Aller au contenu


Travailler avec les Japonais


6 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Je me souviens encore du jour où j'ai obtenu la nouvelle que je deviendrai un travailleur dans une entreprise japonaise, dont je ne citerai pas le nom ici (c'est pas le plus important, mais deux/trois membres ici savent que je n'avais pas le droit à l'erreur).

Je me souviens où j'étais assis, avec qui j'étais, et même ce que je buvais. Ce fut un moment important et celui qui a marqué un changement majeur dans ma vie. J'étais excité. Très excité.

Mais c'était une épée à double tranchant...

 

 

Alors que travailler pour une entreprise japonaise et travailler avec des Japonais peut être une très bonne expérience, ça peut aussi être une des expériences les plus écrasantes et stressantes qu'un non-japonais peut vivre.

 

 

Remarque :

Je me suis demandé si je devais poster ce sujet, ou non par rapport à plusieurs choses...

La plupart de mes expériences de travail avec les Japonais ont été bonnes, si ce n'est pas excellentes. Et j'ai beaucoup de respect pour chaque personne avec qui je travaille.

Mais cela ne veut pas dire que ça s'est passé sans moments difficiles.

Et après avoir entendu des histoires horribles sur Internet et autres forums qu'Animeserv, j'ai réalisé qu'il était temps de faire un petit sujet. Et puis pourquoi pas profiter de cette expérience avec les membres, au moins ça me fera un minimum d'activité depuis le temps (eh oui ça vous pompe le temps aussi).

 

 

 

J'avais toujours entendu des histoires de mes amis qui ont travaillé au Japon comme programmeurs, consultants, etc., disant que travailler aux côtés de Japonais peut être super stressant au point de se sentir comme si vous marchiez sur une corde raide au-dessus d'un cratère de volcan en jonglant avec des tronçonneuses. Il y a tellement de choses qui peuvent mal se passer !

 

 

Mais je n'ai jamais pensé que ça m'affecterait. J'ai vécu avec les Japonais pendant quelques années tout en parlant la langue avec eux. J'ai fait mes études là-bas et j'étais entouré de gens avec qui je pouvais parler, apprendre de plus en plus sur la culture, etc. J'ai même étudié la culture de l'entreprise japonaise, c'est pour vous dire ! Et je suis entré dans une entreprise japonaise à un âge relativement jeune, c'est vrai, mais je pense raisonnable. Bref.

 

 

Et dans les premiers mois en travaillant avec eux, j'en suis venu à comprendre exactement ce que tout le monde voulait.

C'était un monde totalement différent de ce que j'imaginais... Malgré le fait que je n'ai jamais travaillé en France.

 

 

Maintenant, il y a un grand nombre de facteurs qui contribuent à la complexité et aux difficultés qu'on peut avoir en travaillant avec les Japonais. Et pour gagner du temps, de l'espace et sauver vos petits yeux de lecteurs fatigués parce que vous vous levez à 15h pendant les vacances (hein tout le monde n'est pas comme moi ??), j'ai décidé de mettre quelques-uns de ces facteurs dans une liste :  

 

 

  • Peu importe que vous soyez un big boss en japonais ou combien de temps vous avez vécu au Japon. A moins que vous soyez un Japonais de naissance, vous serez toujours vu en tant qu'étranger.

 

  • Les Japonais ont tendance à former des sortes de petits groupes (genre comme dans les écoles etc). Même les Japonais ne faisant pas partie de ce groupe sont vus en tant qu'étrangers.

 

  • La plupart des Japonais (pour ne pas dire tous) ont deux façades : Une pour le travail, les interactions sociales, etc. et une pour la famille et les amis proches (ils ne vous la montreront probablement jamais lol)

    • Note : ce n'est pas forcément malhonnête dans le sens où ça permet de travailler en harmonie et dans une bonne ambiance en évitant tout conflit.

  • La plupart des étrangers ne connaissent pas le concept de «和» (wa – harmonie) qui s'applique à la culture sociale et du travail.

1282449618_115045477_1-Pictures-of--Japa

C'est si beau l'harmonie...

  • Vos collègues Japonais peuvent ne pas comprendre totalement votre boulot, et ils supposeront que vous ne comprenez rien aux leurs.

 

  • Les Japonais ne sont pas détendus lorsqu'ils travaillent. Si vous l'êtes, vous vous ferez remarquer d'une manière assez négative. (en gros vous êtes un branleur)

 

  • Il se peut que vos collègues Japonais ne comprennent pas totalement ce que vous essayez de dire.

 

  • C'est la même chose pour vous, vous ne comprendrez probablement pas tout ce qu'ils veulent vous dire xD

 

  • Essayer de remédier aux deux derniers points peut facilement vous conduire à rester coincé entre le marteau et l'enclume dans le sens où :

    • a. Si vous essayez de simplifier votre communication pour rendre les choses plus claires, il se peut que vous finissiez par être trop direct (aïe aïe aïe)

    • b. Essayer d'être indirect en anglais peut mener encore plus à la confusion le staff Japonais

    • c. Essayer d'être indirect en Japonais si ce n'est pas votre langue maternelle, peut facilement vous mener à une dangereuse erreur de communication

 

  • Les Japonais ont tendance à ne pas pardonner. Cependant, si une de ces situations venait à se produire, vous êtes potentiellement dans le caca :

    • Vous vous faites attraper en train d'être paresseux, passer des appels personnels, etc. (en gros si vous êtes pris à faire quoi que ce soit à part votre boulot, vous vous ferez taper sur les doigts)

    • Vous êtes en retard même une seule fois.

    • Vous vous permettez d'avoir et/ou montrer de la frustration, du stress ou de la colère

    • Vous vous disputez avec quelqu'un ou vous faites des commentaires négatifs sur cette personne.

    • Vous vous foirez complètement en essayant de dire indirectement quelque chose de négatif.

    • Vous n'arrivez pas à transmettre une information dans la politesse appropriée

    • Vous n'avez pas de réponse prête lorsque l'on vous pose une question

    • Vous dites qu'une requête qu'on vous a transmise est impossible.

    • Vous donnez votre opinion personnelle plutôt qu'une opinion acceptable pour tout le monde.

    • Vous quittez votre travail à l'heure (je vous jure que ça, c'est parfois mal vu, ça fait genre AH ENFIN JE ME CASSE D'ICI)

    • Vous discutez un peu trop avec les collègues

 

Cette liste pourrait être plus grande, mais pour le bien de tout le monde je m'arrêterai ici. 

 

 

Et croyez-moi quand je vous dis que si vous faites tout bien, ils vous testeront. Il est loin d'être rare pour un Japonais de dire tout à coup quelque chose de direct et plutôt agressif (souvent un bref commentaire qui passe par là), juste pour le simple fait d'obtenir une réaction de votre part.

C'est enfantin ? Oui.

Et pour beaucoup de gens, ça les met vraiment au bord. Ils se permettent de s'énerver, de réagir, ou même d'aller se plaindre à la mauvaise personne dans la chaine de commandement. Ouille!

 

 

 

Donc c'est à ce moment que vous vous demandez probablement ce que vous pouvez faire pour rendre le travail avec les Japonais plus facile, ou si ça en vaut vraiment la peine...

 

 

 

Certaines personnes vous diront qu'apprendre la langue vous aidera. D'autres vous diront que d'avoir une bonne compréhension du monde des affaires japonais sera la clé. D'autres vont essayer de vous mettre en tête que même avec des heures et des heures de travail acharné, en tant qu'étranger, vous serez sûrement accepté dans le monde du travail japonais.

 

 

 

Bien entendu, à première vue cela semble contreproductif pour la cause, mais à la fin, juste se rendre au travail, faire votre boulot au meilleur de vos capacités, être poli et prévenant, mettre quelques heures sup de temps en temps, et tout simplement n'en avoir rien à foutre de ce que pensent vos collègues japonais de vous est la seule façon infaillible de finir la journée tout en gardant une bonne santé mentale. Après tout ce qui compte...

 

201202122.jpg

C'EST LE POGNOOOOOOOOOOOOOOOON

 

 

 

 

Peut-être que certains d'entre vous voulaient travailler au Japon, et peut-être que cela arrivera, je ne sais pas. Et si vous n'avez aucune expérience négative avec eux, ne venez pas me voir en me disant « waiii c'était faux étou », c'est juste tant mieux pour vous.

C'est juste quelque chose à garder en tête.

Il m'a fallut un certain temps pour apprendre cela, et depuis que je l'ai appris, les jours étaient de plus en plus faciles.

Bon, oui, ils vont encore vous tester de temps en temps... souriez, faites ça toute la journée, et à la fin, on décompresse sur un jeu vidéo ! Yaaay!

 

 

 

 

Donc bref, toutes ces choses ne me sont pas arrivées, sinon je serai probablement traumatisé par ce pays. Et je me serai suicidé comme beaucoup d'autres Japonais... C'est horrible de dire ça, mais bon. Le Japon est un des pays avec le plus haut taux de suicide, et cela à cause des conditions de travail.

 

 

J'aimerais bien entendre vos pensées, vos opinions par rapport à la France, ou alors rien du tout si vous n'avez pas envie, je force personne.  

 


Modifié par Awalolz, 17 août 2013 - 18:02.

  • 6

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#2
Sargon

      Le Déjanté!

  • messages 683
  • Inscrit(e) : 05 juin 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 145 (Étoile montante)

Avant toutes choses, bravo à toi pour avoir écrit un article passionnant et clair.

Partager ainsi tes expériences de travail s'avère instructif. Il est toujours intéressant de faire la comparaison avec la France.

 

Dans l'ensemble, je ne suis pas tellement surpris de la "mentalité" générale des japonais au travail. Elle pourrait paraître négative en Occident mais logique là-bas, presque dans leurs valeurs de vie. C'est historique, les japonais ont toujours été travailleurs, et ont dû se redresser rapidement, presque férocement après une seconde guerre mondiale désastreuse économiquement et humainement.

Et d'autant plus qu'il sont insulaire, la mentalité et différente face au monde. Toujours "replié" sur eux-même, à se méfier du monde extérieur.

Bien que j'ai une impression "d'évolution", d'ouverture depuis quelques années.

 

 

J'aimerais donc réagir, je vais donc me permettre de citer, et au passage, faire le rapprochement avec la France.

 

Je vais bien sûr me limiter à mon expérience. Je travaille dans un univers ouvrier, et dans mon entreprise, bien des points seront plus... laxiste.

 

 

  • Peu importe que vous soyez un big boss en japonais ou combien de temps vous avez vécu au Japon. A moins que vous soyez un Japonais de naissance, vous serez toujours vu en tant qu'étranger.

C'est vrai. Pour quelque étranger que ce soit, il est difficile de travailler au Japon, à moins d'y apporter quelque chose qu'il ne pourrait fournir d'eux même et qu'il avère utile.

Mon amie qui travaille au Japon en tant que professeur de français doit toujours renouveler son visa. Et si elle vient un jour à pointer au chômage, c'est retour au pays natal. Pourquoi payer des aides à un étranger au lieu de nourrir un pur japonais?

 

En France, ça passerait plus mal. "le travail pour les français", ou encore "rediriger les étrangers sans papiers à la frontière", "les étrangers volent le main des français", voilà des faits qui passent toujours mal dans l'opinion française. D'où une certaine montée de l’extrême-droite... mais bref.

 

 

  • Les Japonais ont tendance à former des sortes de petits groupes (genre comme dans les écoles etc). Même les Japonais ne faisant pas partie de ce groupe sont vus en tant qu'étrangers.

En France, on a moins - pour ne pas dire pas du tout- cette culture du groupe. Depuis l'école jusqu'au monde du travail. On est plus dans un "chacun pour soi".

Même une fois dans l'entreprise, sans un minimum d'affinité, travailler en groupe (même pour des métiers identiques dans un même ateliers), l'égoïsme ou la compétition con est première.

 

 

  • La plupart des Japonais (pour ne pas dire tous) ont deux façades : Une pour le travail, les interactions sociales, etc. et une pour la famille et les amis proches (ils ne vous la montreront probablement jamais lol)

Après, c'est tout à chacun. Je suis comme ça, car je préfère dissocier le travail du perso. J'évite de me prendre la tête, je profites de ma vie sans me laisser bouffer.

C'est aussi mon travail et mon poste qui veulent ça. Etant manuel, j'ai pas de travail à ramener à la maison. Je laisse tout sur place.

 

 

 

  • La plupart des étrangers ne connaissent pas le concept de «和» (wa – harmonie) qui s'applique à la culture sociale et du travail.

Encore une fois, ici, c'est en fonction du poste et de la personne. Mais aussi et surtout du patronna.

C'est aussi à lui de créer des liens, des moyens de rendre le lieu de travail plus agréable afin de rendre le personnel plus heureux et productif.

Donc souvent, pour l'harmonie, on repassera.

 

 

 

 

  • Les Japonais ont tendance à ne pas pardonner. Cependant, si une de ces situations venait à se produire, vous êtes potentiellement dans le caca :

    • Vous vous faites attraper en train d'être paresseux, passer des appels personnels, etc. (en gros si vous êtes pris à faire quoi que ce soit à part votre boulot, vous vous ferez taper sur les doigts)

    • Vous êtes en retard même une seule fois.

    • Vous vous permettez d'avoir et/ou montrer de la frustration, du stress ou de la colère

    • Vous vous disputez avec quelqu'un ou vous faites des commentaires négatifs sur cette personne.

    • Vous donnez votre opinion personnelle plutôt qu'une opinion acceptable pour tout le monde.

    • Vous quittez votre travail à l'heure (je vous jure que ça, c'est parfois mal vu, ça fait genre AH ENFIN JE ME CASSE D'ICI)

    • Vous discutez un peu trop avec les collègues

Je vais ici parler de mon vécu. Tous ces exemples cité ne sont pas considéré comme grave dans mon entreprise.

 

A la limite, on se fait gentiment taper sur les doigts, et on évite d'être repiqué en flag'.

 

Les retards, du moment qu'il sont expliqués, ça passe. Pas d'obligations de rattraper les heures perdues, seul le chiffre du salaire va pâtir en fonction du temps perdu.

Partir a l'heure est normal. Les boites ne voulant pas toutes payer les heures supplémentaires. Mais en faire est aussi demandé.

 

Quant aux humeurs,opinions, la France est un pays permettant d'exprimer son opinion librement. Il est même conseillé de parler de ses soucis vis à vis de son travail, de ses relations avec les collègues afin d'éviter tout conflit qui contraindraient avec la production.

Bien sûr trop discuter avec ses collègues peut être réprimandé, car encore une fois, la production et la qualité du travail peuvent en pâtir. Donc les abus sont en général pas tolérés.

 

Mais là encore, c'est le patronna qui a ses différentes manières de gestion humaines.

 

Et sinon, il y a aussi la manière perfide du "je n'ai rien vu, mais je vais te pourrir plus tard, et au moment ou tu t'y attends le moins."

 

+++++++++++++++

 

Voilà, l'ensemble de mon avis et de mon vécu.

 

Forcément, ça se passe bien différemment ailleurs, car nous sommes toutes et tous différents avec des expériences différentes.

Finalement, la manière de vivre son travail entre le Japon et la France est relativement opposée; ce qui parait normal chez l'un peu paraître aberrant chez l'autre. C'est encore une fois une question d'histoire et de culture des peuples, avec un soupçon de géographie.

 

Walap'.


  • 4

Image IPB


#3
Killer007

      ~OneeSan-Zuki~

  • messages 1 584
  • Inscrit(e) : 30 septembre 2011

  • Humeur du actuel : Hallucinante

Réputation : 64 (Se fait un nom)

Merci Awalolz de nous avoir expliqué de façons claire ton point de vue envers la société (et plus précisément le travail) chez les japonais. J'ai vraiment beaucoup aimé, facile a lire, claire, bien espacé, rien a redire.

Merci aussi à Sargon d'avoir comparé le travail au Japon, et le travail en France. Tu écris toujours aussi bien, et sa fait plaisir :). Bon, sa ne s'applique pas a moi, puisque je suis Belge (oui, on a les frites et les gaufres nous, on est plus gai au travail :P). De plus, a part des jobs étudiants, je n'ai jamais travailler.

 

Aussi, je n'ai pas vraiment de point de vue objectif sur le sujet, puisque je ne suis jamais allé au japon. Les seuls références que j'ai par rapport au travail au japon, c'est les animé (ServantXService, v'aiment excellent :D).

 

Au fait, Awalolz, sais tu que tu es dans mon Death Note? xD (ça fait un moment déjà ^^ : http://www.animeserv...ndpost&p=196343 )


  • 0

799556KIllersign.png

140102044150121624.png


#4
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Merci Sragon et Killer007 pour vos retours :)

 

Il est vrai que pour les Japonais, cela semble logique mais n'en reste pas moins une source importante de stress. Bien évidemment, cela ne doit pas être partout pareil, si j'étais chef d'entreprise je pense que je reverrais un peu cette "oppression" du travail pour une ambiance un peu plus détendue et sereine. Ça éviterait quelques drames et je pense que c'est mieux.

Enfin, ce jour n'arrivera probablement jamais~

 

Pensez-vous qu'en France, il est possible pour un patron de virer une personne étrangère pour donner la place à un Français ? 

Je pense que non, sous peine d'être traité de raciste et d'avoir une émeute en bas de l'entreprise. Ce serait inadmissible. Pourtant au Japon, je pense qu'un patron n'hésiterait pas.

 

 

&Killer007 oui je sais ^^


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#5
Katharn

  • messages 434
  • Inscrit(e) : 27 février 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 63 (Se fait un nom)

Possible de virer une personne étrangère, je ne sais pas vraiment. La discrimination est interdite (on a la loi du 27 Mai 2008 qui décrit ces discriminations) et est donc puni par la loi. Mais il y aura toujours moyen de trouver un prétexte. Cependant, le chef d'entreprise se sera tellement fait chier avec les obligations administratives comme la vérification sur le fait que l'étranger puisse travailler en France (titre de séjour et autorisation de travail) qu'il voudra au moins que l'étranger aille jusqu'au terme du contrat ;). De plus, une fois embauché, un travailleur étranger bénéficie alors des mêmes droits que les travailleurs français.

Sinon belle description Awa sur le travail au Japon.

 

Explication de la loi du 27 Mai 2008 sur les discriminations


Modifié par Katharn, 21 août 2013 - 16:51.

  • 0

#6
Killer007

      ~OneeSan-Zuki~

  • messages 1 584
  • Inscrit(e) : 30 septembre 2011

  • Humeur du actuel : Hallucinante

Réputation : 64 (Se fait un nom)

Possible de virer une personne étrangère, je ne sais pas vraiment. La discrimination est interdite (on a la loi du 27 Mai 2008 qui décrit ces discriminations) et est donc puni par la loi. Mais il y aura toujours moyen de trouver un prétexte. Cependant, le chef d'entreprise se sera tellement fait chier avec les obligations administratives comme la vérification sur le fait que l'étranger puisse travailler en France (titre de séjour et autorisation de travail) qu'il voudra au moins que l'étranger aille jusqu'au terme du contrat ;). De plus, une fois embauché, un travailleur étranger bénéficie alors des mêmes droits que les travailleurs français.

Sinon belle description Awa sur le travail au Japon.

 

Explication de la loi du 27 Mai 2008 sur les discriminations

Cette loi ne s'applique qu'en France, pas au Japon.


Modifié par Killer007, 22 août 2013 - 14:10.

  • 0

799556KIllersign.png

140102044150121624.png


#7
Katharn

  • messages 434
  • Inscrit(e) : 27 février 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 63 (Se fait un nom)

Je sais, c'était en réponse à la question d'Awa sur la possibilité pour un patron en France de virer une personne parce qu'elle est étrangère. Et j'ai mis le lien car c'est toujours bon de connaître ce genre de loi ;).

Ceci dit peut être ont ils (les japonais) des lois contre les discriminations, mais déjà que j'ai du mal avec le droit français, alors le droit japonais... :P


Modifié par Katharn, 22 août 2013 - 16:28.

  • 0





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ