Aller au contenu


L'article du Lundi


111 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#31
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Vous gérez tous, merci de lire mes articles T-T (promis je lis vos topics quand j'ai le temps, c'est à dire dans deux semaines, en attendant je ne m'autorise que les statuts ou la lecture du voisin du dessus de temps en temps è_é (et l'article du lundi))

 

Hiroto -> après la seconde guerre mondiale et la défaite du Japon (du côté des allemands), on a enlevé et à l'Allemagne, et au Japon (peut-être d'autres pays) le droit d'avoir une armée, donc il s'agit de la nation >< Je sais pas si Hikari peut en dire plus, mais le prochain article parlera aussi de ça, parce qu'apparemment ça fait pas mal de bruit au Japon ces derniers temps ^^

Le Japon ressent le besoin d'avoir une armée en partie à cause des conflits qui se passent sur les mers autour et dont j'ai parlé dans l'article. Les US sont sur les mers du monde entier depuis la fin de la seconde guerre mondiale, dont en Asie, et ils ont plusieurs bases au Japon depuis. Je ne voudrai pas vous spoiler le prochain article, mais en clair, le gouvernement de Shinzo, comme on l'a dit suite au premier article, a une tendance à refuser d'être considérés comme "les méchants de l'histoire", et pensent qu'il en est assez de se confondre en excuses et que le droit d'auto-défense du Japon doit être pris au sérieux. 

 

Hmm.. Je pense qu'une mise au point sur la situation militaire du Japon s'impose.. è_é 

A venir bientôt, si personne ne se propose d'ici-là ^^

 

Je t'en prie pour les liens, tu sais, c'est du wikipédia é_è'' D'ailleurs je voulais le demander mais j'ai du oublié : ça vous va wiki ou je cherche des trucs un peu plus complets et/ou officiel ? Ce qui est bien pour wikipédia c'est le résumé de l'introduction ><

 

Et oui Hikari, je suis également surprise par la réaction de ce Thomas ^^ Sinon Hiroto, comme il l'a dit, c'est tellement compliqué tous les conflits autour du Japon...

Je te conseille de lire les liens sinon ^^ Take your time.

 

Et merci du compliment ^^ ! Mais après, je traduis pas ça toute seule... Dans cet article, Il y a 80 mots voire plus, que je n'ai pas réussi à lire et/ou comprendre (ou alors j'avais oublié) xD Sans la prof c'est impensable.


Modifié par Ouragan, 05 juin 2015 - 06:46.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#32
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)

 

Hiroto -> après la seconde guerre mondiale et la défaite du Japon (du côté des allemands), on a enlevé et à l'Allemagne, et au Japon (peut-être d'autres pays) le droit d'avoir une armée, donc il s'agit de la nation >< Je sais pas si Hikari peut en dire plus, mais le prochain article parlera aussi de ça, parce qu'apparemment ça fait pas mal de bruit au Japon ces derniers temps ^^

En gros oui c'est ça.

Simple précision, l'application de cet article a été assouplie pour la première fois dans les années 60 il me semble où le Japon a eu le droit de disposer de ses forces d'autodéfense (Jieitai). Donc pour résumer, l'armée japonaise sert uniquement a défendre le pays en cas d'attaque et à accomplir son rôle de "défense interne" contre les attentats, etc.

 

Et ça a toujours fait débat, évidemment et ça continue et ça continuera tant que cet article sera en vigueur. Ça ravive sans cesse l'éternelle opposition de la souveraineté des nations contre le maintien de la paix.


  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#33
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonsoir !

 

Aujourd'hui, c'est Shimada Masahito qui va nous parler de cet article 9. Il a publié dans les pages d'opinion d'Asahi Shinbun le 2 mai 2015 ce qu'il pensait des débats autour de la modification de cet article. On va devoir encore étudier un peu de géopolitique, mais c'est intéressant ^^

 

Voici le début de son intervention =D (Si les bilingues-japonais insistent pour avoir la suite je leur passerai, mais je ne pense pas qu'on continuera la traduction en cours personnellement >_< ça avait l'air de gaver la prof…)

 

Je vous conseille pour mieux comprendre cette situation complexe la lecture de cet article, qui explique ce qu'est le traité de sécurité nippo-américain,

Et, pour comprendre ce qu'il se passe pour l'auto-défense collective :

Spoiler

 

Bonne lecture ! 

________________

 

~L'article du Lundi 08.06.15~

 

142981Actualit.jpg

 

 

Original

Spoiler

Ce texte sacré qu'est la constitution

 

La Japon contribue à l'aide humanitaire non seulement dans son propre pays, mais aussi pour la reconstruction d'après-guerre des autres ; et la confiance qu'il a gagné auprès d'eux en tentant de devenir la croix rouge du monde est quelque chose de précieux. La bonne impression qu'ont les étrangers des japonais provient sûrement du fait que ces derniers n'ont jamais cédé sur la question du pacifisme.

 

On doit sans nul doute cette image du gentil japonais à la constitution actuelle. Les gens qui s'auto-dévaluent en pointant du doigt un "pacifisme naïf" (littéralement "pacifisme-boke" =D J'adore le japonais) semblent avoir, même au prix d'une révision de la constitution, une folle envie que le Japon constitue une police mondiale. Mais ce faisant, le Japon d'après-guerre risque de perdre toute la confiance qu'il a réussi à inspirer. Ces personnes-là ont-elles jamais considéré le risque de ces pertes ?

 

Jusqu'à présent, la constitution, le traité de sécurité nippo-américain (le lien est court à lire ^^), et les Forces d'auto-défense japonaises ont été considérées comme 3 grandes contradictions. Les gouvernements successifs ont tenté des interprétations acrobatiques de la constitution pour pouvoir déployer ces Forces d'auto-défense, ou pour juger d'exercer ou non le droit d'auto-défense collectif ; renforçant ainsi ces contradictions.

 

Maintenant que 70 ans se sont écoulés depuis la défaite de la guerre, le Parti Libéral-Démocrate (qui est au gouvernement, avec Shinzo Abe à sa tête) voudrait supprimer ces contradictions en révisant la constitution, mais le projet de révision du PLD, les raisons qui mènent à cette révisions, et enfin l'opinion politique selon laquelle il faut absolument se libérer du régime d'après-guerre sont tous absurdes.

Le PLD brandit comme argument pro-révision l'idée selon laquelle la constitution a été imposée aux Japonais sous l'occupation des pays (désormais) alliés, et qu'ainsi elle ne reflète pas la libre volonté des citoyens.

La théorie selon laquelle on est ainsi contrôlé date du moment où les forces d'auto-défense ont été créées, c'est-à-dire 1954 : les États-Unis ont réarmé le Japon pour en faire une puissance anti-communiste en Extrême-Orient. C'est du fait que les américains ont ainsi changé leurs mesures politiques que provient cette contradiction entre la constitution et l'existence des Forces d'Auto-Défense.

 

Auparavant, en 1951, le Japon et les États-Unis avaient conclu l'ancien traité de sécurité. Mais les États-Unis ont posé la condition suivante : " Tout comme pendant l'occupation, le Japon peut continuer à bénéficier des bases militaires de l'armée américaine, mais celle-ci n'a pas l'obligation de défendre le Japon". Pour équilibrer cet accord, le Japon désormais réarmé avait proposé en 1955 de pouvoir exercer son droit d'auto-défense collectif en cas de danger sur son territoire ou pour protéger les États-Unis, et a aussi demandé en échange le retrait des troupes américaines.

 

Après 60 ans de silence, le Japon revendique à nouveau l'exercice de son droit à l'auto-défense collectif. Mais ce que le gouvernement actuel a en tête, ça n'est pas les mots "retrait de l'armée américaine" : il ne pense qu'à renforcer leur alliance. C'est la raison pour laquelle le PLD est en froid avec Okinawa (qui souhaite enlever les bases militaires, qui seraient apparemment situées sur des récifs, etc. Le problème c'est qu'aucun département ne les veut).

Alors que leur position officielle est que la constitution doit être modifiée sous prétexte qu'elle nous a été imposée, ils défendent obstinément le traité nippo-américain, également imposé. Cela ressemble beaucoup à une vision politique qui cherche à placer ce traité au-dessus de la constitution. Ils revendiquent sortir d'une vision masochiste de l'histoire (qui consiste à faire culpabiliser les Japonais sur leur rôle pendant les guerres du XXème siècle), critiquent le procès de Tokyo, et pensent adopter une posture nationaliste ; mais c'est le cas uniquement lorsqu'ils s'opposent à la Chine et la Corée sur la lecture de l'Histoire : sur le plan militaire comme sur le plan économique, ils s'en sont entièrement remis aux États-Unis. Une partie de ceux qui les soutiennent accusent unilatéralement de traîtres les personnes qui critiquent le gouvernement pour ceci, mais comment appelle-t-on alors les personnes poussées à brader le Japon aux États-Unis par les hauts fonctionnaires qui se sentent investis d'une mission auprès des États-Unis et par les savants au service du gouvernement ?


 

___________________________________

 

 

Voilà un monsieur remonté ^^  La suite du texte explicite son propos : il remonte aux origines des textes de la constitution pour comprendre cet abandon de la guerre. Cela correspond selon moi à une logique sage qui consiste à se demander "avant d'abolir une règle, demandons-nous pourquoi elle a été mise en place". J'en ai traduit une partie mais j'enverrai l'ensemble du paragraphe le jour où je pourrai ^^. Pour ce qui est de ce que vous avez sous les yeux : on commence à se demander de quel côté il est >< On peut quand même réfléchir sur plusieurs choses (parfois par simple esprit de contradiction, n'y voyez pas là mon opinion sur le sujet)

-        Ne peut-on pas penser qu'il est mieux d'agir avec les États-Unis plutôt que contre eux ? C'est plus judicieux au niveau de la paix, et ça peut faire plutôt penser à de la sagesse qu'à de la soumission.

-        On revient au problème évoqué lors du premier article : Abe Shinzo fait partie de ces japonais qui en ont marre de se lamenter, de se confondre en excuse d'être les méchants de l'histoire.

-        La géopolitique c'est dur et mon article devient long (en clair mon cerveau sature, trouvez-vous des points de débats *_*)

 

Pour en savoir un peu plus sur les intentions du premier ministre :

Spoiler

 

Quand on en aura fini avec ça je reviendrai à des sujets plus bateaux et moins prise-de-tête, si ça c'est trop lourd =D n'hésitez pas à me dire quel genre d'article vous préférez, si jamais il y a un genre qui vous parle en particulier.


Modifié par Minii, 08 juin 2015 - 21:04.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#34
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)

En voilà un sujet intéressant ! Je vais dans un premier temps réagir sur tes questions posées  et tes remarques et tâcher éventuellement de trouver des choses à commenter dans le contenu de l'article en lui-même.

 

 

-        Ne peut-on pas penser qu'il est mieux d'agir avec les États-Unis plutôt que contre eux ? C'est plus judicieux au niveau de la paix, et ça peut faire plutôt penser à de la sagesse qu'à de la soumission.

-        On revient au problème évoqué lors du premier article : Abe Shinzo fait partie de ces japonais qui en ont marre de se lamenter, de se confondre en excuse d'être les méchants de l'histoire.

-        La géopolitique c'est dur et mon article devient long (en clair mon cerveau sature, trouvez-vous des points de débats *_*)

- Certes, la collaboration avec les êtats-unis est préférable mais c'est déjà bien le cas à l'heure actuelle. Les deux pays sont en étroite collaboration. Toutefois, j'estime inacceptable le fait que les troupes d'occupation soient toujours présentes sur le territoire 70 ans après la reddition du Japon. Ce débat est d'ailleurs régulièrement ravivé par les faits divers autour des bases d'occupation américaines. Il y a eu notamment dans les années 90 il me semble l'affaire d'une jeune fille japonaise violée par plusieurs soldats américains qui avait fait pas mal de bruit. 

 

-Effectivement, sans vouloir faire dans le négationnisme (bien qu'étant sans doute le plus grand amoureux du Japon sur ce forum, je n'hésite pas à dire que les exactions commises pas le pays pendant la guerre sont inacceptables), n'oublions pas que le peuple japonais a été autant victime que coupable dans cette guerre. N'oublions pas que le peuple japonais a vécu une terrible oppression militariste, a subi les bombardements des B29 et le largage de deux bombes atomiques. 

 

-C'est certes dur mais ça change de la "culture couscous" pour reprendre les termes de Martine Abdallah-Pretceille. (Enfin, là, il conviendrait plutôt de parler de "culture sushi" x)) Ça permet de regarder le pays autrement qu'à travers une vitrine d'exotisme et de se souvenir qu'il n'y a pas que notre propre pays et les états-unis qui ont une situation géopolitique.

 

 

 

La théorie selon laquelle on est ainsi contrôlé date du moment où les forces d'auto-défense ont été créées, c'est-à-dire 1954 : les États-Unis ont réarmé le Japon pour en faire une puissance anti-communiste en Extrême-Orient. C'est du fait que les américains ont ainsi changé leurs mesures politiques que provient cette contradiction entre la constitution et l'existence des Forces d'Auto-Défense.

Effectivement, c'est bien connu qu'il y a eu un changement de direction de la politique d'occupation des américains suite à l'entrée dans la guerre froide. Et ça confirme l'idée qu'il y a besoin de revoir cette loi. Attention toutefois, revoir ne veut pas forcément dire assouplir, supprimer, ni même renforcer, il est possible d'arriver à la conclusion que les choses doivent rester ainsi mais je pense qu'un besoin d'étudier la question sous un angle neutre et nouveau est nécessaire. 

 

Un autre point qui est important à rappeler : contrairement à ce qu'on pourrait penser, de nombreux japonais sont pour le maintien de cette loi car ils sont profondément attachés à l'idée de paix. Il ne s'agit donc pas d'une oppression subie par les japonais.


  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#35
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

-> C'est vrai que l'indépendance militaire du Japon est une question qui peut largement se poser. On n'est plus du tout dans le contexte géopolitique d'auparavant (d'autant plus qu'à priori c'est un allié, mais bon, ne nous projetons pas encore en situation de guerre généralisée ><'') et donc les réglementations militaires devraient changer. On peut  aussi penser qu'il y a un risque que le Japon ne soit plus un allié un jour, mais bon, à partir de ce moment-là, autant interdire à tous les pays d'avoir une armée. 

Un des principaux arguments en faveur de cette législation seraient donc plutôt un souci d'indépendance militaire plus qu'une volonté de s'affirmer contre telle ou telle puissance et avoir le droit de "taper sur qui on veut". C'est à mon avis ça qu'Abe a en tête lorsqu'il explique que son but est de conserver la paix à tout prix. Après je voudrais quand même éviter de trop m'avancer sur les opinions des uns et des autres, car je tiens à préciser que je ne m'y connais pas grandement en politique Japonaise ^^ 

Donc merci Hikari pour tes éclaircissements ponctuels.

 

Maintenant, je tends à me méfier des faits divers qui ne peuvent pas constituer un argument en soi (c'est évidemment un crime, et je ne pense pas qu'on puisse dire de suite que ça reflète la relation armée américaine/japonais...), mais on arrive à un stade où effectivement, cette présence n'est pas justifiée.

Il y a quand même quelque chose de bien à la mondialisation, c'est que les pays sont interdépendants. La guerre devient beaucoup plus désavantageuse pour les uns et pour les autres (c'est d'ailleurs une théorie de je ne sais plus qui mais je vais retrouver la référence car je sais que c'est une référence sérieuse), ce qui limite le nombre de conflits, du moins entre les grandes puissances. Après c'est pas absolu non plus, évidemment, mais je crois beaucoup en le fait que ça y participe. 

 

-> ça me fait penser à une phrase que j'ai vu il y a peu "le premier pays que les nazis ont pris, c'est le leur". ^^ ça n'a en effet pas de sens de dire "ouais mais vos ancêtres y font ça !". ça a un peu rien à voir mais ça me fait penser à certains industriels (ou part de la population) Brésiliens qui rétorquent, lorsque les pays occidentaux leur disent de faire attention à l'Amazonie, "ouais mais vous vous êtes développés en détruisant vos forêts et nous comme par hasard on a pas le droit", sauf qu'ils se trompent de génération pour le coup, et qu'on veut justement éviter qu'ils fassent la même connerie que nos ancêtres... Pour revenir au sujet principal, bien qu'il convienne de reconnaître au moins une bonne fois pour toutes les problèmes historiques (je considère ça important, ne serait-ce que pour justement clarifier la position de la génération actuelle des pays sur ces sujets et éviter les conflits), on arrive au bout d'un moment où les situations sont telles que les structures mises en places pour correspondre aux situations précédentes n'ont plus de sens, et où on est bien conscients que les intentions politiques ont changé.

 

-> oui, d'ailleurs ça m'intéressait tellement que je voulais, si j'étais pas prise dans une bonne prépa, étudier plusieurs pays sous cet angle. Mais bon, j'ai pas le temps du coup. Plus tard j'espère, ça permet d'avoir des discussions hyper intéressantes >< (enfin pour moi xD)

 

Pour la relation des Japonais à la paix : 

C'est un des points développés par l'auteur dans les paragraphes suivant ^^ Il dit que cette loi est en accord avec le désir des Japonais (qui ne veut pas vivre en paix ?).

 

Donc oui on est d'accord, une réévaluation sérieuse ^^ Mais après ce qui m'énerve un peu chez l'auteur, surtout à la fin de cet extrait, c'est cette confusion entre "se soumettre aux US" et "faire des choix en fonction des US", la façon dont il dit que ça peut être de la traîtrise.. ça fait un peu "c'est celui qui dit qui l'est"... C'est sûrement mieux expliqué après cependant.


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#36
Hiroto

      Sanji Prez 2k17

  • messages 324
  • Inscrit(e) : 23 juin 2010

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 68 (Se fait un nom)

Je suis franchement désolée de faire un peu baisser le niveau de ce topic avec mes questions à la con, parce que bon ça

[quote]après la seconde guerre mondiale et la défaite du Japon (du côté des allemands), on a enlevé et à l'Allemagne, et au Japon (peut-être d'autres pays) le droit d'avoir une armée, donc il s'agit de la nation[/unquote]

Je savais pas crazy-monkey-emoticon-045.gif?1292792390

 

La question con, c'est : du coup, pour que le japon puisse se construire une armée (sans parler des forces d'auto-défense) faut-il qu'il demande une "autorisation" aux pays vainqueurs de la WWII ?

Donc, pour résumer très très simplement et naïvement (oui j'en ai besoin), le Japon a le droit de se défendre, mais absolument pas d'attaquer c'est bien ça ? Mais que se passe t-il si ses alliés entre en guerre contre un tiers pays ? Est-il soumis à l'article 9 ? Enfin bon, si un jour les US ont vraiment besoin d'eux, j'imagine qu'ils vont pas

hésiter deux fois à ratifier cet article...

 

 

La géopolitique c'est clairement pas pour moi. J'ai du mal à trouver des points de débat sur lesquels réagir. En fait, j'ai juste beaucoup de mal à appréhender tout ça.

Malgré tout, c'est encore une fois un article très intéressant et je vous remercie tout les deux de nourrir ma culture et d'éveiller mon esprit o/.


  • 0


Image IPB


#37
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Mais non c'est pas du tout un abaissement du niveau xD 

ça fait plaisir de voir que tu t'y intéresse =D

 

Bah en clair, il semble vraiment que le Japon ne puisse pas se construire une armée, mais maintenant, l'obstacle le plus légitime et le plus fort est surtout celui de la population Japonaise elle-même. Même si aucun pays occidental ne peut, je pense, légitimement s'y opposer 70 ans après la guerre, je pense quand même que ça sera très mal vu d'un point de vue international. Malheureusement je ne m'y connais pas assez en géopolitique pour pouvoir répondre à ta question ^^ 

Au vu de la situation géopolitique en Asie ça peut être compris cependant. Quoiqu'il en soit, il n'y a pas de raisons pour que ça ne reste pas un allié (ça serait problématique autrement).

 

Si ses alliés entrent en guerre contre un autre pays, je pense qu'une aide peut être la bienvenue, surtout si c'est en zone Asiatique, et c'est sûrement une période où les choses vont changer : les US vont pas hésiter à laisser faire, je pense. Mais après, c'est un peu dur de se projeter là-dedans ^^ Après il faut que les US aient besoin d'eux xD 

J'avais lu un article de Asahi, suite aux prises d'otages japonais (qui ont été tués) qui soulevait du coup la question de : le Japon doit-il entrer en conflit ? Mais l'article revenait plutôt sur la conclusion qu'il est inutile voire contre-productif de commencer un conflit, qui ne pourrais faire qu'empirer la situation.

 

La question, au final, reste : "Est-ce utile ou pas ?". Pour l'auteur, ce qui est un peu extrême, ceux qui pensent que c'est utile ont vocation à faire du Japon la police du monde... Pas sûr...


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#38
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Je ne connaissais pas très bien la situation de l'armée au Japon, je n'avais connaissance que de la présence de bases américaines sur leur territoire, à mes yeux vestiges diplomatiques de l'armistice de 45. J'ignorais que les US avaient encore réellement une autorité militaire, chose surprenante après autant de temps, et encore moins que l'armée japonaise était encore limitée: ça touche carrément à la souveraineté du pays sans aucune légitimité !  :o (je veux dire, je ne vois pas le Japon déclarer la guerre à un de ses voisins, même la Chine, juste comme ça sur un coup de tête) 

J'étais dans l'idée que c'était exactement comme l'Allemagne qui n'a eu techniquement aucune restriction militaire à la fin de la guerre (fallait bien arrêter les méchants communistes d'un côté et les méchants capitalistes de l'autre) contrairement à 1918, même si leur armée était évidemment sous contrôle étranger. 


  • 0

#39
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Ah, les allemands ont une armée ? O.O

J'ouvrirai un livre de géopolitique cet été si vous voulez xD (ça m'a toujours intéressée mais on étudie pas la géopolitique dans notre voie, c'est les scientifiques-commerciaux qui font ça - et pas les économistes-commerciaux qui eux ont la true passion è__é). Et on verra tout ça. 

 

En attendant, faisons une petite pause dans le compliqué, pour nous pencher sur la petite histoire dont je ne connais pas encore la fin à l'heure où j'écris ces lignes d'un fermier et de la façon dont il a vécu le tremblement de terre du 11 mars 2011 (Joie !).

 

Le journal Asahi Shinbun a apparemment une rubrique, qui s'appelle "le piège de Prométhée" (une figure de la mythologie grecque à qui on doit le feu - par la même occasion la technique, et qui a été sévèrement punie pour nous l'avoir donnée), dans laquelle ils racontent, dans ce numéro de mai pour la 1296ème fois (c'est pas une image, c'est vraiment le vrai numéro), des histoires sur le vécu de différents japonais de l'événement. Voici donc l'histoire du fermier Yoshizawa ~ 

 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 15.06.15~

260570Culture.jpg

 

 

Original : 

Spoiler

Le piège de Prométhée n° 1296 - La ferme de l'espoir - "À l'intérieur des terres, un vrai champ de bataille"

 

Le 11 mars 2011. 

Lorsque s'est produit le grand séisme dans l'Est du Japon, Misami Yoshizawa (61 ans) achetait des biens d'équipement pour sa ferme à Minami Sôma dans la préfecture de Fukushima. Dès que les secousses se sont calmées, il a pris le volant de son camion.

Il se fait du souci pour ses vaches, il veut vite retourner dans sa ferme.

Avant le séisme, la "ferme de l'espoir" dans laquelle Yoshizawa travaille en tant que représentant, s'appelait "Ferme Yoshizawa".

Officiellement, c'était une ferme de la ville de Namie appartenant à la personne morale qu'est la SARL "Fermes M", dont le siège social se trouve à Nihonmastu (ici en rose). L'agriculteur Yoshizawa avait la garde de 330 vaches à viande possédées par les fermes M. Ses contrats le chargeaient de la reproduction et de l'engraissement des animaux.

Il vivait sur le même terrain que sa sœur Komineshizue (63 ans) et son fils aîné (36 ans) Atsushi, qui l'aident à s'occuper des vaches.

 

La communication par portable ne passait pas, et il n'arrivait pas à contacter la ferme. Il s'est dépêché d'y arriver.

 

Habituellement, il peut rentrer en 20 minutes ; mais à cause des embouteillages causés par les voitures des évacués et des routes coupées, ça lui a pris près d'une heure.

Une fois rentré, il n'a pas pu pomper l'eau des nappes phréatiques à cause d'une coupure de courant. Il a mis en route le générateur de courant au Diesel et a pu alimenter l'étable en eau. Juste après, la télévision intégrée au système GPS de son camion (quelle technologie O_O Je savais pas qu'on pouvait faire ça) a transmis les images du tsunami géant qui arrivait sur la côte pacifique.

 

Tôt le lendemain matin, le 12 mars.

Sur la route nationale n°144, le gros trafic des voitures des habitants de la côte Est qui veulent se réfugier dans l'intérieur des terres à l'Ouest avait commencé.

Yoshizawa, qui était inquiet, roulait dans le sens opposé des cortèges de voitures qui évacuaient les lieux. Il est allé voir l'état du quartier d'Ukedo, dans la ville de Namie (qui fait partie désormais de ces "villes fantômes" du Japon), située sur la côte.

Dans la ville où 182 personnes ont perdu la vie à cause du Tsunami, dont 32 disparues, c'est le quartier où l'on compte le plus de victimes.

Il n'y a plus de maisons alignées dans les rues : on ne peut plus voir que des décombres. Quand on y pense maintenant, en dessous de celles-ci,  il y avait sûrement des personnes blessées d'avoir été transportées par les vagues, des personnes qui attendaient de l'aide...

Sur le chemin vers l'intérieur des terres, on assistait à des scènes ou beaucoup de personnes étaient agglutinées, comme dans un troupeau.

"C'était un vrai champ de bataille"

 

Il n'avait pas vraiment vécu la guerre, mais l'image de son père qui lui racontait comment les habitants fuyaient dans tous les sens l'envahisseur dans le paysage désolé de l'ex-Mandchourie il y a 70 ans lui reste dans l'esprit.

Mais ce qui effraie le plus Yoshizawa, c'est l'avancement de l'état de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, à 14 km au sud-est, qui fournit Tokyo en électricité. 'Ce qu'il s'y passe est étrange' : c'est le genre de nouvelle qui avait commencé à s'afficher sur l'écran de son GPS depuis la veille.

 

__________________

 

Que de péripéties ! ça permet de voir comment un japonais lambda a vécu la secousse. Perso je trouve quand même ça assez badant comme texte >.> "il y avait des gens qui demandaient de l'aide, etc.". 

Et ils ont presque 1300 textes comme ça ? O_O' ça a de quoi pas mal expliquer les taux de suicide...

Enfin bon, trouver des bonnes nouvelles dans les journaux c'est assez rare malheureusement xD Et c'est pas les articles qu'on étudie en cours ^^

 

Mais bon, je trouve quand même cet article intéressant ^^ (Plus tard quand j'aurai l'expérience, je serai sûrement encore en forme pour faire un commentaire un peu plus constructif. Mais plus tard xD)


Modifié par Minii, 15 juin 2015 - 21:48.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#40
Voile noir

      SLOW EATER

  • messages 134
  • Inscrit(e) : 19 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Sombre

Réputation : 19 (Neutre)

Impressionnant tes articles sont réellement intéressant, il sont rédiger par une passionner cela se ressent et pour finir j'ai entendu de bonnes choses a ton sujet sache que je les confirme.


  • 0

"On a plus perdu, quand on a perdu sa passion que quand on s'est perdu dans sa passion." Sören Kierkegaard
‎"Quand on passe l'éponge, on n'éponge pas la mémoire." Pierre Perret

karay95.png


#41
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Trop de compliments  :AA:

 

Je voulais chercher sur youtube une espèce de scène culte de quelqu'un qui est over-touché par un compliment. Genre le "meme" "Oh, you !". Sauf qu'en tapant Oh you dans Youtube, c'est pas exactement le message que je veux véhiculer qui est proposé ._. ...

 

Merci beaucoup Easy ^^


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#42
Voile noir

      SLOW EATER

  • messages 134
  • Inscrit(e) : 19 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Sombre

Réputation : 19 (Neutre)

Ah ouais "oh you!" sur you tube.... sinon c'est mérité les compliments que tu reçoit, je poste rarement mais quand je le fais c'est dans ce genre de situation. 


  • 0

"On a plus perdu, quand on a perdu sa passion que quand on s'est perdu dans sa passion." Sören Kierkegaard
‎"Quand on passe l'éponge, on n'éponge pas la mémoire." Pierre Perret

karay95.png


#43
Hiroto

      Sanji Prez 2k17

  • messages 324
  • Inscrit(e) : 23 juin 2010

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 68 (Se fait un nom)

Question ! (qui n'a pas grand-chose à voir avec l'article)

 

Ca vient de me frapper : les japonais utilisent les mêmes symboles que nous pour les chiffres : la façon arabe (variante occidentale). Mais n'ont-ils pas leur propre système de numérologie ? Si oui, comment les chiffres arabes sont-ils arrivés au Japon ? Et pourquoi n'utilisent-ils pas la numérologie japonaises dans leurs journaux ?

 

 

Tant de questions bêtes, mes aïeux.


  • 0


Image IPB


#44
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Ils ont bien leur propre numérotation, mais ils ne l'utilisent que rarement (je crois que c'est surtout dans les documents officiels).
 
chiffres_japonais.jpg
 
Les chiffres arabes ont l'avantage d'être plus difficilement falsifiables (on rajoute un trait sur un chèque et *magie*, le 1 c'est transformé en 10), d'être universels, et pour la majorité d'être plus rapide à écrire. Les chiffres japonais, quand à eux, ont juste l'avantage d'être plus facilement reconnaissables (qui n'a jamais confondu un 1 et un 7?)


Si je me souviens bien, à la base le japonais ne connaissait pas le zéro donc ils l'ont importé de l'occident, et les autres chiffres ont suivi le mouvement.

Modifié par beixoultes, 21 juin 2015 - 19:35.

  • 0

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#45
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Merci Beix pour ta réponse ^^ J'ajouterai que les chiffres japonais sont surtout utilisés dans des expressions avec des nombres >< Par exemple pour "deuxième guerre mondiale" ou "premièrement, deuxièmement"...


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#46
Hikari

      この空は明日の証明

  • messages 1 391
  • Inscrit(e) : 20 novembre 2011

  • Humeur du actuel : Geek

Réputation : 149 (Étoile montante)

En effet, le système numeral sino-japonais n'est pas top pour le comptage des gros chiffres, le tout devient rapidement illisible.

Concrètement, (sauf cas d'expressions comme "Seconde guerre mondiale" 第二次世界大戦 Dainijisekaitaisen ) les deux emplois sont corrects mais bon... En general les chiffres arabes seront plus utilisés quand même, sauf si tu regardes un assez vieux document. 


  • 0

Image IPB

Image IPB

Hikari Anime List

「天は人の上に人を造らず。人の下に人を造らず。」  福沢諭吉


#47
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Merci pour vos précisions ^^ 

Voici le dernier article de mon année scolaire, donc ça sera des recyclage d'articles pendant les vacances d'été ! 

 

Et pour fêter ça, enfin, vous l'attendiez tous... (enfin je l'attendais)...

 

Une actualité brûlante !! (texte publié ce matin même par "Ah je sais plus.. Je pense que c'est Nikkei parce que c'est mieux écrit quand même" - Prof de japonais)

Je passe directement au texte, il est très détaillé donc vous n'aurez pas de mal à comprendre ^^ (3 pages ! à l'heure ou j'écris ces lignes, je ne sais pas si je vais finir de le traduire)

 

Au menu : relations Corée du Sud-Japon ! 

 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 22.06.15~

 

967616Actualitbrulante.jpg

 

En dépit du compromis sur le dossier du patrimoine mondial, il y a encore un fossé à franchir sur le dossier des femmes de réconfort

(je vous encourage à lire ces 5 lignes wikipédia de suite)

 

Original 

Spoiler

À l'occasion du 50ème anniversaire de la normalisation des liens diplomatiques entre le Japon et la Corée du Sud, le ministre coréen des affaires étrangères s'est rendu au Japon. Le dossier de l'inscription au patrimoine culturel mondial sur lequel ils sont opposés a aussi avancé (plus d'indications quelques lignes plus loin), ce qui a permis un bond dans l'amélioration de la relation entre les deux pays. Cependant, en ce qui concerne le gros dossier des femmes de réconfort, il reste en suspens car les arguments des deux pays restent figés : très éloignés. Dans la perspective d'une entrevue du premier ministre Abe Shinzo et de la présidente Park Geun-hye, il subsiste des problèmes.

 

-> Les deux pays ont convenu de coopérer quant à l'inscription au patrimoine culturel mondial lors d'une réunion entre les deux ministres des affaires étrangères

 

Nous avons prévu de coopérer dans le but de trouver un terrain d'entente entre les positions quant à l'inscription au patrimoine qu'ont déposée les deux pays. C'est ce qu'a dit le ministre sud-coréen des affaires étrangères Yun Byung à un groupe de journaliste après le rendez-vous avec son homologue japonais. La Corée du Sud aussi vise l'inscription au patrimoine mondial du site des vestiges du royaume de Paekche.

Elle était opposée à l'inscription au patrimoine mondial des biens hérités de la Révolution Industrielle japonaise de l'ère Meiji, mais elle a changé radicalement de position et s'est montrée ouverte à la coopération. M. Yun a dit "À travers ce genre de cas où la coopération réussit, on espère que ça permettra désormais le démarrage d'un cercle vertueux quant à la résolution des autres problèmes". Quant au patrimoine hérité de la révolution industrielle du Japon à l'ère Meiji, l'organisme consultatif de l'Unesco en a, en mai, recommandé l'inscription au patrimoine culturel mondial.

Face à ça, la Corée du Sud était contre puisqu'est inclus dans ce site un établissement où des coréens subissaient le travail forcé. M. Yun a déclaré en séance de question de l'Assemblée Nationale "Le fait d'ignorer la vériter historique selon laquelle le travail des coréens a été forcé, on ne fait qu'embellir la situation des établissements de la Révolution Indstrielle, et c'est ce qui justifie d'être contre cette inscription.".

La question de savoir s'il peut être inscrit ou non au patrimoine culturel mondial sera tranchée finalement au sein de la commission du patrimoine mondial, qui se tiendra dès le 28 juin en Allemagne. À part l'Allemagne qui préside la réunion, 21 autres pays membres comme le Japon et la Corée du Sud vont délibérer.

M. Yun, au milieu de ce mois-ci, a rencontré les ministres des affaires étrangères d'Allemagne, ou encore des pays membres tels que la Malaisie ou la Croatie pour expliquer la position coréenne sur le sujet. Le 9 juin (Message subliminal à Yoru =D), le président de la commission de l'intégration diplomatique coréenne Nagyon Won (je ne suis pas certaine de la transcription) a créé 3 délégations et a rendu directement visite aux pays membres jusqu'à la dernière semaine de ce mois-ci, avant la réunion des membres de la commission du patrimoine culturel mondial, et a rendu publique l'opinion qu'il défend.

 

Toutefois, cette fois-ci, avec l'opposition de la Corée du Sud, si le Japon ne peut s'inscrire au patrimoine mondial, le sentiment de celui-ci envers la Corée va forcément se dégrader. L'ambassade sud-coréenne à Tokyo a fait part de cette possibilité à son pays. 

D'un autre côté, le Japon adopte une attitude qui consiste à ne pas bouger d'un pouce, comme l'illustre ce que communique l'agence culturelle : "En s'appuyant sur les recommandations, il est logique de maintenir l'inscription telle quelle.".

Or, arrivés à ce point-là, on a commencé à comprendre, dixit un proche du dossier, que ce n'était pas un dossier facile où il suffirait de transmettre au plus grand nombre la position du Japon. Dans le cas où on passerait au vote sans qu'il n'y ait eu une synthèse des opinions des membres de la commission, les pays membres seront contraints de choisir entre le Japon et la Corée. On est dans un contexte où des voix se sont manifestées successivement parmi plusieurs pays membres, selon lesquelles il faut un accord d'une façon ou d'une autre entre le Japon et la Corée, et faire en sorte de ne pas être obligé d'avoir à soutenir l'un ou l'autre. Les agents de la diplomatie Allemande ont déclaré dans une interview donnée  à Asahi Shinbun : "Si on en venait à désigner un gagnant et à perdant, ça ne profiterai à personne. Nous souhaitons uniquement que le Japon et la Corée du Sud se présentent à la réunion avec une proposition commune.".

Alors que la commission est imminente, afin d'éviter de détériorer encore plus les relations, la tendance des relations entre Japon et Corée du Sud est de plus en plus à la recherche d'un point de convergence. Lors de l'entrevue des deux ministres des affaires étrangères tenue dans un tel contexte, chacun a fait des concessions et les oppositions se sont transformées en coopération.

 

-> Les chefs d'Etats participent chacun à leur cérémonie

 

Le gouvernement sud-coréen a annoncé le 21 juin qu'il serait présent le lendemain (today !) à la cérémonie commémorative du 50ème anniversaire des liens diplomatiques entre Japon et Corée du Sud à Séoul, tandis que celle où sera présente le gouvernement japonais sera à Tokyo. "Dorénavant, on espère que cela aide à faire en sorte que les relations entre les deux pays soient tournées vers l'avenir" est le genre de commentaire retrouvé dans le texte de l'annonce du gouvernement sud-coréen.

Aucune entrevue entre chefs d'états, plus de 2 ans après leur entrée en fonction, n'a été tenue, et on s'apprête à fêter le cinquantenaire des relations diplomatiques Corée-du-Sud/Japon alors que celles-ci se refroidissent. Cela forme un véritable contraste avec l'entrevue de M. Koizumi et l'ancien président sud-coréen juste avant l'anniversaire d'il y a 10 ans.

 

Cependant, les deux gouvernements ont redouté que la chance d'une amélioration des relations s'éloigne, s'ils ne saisissaient pas l'opportunité qu'offre ce cinquantenaire. Les Etats-Unis ont également demandé au Japon et à la Corée du Sud d'améliorer leur relations rapidement, pour pouvoir faire face au problème que pose la Corée du Nord, qui poursuit le développement de missiles nucléaires. À l'occasion de ce 50ème anniversaire, les deux gouvernements concentrent leurs efforts sur la mise en valeur de l'amélioration de leurs relations.

La différence entre leurs positions respectives quant aux dossiers concrets tels que le problème des femmes de réconfort est grande, et il n'est pas facile de trouver le chemin d'une éventuelle solution.

Ce qui a frappé à la commémoration du 22 juin, c'est que les deux chefs d'état soient apparus séparément.

_________

Bien, il y a plusieurs phrases que je me trouve incapable de traduire, donc au lieu de vous faire un résumé à l'arrache, j'ai quand même à coeur de vous faire quelque chose de bien >< Donc tant pis pour la quantité cette fois-ci, mais j'ajouterai si je peux dans la semaine, sinon ce weekend, la suite de cet article.  On parle plus en détail de ce dossier des femmes de réconfort. Et c'est vrai qu'on s'est vraiment dépêchés sur cette partie avec la prof aujourd'hui donc je vais avoir besoin de beaucoup plus de temps pour compléter une traduction digne de ce nom. Pardon pour les esprits curieux et tant pis pour mon actualité brûlante, mais bon, vous avez déjà une bonne grosse moitié de l'article en question =D Je poste l'article en version originale en entier (mais je n'ai pas le temps de nettoyer le texte comme d'habitude), puis je mettrai la traduction plus tard ^^ 

 

Merci beaucoup de votre lecture !

 

S'il y a du nouveau le 28, vu que le prochain article sera le 29, je vous ferai un petit récapitulatif de ce qu'il s'est passé ^^ Je n'ai pas encore compté combien de lundis de vacances j'ai, mais normalement il y en aura suffisamment peu pour que vous ayez droit à des articles relativement intéressants ^^ ça sera donc essentiellement de la culture ! (7 à 8 semaines normalement... j'espère que l'année prochaine ça sera aussi le lundi O_O'')

 

 

 

 

 


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#48
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

 j'espère que l'année prochaine ça sera aussi le lundi O_O'')

Tu pourrais décaler pour la journée qui te convient ^^

 

Enfin sinon moi j'aurai bien aimé un petit résumé sur la relation entre ces deux pays. Il s'est passé quoi, y'a 50 ans ? ~


  • 0

eaE6JvY.png


#49
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour tout le monde ! 

 

On est pas passés loin du non-post, j'avais très la flemme de me mettre au travail aujourd'hui, deuxième jour de vacances. Mais bon, un petit coup d'oeil au site du patrimoine mondial de l'Unesco pour constater avec bonheur que les demandes et du Japon et de la Corée du Sud ont été respectées m'a donné la pêche pour traduire la suite ! Je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil, c'est très joli (Corée du Sud en début de page, Japon entre le milieu et la fin).

 

Si c'est pas magnifique ? 

 

Pour répondre à Yoru, la Corée fut colonisée par le Japon de 1910 à 1945, puis la Corée s'est divisée en la Corée du Sud, puis la Corée du Nord. Le Japon a reconnu la Corée du Sud comme le gouvernement légitime de la péninsule coréenne tout entière en 1965 ; et le traité de normalisation des relations entre le Japon et la Corée du Sud du 22 juin 1965 dont j'ai parlé dans la première partie de l'article permit également de développer les relations économiques entre les deux pays et l'implantation d'entreprises japonaises en Corée du Sud (ils lui ont distribué des aides économiques par exemple).

 

Exemple de froid existant entre la Corée du Sud et le Japon : après Fukushima, l'importation d'un certain type de produits alimentaires japonais ont été interdits dans plusieurs pays. Une fois déclarés sains, certains ont levé l'interdiction, mais la Corée du Sud l'a renforcée, donc le Japon a porté plainte à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce, qui est censée interdire toutes les barrières déloyales à l'échange) lundi dernier - oui, en même temps que les commémorations des relations diplomatiques.

 ____

 

Bon, ça fait plus d'une heure que je galère sur l'article mais c'est infructueux ^^ Je suis vraiment désolée mais je ne pense pas que je serai en mesure de vous traduire en détail la fin de l'article ><' ça remonte à déjà trop loin et surtout j'ai perdu mes feuilles annotées IRL donc bon.. Désolée de mon échec total. :onegai: 

 

Pour relativiser, il suffit de lire l'article Wikipédia sur le scandale des femmes de réconfort (lien dans le titre) pour comprendre la dernière partie de l'article ^^ Et puis c'était un peu prise de tête comme sujet non ?

 

Je reviendrai la semaine prochaine avec des choses un peu plus légères et intéressantes =D Nourriture, technologie.. on verra qui seront les heureux élus !

 

Bon, du coup on peut le dire : finalement c'est du non-post T.T


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#50
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Bon, du coup on peut le dire : finalement c'est du non-post T.T

 

Non, tu as dis plein de choses intéressantes et compréhensibles là ^^

Hâte de voir la suite. (Je vote pour la nourriture *-*)


  • 0

eaE6JvY.png


#51
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonsoir tout le monde !

 

Après la Japan Expo et le festival du Lotus, continuons de louer le Japon ! Aujourd'hui, au final, un mix entre nourriture et technologie... je ne vous fait pas un roman introductif et vous laisse plutôt découvrir cet article que j'avais trouvé très intéressant à étudier ! 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 06.07.15~

260570Culture.jpg

 

 

 

Original (en couleur ! Wouhouu !)

 

Je veux bien manger, quand je veux, où je veux : le Freeze-dry

 

Quand on parle de café ou de soupe "freeze-dry", ne pensez-vous pas directement aux aliments instantanés sans aucun goût, comme la viande, le poisson ou les légumes desséchés qu'on mange en plongeant dans l'eau chaude ? Au Japon, en utilisant cette technique avancée, le développement d'une bonne nourriture, qui puisse se manger partout et à toute heure, progresse.

Ces bons aliments produits au Japon, sont évidemment répandus à travers le monde, mais se révèlent aussi très utiles lors des recherches menées au pôle Sud ou dans les stations spatiales.

 

735091hmmmquecestbon.jpg

Ce sont ces aliments freeze-dry. Tout en gardant le goût, la forme, et la couleur des aliments, on parvient à réduire jusqu'à 4 fois leur poids.

 

Un goût qui soutient les observateurs du pôle Sud

 

La seule bonne nourriture que les explorateurs voulaient manger tous les jours était celle cuisinée à la maison. Mais avec les technologies d'auparavant, il était inimaginable de pouvoir conserver les qualités d'un tel repas une fois transformé en nourriture freeze-dry. La raison pour laquelle ils n'avait pas tenté une telle aventure était que lorsqu'on veut sécher complètement les aliments, la façon de dessécher, mais aussi la façon de cuire les aliments pour les rendre à nouveau comestibles étaient différentes selon les ingrédients : viande, poisson, légumes... En collaborant avec les techniciens du freeze-dry, les explorateurs ont analysé la texture des ingrédients à cuisiner, prévu le processus de dessèchement lors de la cuisine, et imaginé des techniques pour cuisiner, par exemple pour bien chauffer la viande. Ce faisant, ils ont réussi à créer plus de 100 sortes de délicieux produits freeze-dry.

Ces aliments, encore plus bons que prévus, n'ont pas séduit uniquement les Japonais, mais aussi beaucoup d'explorateurs indiens ou sud-africains. Ces produits freeze-dry, qui ont égayé la vie au pôle Sud, sont devenus un pilier très important pour la sécurité des excursions.

 

Reconstruire les documents endommagés par le tsunami

 

Il n'y a pas que dans l'alimentaire que la technologie freeze-dry est utile. On peut l'utiliser dans le développement de produits pharmaceutiques par exemple, ou encore dans le domaine des sciences et vie de la terre, mais elle aide aussi à préserver les documents archéologiques qui proviennent des fouilles des vestiges.

 

Concernant les vestiges du Japon, les Mokkan, longues et étroites planches de bois où sont écrits des caractères à l'endre de chine, sont découverts en nombre important. Mais les Mokkan, trouvés sous terre ou dans l'eau, se gonflent souvent par absorption d'eau. Ils finissent par se réduire si on les réchauffe normalement. C'est à ce moment-là qu'on utilise la technologie freeze-dry : pour qu'ils retrouvent leur forme initiale.

 

Ensuite, cette technologie freeze-dry a aussi trouvé une application dans la reconstitution de documents inondés par le tsunami qui fit suite au grand tremblement de terre de l'Est du Japon de mars 2011. Si on laisse les papiers importants ou les biens culturels qui ont baigné dans l'eau de mer, de la moisissure finira par s'y déposer, et ils finiront en morceaux. Si on utilise le freeze-dry, on parvient à empêcher la naissance de la moisissure grâce à la congélation, et sans déchirer le papier, on parvient même à sécher les documents.

 

La technologie japonaise du freeze-dry semble nous être d'une grande aide dans beaucoup d'aspects de notre vie de tous les jours !

 

__________________________

 

 

Voilà ! 

 

C'est pas TROP GÉNIAL ? *_* Je trouve ça incroyable d'avoir testé la technologie sur tout. Après bon, pour ce qui est des "délicieux produits freeze-dry", j'arrive pas à être franchement convaincue xD Enfin si ça permet une meilleure alimentation des gens qui partent en excursions, c'est cool o/

Il fait un peu pub cet article, mais je l'aime bien. 


  • 2

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#52
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Il fait un peu pub cet article, mais je l'aime bien. 

 

C'est ce que je me disais... combien de fois le mot "freeze-dry" est utilisé dedans ? xD

D'ailleurs tu peux nous expliquer comment ça fonctionne, à quoi ça ressemble exactement ? J'ai pas tout suivi... (J'ai juste compris qu'on met un légume dans de l'eau et qu'ensuite on le mange.)


  • 0

eaE6JvY.png


#53
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

La nourriture freeze dried est, contrairement à ce que l'ont peut penser, vraiment bonne et pratique

le goût ne sera jamais aussi bon et frais qu'un plat préparé sur le moment, mais ça reste quand même acceptable surtout pour les gens comme moi qui n'ont pas la motivation de cuisiner 

après 10h de travail sans pause miam, quand tu rentres chez toi et que tu en manges, ça a le goût du paradis 

 

sinon y'a ça

 

Spoiler


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#54
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Ah ouais donc ils le vendent carrément en mode "préparez-vous pour l'espace" quoi ! C'est marrant ^^

Sinon pour ce que tu manges d'habitude, est-ce que c'est du niveau des nouilles instantanées qu'on connait un peu tous ?

 

Ok alors Freeze-dry, d'abord tu congèles la nourriture, ensuite tu la fais sécher, puis ça réduit considérablement sa taille (jusqu'à 1/4 si j'ai bien compris, ou alors réduction d'1/4... mais de mémoire je pense que c'est bien 1/4). Et après tu met dans l'eau chaude et ça reprend sa taille normale ^^  Un peu comme les serviettes magiques ! c'est génial ce truc. ça vous dit quelque chose ?

 

ça se fait apparemment dans des machines comme celles montrées dans l'original de l'article (deuxième page).

Donc oui, dans la deuxième page de l'original y'a écrit le mécanisme, mais ça m'avait l'air assez compliqué à traduire et pas forcément intéressant... J'ai préféré mettre le passage sur les autres utilisations de la technologie !


Modifié par Minii, 06 juillet 2015 - 22:36.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#55
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Sinon pour ce que tu manges d'habitude, est-ce que c'est du niveau des nouilles instantanées qu'on connait un peu tous ?

 

Ça dépend de ce que tu entends par "le niveau des nouilles instantanées" ?

Moi j'aime beaucoup les nouilles instantanées... et parfois, ça a vraiment une belle tronche.

 

Au Japon, la nourriture freeze dried la plus connue c'est la soupe miso. Et on peut créer notre propre soupe miso dans des shops spécialisés.

 

Ce que ça dit dans ton lien original, c'est qu'en premier la nourriture est cuisinée, ensuite congelée à -30°C, puis elle est séchée tout en étant maintenue à une température inférieure à son point de cristallisation (en gros la glace ne fond pas, elle s'évapore, qqchose comme ça)

Et c'est pas la taille, mais la masse de la nourriture qui change grandement, elle représente seulement 1/4 de la masse originale

 

ensuite quand vous achetez votre soupe miso, vous la mettez dans votre bol, vous versez de l'eau chaude, les aliments vont se mettre à flotter et en peu de temps la soupe sera prête ^^


Modifié par Awa, 06 juillet 2015 - 23:21.

  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#56
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Non j'aime bien, mais je préfère les "vraies" quoi.. Ceci dit j'ai pas eu érormément l'occasion de goûter les instantanées, donc verdict à donner plus tard ^^

 

Merci pour les précisions et oui, autant pour moi c'est le poids : donc la légende est correctement traduite. Ouf ! ^^


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#57
Hiroto

      Sanji Prez 2k17

  • messages 324
  • Inscrit(e) : 23 juin 2010

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 68 (Se fait un nom)

Minii, je tiens vraiment à m'excuser de mon manque de réponse ces derniers temps sur ton topic. Je sais à quel point ça peut être décourageant, de fournir un travail régulier tout en ayant moins de retour qu'avant.
Il y a 2 semaines, j'avais la flemme, il y 1 semaine, j'avais honte, et cette semaine j'ai eu une discussion avec moi-même et je me suis faite engueuler, so here I am.
 
 
Je vais d'abord revenir sur l'article du 22/06. "Nous avons prévu de coopérer dans le but de trouver un terrain d'entente entre les positions quant à l'inscription au patrimoine qu'ont déposée les deux pays." Cette première phrase a ouvert pas mal de questions, qui ont été répondues un peu plus loin dans l'article. Est-ce que c'est l'article lui-même qui ouvre avec une phrase aussi floue ? D'ailleurs tout au long je me suis fait avoir : à chaque phrase j'avais une question, donc j'enrichissait mon commentaire avec, pour finalement l'effacer car j'avais la réponse trois lignes plus loin. Ca m'apprendra à pas lire un article en entier en premier lieu XD)

Enfin google me dit que les biens entrent finalement au patrimoine mondial. (question random : dans quel cas on dit "mondial", et dans quel cas on dit "international" ? Je pensais qu'on utilisait international quand on parlait nation, et que dans "mondial" il y avait cette idée de ne plus être délimité par des frontières". Mais du coup j'aurais dit "patrimoine international" puisqu'on parle de l'Histoire de l'économie du Japon... ou quelque chose comme ça. Peut-être que l'appellation "patrimoine international" n'existe tout simplement pas et que je me prends la tête pour rien XD).

Qu'est-ce que le Japon gagne vraiment, en faisant entrer ces biens au patrimoine mondial ? Protection de biens ? Un fond budgétaire ? Juste de l'estime ? On peut se demander pourquoi ils y tiennent autant, si c'est pour se brouiller avec un autre pays. (ouais c'est tellement facile la géopolitique, tout est manichéen, ahahahah je suis perdue...)

N'empêche que, pourquoi d'un coup la présidente sud-coréenne a changé d'avis ? Pourquoi d'un coup elle cherche à bien se faire voir du Japon, au détriment de ce qui doit être l'opinion publique de son pays ? C'est flou tout ça.
"D'un autre côté, le Japon adopte une attitude qui consiste à ne pas bouger d'un pouce, [...]: "En s'appuyant sur les recommandations, il est logique de maintenir l'inscription telle quelle."." > quelles recommandations ? et de qui ?
 "Cela forme un véritable contraste avec l'entrevue de M. Koizumi et l'ancien président sud-coréen juste avant l'anniversaire d'il y a 10 ans." > c-à-d ? c'était hyper chaleureux et ça sentait bon la joie de vivre et l'amitié ?

"le sentiment de celui-ci envers la Corée va forcément se dégrader." > c'est pas très franchouillard. le terme "relation" passe un peu mieux.

"Dorénavant, on espère que cela aide à faire en sorte que les relations entre les deux pays soient tournées vers l'avenir" est le genre de commentaire retrouvé dans le texte de l'annonce du gouvernement sud-coréen." > idem pour cette phrase qui me semble un peu littérale, mais je ne sais pas comment la tourner non plus donc shuddup Hiro.

 

Je vais m'arrêter là pour le moment (parce que j'ai moins de courage que toi et qu'il y a déjà pas mal de points d'interrogation dans ce post), mais je serais plus régulière sur ce topic qui, je le répète, m’intéresse grandement peu importe le sujet.

 

 

crazy-monkey-emoticon-019.gif?1292792382

 

c'est quoi le kanji au dessus du singe ?


Modifié par Hiroto, 12 juillet 2015 - 14:09.

  • 0


Image IPB


#58
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)
Bonsoir tout le monde !

Malheureusement on est un peu mardi (booh, de pas beaucoup quand même), mais au vu des récents événements, j'ai changé mes plans : on ne parlera pas de nourriture aujourd'hui (Oooooooooooooooooh...), mais de Satoru Iwata. j'ai donc commencé la traduction tard (enfin 18h quand même xD) et c'est la première fois que je vous publie quelque chose 100% traduit par moi et Internet mon ami. Il y a donc deux-trois phrases que je n'ai pas traduites car elles n'étaient pas assez claires. Mais l'essentiel est ici.

Donc en sobriété, sans étiquette ni "Bonne lecture !" enjoué que je n'ai pas vraiment le coeur à faire sur ce sujet (mon dieu est-ce français ?), je vous invite à lire cet article de Nikkei Shinbun, sur ce que Nintendo a à franchir.

Crédits : Yoru, qui m'a aidée à faire les recherches complémentaires pour mieux comprendre l'article. Je pensais pouvoir finir avant minuit.. mais non, tant pis !
(La mise en page bugue et tout est en italique, j'arrive pas à corriger ça, alors penchez bien la tête =D)


L'article du Lundi 13.07.15



Les trois problèmes auxquels est confronté Nintendo, qui a perdu son président Iwata.

Publié sur Nikkei.com, par Shin Kyôshi, le 13 juillet 2015.

Le 11 juillet, le président-directeur général de Nintendo, Satoru Iwata, est décédé. M. Iwata endossait le grand rôle de manager charismatique de Nintendo. En Janvier 2014, cette même entreprise définissait "l'amélioration dans la bonne humeur de la quality of life de tout le monde" comme le défi à relever pour les 10 prochaines années, et était en plein développement d'une nouvelle stratégie.

Maintenir l'esprit de M. Yamauchi

M. Iwata , désigné par le défunt M.Yamauchi, manager solo de l'époque qui avait élevé Nintendo au rang d'entreprise de jeux vidéos de salon, succéda à ce dernier en 2002, pour devenir directeur à 42 ans. C'est lui qui était à l'origine des résultats de l'entreprise HAL Laboratory, et a redonné un tout nouveau souffle à Nintendo, sous la bénédiction de Yamauchi.
En 2004, il a mis en vente la Nintendo DS, console de jeu portable ; puis la console de jeux de salon Wii en 2006, qui connurent toutes deux un grand succès. En 2005, alors qu'il s'était retiré en tant que conseiller, M. Yamauchi a continué de s'impliquer de manière importante de la gestion de l'entreprise. La confiance qu'il avait envers M.Itawa était immense.

Le devoir de M. Iwata était de perpétuer le "cri de grue" de Yamauchi, une stratégie facile à comprendre même de l'extérieur de l'entreprise. Nintendo, dans une interview de "Itawa Asks" publiée sur le site de l'entreprise, a montré la profondeur de la relation entre M. Itawa et M. Yamauchi. C'est une chronique où l'on peut directement poser des questions à la direction sur les consoles ou les jeux de l'entreprise. À propos des raisons pour lesquelles la Nintendo DS a deux écrans, M.Itawa a déclaré "M. Yamauchi s'est fait pas mal de souci à propos des 2 écrans, mais quoiqu'il en soit, ces derniers répondaient à une demande.".
"Sans la ferveur de M. Yamauchi, la Nintendo DS n'aurait pas eu cette forme." - M.Iwata.
La mise en vente de la console qui avait, choix téméraire, deux écrans, a connu en définitive un grand succès.

Quant à l'une des raisons pour lesquelles on a intégré la fonction 3D visible à l’œil nu à la 3DS, M.Yamauchi a déclaré que c'était suite à une discussion dont le sujet était : "est-ce que c'est bizarre si les actions surgissent soudainement ?".
Suite aux résultats de ventes de la 3DS, Nintendo a prix des mesures exceptionnelles pour baisser le prix de la console ( de 25 000 yens à 10 000 yens). Les pertes de l'entreprise étaient inévitables, mais au delà de ça, la priorité était la diffusion du nombre de consoles. Selon certains investisseurs "cette décision aussi résulte du cri de grue de Yamauchi". Après cela, la 3DS est devenu un produit à grand succès qui dépasse les 50 millions d'exemplaires vendus.

Le changement de stratégie commencé par M. Iwata

En septembre 2013, avec la disparition de M. Yamauchi, Nintendo a accueilli la fin d'un système top-down, qu'elle avait adopté depuis plusieurs années. Inévitablement, on s'est retrouvés dans de nouvelles circonstances, où l'entreprise doit changer. M. Iwata, qui a pris la succession au poste de dirigeant, a laissé voir qu'il voulait, plus qu'aucune autre personne, dessiner le chemin de la nouvelle vie de Nintendo, sans M. Yamauchi.
C'est ainsi qu'en 2014, il fut à l'origine d'une grande coupure dans la stratégie adoptée jusqu'alors. Dans un message du président intitulé "À tous les investisseurs et actionnaires", publié sur la page d'accueil du site de l'entreprise en février 2014, il déclare "Ce qui a donné le plus d'énergie à Nintendo durant ces 10 dernières années, c'est cette stratégie de base consistant à agrandir la population de gamers, en proposant des produits avec lesquels tout le monde peut s'amuser, et ce sans tenir compte de l'âge, du sexe ou de l'expérience des joueurs.".
Ceci a changé la définition du défi que Nintendo doit relever dans les 10 prochaines années. Il s'agit maintenant de "développer une offre de plateformes suffisante pour améliorer le quality of life de tout le monde.". Ça n'est pas une simple entreprise de jeu, mais c'est aussi un défi à l'origine d'une nouvelle branche industrielle. C'est pour ça qu'il a rendu plus claire son ambition de faire de Nintendo une entreprise saine, et d'exploiter son image de marque positive.

Puis, en 2015, avec la présentation du DeNA, il a décidé d'entrer sur le marché des jeux smartphones, méprisé jusqu'alors. En mai, il s'allie avec Universal Parcs & Resorts, de l'entreprise Universal Studio gérant le parc à thème américain, pour développer conjointement des attractions utilisant des personnages tels que Mario.

Nintendo, du fait de la nouvelle stratégie de M.Iwata, était en plein élan pour devenir une marque qui dépasse le cadre des jeux de salon existants. Cependant, M. Iwata ne pourra pas en voir le résultat de ses propres yeux, puisqu'il a quitté cette route au milieu.

Les 3 problèmes auxquels Nintendo fait dorénavant face

Maintenant, Nintendo a perdu le charisme de M.Iwata, et on ne peut en mesurer les conséquences.
Comment faire face aux problèmes que cela pose ? Il y a 3 grands points sur lesquels il y a des soucis :

Premièrement, le successeur. Il s'agit de trouver quelqu'un capable de reprendre le flambeau, en tant que manager, de la stratégie du visionnaire qu'était M. Iwata. Maintenant, M. Miyamoto Shigeru ou M. Takeda Gen Hiroshi (Genyo selon les sites) sont désignés temporairement à la tête de l'entreprise, mais on n'a pas encore décidé d'un président successeur.

M. Takeda est spécialisé dans la conception de consoles (comme la Wii), mais il n'a presque jamais participé à la stratégie de l'entreprise Nintendo à travers tout le pays. M. Miyamoto, en tant que créateur de génie ayant donné naissance à Mario, a été hissé au poste de développeur de jeu pour Nintendo depuis de nombreuses années, et il a le charisme du développeur de jeu.Cependant, il n'y a pas de preuve que ce pouvoir puisse se révéler suffisant pour exercer la fonction de manager. À l'heure actuelle, le manager suivant le plus adapté pour succéder à M. Iwata est encore inconnu (alors pour l'anecdote : littéralement la phrase c'est "est en situation de feuille blanche/de vide". Et c'est pas la seule phrase du style du texte...).

Le deuxième problème rencontré est le développement des jeux sur smartphone. La présentation de DeNA au mois de mars était une manière pour Iwata de dépasser les critiques internes à son projet. Le 29 juin, une filiale de Nintendo a annoncé qu'elle développera cet été un jeu de puzzle Pokémon sur smartphone (Poketoru - Pokemon Shuffle). C'est le premier jeu smartphone qui portera le nom de la marque Nintendo. Par contre, ce jeu est simplement une version téléphone d'un jeu déjà sorti sur 3DS en février.

Les nouveaux modèles de console sont le 3ème problème. L'année prochaine, les informations disponibles sur la nouvelle console NX, tout comme le mystère qui l'entoure, vont grandir. Les nouveaux modèles seront-ils réellement innovants, seront-ils portables..? Autant de questions qui restent sans réponses. Mais l'année prochaine, année de mise en vente de ce nouveau modèle, ne sera pas une période facile. La Wii U, modèle considéré peu innovant, a été venue à près de 10 millions d'exemplaires dans le monde ; mais face à ça, Sony - Computer Entertainment a vendu sa PlayStation 4 à plus de 20 millions d'exemplaires, et a particulièrement réussi son développement à l'international.

Nintendo tient debout dans cette situation difficile, mais il est difficile de penser qu'elle ne s'en relèvera pas. Dans le passé, même en temps de crise, Nintendo a trouvé une source de croissance, et a remonté la pense. De plus, M. Yamauchi est devenu président à 22 ans, suite à la mort subite de son prédécesseur. Iwata aussi, à ses 42 ans, a eu des défis à relever lors de son entrée en fonction. Même face à la crise, grâce à une idée, un changement de conceptualisation, on réussit à créer un élément de surprise qui permet à Nintendo de surmonter les difficultés.

Perpétuer les intentions d'Iwata dans la succession, surmonter les difficultés face auxquelles on se trouve, montrer l'apparence de la nouvelle Nintendo. Il ne fait aucun doute que les fans de Nintendo du monde entier, qui regrettent M. Iwata, croient en ceci.

________________

Hiroto je suis crevée je te réponds demain o/ (le kanji c'est "Sora", ciel)

Modifié par MrSerenity, 13 août 2015 - 22:56.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#59
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Que quelqu'un corrige l'italique, ça fait mal aux yeux ! xD

Pour la suite Nintendo n'a pas vraiment à s'en faire, ils ont toujours Shigeru Miyamoto. En tant que manager ça on sait pas, mais en tant que concepteur il est excellent. Ces jeux seront encore là un bon moment. Et puis Nintendo est connue pour être très rarement déficitaire, donc ils s'en sortiront. 

Très bonne actualité brûlante ^^

Et n'oubliez pas d'avoir une bonne quality of life les gens.


  • 0

eaE6JvY.png


#60
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Ok Hiroto, your turn !
 
(ça me soule je vais devoir tout réécrire car mon ordi a subitement décidé de faire retour sans que je clique nulle part xD)
 
Donc -> Merci pour ton message. A vrai dire j'étais pas vraiment inquiète, mais ton message me rassure quand même. Je m'étais tout simplement dit "bon bah ces articles sont moins intéressants", et puis j'estimais aussi que c'était normal d'avoir moins d'activité qu'au début, où le concept était nouveau tout ça. Du coup j'avais prévu de publier des articles un peu moins prise de tête, qui parlent de situations moins complexes ou moins politiques (je tâtonne pour trouver le bon truc). Mais c'est noté ^^
 
Alors : oui la première phrase est inscrite telle quelle dans l'article, et c'est bien dommage parce que c'est vrai qu'on aurait bien aimé savoir en quoi consiste cet accord ^^" Après c'est vrai que la source de mes articles sont en fait très souvent des éditoriaux, donc ils sont assez peu détaillés et se "contentent" de dire les choses dans les grandes lignes. Sinon, je pense qu'il s'agit tout simplement d'une clarification de la part de l'Etat Japonais sur ses intentions lors de l'inscription de ces bâtiments au patrimoine international, histoire d'apaiser les peurs et les tensions, voire peut-être du fait de retirer le bâtiment qui pose problème. Il fallait juste que les deux pays se mettent d'accord sur l'inscription histoire qu'ils n'arrivent pas totalement opposés lors de la délibération, ce qui aurait mis les autres pays dans la situation délicate de donner raison à l'un ou à l'autre. La Corée du Sud était juste totalement contre le principe de l'inscription, puis elle a du se rendre compte que ça allait envenimer les relations entre elle et le Japon, et a accepté d'écouter le Japon sur ce sujet et de mettre les choses au clair. Après bon, moi ça me choque un peu qu'on valorise un tel bâtiment, mais après c'est sûr qu'il faudrait connaître son histoire : est-ce qu'il a été créé pour ceci, ou est-ce qu'il s'agit juste d'une "période noire" du bâtiment... Pas un mot là-dessus sur le site de l'UNESCO en tout cas (ou alors j'ai pas vu).
 
Pour mondial/international : C'est juste qu'on dit "Patrimoine mondial" en fait xD Sinon pour la différence entre les deux termes, le mot "mondial" fait plus "groupe sans distinction", qu'international, qui à l'oreille semble plus tenir compte des distinctions entre les nations. Après vous allez me dire que ouais, ça correspond peut-être plus au truc puisque chaque pays présente individuellement son bien... Mais c'est juste organisationnel je pense. Selon google, il semblerait aussi qu' "international" peut ne pas regrouper tous les pays, alors que dans "mondial", y'a pas de doute.
 
"Ce qui rend exceptionnel le concept de patrimoine mondial est son application universelle. Les sites du patrimoine mondial appartiennent à tous les peuples du monde, sans tenir compte du territoire sur lequel ils sont situés." - Unesco-sama.[/size]
 
Sinon, le fait d'être au patrimoine mondial apporte non seulement du prestige, mais aussi des fonds pour aider à la sauvegarde du site et à son exploitation dans une activité touristique par exemple (en Corse il y a des îles - les îles sanguinaires- qui font l'objet d'une protection du genre (je sais plus à quelle échelle par contre), et ils ont eu des fonds pour des infrastructures (organisation d'un parking pas trop loin du site, d'un stand de boutiques-souvenirs-information comme dans les musées, mise en place de navette pour y aller, coupure de la circulation automobile dans le site). Je pense que ça doit être à peu près équivalent.).
 
"Destiné à subventionner les activités demandées par les Etats parties, le Fonds du patrimoine mondial dispose d’environ 4 millions de dollars E.U. par an provenant des contributions des Etats parties et des dons privés. Le Comité du patrimoine mondial affecte les fonds de l' assistance internationaleen donnant la priorité aux sites les plus menacés." - Toujours Unesco-sama.
 
 
Donc voilà. Ils ont droit à ça notamment. ça leur permet de préserver leurs sites. Si tu veux plus d'informations -> c'est ici.
 
D'un autre côté, le Japon adopte une attitude qui consiste à ne pas bouger d'un pouce, [...]: "En s'appuyant sur les recommandations, il est logique de maintenir l'inscription telle quelle."." > quelles recommandations ? et de qui ? [/size]-> 5 lignes plus haut de l'UNESCO, qui encourage le Japon a inscrire son bien.[/size]
 "Cela forme un véritable contraste avec l'entrevue de M. Koizumi et l'ancien président sud-coréen juste avant l'anniversaire d'il y a 10 ans." > c-à-d ? c'était hyper chaleureux et ça sentait bon la joie de vivre et l'amitié ? -> [/size]Oui xD Apparemment, j'ai pas les détails mais je m'étais renseignée et c'était à peu près ça[/size]
 
Sinon merci pour tes corrections, et désolée j'ai pas trop trop le temps de peaufiner mes articles après la traduction (qui prends littéralement 3 plombes, voire plus comme hier xD) donc bon >< Si c'est possible, j'autorise Hiroto a modifier mes messages sur ce topic è_é


Modifié par MrSerenity, 13 août 2015 - 22:54.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)






0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ