semi-liquide, sans doute une Naïas d'Aquamaris, une autres planète voisine. Vêtue d'une courte robe rouge, Vipèrianne avança vers ses amies.
-Notre nouvelle cliente nous paye 40 diamants pour intercepter un convoi royal et lui ramener le "colis" qu'il transporte.

-40 diamants ?!! s'écria Lyssa,effarée. -C'est quoi, ce colis, l'Etoile Rouge ?
-J'en doute, mais prenez quant même des pillards avec vous, au cas où.
Après leur départ, Vipèrianne voulu demander à leur cliente quel était la nature du "colis", mais elle avait disparue.



Harkina, Haley et Rika galopaient dans la forêt, quand elles tombèrent dans une embuscade. trois assaillants apparurent devant elles, trois autres derrière. Cinq d'entre eux étaient de petite taille,couverts d'écailles et avaient des yeux globuleux et une bouche garnie de dents tranchantes.
"Des pillards..." pensa Harkina, en reconnaissant les larbins habituels des voleurs du Clan Noir. Le sixième assaillant, en revanche, était un des membre de cette bande. Bien connue des soldats du château, Lyssa la Centauryne était une Hybris de Terratine. Mi-humaine,mi-cheval, la peau de sa partie humaine était très pâle, contrairement à sa partie animale, très sombre. "Une étrange combinaison, surtout avec sa tignasse verte" se dit Harkina, face à elle.

-Nous n'avons pas d'objets de valeurs, ni de temps à perdre avec vous, alors laissez-nous passer !!
-Laissez-nous l'enfant et partez !! rétorqua Lyssa. "Comment sait-elle..." pensa Harkina, surprise.





Une fois arrivés à l'endroit où aurait lieu l'embuscade, Lyssa et deux des pillards qui l'accompagnait s'étaient cachés dans les fourrés, les trois autre ayant fait pareil, trente mètres en avant. "Une formation en tenaille, efficace contre n'importe quel soldat" pensait Lyssa, confiante. "et Shyrra pourra nous couvrir, en cas de problèmes". Après quelque minutes d'attente, un bruit de galop se fit entendre. Lyssa et les pillards surgirent sur le chemin, les autre faisant de même pour couper toute retraite. Lyssa, qui pensait que ce serait facile, fut méchamment surprise de voir qui composaient le convoi. "Et m...., la sorcière rousse et ses chiennes de garde ?!!" "Bon, restons calmes et repérons l'objet qu'elles transportent" se dit-elle en les examinant tour-à-tour, avant de remarquer le petit être, dans les bras d'Harkina. "Un bébé ?! .......Quelle tuile !!!" Ne voulant pas renoncer, Lyssa alla jusqu'au bout en entendant Harkina crier : "Nous n'avons pas d'objets de valeurs, ni de temps à perdre avec vous, alors laissez-nous passer !!"
-Laissez-nous l'enfant et partez !! rétorqua Lyssa, sans se laisser impressionner.
-C'est hors de question !!! répondit Harkina, en faisant un discret signe de la main à Rika. sans crier gare, cette dernière monta sur sa selle et sauta en direction des pillards qui étaient derrière. Elle écrasa celui du milieu sous son poids et fracassa les crânes des deux autres, l'un contre l'autre. "Nous aurions dû en prendre plus...." se dit Lyssa, consternée, en assistant au carnage. Le temps qu'elle se reprenne, un monstrueux reptile aux multiples têtes fit son apparition. effrayée par l'Hydre, Lyssa fit mine de reculer avant de se rappeler que "l'illusionniste" était présente. reprenant courage, Lyssa enfonça la lançe qu'elle tenait dans le corps de la bête......et se retrouva avec la pointe de l'épée d'Harkina sur la gorge. l'un des derniers pillard, dégainant un poignard, fit mine d'attaquer le capitaine, mais fut heurté par le cadavre d'une victime de Rika. Sans lui laisser le temps de comprendre ce qui c'était passé, Rika se jeta sur lui et s'en servit pour frapper le dernier pillard, les tuant tous les deux sur le coup. Tout était aller très vite et,étrangement, le bébé avait dormi du début à la fin. "J'aurais dû rester couchée....." se dit Lyssa, découragée face à un tel fiasco.
-Et maintenant, "chère amie", si tu nous disais qui t'a demandée d'enlever le bébé, exigea Harkina. -Rêve toujours, sorcière !! répondit Lyssa. -Rika, prends la corde qui est sur ma selle et attache-lui les mains dans le dos. Quant ce fut fait, Harkina ordonna à ses subordonnées d'emmener la prisonnière au château, pour un interrogatoire. Pendant ce temps, le capitaine irait à la tour de la guérisseuse pour remplir leur mission. Après le départ d'Harkina, Rika tira sur la corde pour obliger Lyssa à avancer,ce qui fit ricaner Haley.

-Tu vas passer beaucoup de temps à l'ombre, ma grande, dit-elle à leur prisonnière sur un ton narquois. -Désolée de vous décevoir, mais on m'attends ailleurs, répondit Lyssa, sûre d'elle. au même moment, une femme masquée atterrit sur son dos, sous les regards stupéfaits des deux soldates. elle désarçonna Haley et envoya son pied droit dans l'estomac de Rika. "Comme si un simple coup de pied pouvait lui faire mal" pensa Haley, amusée......avant de voir sa camarade tomber à son tour, pliée en deux de douleur. -Mais comment...?! s'écria-t-elle, effarée.
-Navrée de vous quitter, mais j'ai horreur d'être enfermée, leur dit Lyssa, sarcastique, tandis que la femme la libérait. Puis, elles disparurent dans les bois. -Je pense que le capitaine ne va pas être contente, dit Haley à Rika, qui se relevait péniblement.

-Pourquoi n'es-tu pas intervenue plus tôt ? demanda Lyssa à Shyrra, pendant qu'elles se dirigeaient vers leur camp. -J'aurais eu plus difficile de te libérer, avec la rouquine dans les pattes. -Mouais, tu n'as pas tort.....j'espère que notre cliente est toujours au camp, car elle à des explications à fournir, dit Lyssa, énervée.



Ignorant ce qui ce passait, Harkina continua son chemin, vers la tour de Mystéria. Cette dernière, taillée à même la montagne, avait servie de poste de guet pendant la grande guerre. aujourd'hui, elle n'était plus qu'une des innombrables bibliothèques de la Lune Rouge, dédiées à la récolte et à la sauvegarde du savoir universel.
Harkina arriva devant la porte de la tour et vit qu'elle était attendue. une jeune fille de seize ans, vêtue d'une longue robe blanche, se tenait sur le seuil. Elle s'avança, ses longs cheveux noirs se balançant au gré du vent.

-Mes respect, capitaine, dit-elle en continuant d'avancer. -Avez-vous fait bonne route ?
-Si on veut, répondit Harkina en lui donnant le bébé. -Les voleurs du Clan Noir nous sont tombés dessus, durant le trajet, comme s'ils savaient que nous allions passer........pensez-vous qu'"il" les aurait engagés ?

-C'est bien possible, "il" a des espions sur les neuf planètes qui composent cette galaxie.
-Et vous pensez vous en sortir, avec l'enfant........lady Mystèria ?
-Quand elle était bébé, c'est moi qui m'occupait de ma soeur.......alors oui, ce ne sera pas un problème.
-Voulez-vous manger, avant de repartir, capitaine ?
-Ce serait avec plaisir, mais, j'ai une prisonnière à interroger, répondit-elle, ignorant que Lyssa s'était échappée.
Harkina reprit la route, tandis que Mystèria, le bébé endormi dans les bras, rentrait dans sa tour.



Après être rentrées au campement, Shyrra et Lyssa se dirigèrent vers la tente de vipèrianne.

-Rianne, faut qu'on discutent !! grogna Lyssa en entrant.
-Tu veux certainement parler de notre "cliente", si on peut encore l'appeler ainsi.
-Que s'est-il passé ? demanda Lyssa, surprise par l'irritation apparente de Rianne.
-Vous d'abord, leur répondit Vipèrianne.
Lyssa et Shyrra lui racontèrent tout, depuis l'apparition de "l'escorte" jusqu'à la capture temporaire de Lyssa, en passant par le massacre des Pillards.

-Et toi, pourquoi es-tu en colère ? Lui demanda Shyrra, curieuse.
Vipèrianne prit le sac de joyaux laissé en acompte par leur cliente, en sortit un et le lança à Shyrra, qui l'examina. La pierre lui sembla tout à fait normale........jusqu'à ce qu'elle se fissure.
Une sorte de limace translucide en sortit, tomba de la main de la voleuse et rampa vers l'extérieur.

-Des oeufs de limace de verre ??! s'écria Lyssa, méchamment surprise.
-Et vu que notre cliente à disparue, impossible de demander une compensation pour la mort des pillard !! Continua Vipèrianne, dont l'irritation se faisait plus forte.
-Calme-toi, nous finirons bien par la retrouver........en attendant, occupons-nous de nos affaires en cours, lui répondit calmement Lyssa, avant de sortir de la tente, Shyrra sur ses talons.

Après leur départ, Vipèrianne ouvrit son coffre personnel et en sortit une petite sphère argentée de la taille de sa paume. Elle appuya sur le bouton, au sommet de la sphère, ce qui fit apparaître un écran holographique.
Après s'être assurée que personne ne pouvait l'entendre, vipèrianne commença à parler.

-L'enlèvement à échoué......et quelqu'un d'autre à voulu nous engager pour le faire.
-Le commanditaire ?
-Apparemment, une Naïas d'Aquamaris, sauf que.......la couleur de son corps me laisse penser qu'elle a séjourné plusieurs années sur Inferno.
-Ce qui veut dire qu"il" est également en mouvement.
-Devons-nous prendre contact avec "lui" ?
-Inutile, "il" fera les choses à sa façon et nous à la notre...après tout, nous avons le même but, seules nos méthodes diffèrent.
-Et pour les pouvoirs de l'enfant ?
-Je viens d'envoyer quelqu'un s'en occuper......il serait fâcheux qu'elle détruise la planète avant son premier anniversaire, n'est-ce pas ?
Détruire une planète entière.......est-ce seulement possible ? Pensa Vipèrianne en lisant la dernière phrase.
-Autre chose ?
-Pas pour l'instant.......je vous rappellerais dés que j'en saurais plus sur la Naïas.
-Fais quand même attention, son maître n'est pas un petit joueur.
Vipérianne éteignit la sphère, après avoir lu la dernière phrase.
-Pas un petit joueur, hein........dans quelle galère ai-je embarqué notre Clan, pensa vipèrianne, en rangeant la sphère.

A suivre.



#2
Invité_666_*

Pas de commentaires sur ce début d'histoire ?


Modifié par 666, 19 juillet 2013 - 07:25.






0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ