Aller au contenu


L'article du Lundi


111 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#61
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Le but de Nintendo n'étant pas de sortir des titres next-gen de fou, mais de mettre un sourire sur le visage des joueurs avec des titres qui font la popularité des consoles.

Du moins c'est ce qu'ils ont dit, je me souviens plus vraiment du reste ^^


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#62
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

L'ordinateur de Minii est cassé, pas d'article ce soir. ><


  • 0

eaE6JvY.png


#63
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bien les enfants ! Maintenant que les choses se sont un peu apaisées, je vais pouvoir reprendre la traduction d'articles ! 

Pour éviter d'autres aléas je pense qu'il serait judicieux d'en avoir deux-trois toujours en réserve au cas où xD

 

Aujourd'hui nous allons traiter d'un sujet de société : les femmes au Japon !

 

Le premier document, un peu court, est un article d'il y a deuxans qui constate que malgré les progrès économique du Japon, la progression de la condition féminine au Japon n'est pas au top, surtout en comparaison avec les autres pays. En Effet, pour un pays développé, le Japon a de mauvaises notes en ce qui concerne l'intégration des femmes dans la société, notamment dans la sphère économique et politique. 

Le second document est un dialogue fictif qui a pour vocation d'informer les lecteurs (américains en l'occurence, même si l'article est en japonais - quoique vu le ton employé, ça semble s'adresser à des enfants qui ne connaissent rien du mariage arrangé... enfin vous verrez bien ) sur la condition féminine actuelle au Japon, en faisant un détour sur la question des mariages arrangés, et ainsi de ce que signifie se marier pour une femme au Japon. ça fournit quelques explications sur les mauvaises conclusions du premier document.

 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 03.08.15~

260570Culture.jpg

 

______________

 

 

Pourquoi le Japon est-il classé 105ème concernant l'égalité homme-femme ? Le pire classement de son histoire

 

Au Forum de l'économie mondiale qui a rendu public son rapport sur les inégalités hommes-femmes, le Japon s'est vu classé 105ème sur les 136 pays concernés (sur environ 192 pays dans le monde). Depuis l'ouverture de l'enquête en 2006, c'est son plus mauvais classement, dans un contexte où l'idée selon laquelle la répartition des tâches suit le schéma "le mari au travail, l'épouse au foyer" semble être fortement ancrée.

 

L'économie et la politique tirent le classement vers le bas

Depuis son classement à la 80ème position lors de la première enquête, le Japon reste dans le bas du classement. Cette année, si on fait le total sur 100 points, le Japon en a 64,98. L'intégration des femmes dans la sphère économique (classement : 104ème) et politique (118ème) est ce qui tire les points vers le bas. Dans le domaine de l'économie, la part des femmes qui occupent la fonction de cadre d'entreprise est de 9%, ce qui classe le Japon à la 106ème position. Au Japon, l'opinion selon laquelle l'homme sort et la femme doit protéger la maison est fortement ancrée, et même l'enquête du gouvernement révèle que la part des personnes qui pensent ainsi dépasse les 50%. Un environnement peu propice au travail des femmes a fait son effet.

Même en politique, avec 8% de femmes députées, le Japon est 120ème.

Face à cela, l'Islande est première pour 5 années consécutives avec 87,31 points. D'ici 2020, le gouvernement s'est fixé pour objectif de porter la part des femmes en position de leadership à 30%. 

 

 

Mariage et Travail

 

Jane : On entend beaucoup parler de "mariages arrangés" au Japon, mais de quel genre de mariage s'agit-il exactement ?

 

Yamada : Il y a deus sortes de mariages : les mariages arrangés, et les mariages d'amour. Comme aux Etats-Unis, le mariage d'amour est le mariage où l'homme et la femme sont tombés amoureux l'un de l'autre et décident de se mettre en couple. D'un autre côté, le mariage arrangé, à la manière des mariages d'antan, c'est le mariage où un homme et une femme de familles qui se connaissent bien sont présentés l'un à l'autre, tombent amoureux l'un de l'autre, et où il convient qu'ils se marient et fondent une famille. 

 

Jane : Mais dans ce cas-là, il arrivent donc que l'on arrange un mariage entre deux personnes qui ne se connaissent absolument pas ?

 

Yamada : Oui, c'est ça. Avant, c'étaient les relations entre les familles des jeunes gens qui étaient plus importantes que leurs sentiments, et c'était mal vu qu'ils se fréquentent avant le mariage. Parfois, il arrivait que la personne choisie par les parents ne convienne pas à la future mariée, ou qu'elle doive se marier à quelqu'un qu'elle n'a jamais vu avant. (Ici, le sexe de la personne n'est pas spécifié. Mais tourner la phrase autrement était compliqué. C'est donc moi qui, lors de la traduction, ai décidé de parler de la femme, mais il y a deux personnes dans un mariage et ce qui est valable pour l'un est valable pour l'autre.)

 

Jane : Je vois, et aujourd'hui, il y a encore ce genre de choses ?

 

Yamada : Non, aujourd'hui on pense que ce qui importe le plus, ce sont les sentiments des personnes qui sont sur le point de se marier, donc ce n'est pas le cas. L'avantage des mariages arrangés, c'est que l'entremetteur connait très bien la fille et le garçon, ce qui fait qu'il se trompe rarement. De plus, pour les personnes qui sont trop occupées pour trouver le temps de chercher un partenaire, ou encore pour les timides, c'est une chance de pouvoir se marier.

 

Jane : Personellement, j'aimerais choisir la personne avec laquelle je me marie...

 

Yamada : Avant, il y avait beaucoup de ces mariages arrangés, mais maintenant, au Japon aussi les mariages d'amour sont bien plus nombreux.

 

Jane : Aux Etats-Unis, il y a beaucoup de jeunes femmes qui peuvent continuer à travailler après s'être mariées, qu'en est-il au Japon ?

 

Yamada : avant, beaucoup des personnes qui se mariaient arrêtaient de travailler, mais maintenant, beaucoup de femmes peuvent continuer le travail après le travail, jusqu'à la naissance des enfants.

 

Jane : En effet, mais une fois les enfants nés, elles arrêtent le travail ?

 

Yamada : Dans une société de Carrier woman, parmi les femmes qui occupent un poste important, il y en a qui effectivement continuent le travail après avoir donné naissance à un premier enfant, mais en général, c'est le moment où beaucoup de femmes s'arrêtent de travailler.

 

Jane : Pourquoi donc ? Parce que se consacrer à l'éducation des enfants est important ?

 

Yamada : La société japonaise est une société patriarcale. Aujourd'hui encore, beaucoup de gens pensent de la manière suivante : L'homme travaille, la femme protège le foyer, et est donc en charge de l'éducation des enfants. C'est pour ça que c'est plutôt qu'elles ne peuvent pas continuer à travailler, même si elles le veulent. Une des raisons pour lesquelles elles ne peuvent pas, c'est parce qu'il n'y a pas assez de garderies ou autres endroits où elles peuvent laisser les enfants pendant la journée.

 

Jane : J'ai entendu dire que dans la société Japonaise, on ne laissait pas les femmes avoir des postes à hautes responsabilité, mais est-ce vrai ?

 

Yamada : C'était le cas avant. Mais en 1986, la législation a changé, et les femmes doivent désormais pouvoir occuper les mêmes postes que ceux des hommes. Ca a permis la hausse du nombre de femmes occupant de tels postes. Mais bon, on n'y est pas encore ! Je pense que dans la société, on pense toujours qu'on ne peut leur confier de tels postes puisqu'elles vont se marier et avoir des enfants. Il n'y a presque que des hommes dans la sphère supérieure de la société, donc les vieilles habitudes ont la vie dure !

 

Jane : Dans l'école où j'ai donné des cours d'anglais pour un job d'été, il y avait des femmes comme des hommes en tant que professeurs, mais même aujourd'hui, les professeurs femmes sont celles qui apportent le thé aux professeurs hommes. C'étaient aussi elles qui répondaient le plus généralement au téléphone.

 

Yamada : Ce genre de chose est aussi un problème. Il serait plus approprié qu'ils aillent faire le thé eux mêmes ou répondent eux mêmes au téléphone...

 

Jane : En plus de ça, une de mes voisines en salle des professeurs avait 8 ans de plus que moi, soit 29 ans, et recevait pas mal de remarques de la part des autres professeurs du style "Tu n'es pas encore mariée ?" ou "Et si tu te trouvais vite quelqu'un de bien et que tu te mariais ?". Le mariage est quelque chose de personnel, donc je pense que ça n'est pas normal que les autres personnes s'en mêlent, non ?

 

Yamada : Je pense la même chose. Il s'agit là d'un problème de respect de la vie privée. Si l'on compare les femmes japonaises aux femmes américaines, ce doit être terrible de se faire dire au quotidien ce que tu dois faire ou ne pas faire.

 

Jane : Pour cela, c'est pareil pour les américaines ! Au Japon comme aux Etats-Unis, les mentalités ont encore besoin de changer.

 

_________

 

Haha, je triche j'édite après minuit pour que l'article soit publié le lundi xD 

Je suis méchante T.T 

 

Bon, alors je connaissais ce deuxième document, que je trouvais un peu simpliste au départ, mais que je suis au final contente de connaître car il tente de fournir une explication (le manque de dispositif pour aider les mères à continuer le travail, confirmé par une ancienne prof de japonais qui était japonaise) à une situation qui, il est vrai, est surprenante pour un pays comme le Japon. 3ème puissance mondiale et 105ème dans le classement de l'égalité hommes-femmes ? Aïe... 

Après tout, vous n'êtes pas sans savoir (enfin peut-être  :P ) que la tradition et la culture occupent une place très importante au Japon, et que c'est aussi ce qui fait sa spécificité. Il semble que ça ait ses mauvais cotés !

 

Mais attention ne confondons pas tout ! Saviez-vous qu'avant, une femme pouvait prétendre au titre d'empereur ? ça a changé à l'ère Meiji, et la situation des femmes s'est en fait dégradée après l'ouverture sur le monde occidental, dans la dernière moitié du 19ème siècle. Alors est-ce que ça veut dire que c'est les occidentaux qui ont apporté le mépris de la femme au Japon, pas forcément, mais ça montre que l'histoire n'est pas forcément linéaire, et ne va pas forcément du moins vers le plus. 

Espérons tout de même que l'intégration professionnelle des femmes au Japon sera facilitée, mais le travail s'avère être de taille...

En tout cas faudrait que ça s'arrange un minimum avant que j'arrive =/...


Modifié par Minii, 03 août 2015 - 23:06.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#64
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Je crois que c'est l'article que je préfère, il est très bien expliqué ! ^^

 

Merci à Jane !

 

Spoiler

 

Et merci à Yamada !

 

Spoiler

 

Sinon c'était vraiment très intéressant, j'aime bien quand y'a des chiffres, des classements et des pourcentages.


  • 0

eaE6JvY.png


#65
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Sinon c'était vraiment très intéressant, j'aime bien quand y'a des chiffres, des classements et des pourcentages.

Ho-ho... tu as décidé de mon prochain article =D Il devrait vous plaire, mais je dois le préparer en avance


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#66
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Bon article, très bien fait. Pour la traduction je ne peux pas juger mais pour le reste c'est bien. ^^

 

Petite remarque néanmoins: le rapport du WEF est à prendre avec des pincettes. Certes, il doit quelque part décrire une certaine réalité, mais ses critères et leurs pondérations sont loin d'être représentatives de la réalité. Un exemple: la France est passée de 45e à 16e surtout grâce au fait qu'après les différents remaniements gouvernementaux il y a maintenant un grand nombre de ministres femmes. Alors je suis peut-être un peu rabat-joie mais je ne trouve pas ça très significatif, étant donné que ça ne dépend pas d'un changement de mentalité des gens.

Pour les intéressés: l'article où j'ai trouvé ça et le classement complet.

Sinon je n'ai rien contre le WEF, hein ? C'est très bien ce qu'ils font. D'ailleurs s'ils pouvaient me réengager cette année... ^^'


  • 0

#67
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

 Un exemple: la France est passée de 45e à 16e surtout grâce au fait qu'après les différents remaniements gouvernementaux il y a maintenant un grand nombre de ministres femmes. Alors je suis peut-être un peu rabat-joie mais je ne trouve pas ça très significatif, étant donné que ça ne dépend pas d'un changement de mentalité des gens.

Ouais, en fait ça constitue un des principaux arguments contre ces mesures prises par le gouvernement d'ailleurs : c'est un changement de façade qui n'a pas de réel fondement, c'est limite un mensonge. Mais justement, je pense que ce qui peut être considéré comme "valable" malgré le fait que ça soit agencé, c'est que ce sont, de fait, des efforts qui sont fait pour améliorer la représentation des femmes (certains diront "ouais à l'éducation et à la santé plutôt qu'à l'économie ou l'intérieur", mais bon) en politique ou du moins à des postes très importants. Donc c'est quelque chose qui, à terme, modifie la mentalité des gens dans le sens où ils ont "la preuve" que les femmes font bien leur travail. Donc je pense que oui, ça augmente son classement "artificiellement", mais ça veut pas rien dire non plus ^^ (je sais que ce n'est pas non plus ce que tu as dit ^^).

D'ailleurs petite anecdote, lors de toute la polémique lorsque General Electrics se proposait pour racheter une boite française, on voyait partout dans les sous-titre (les trucs qui défilent en bas là) "C. (Nom de famille) (PDG de G.E. France)", et ça m'avait pas traversé l'esprit une seconde que ça pouvait être une femme, j'imaginais un homme avant de la voir apparaitre à l'écran ^^

 

 

T'as bossé la bas ? classe xD

 

Sinon merci pour les compliments et les liens complémentaires ^^


Modifié par Minii, 04 août 2015 - 00:38.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#68
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Oui, c'est sûr que c'est mieux que de ne pas engager de femmes du tout, mais pour ce genre de statistiques il faut se méfier, c'est surtout ça que je voulais mettre en avant.

Mais pour en revenir au Japon, il suffit de voir l'importance du nombre de femmes politiques dans le classement et leurs 8% pour expliquer (certainement qu'en partie, mais quand même) leurs bas résultats. Même si c'est vrai qu'en regardant les détails des stats ils ont du retard sur les autres pays à même niveau de développement sur quasiment tous les niveaux...

 

 

T'as bossé la bas ? classe xD

 

Classe, classe... Je faisais la sécurité quoi.^^' Il a fallu que je m'achète un costume et tout (qui ne m'a resservi qu'une seule fois en plus) et ils étaient un peu trop formels pour pas dire coincés mais ça payait bien, donc on se tait... 


  • 0

#69
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

ça reste classe Mutsu xD

 

Alors les amis, je n'ai pas beaucoup de temps ce soir (oui même si je suis en vacances... surtout parce que je suis en vacances j'ai envie de dire xD) alors je vais vous traduire un petit article concernant les Gairaigo : "les mots qui viennent de l'étranger".

Gai : dehors 

Rai : venir 

Go : langue, mot 

Vous avez sûrement déjà entendu, dans un anime ou un drama, un mot qui vous semblait étrangement familier, même si prononcé à la japonaise. Le premier gairaigo que j'ai reconnu, pour moi c'est le mot "プレゼント", cadeau (Pu-re-ze-n-to : present), entendu dans Zero no Tsukaima ^^

Il y en a beaucoup au Japon, et plus on écoute, plus on en reconnait. Surtout ces temps-ci. A tel point que, comme le disait un des élèves avec qui j'attendais mon tour pour l'oral du bac : "t'façon si tu connais pas un mot en Japonais, tu le dis en anglais, tu le japonise et puis voila" xD.

En réalité c'est un peu plus complexe que ça (même si honnêtement, ça marche plutôt bien)

J'ai mis les traductions de certains mots en blanc, pour vous tester ! Donnez votre score (sur 6)! 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 10.08.15~

 

260570Culture.jpg

On appelle Gairaigo les mots qui sont venus de l'étranger, mais pas ceux qui viennent de Chine. Il s'agit plutôt des mots qui ont été importé d'Europe ou d'Amérique. (Ha ! Exception pour les Ramen (ラーメン) par exemple, qui viennent en fait de Chine. Apprenez l'histoire des Ramen ici)

Penchons-nous sur l'histoire des Gairaigo : tout d'abord, au 16ème siècle, ce sont les portugais qui sont venus au Japon, donc beaucoup de mots portugais sont devenus des mots japonais. Par exemple, tabako (タバコ, cigarette), pan (パン, pain), sont des mots qui ont été introduits dans la langue japonaise à cette époque. Puis vint le 17ème siècle, où le Japon entre dans sa période de Sakoku*. Seuls les hollandais sont autorisés à pénétrer le territoire Japonais, donc le hollandais s'invite dans la langue japonaise. Aujourd'hui encore, on utilise beaucoup de ces mots, comme arukooru (アルコール, alcool), koohii (コーヒー,café), gasu (ガス, gaz), biiru (ビールbière).

 

A l'ère Meiji, les personnes comme les marchandises affluent de l'étranger : les Garaigo ne viennent désormais non pas que d'un seul pays, mais de plusieurs à la fois. L'anglais constituait bien sûr la principale source de Gairaigo, mais le vocabulaire artistique venait du Français, de l'Allemand pour ce qui touchait à la philosophie ou la médecine, de l'italien pour les termes musicaux.

 

L'armée Américaine restant au Japon après la grande guerre, les gairaigo issus de l'anglais se sont soudainement multipliés, à tel point que même maintenant, que vous lisiez un magazine, que vous marchiez dans la rue, vous ne pouvez pas ne pas croiser un Gairaigo. Les japonais utilisent beaucoup les gairaigo, mais parmi ceux qu'ils utilisent, il y en a beaucoup dont la signification ou la prononciation a changé au fil du temps, ce qui en fait par conséquent une difficulté supplémentaire pour les étrangers apprenant le Japonais. On peut dire des étrangers qui comprennent directement le sens de la phrase "Howaito-san wa sumaato na hito de, dandi na feminisuto desu"** qu'ils ont déjà un très bon niveau de Japonais. Mais il y en a aussi qui trouvent que comprendre une phrase où il y a beaucoup de gairaigo est plus facile.

 

_________________

* Sakoku : littéralement, pays fermé. Période où le Japon était totalement fermé à l'extérieur. L'ouverture a été forcée par les Américains en 1853, peu avant les conflits internes qui mèneront à l'ère Meiji (voir Kenshin  :P ) à la fin du 19ème siècle. Plus d'information sur le paragraphe n°2 de cette chronique culturelle rédigée par Saadkenshin, et sur le dernier paragraphe du découpage de l'histoire du Japon par Hikari.

** à priori : M. Howait/ Howatt ? est une personne intelligente, et un féministe dandy.

Alors, vous êtes un génie ou pas ? =D

 

Moi, perso j'adore les gairaigo, parce que même si ça change, ça reste facile de retenir le mot + ce qui diffère par rapport à ce qu'on en sait. Mais bon, pour les examens il vaut mieux éviter de s'en servir, sauf langage informel, si on veut paraitre crédible auprès des correcteurs (200 caractères pour convaincre........ c'est très peu, genre 4-5 lignes)


Modifié par MalaSuerte, 10 août 2015 - 23:33.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#70
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Excellent article encore une fois ^^

J'ai eu 6/6 !

Bon, (SPOIL) en fait pour "pan" dans ma tête ça a fonctionné comme ça : pan... pantsu, donc culotte ? Je mérite pas vraiment ce point, mais je sais que pan = pain. Donc je m'attribue ce point. Pareil pour "tabako" que j'ai traduis par tabac, mais selon le contexte je pense que ça peut aller.

 

 



"Howaito-san wa sumaato na hito de, dandi na feminisuto desu" **

 

**  à priori : M. Howait/ Howatt ? est une personne intelligente, et un féministe dandy.

 

J'ai pas pu m'empêcher de rajouter un smiley (mentalement) à la fin de la phrase quand je l'ai lu.

Howaito-san wa sumaato na hito de, dandi na feminisuto desu 35-b28e42.gif (... si j'y ai pensé, c'est parce qu'il se dandine. C'est tout.)


Modifié par Yoru, 10 août 2015 - 23:40.

  • 0

eaE6JvY.png


#71
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Yoru c'est de la triche xD 

A la limite pour tabako je veux bien - même si le but c'est de comprendre la subtilité des mots, donc tu as fail-, mais pour pan là je peux pas laisser passer è_é la première impression compte (enfin, surtout l'impression que tu as eu avant de voir la réponse).

4/6 xD


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#72
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

J'avais demandé l'avis de quelques-uns de mes stagiaires japonais sur les gairaigo et beaucoup ont dit qu'ils étaient difficiles à retenir.

Je dirai environ 75% sont un peu inconfortables avec les gairaigo. La raison est simple, il existe des mots japonais plus corrects. De plus, ça sonne un peu comme de l'anglais cassé pour eux et ce n'est pas naturel du tout !

 

Faut aussi noter qu'au début d'une certaine période, ils étaient écrits en kanji pour tenter de les faire passer un peu plus comme des mots japonais. 

Ppar exemple, tu l'as mentionné, 麦酒 = biiru (bière).

 

Enfin bon, selon mon opinion, il y a tout de même beaucoup de gairaigo qu'on utilise. Peut-être même un peu trop ?

Il existe pourtant bien des mots japonais, mais c'est comme une habitude. Et puis il y a des mots qui sont assez difficiles à traduire en un seul mot, comme stylo/crayon, dessert, etc. Il est facile d'expliquer ce que les mots sont, mais pas de sortir une seule traduction en un mot. Je me fais comprendre? xD

 

Enfin bref voilà, dans tous les cas, ils font partie du langage japonais et il faut s'y faire !


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#73
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Oui, en réalité, plus on regarde un film traditionnel, moins on en croise... c'est quand même pas mal connoté "jeunesse, décontract'", même si en entreprise c'est pas mal utilisé... pour le coup c'est sûrement l'effet "modernité" qui l'emporte.

 

Vous savez bien que niveau catastrophes naturelles, le Japon est pas mal servi !

De quoi comprendre que les japonais soient paranos... ou pas !

Cet article nous apprends en réalité que peu nombreux sont les japonais qui continuent à prendre au sérieux les entraînements à l'évacuation... l'habitude peut-être ?

 

En tout cas, l'article nous renseigne sur ce qui leur parait le plus étonnant : ceux qui les suivent !

 

 Renseignez-vous  ici sur la localisation de Kobe ^^  

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 17.08.15~

 

269674Ancienarticle.jpg

 

Les 20 ans du séisme de HanshinPublié le 17 janvier 2015

Continuons la prévention quotidienne des sinistres

 

Aujourd'hui, cela fait 20 ans que le grand tremblement de terre de Hanshin-Awaji a ôté la vie à 6434 personnes. (vers Kobe)

Depuis, la ville a connu un renouveau : la population de Kobe a dépassé celle d'avant le tremblement de terre. Il y a certes des zones qui ne retrouveront pas leur animation de jadis, mais il semble que l'activité des habitant, elle, ait ressuscité. 

Cependant, une sorte d'orgueil n'est-elle pas en train de remplacer peu à peu la mémoire ?

Empêcher l'oubli

Dans la ville de Kobe, la part des personnes qui sont nées ou ont emménagé après le grand temblement de terre a dépassé les 40% . Selon une enquête du département effectuée l'année dernière qui visait 2200 habitants du département de Hyôgo, les personnes qui trouvent la zone où ils vivent "sûre" s'élèvent à près de 70%, et environ 65% ont répondu qu'ils n'avaient pas participé aux exercices d'entraînement pour la prévention des sinistres de leur zone.

Même à la suite du grand séisme de l'Est du Japon (11 mars 2011), et même dans les zones sinistrées du Hanshin, la vigilance face aux désastres naturels s'est affaiblie. 

Comment peut-on faire pour empêcher l'oubli ? C'est à l'intérieur de la ville de Kobe que l'on peut trouver des indices pour répondre à cette question. Le quartier Uozaki dans l'arrondissement d'Higashinada (le plus à l'Est) est un endroit où les sentiments sont restés identiques.

 

Samedi dernier, alors que soufflait un vent foid, près de 200 habitants des alentours se sont rassemblés dans le stade d'une école primaire. Ils transportaient des personnes jouant le rôle de blessés dans des brancards de fortune, faits de t-shirts et de couvertures. Les employés de la caserne leur apprenaient à se servir des extincteurs.

Depuis 1997, deux ans après le séisme,à Uozaki, environ une fois tous les deux mois, ce type d'entraînement est régulièrement organisé. Pourquoi continuent-ils de persévérer ainsi ?

La réponse de M. Koju Kiyohara (65 ans), chef du secteur, est claire : "c'est par vigilance envers le prochain désastre.".

Les cerisiers en fleur du talus

Selon les hypothèses du département de Hyogo, si survient un tremblement de terre géant lié à la faille de Nankai, l'arrondissement d'Higashinada où se trouve le quartier d'Uozaki serait touché par un tsunami, qui mesurerait jusqu'à 3 mètres de haut, dans un laps de temps d'au moins 110 minutes. Partager la conscience qu'un sinistre concret peut être imminent est en effet la force motrice de l'activité de prévention des sinistres.

A Hanshin, 80% des personnes qui ont été sauvées de sous les gravats l'ont été par un membre de la famille ou un voisin. La lutte contre les incendies s'est faite dans la confusion, en raison notamment du fait que ces incendies liés au séismes et les demandes de secours sont survenus partout simultanément. La route aussi, étant coupée, ne permettait aucun déplacement. Ce sont les limites de l'assistance apportée par la puissance publique.

M. Kiyohara lui-même, écrasé par sa maison qui a été complètement détruite, a été sauvé par une personne de son quartier. "Finalement, on ne pouvait compter que sur l'aide apportée par les voisins.". Les mots de M. Kiyohara que son expérience lui avait dicté sont lours de sens.

Toutefois, continuer de se prémunir contre les sinistres n'est pas aisé. Dans ce cas-là, pourquoi ne pas intégrer la prévention des sinistres dans la vie ordinaire ou les activités de la région ?

Il y a ce qu'on appelle "les cerisiers en fleur du talus". Cette expression a été inspirée par l'anecdote suivante : 

Il y a longtemps, existait une rivière qui ne cessait de briser les digues. Même s'il y avait besoin de beaucoup de travaux, les villageois ne se rassemblaient pas. C'est là qu'un sage a planté beaucoup de cerisiers, avec précaution. Le printemps arriva, et ceux qui étaient venus voir les fleurs éclore, en piétinant le sol, ont renforcé la digue...

A Uozaki, la formation permet d'approfondir les échanges et l'efficacité de la distribution de riz aux victimes de désastres. Chaque année en février, on fait des gâteaux de riz, et on fait le tour des vieilles maisons pour les distribuer.

______________

Pardon je sais que c'est moi qui traduit, mais le rapport entre l'anecdote et la réalité est pas hyper clair au premier abord... ou c'est juste moi ? En tout cas, je pense que c'est surtout dans le sens où on peut joindre l'utile à l'agréable, et que c'est  pour ça que toutes ces activités en commun sont organisées : souder la communauté tout en préparant ensemble l'arrivée d'une catastrophe, ou l'on ne pourra compter que sur elle ^^ j'espère qu'Hikari aura l'occasion de voir ça cet hiver !


Modifié par Minii, 17 août 2015 - 22:28.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#74
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Ça tombe bien, je suis à Kobe !

 

 

 

environ 65% ont répondu qu'ils n'avaient pas participé aux exercices d'entraînement

Bah fallait aller à l'école ou prévoir mon grand

 

Après je sais pas si c'est moi, mais j'ai eu un peu de mal à comprendre la partie anecdotique. 


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#75
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Non non t'as raison c'est flou, je vais rééxpliquer (d'autant plus que c'est pas simple sans l'original, que je peux pas prendre en photo en ce moment) : 

La rivière fuyait de temps en temps, car la rive ne devait pas être assez sèche pour la contenir, donc ça créait des inondations et pourrissait certainement des cultures,des routes : bref, un fléau.

Seulement, on ne trouve pas la motivation pour régler le problème (les villageois ne se réunissaient pas), qui s'avérait être de taille. Donc le sage a planté les cerisiers pour renforcer là où la terre était trop meuble et laissait passer l'eau pour que les gens ne piétinent pas la terre par devoir, mais parce que ça fait partie d'une autre activité, plus agréable : assister au spectacle des cerisiers en fleur. C'est la même idée que ceux qui ont pris l'initiative dans le quartier d'Uozaki : organiser une distribution de gateaux de riz pour aider les personnes dans le besoin, plutôt que d'en faire un exercice d'entraînement bête et méchant. Comme ça les gens adoptent le savoir-faire, consolident leurs liens (puisqu'ils ne pourront compter que sur ça en cas de catastrophe apparemment), plutôt que d'apprendre (ou pas, comme le montrent les statistiques) un protocole.

Dans les deux cas : les gens ne le font pas par devoir, mais parce que c'est fun et que ça a le même effet.

 

Sinon je savais pas que tu étais à Kobe ^^


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#76
Awa

      トロール | Bro-team

  • messages 2 049
  • Inscrit(e) : 05 juillet 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 83 (Se fait un nom)

Ah d'accord, c'est déjà un peu plus clair pour moi.

C'est sûr que c'est mieux et plus enrichissant que de faire quelque chose par obligation^^

 

Personne ne le sait à part Benji-san, je suis juste là temporairement pour quelques jours encore après je retourne à Osaka :)


  • 0

LoL - Minaò | Miyasako | Nao v2 | Challenger - EUW

osu : -Nao-

Spoiler

 

RJH. En l'honneur de Karasa ♥

>> My Anime List <<


#77
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour tout le monde ! Avez-vous la chance d'habiter dans un endroit où il y a des restaurants japonais ? Si oui, tant mieux pour vous, sinon patience : la nourriture japonaise à l'étranger est en pleine expansion ! Ceux qui habitent dans les plus grandes villes en voient d'ailleurs peut-être à chaque coin de rue.

Cet article date un peu, mais il nous apprend où on peut trouver le plus de restaurants japonais dans le monde, et nous indique que cet engouement pour la nourriture japonaise est en fait très récent ! 

 

(Aujourd'hui est un grand jour, l'article est publié avant le coucher du soleil).


 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 18.05.15~

260570Culture.jpg

 

______________

Original

Les restaurants japonais dans le monde 

 

La nourriture japonaise, non seulement bonne pour la santé, mais aussi délicieuse et agréable à regarder, est en plein boom à l'étranger. Ce boom ne s'arrête pas aux pays développés comme les Etats-Unis ou l'Europe, il s'étend aussi aux autres pays asiatiques. Nous avons essayé de chercher quelques informations sur la nourriture japonaise, puis des restaurants japonais dans le monde. 

 

Une cuisine japonaise qui s'étend dans le monde entier 

 

On estime le nombre de restaurants japonais à l'étranger entre 20 et 24 000. C'est en Amérique du Nord qu'on en trouve le plus (10 000), puis dans le reste de l'Asie (entre 6000 et 9000). Il y en a 2000 en Europe, 1500 en Amérique latine, entre 500 et 1000 en Océanie, 500 en Russie et 100 au Moyen-Orient (profitez de ce joli graphique, préparé exclusivement pour vous, AnimeServiens)

 

732871joligraphique.png

 

Penchons-nous sur les endroits où il y en a le plus. Il y a la Corée du Sud (5 000), qui est traditionellement proche du Japon, et des villes comme Sao Paulo (300 à 600), ou la Californie (plus de 2200), où il y a beaucoup de ressortissants japonais. On comprend que les villes comme Bangkok (700) ou New York (860), où beaucoup de japonais séjournent, figurent parmi celles qui comptent le plus de ce genre de restaurant. En Corée du Sud, depuis longtemps, les restaurants proposent des plats du jour qui sont en réalité des plats japonais à la coréenne, comme par exemple des sashimis trempés dans du Gochujang (un condiment piquant hyper connu en Corée). Les Udon, les sobas et les Tonkatsu se sont complètement fondus dans la nourriture coréenne. 

 

Au cœur de la popularité des restaurants japonais : les sushis !

 

La Californie, où il y a beaucoup de descendants d'immigrés japonais (dont Mike Shinoda =D), est pour ainsi dire le berceau de la nourriture japonaises aux États-Unis. Il y avait beaucoup de restaurants japonais avant, mais leur nombre a été multiplié ces dernières années. Dans le sud-ouest des États-Unis ou la nourriture japonaise n'était encore que peu populaire, de nombreux restaurants japonais ont vu le jour, et dans tout le pays, le nombre de restaurants japonais a été multiplié par 2.25 entre 1995 et 2005 (+ 5000 restaurants)

 

 

 

Pour beaucoup d'américains, lorsqu'on évoque la nourriture japonaise, on pense "sushi". En se penchant sur les données concernant les restaurants japonais à New York, on remarque que 60 % ont les sushis pour spécialité, ou mettent en avant les sushis dans leur menu. Mais même dans les restaurants ou cafés non-japonais, on trouve de plus en plus de sushis, comme dans les supermarchés qui proposent des sushis à emporter. Puisque les sushis et les makis constituent le cœur de la populairté de la nourriture japonaise, on assiste à une grande diversification des ingrédients et des assaisonnements pour qu'elle corresponde au mieux au goût des américaines, comme dans le California Roll. 

 

(C'est en Californie que fut inventé le California Roll, qui avait pour but de cacher le nori, qui faisait peur aux américains. Il n'y a pas d'avocat dans les vrais maki!). 

 

En Europe aussi, la nourriture japonaise est en plein boom. 3 fois plus de restaurants japonais en Angleterre en 5 ans (entre 2000 et 2005), et un total qui dépasse les 200 juste pour l'intérieur de Londres. Les restaurants à sushi sont ceux qui augmentent le plus : ils représentent 70 % des restaurants japonais. 

 

 

 

La popularité des buffets à volonté. 

 

Les restaurants japonais se développent aussi dans les pays asiatiques, qui connaissent récemment un fort développement économique. En Asie, Hong-Kong est un endroit où la nourriture japonaise est très populaire. C'est un des pays qui importe le plus de produits japonais au monde : 3ème importateur de produits agricoles et 1er importateur de produits maritimes. Dans les supermarchés locaux, les produits japonais, dits "hauts de gamme" et  "délicieux", sont alignés dans les rayons. 

850 restaurants ont reçu la permission de vendre des sushis et des sashimis à Hong-Kong, et 90 % d'entre eux sont des restaurants japonais, où est cuisinée cette nourriture japonaise haute en couleurs. 

 

A Bangkok, en Thaïlande, la nourriture japonaise, qui était auparavant essentiellement proposée par des restaurants luxueux, a vu se manifester des amateurs de plus en plus jeunes, et les couleurs et les formes se sont diversifiées, pour être proposées désormais dans les restaurants de famille. 

Ce sont les buffets à volonté, qui en ouvrant en 2005, ont été le pilier du boom de la nourriture japonaise. 

 

En Chine, il y a aussi des restaurants japonais dans des grandes villes comme Pékin ou Shangai. Il y en a beaucoup où l'on peut lire sur la deventure « Buffet à volonté », une façon d'attirer le client chinois moyen. 

 

Le thé et l'alcool japonais ont aussi profité de ce boom. 2.5 fois plus de thé exporté entre 1997 et 2007. 1,4 fois plus pour l'alcool, mais les recettes engendrées par l'alcool exporté, qui est monté en gamme, ont été multipliées sur cette même période par 2,1. En ce qui concerne l'assaisonnement aussi, le Japon exporte bien : 1.6 fois plus de sauce soja japonaise a été exportée dans le même temps. 

 

La culture culinaire japonaise est sans nul doute en pleine expansion dans le monde, et semble se fixer durablement dans les pays étrangers.

 

________________________

 

​Voilà ! J'ai été surprise par le fait que ce boom n'était que récent. 

Et bien entendu, pour moi aussi le resto japonais c'était vraiment un truc, pas luxueux, mais quand même un peu fête dans lequel on va lorsqu'on fête un petit truc ^^  Lorsque j'ai pour la première fois entendu parler des japonais à volonté à 12€, j'en revenais pas. Quand on voit qu'à la carte tu paies minimum 2€ le sushi... j'étais toute contente parce que je me suis dit "ouais trop bien en plus les sushis c'est trop bon pour la santé !!" xD Sauf que les brochettes boeuf-fromage à volonté, c'est plus vraiment de la nourriture japonaise bonne pour la santé xD Et même les sushis, vu tout le riz qu'il mettent pour une fine tranche de saumon pour faire des économies ^^ Par contre j'ai jamais vu des sashimis à volonté.. T.T

 

(pour l'article : j'ai pas traduit quelques phrases qui se répétaient vraiment trop et deux-trois dont le sens était pas hyper clair, mais j'ai rien retiré d'intéressant ^^)


Modifié par Minii, 24 août 2015 - 17:40.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#78
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

De la nourriture, des chiffres et un graphique !* Je suis comblé ! =D

Sinon, il y a combien de restaurants japonais au Japon ?

 

 

 

* = Je vois bien une émission s'appeler comme ça. (genre sur France 5 ou Arte)


  • 0

eaE6JvY.png


#79
Benji-san

      The dudemaster | Bro-team

  • messages 209
  • Inscrit(e) : 22 juin 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 55 (Se fait un nom)

C'est dommage qu'il n'y est pas plus de restaurant autre que Sushi qui s'ouvrent. J'aimerai bien plus d'izakaya, ou de restaurant spécialisé dans telle ou telle spécialité comme donburi, soba, katsuya....


  • 0

#80
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

C'est dommage qu'il n'y est pas plus de restaurant autre que Sushi qui s'ouvrent. J'aimerai bien plus d'izakaya, ou de restaurant spécialisé dans telle ou telle spécialité comme donburi, soba, katsuya....

C'est bien vrai ^^'

 

18 471 restaurants "cuisine japonaise" sont répértoriés à Tokyo sur tripadvisor xD

à Paris : 5000 de cuisine française...

 

Par contre 600 pour le Japon. Soit les données sont dépassées, soit tripadvisor classe mal...

Bon, petit tour des statistiques pour mettre à jour l'article (zut je savais pas que ça pouvait être aussi obsolète...Enfin ça permet de voir que l'évolution ne cesse de continuer !  :D )

 

New york : 580 (oups, une baisse ? Moins qu'à Paris en tout cas...)- ah, c'est pour Manhattan seulement. Brooklyn et le Bronx du moins sont comptés à part

Londres : 498 : plus du double !!

 

J'aurai jamais du aller sur tripadvisor je veux trop voyager maintenant....


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#81
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Hop, on se remet au travail !

Aujourd'hui en Japonais on a fait le sujet d'HEC au concours 2015.... Un texte sur le fait que les chefs d'entreprises stressent tout le temps, même pendant leurs périodes de méditation (justement pour essayer de s'apaiser)... Joie xD Donc je vais vous épargner et vous transmettre à la place celui que j'avais prévu pour la semaine dernière, le sujet 2014 : le management au Japon !

 

Vous avez certainement entendu des rumeurs, voire lu le topic d'Awa sur "travailler avec des japonais" : pas le droit de se la couler douce au travail. Or, de plus en plus d'analyses économiques montrent que la pression au travail et le manque de reconnaissance plombent la productivité des gens. Sans aller jusqu'au farniente, on considère de plus en plus de nouvelles formes de management : autonomisation des salariés, avantages, primes, aménagements de pauses, etc. comme étant un modèle à suivre (je pourrais vous en sortir des lignes et des lignes, mais moi je suis la pour traduire)

 

Alors bon, le bien-être des gens on s'en fout, mais si ça commence à nous faire perdre du profit, on réagit ! B)

 

Qu'en est-il des avancements de cette pensée au Japon ? Un article de magazine nous renseigne sur le point de vue de M.Inamori, patron de la Japan Airlines.

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 07.09.15~

260570Culture.jpg

 

______________


 

 

"Devrait-on organiser des stages de management ?" "Non, ce dont on a besoin maintenant, c'est d'éduquer les leaders."

 

 

Cette discussion a été échangée entre Inamori, le PDG de Japan Airlines (JAL) et son responsable en management.

Pour ses dirigeants, la JAL est en en crise à cause des formations en management. Le président Inamori pensent que les formations en management sont inutiles. Ceux qui dirigent ne rendent aucun service aux valeurs de la société. De plus, ils creusent un clivage entre "ceux qui dirigent" et "ceux qui sont dirigés". Parmi les personnes qui dirigent, il y en a qui agissent comme s'ils avaient des privilèges. Aucune entreprise ne peut développer une culture commune d'entreprise ainsi.

Ce dont ont besoin les entreprises, ce ne sont pas de "personnes qui dirigent", mais de leaders. Un leader, c'est quelqu'un dont tout le monde a besoin, du plus haut placé dans l'entreprise à ceux qui travaillent sur le terrain. Un leader entraîne ceux qui l'entourent à correspondre aux valeurs de l'entreprise. Il ne faut pas apprendre les sciences du management, mais éduquer des leaders. C'est ça, la philosophie de gestion de M. Inamori.

 

Comment doit donc être un leader ? Ce qui est important, c'est son humanité. Il est important qu'il acquiert une philosophie, ou du moins un sens moral basique en tant qu'être humain.

Le plus basique du sens des valeurs lorsque l'on juge quoique ce soit implique que l'on se demande "en tant qu'humain, qu'est-ce qui est juste ?" ou encore "est-ce mon intérêt ou de bonnes raisons qui déterminent mon jugement ?".

Un leader se répète sans cesse ces interrogations sur les valeurs morales, et aligne son mode de vie sur ces questions. Un vrai leader n'a pas d'autre choix que d'agir selon ce qui est bien en tant qu'être humain, et non ce qui est bien pour lui-même, pour être capable de prendre les bonnes décisions. Mais appliquer ceci à la réalité n'est pas facile : ça demande de l'exercice.

____________________________

 

Voilà, je suis allée un peu vite sur celui-là mais je ne pense pas avoir fait d'erreurs majeures ^^ J'espère que je n'ai pas fait ça trop littéral.

Alors même si l'article reste dans l'abstrait (c'est dommage on aimerait quand même en savoir plus), il illustre quand même le fait que les mœurs du management sont en train de bouger. Ça n'est pas le seul exemple (j'en ai plein mais pas japonais) de ce genre de prise de conscience, mais c'est toujours bon de savoir que dans un pays où les entreprises sont connues pour être très hiérarchisées et où il y a de manière très claire ce genre de clivages, certains grands dirigeants prennent conscience que la pression que ça engendre peut être contre-productive.

A qui avez-vous affaire autour de vous ? A un leader ou à quelqu'un qui dirige ? ^^

 

Apprenez un mot aujourd'hui : riidaa. リーダー Leader. =D


Modifié par Minii, 07 septembre 2015 - 19:29.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#82
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Très juste comme discours, mais je suis étonné que les japonais, rigides comme ils le sont (en particulier ceux en haut de la hiérarchie), s'en rendent compte. Reste à savoir si cette politique va se répandre dans tout le pays ou si elle restera marginale.
  • 0

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#83
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

L'histoire nous le dira, mais ça suit en tout cas une évolution en cours dans les pays occidentaux ^^

 

On revient cette semaine sur le Japon et son histoire, et sa façon d'y faire face. Abe Shinzo a fait une "déclaration écrite", un discours écrit, à l'occasion des 70 ans de la fin de la guerre, et la question de l'histoire du Japon et de ses relations diplomatiques avec la Chine et la Corée du Sud en particulier son évoquées. C'est donc en lien avec plusieurs de mes articles précédents ^^

Lorsque l'on parle de pacifisme proactif, c'est pour désigner toutes les réinterprétations récentes du gouvernement d'Abe de l'article 9 de la constitution (celui qui interdit la création d'une armée).

 

Bonne lecture ! 

________________

 

~L'article du Lundi 14.09.15~

 

142981Actualit.jpg


 

Les 70 ans de la fin de la guerre – Expliquer ce qu’est le pacifisme pro-actif

Une interview de M. Masazaku Yamazaki​ (un dramaturge)

 

Comment évaluer la déclaration du premier ministre Abe des 70 ans de la fin de la guerre, et comment en tirer parti pour l’avenir ? Nous avons posé cette question à M. Masakazu Yamazaki, qui a assisté au cheminement du Japon post-seconde guerre mondiale.

 

Si l’on compare la déclaration du premier ministre Abe à celle de Murayama (qui a reconnu des tords au Japon) 20 ans plus tôt, on remarque qu’elle a une portée plus historique. On peut voir que certains efforts ont été faits, concernant notamment la position sur le contexte historique du Japon (Invasion, domination coloniale…). Cependant, pour tenter d’être dans l’exactitude historiquement parlant, il faut diminuer l’aspect diplomatique de ce message. Il y écrit que les gouvernements successifs ont eu une position « inchangée » quant aux excuses à fournir. Il pourrait paraître étrange de critiquer le fait qu’il n’y ait pas eu d’excuses directes et franches, mais comment est-ce que la Chine et la Corée du Sud voient ça ? En particulier, la question de la colonisation est extrêmement douloureuse pour la Corée du Sud, d’où l’intérêt d’avoir mentionné ce point-là précisément.

 

Il est juste d’avoir utilisé le mot « invasion ». Le comportement du Japon après l’incident de la Mandchourie (l’armée du Kanto auraît posé des bombes sur la ligne Mandchourie, accusé l’armée chinoise et aurait justifié ainsi leur attaque) était criminel. L’armée du Kanto a ignoré le pouvoir du « droit de commandement suprême » de l’Empereur. Même au regard de la loi nationale, c’était une erreur inexcusable. Il est important d’exprimer clairement ses excuses en assurant le fait que ce fut une invasion. Comme la question des femmes de réconfort est une question sensible pour la Corée du Sud, on peut comprendre qu’elle n’ait pas été évoquée directement. Il est incontestable que ces femmes ont été enrôlées dans les établissements de l’armée, mais le traité nippo-coréen du 22 juin 1965 a déjà conclu diplomatiquement la question. C’est une question qui doit être traitée indépendamment de la déclaration, et il faut désormais penser à l’avenir.

Dans la déclaration, il est écrit que les prochaines générations ne devraient pas être condamnées à s’excuser indéfiniment. En Allemagne, on a distingué les allemands des nazis en chassant les nazis après la guerre. Ceci a permis d’innocenter les Allemands. Par contre, au Japon, les civils étaient proches des criminels de guerre. Si on avait voulu faire comme l’Allemagne, on aurait dû partager la faute entre tous les citoyens.

En contrepartie de l’acceptation du procès militaire international d’Extrême-Orient (procès de Tokyo) à travers la signature du traité de paix de San Francisco, le Japon a bénéficié d’une miraculeuse prospérité (économique). A partir du moment où les Japonais ont hérité d’une grande richesse, il faudrait aussi qu’ils héritent de leur lourd passif historique dans la responsabilité de guerre.

Concernant la question de savoir jusqu’à quand les Japonais devront s’excuser et se sentir coupable, l’histoire seulement en décidera. Mais au-delà des excuses, il faut davantage enseigner l’histoire moderne & contemporaine à l’école. En apprenant la contribution de la déclaration d’Abe à la paix, en allant à l’étranger, les japonais pourront dire que leur pays a également fait de bonnes choses concernant la guerre (comme c’est le cas avec l’Allemagne). Le gouvernement devrait aussi expliquer amplement leur initiative de « pacifisme proactif » sur la scène internationale.

_______________

 

Voici pour vous !

J'ai trouvé cet article intéressant, et j'ai bien aimé qu'il compare la situation Allemande à la situation  japonaise par rapport à la culpabilité. Sa vision sur "ce qu'il y a à faire" me plait également : il s'agit de changer l'image du Japon, en annonçant une bonne fois pour toutes "Nos ancêtres ont fait ça, ça, ça, des choses que nous condamnons fermement aujourd'hui". Repousser sans arrêt les excuses, toutes plus approximatives que les autres, est justement ce qui fait, à mon sens, que génération sur génération, les gouvernements se retrouvent à devoir se confondre en excuses pour tout et sans arrêt. Après je sais pas si c'est aussi simple dans la pratique, mais M.  Murayama semble avoir fait pas mal de bonnes choses, car ce n'est pas la première fois qu'on entend parler de ses avancées niveau relations diplomatiques/repentance du Japon par rapport à son passé.


Modifié par Minii, 14 septembre 2015 - 19:29.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#84
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Pas d'article aujourd'hui, Minii + internat = indisposé d'internet un petit moment ^^

Ce sera certainement réglé avant le prochain lundi.


  • 0

eaE6JvY.png


#85
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Pas d'article cette semaine non plus ?


  • 0

#86
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Je suis désolée, en fait c'est ma faute je me suis mal organisée.  Hier je n'avais pas japonais, donc on n'a pas "fait" de nouvelle traduction. les seuls articles que j'ai sous la main sont trop difficiles pour que je puisse les traduire seule, et je n'ai pas pensé quand j'étais chez moi ce weekend à prendre des articles "de secours", que je peux traduire seule, et que j'utilise les jours où il se trouve que je n'ai pas japonais. Du coup je me suis retrouvée Lundi soir 21h à me rendre compte que je prendrai minimum 3h à traduire sans succès garanti un des seuls articles sous la main... Il m'arrive parfois de commencer à traduire un article puis de devoir arrêter car il est trop complexe et que j'arrive pas à donner un véritable sens aux phrases.

 

Ajouté au travail demandé en 2ème année qui est beaucoup plus chargé que ce à quoi je m'attendais, hier j'ai pas pu me permettre de me lancer dans une traduction approximative ><

 

Mais j'ai retenu la leçon et ça ne devrait pas se reproduire. Aux prochaines vacances je me ferai également un dossier d'article tous faits histoire de pouvoir gérer ce genre d'aléas en 10 minutes le temps de mettre en page les articles ^^


Voilà désolée, à la sem​aine prochaine ~


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#87
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Pas la peine de t'excuser, il n'y a aucune obligation. ^^

Et priorité aux priorités comme on dit !


  • 0

#88
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Un article culturel cette fois-ci !

 

Le Japon n'est pas hyper réputé pour son accueil chaleureux des étrangers. Ils ont une image de pays plutôt fermé à l'immigration, et quiconque tente une aventure peut s'en rendre compte - et encore, la plupart d'entre nous sont français ou européens, ce qui rend les choses bien plus facile.

Récemment, le Japon est face à un problème de taille qu'est le vieillissement de sa population : le nombre de personnes qui travaillent et qui paient leurs impôts diminuent, tandis que le nombre de pensions de retraite à verser augmente, d'autant plus que le Japon est le pays où les gens vivent le plus longtemps !

Le Japon est le pays le plus endetté du monde (une dette qui vaut 250% de son PIB), et même si sa dette est moins problématique que celle de pays comme la Grèce puisqu'il ne doit de l'argent principalement qu'à des Japonais (je vous passe les détails), on a besoin de financer tout ça autrement que par un creusement de la dette !

Spontanément, au Japon, des voix s'élèvent : "on n'a qu'à accueillir des étrangers pour qu'ils paient les impôts !".

Grand Dieu Non ! Répond le gouvernement au pouvoir (oui bon je théâtralise xD). Attention. Nous devons préserver notre unité nationale. (Du moins, le premier ministre est de droite nationaliste).

 

Alors le Japon est-il un pays de race jaune ?  Alors quel genre de population rencontrera-t-on au Japon ? Y a-t-il beaucoup d'étrangers ? À défaut d'un article traduisible, une traduction d'un petit point culturel de mon manuel de Japonais :

 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 05.10.15~

260570Culture.jpg

 

De 1945 au début des années 1990, les étrangers présents au Japon détenaient principalement la nationalité Sud ou Nord-Coréenne. C'est parce qu'en 1910, le Japon a annexé la Corée du Nord, beaucoup de Coréen ont été emmenés de force au Japon pour travailler dans les usines. (Ce sont ces fameuses usines dont l'inscription au patrimoine mondial de l'Unesco a fait débat en Juin dernier.) Ces coréens, après la guerre, n'ont pas pu rentrer chez eux et se sont donc installés au Japon, mais puisque leurs enfants nés au Japon ne pouvaient prétendre à la nationalité Japonaise (le droit du sol n'existe pas au Japon, c'est un droit du sang ou éventuellement sous preuve de bonne intégration à la société Japonaise), ils sont restés au statut de "Coréens vivant au Japon".

Selon des statistiques sur l'année 1990, 870 000 étrangers vivaient au Japon ; 680 000 d'entre eux (soit 78.2%) étaient coréens et 85 000 d'entre eux (9,7%)  étaient chinois. A la même époque, il y avait environ  34 000 américains,  et 20 000 européens. Les personnes venant d'Amérique latine étaient à peine 4000. (Ces chiffres représentent respectivement 3,9%, 2,3%, et 0,4% ; soit 6.6% en tout).

 

Mais dans les années 90, avec le changement de loi sur le contrôle de l'immigration, le nombre d'étrangers venant au Japon avec pour objectif d'y vivre longtemps a considérablement augmenté. Les statistiques de 2004 montrent que le nombre d'étrangers au Japon est monté jusqu'à 1 973 700 personnes, et la part des chinois et des coréens permis ceux-ci tombe à 54%.

A partir de la moitié des années 90, le nombre de Chinois au Japon a été multiplié par presque 6, mais les Coréens sont devenus moins nombreux. 6.3% des étrangers étaient occidentaux, mais le nombre de personnes venant d'Amérique latine est monté en flèche : avec 330 000 personnes, ils représentent 18,52% des étrangers.​

 

Pour les entreprises qui employaient de la main d'œuvre, surtout dans l'industrie automobile, le Japon a facilité l'embauche et l'arrivée au Japon de brésiliens d'origine japonaise, en faisant en sorte qu'ils puissent bénéficier d'un visa de travail. C'est parce qu'au début du 20ème siècle, beaucoup de Japonais ne pouvaient s'offrir une vie au Japon, et ont émigré aux Etats-Unis par exemple, ou encore au Brésil, y ont vécu et s'y sont intégrés, ont pris la nationalité de leur pays d'accueil et se sont fondus dans la société, mais la situation au Brésil s'est dégradée, parce que la demande d'emploi y est devenu beaucoup plus importante. C'est pourquoi le gouvernement japonais a permis a de nombreux brésiliens d'origine japonaise de retourner  dans leur pays d'origine. Mais même si ces personnes-là ont un nom japonais, elles ne parlent pas la langue, et leur culture est brésilienne.

Parmi ces travailleurs étrangers, même si certains sont diplômés d'universités brésiliennes, ils ne trouvent pas de travail à leur qualification. Mais puisqu'ils n'auraient pas du tout de travail s'ils étaient restés au Brésil, travailler dans les usines japonaises est un moindre mal.

Les brésiliens d'origine japonaise viennent au Japon avec l'intention de travailler 3 à 5 ans avant de rentrer au Brésil, mais puisqu'ils n'y trouvent pas les mêmes conditions de vie qu'au Japon, ils finissent par revenir. Mais cette fois-ci, avec l'intention d'y résider de façon permanente.

 

Les zones d'industrie automobile sont souvent habitées par des brésiliens. Parfois plus de la moitié des habitants sont brésiliens. Il y a des magasins où on peut faire ses courses si l'on ne parle que portugais, donc on peut y vivre sans connaître le japonais. De plus, on pourrait aussi ajouter que comme le genre de travail qu'ils occupent est long et épuisant, ils ne leur reste que peu de temps pour apprendre le Japonais. Les enfants vont à l'école où ils apprennent le japonais, mais leur culture est différente, et leur comportement n'est pas le même que celui des japonais vis-à-vis de l'école. Puisque les parents ne peuvent pas parler japonais, malgré les efforts de l'école et des administrations locales, c'est un problème difficile.

 

On peut voir désormais de plus en plus d'employés étrangers, et le visage du Japon a changé pendant la dernière décennie. On peut aussi voir de plus en plus de femmes voilées et de magasins halal. De plus, dans des endroits comme le métro et les gares, le nombre de villes où les annonces passent en Japonais, en anglais, mais aussi en coréen, Chinois, portugais augmente.

L'internationalisation du Japon se poursuit....

 

 

 


  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#89
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)


  • 0

eaE6JvY.png


#90
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Décidément, ces temps-ci entre les absences et les contrôles j'ai pas grand chose à  nous mettre sous la dent xD Je continue donc sur le thème de la semaine dernière en vous proposant un second point sur la mixité ethnique du Japon, qui cette fois-ci se place dans une perspective un peu plus lointaine ! (c'est toujours de la traduction Hein, mais j'ai plus de téléphone pour prendre l'original en photo depuis cet été alors bon ^^)

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 12.10.15~

260570Culture.jpg

 

 

 

Les japonais et les occidentaux

 

 

 

Jusqu'en 1543,  les occidentaux ne venaient pas au Japon. Depuis très longtemps, les Japonais n'avaient eu des relations qu'avec la Chine ou la Corée, donc pendant un long moment, le Japon a été grandement influencé par ces deux pays voisins. La science chinoise a été transmise au Japon aux alentours du 7ème siècle. De plus, avant cela, la technique de la culture du riz était venue d'Inde, après avoir traversé la Chine et la Corée. Les Japonais aussi se déplaçaient Jusqu'en Inde ou en Chine pour étudier ou pour faire du commerce. Mais il n'ont jamais rencontré d'occidental.

 

En été 1543, un navire portugais a fini par accoster sur l'île de Kyûshû (en rouge sur l'image ci-dessous) à cause d'un typhon.

256824kyushu1.gif

Ce sont les premiers occidentaux à avoir posé le pied sur une île japonaise. Face aux cheveux roux ou blonds des européens, à leurs yeux bleus ou verts, les japonais de l'époque ont été très surpris. Ils étaient appelés "barbares venant du sud". Quelques années plus tard, un certain jésuite François Xavier (Francisco Javiero) est venu au Japon. Et donc deux nouvelles choses de l'occident sont arrivées au Japon : le fusil, et le christianisme.

A partir de 1609​, les hollandais aussi ont décidé de venir au Japon, pour faire du commerce.  De 1639 à 1867, le Shôgun japonais a interdit l'arrivée des occidentaux, et la sortie vers l'étranger des Japonais (la fameuse période du Sakoku).  Seuls les navires hollandais, une fois par an, avaient le droit d'aller à Nagasaki. Pendant 250 ans, les Japonais avaient accès aux livres hollandais et apprenaient ainsi des choses sur l'Europe.

 

Depuis le début de l'ère Meiji en 1868, les échanges entre Occident et Japon ont repris pour la deuxième fois. Beaucoup d'occidentaux sont venus au Japon, mais les Japonais aussi ont pu apprendre beaucoup de choses en allant là-bas. Les arts et les musiques des deux milieux se sont mutuellement influencée à cette époque.

 

Avec la fin de la guerre, en 1945, beaucoup d'Américains sont arrivés au Japon. Mais encore plus important, lors des Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo, dans les villes ayant de grands ports comme Tokyo, Yokohama, Kobe ou Nara, ou auprès des bases américaines, on ne pouvait voir que des occidentaux.

En fait, aujourd'hui, beaucoup d'étrangers enseignent l'Anglais,  travaillent dans des entreprises ou des hôtels, ou étudient dans les universités japonaises. Les statistiques de 1990 nous apprennent que 60 000 personnes étaient européennes, américaines (Amérique du Sud comprises) ou Australiennes.

En 2004, 126 700 personnes venaient d'Europe, d'Amérique du Nord et d'Océanie, et 330 000 d'Amérique latine.

Maintenant (en 2011), Il y a beaucoup plus d'étrangers qui vivent au Japon : environ 960 000.

380 000 viennent d'Amérique du Nord, et les chinois viennent en deuxième position ( ! tiens ça a vraiment changé). Le Brésil est en en 3ème position avec 69 000 ressortissants.

En Europe, il y a 160 000 japonais environ. C'est en Angleterre qu'il y en a le plus ( 50 000), puis en France (35 000), puis en Allemagne (30 000).


  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)






0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ