Aller au contenu


L'article du Lundi


111 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#91
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonsoir tout le monde !

 

Profitons des vacances pour aborder un sujet récurrent au Japon : les mouvements des plaques tectoniques et ses conséquences sur le Japon. Séismes, éruptions.. mais aussi apparition de nouvelles îles (plus rare quand même) ! Un article de décembre 2013 parle de la naissance d'une de ces îles :

 

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 19.10.15~

 

269674Ancienarticle.jpg

 

 

Quel sera le destin de la nouvelle île d'Ogasawara ? Si elle subsiste, les eaux territoriales s'agrandiront-elles un peu ?

 

À 1000 kilomètres au Sud de Tokyo, une nouvelle île est née dans l'archipel d'Ogasawara. Elle n'a pas encore de nom. Les eaux territoriales ou les zones économiques exclusives (ZEE) vont-elles s'agrandir à l'avenir ? (L'extension du territoire, si elle est durable, permettrait au Japon d'en faire une zone attractive pour les entreprises avec des avantages économiques (exemptions fiscales principalement), c'est une mesure qui est prise souvent pour désenclaver certains endroits.) Suite à l'apparition d'une nouvelle île, événement dont le dernier en date remonter à il y a 27 ans, l'attente des personnes va en s'amplifiant. Mais dans le passé, il y a déjà eu des îles qui ont disparaissaient aussi vite qu'elles étaient apparues, les rêves peuvent prendre fin.

 

Le 21 novembre 2013 à midi, du ciel où il observait, le garde-côte a vu que l'île, qui mesurait la veille 200 m de diamètre, a grandi jusqu'à faire 400 mètres de long et 200 mètres de large. La fumée qui s'en échappait atteignait les 900 mètres, ce qui représente 1,5 fois la hauteur de la veille.

 

La convention des Nations Unies sur le droit de la mer, aussi appelée "constitution de la mer" définit une île comme "toute terre apparente, naturellement entourée d'eau, qui dépasse de l'eau même à marée haute". Cette fois, l'île apparue à 5000 mètres au Sud-Sud-Ouest de l'archipel d'Ogasawara relève clairement de la souveraineté du Japon, selon le centre de politique maritime du cabinet du gouvernement.

 

 

__________________________

 

Cela évitera les problèmes avec les pays adjacents (Rappelons que les conflits diplomatiques quant aux territoires sont assez présents ces temps-ci dans cette région) ^^

 

Cette île s'est maintenant rattachée à une île plus proche ! Plus d'information ici


Modifié par Minii, 19 octobre 2015 - 22:41.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#92
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonsoir ! Ce Lundi-ci, un article peu joyeux malheureusement. En réalité, depuis Septembre, on n'a pas traduit un seul article qui puisse être utilisé dans cette chronique, du coup depuis Juillet j'utilise ceux de l'année dernière et il ne me reste plus grand chose ^^

Mais pour continuer sur la lancée du précédent article, nous allons nous remémorer une des conséquences de cette géologie (bon terme ?) animée du Japon : l'éruption du Mont Otake de l'année dernière.

eLh6x4P.png

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 26.10.15~

 

269674Ancienarticle.jpg

 

Éruption du Mont Ontake : Les randonneurs pâlissant de peur face à l'avancée de la fumée : "On a senti que notre vie était en danger".

 

Le paysage paisible de la montagne de la saison d'automne a viré au cauchemar en un clin d'œil. Alors que la surface dénudée du Mont Ontake qui était entré en éruption le 27 Septembre 2014 après 7 ans de calme, située à cheval sur les départements de Nagano et de Gifu, s'est enveloppée d'une large fumée, les grimpeurs qui descendaient de la montagne ont dit, le visage pâli par la peur "On a senti que notre vie était en danger.".

 

Aux alentours du sommet, maintenant encore, il y a des personnes qui restent piégées ainsi : au refuge, il y a aussi des randonneurs qui ont passé la nuit entière à prier pour que leurs camarades soient sains et saufs.

"Soudainement, le sol a tremblé, et j'ai entendu un grand fracas. Même dans mes rêves je n'aurai jamais cru que cela puisse être une éruption."

Tadashige Itô, 69 ans, gérant d'une entreprise dans la ville de Suwa (département de Nagano) qui a grimpé le Mont Ontake avec sa fille aînée, était à côté du sommet au moment de l'éruption. Affolé, ils ont fuit vers un refuge des alentours, mais des pierres de la taille d'un poing ont transpercé le toit, les unes après les autres. "Si une Pierre m'avait touché à la tête, j'aurai très bien pu perdre la vie. J'ai eu de la chance", dit-il d'une voix tremblante.

 

Dans l'établissement du gérant du refuge à côté du sommet, M. Masazawa, 46 ans, les fenêtres ayant été recouvertes par les cendres de volcan comme par la pluie, l'intérieur de la pièce a été plongée dans un noir complet en un instant. Les uns après les autres, des grimpeurs viennent y chercher refuge. Il n'y avait que des personnes au "corps recouvert de cendre, dont on ne pouvait voir que la bouche et les yeux.". "Ils avaient avalé de la cendre et se plaignaient unanimement : 'de l'eau s'il-vous-plait'", se remémore-t-il. En attendant que son champ de vision soit élargi, M. Masazawa est descendu de la montagne en emmenant environ 70 personnes dont deux blessés. Sur le sentier de montagne, 10 centimètres de cendres s'étaient accumulés, et de temps à autres, une fumée noire et brûlante venait de derrière. "On n'avait aucun moyen de savoir ce qui allait se passer. Nous ressentons le pouvoir effrayant de la nature." Dit-il d'un air épuisé.

 

______________________

 

Je trouve ça.. quand même impressionnant et super courageux O.O' Enfin bon, vous me direz quand ton abri est à deux doigts de s'écrouler, le fait de s'enfuir n'est pas trop une question de courage mais plus d'adrénaline qui t'y force, mais quand même, ça force l'admiration ^^

Nous avons vu suffisamment de films-catastrophes pour imaginer la difficulté de gérer 70 personnes en question de survie et les convaincre de partir avec lui...


Modifié par Minii, 26 octobre 2015 - 21:02.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#93
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Nous avons vu suffisamment de films-catastrophes pour imaginer la difficulté de gérer 70 personnes en question de survie et les convaincre de partir avec lui...

 

La plupart des films à catastrophes ont une écriture incohérente, surtout dans le comportement humain...

En vrai, je pense pas que quelqu'un attende le "héros" pour s'enfuir, les 70 personnes avaient simplement besoin d'un abri un moment pour une raison puis de redescendre. Je suis sûr qu'il a simplement dit "descendons" (ou peut-être qu'un autre l'a dit, vu que les histoires changent beaucoup en général après les événements) et que tout s'est passé naturellement.

 

Pour se mettre dans l'ambiance, une vidéo de l'éruption dont tu parles : 

 

Spoiler


  • 0

eaE6JvY.png


#94
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour !

Un ancien article intéressant aujourd'hui qui nous parle de la volonté des entreprises japonaises de diversifier leur équipes de dirigeants et de compter plus d'étrangers dans leur rang, mais aussi des difficultés qu'elles rencontrent pour mettre ceci en place...

L'article part de l'histoire d'une dame, Julie Hamp, femme "la plus puissante de Toyota" jusqu'en juillet dernier, qui a été accusé d'import de drogue (qui est, selon l'accusée, un anti-douleur dont elle a besoin) illégale au Japon, pour illustrer l'instabilité des places offertes aux dirigeants étrangers dans les entreprises japonaises. En effet, ils n'y font en général pas long feu. Mais pourquoi donc ?

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 02.11.15~

 

269674Ancienarticle.jpg

 

Comment recruter les cadres étrangers ? Des points de vue divergents - Article publié le 9 juillet 2015

 

Le 8 juillet, l'ex-membre au conseil d'administration de Toyota Motors Julie Hamp, accusée dans une affaire d'importation de drogues à l'encontre de la loi japonaise, a été relaxée (avec sursis). Cette même personne, qui avait pris ses fonctions en avril, a démissionné le 30 juin, après avoir été arrêtée. Cette situation imprévisible d'import de drogue a mis en évidence la difficulté du recrutement des cadres étrangers. Que faut-il faire pour éviter de faire de telles erreurs ?

 

Toyota, qui avait placé Mme Hamp à la tête du département de communication, a été découragée dès le début. Mais le 8 juillet, l'entreprise a rendu public le commentaire suivant : "Nous sommes une entreprise qui vise une véritable internationalisation. Nous voulons placer les bonnes personnes au bon endroit, et ce indépendamment de leur nationalité.". L'entreprise continue de vouloir des dirigeants étrangers, qui ont une expérience et une vision plus large.

 

Le président de SoftBank Group, Masayoshi Son, a, en vue de "la deuxième phase de mondialisation dans laquelle nous entrons" nommé en juin son nouveau vice-président : Nikesh Arora, de l'Américain Google, meilleur candidat à sa succession. Takara Tomy (entreprise de jouets), qui augmente son chiffre d'affaire à l'international, alors que le nombre d'enfants au Japon diminue, a promu son vice-directeur Harold Meij au poste de directeur.

 

Par ailleurs, le départ -imprévisible lui aussi- des cadres étrangers se fait aussi remarquer. Le responsable des finances et membre du conseil d'administration de l'entreprise pharmaceutique Takeda, François Roger, a soudainement posé sa démission, pour se reconvertir en responsable des finances de Nestlé,  la plus grande entreprise de produits alimentaires au monde. Pour l'année 2014, Takeda avait versé à M. Roger une rémunération totale de 300 millions de Yen (2,25 millions d'€). On peut considérer qu'il a pu trouver plus élevé ailleurs.​

 

Cependant, le chercheur Segawa Idetoshi des laboratoires Mitsubishi, qui connaît le détail des stratégies d'organisations et des ressources humaines des entreprises, fait remarquer que "ce qui motive le départ vers d'autres entreprises n'est pas l'insatisfaction liée aux conditions de travail ou à la rémunération".

Lorsque les entreprises embauchent des cadres étrangers, elles signent très souvent des contrats qui poussent aux résultats visibles, au renforcement de l'internationalisation de l'entreprise, ou au redressement des finances qui prend un temps relativement court, comme 2 ou 4 ans. C'est pour cela qu'"il est fréquent d'assister à des désaccords entre les dirigeants japonais qui s'attèlent à des tâches de moyen ou long terme, et les dirigeants étrangers qui sont pressés d'avoir des résultats rapidement.".

 

Takemoto Yasuaki, directeur de Sachifamu Japan (Tokyo, Chiyoda), qui s'occupe de présenter de potentiels dirigeants à des entreprises, explique que "il est important que les entreprises occidentales et japonaises comprennent mutuellement la manière de travailler de chacun". Par exemple, au niveau des préparations du conseil d'administration. En Occident, les problèmes sont soulevés directement sur place (au Japon, le C.A. est beaucoup plus préparé), et il est communément admis de débattre et de résoudre les problèmes directement.  Une telle différence de coutumes risque de devenir une source de stress. Il est également nécessaire de créer un environnement où les hauts dirigeants pourront exprimer tout leur potentiel.

 

Chez Nippon Sheet Glass Company, en 2012, le dirigeant Craig Naylor a remis sa démission moins de deux ans après son entrée en fonction, considérant qu'il y avait "des divergences de point de vue avec le C.A. au niveau des orientations stratégiques des activités ou de la façon de les mettre en œuvre".

 

L'affaire Hamp a soulevé la question de la sévérité des examens médicaux nécessaires avant le recrutement. Il est difficile d'affirmer si l'utilisation de drogue a été avéré ou non, mais jusquà présent, les entreprises japonaises "privilégient les capacités de travail illustrées par exemple par les résultats, aux informations personnelles de leurs employés telles que la religion pour faire leur choix" (M. Takemoto)

Le degré de compréhension de la société et de la culture japonaise est un point essentiel pour déterminer la capacité ou non des dirigeants étrangers à rester à leur place.

 

La diversification du personnel, c'est aussi tirer pleinement profit des personnes qui ont toutes sortes de profils. Les entreprises japonaises sont encore à l'étape où elles prennent tout juste conscience de cela. Plus que de savoir s'ils faut embaucher ou non des cadres étrangers, il s'agit de savoir tirer le meilleur de ces nouvelles recrues. L'Eure est venue pour chaque entreprise de montrer ce dont elle est capable à ce niveau.


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#95
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour !

Connaissez-vous l'ASEAN ? C'est un regroupement de 10 pays d'Asie du Sud-Est (un peu comme l'Union Européenne même si c'est pas aussi fort), qui sont fragilisés en ce moment par ce qu'il se passe dans les mers d'Asie. Vous l'avez lu dans plusieurs des articles, c'est un sujet géopolitique de taille puisque tout le monde se bat pour les "portions de mer" qui sont à eux ou non, et ainsi les ressources naturelles qui s'y trouvent. Entre les géants que sont la Chine d'un côté, et le Japon avec les Etats-Unis de l'autre, les pays de l'ASEAN sont partagés entre qui a raison, qui a tord, et qui faut-il soutenir.

Un éditorial du Nikkei nous informe un peu plus sur cette situation.

 

 

Bonne lecture ! 

________________

 

~L'article du Lundi 09.11.15~

 

142981Actualit.jpg

 

L'unité de l'ASEAN remise en cause par la mer méridionale - publié le 6 novembre 2015

Original

 

Comme l'ASEAN ne semble pas pouvoir s'accorder autour de la question de la sécurité en Asie avec le Japon et les Etats-Unis, ​la stabilité de la région est incertaine. Plus que travailler ensemble, ce qu'il faut faire, c'est allier coopération et dialogue.

 

Les 10 pays de l'ASEA​N, les Etats-Unis, la Chine et le Japon ont ouvert une réunion interministérielle. Le point qui a le plus suscité le débat est la création d'une île artificielle dans la mer du Sud par la Chine, le problème étant que c'est une base militaire.

C'était une occasion d'évoquer l'attitude impérialiste de la Chine vis-à-vis des autres pays, mais le résultat n'a pas été celui escompté.

La Chine n'a pu aboutir a une déclaration commune avec le Japon, les Etats-Unis, et l'Australie.

 

C'est une réunion ouverte depuis 2010, et c'est la troisième fois que les pays se réunissent. C'est la première fois qu'il n'y a pas de déclaration commune. À contrecoeur, la Malaisie qui présidait la réunion a publié une déclaration très générale, qui ne précisait même pas les principes de l'ordre maritime tels que la liberté de navigation ou la conformité avec le droit international.

 

L'attitude de la Chine a soulevé le débat parmi les pays de l'ASEAN. Les Philippines, en conflit de souveraineté avec la Chine, soutiennent le Japon et les Etats-Unis, mais il y avait aussi d'autres pays qui soutiennent la Chine.​

 

Pour la première fois, dans une certaine mesure, s'est posée la question du maintien ou non de l'ASEAN.

Les Etats-Unis avaient envoyé des navires de guerre près de l'île artificielle (à environ 22 kilomètres) dans cette mer méridionale.​​

Le gouvernement Obama était dans un premier temps opposé à une telle stratégie​, mais a fini par renforcer sa présence en mer de Chine. L'ASEAN a suivi le mouvement américain, qui représentaient un contre-pouvoir de taille face à la Chine, mais certains pays de l'ASEAN n'ont pas voulu suivre les Etats-Unis. Des pays limitrophes de la Chine comme le Cambodge ou la Laos reçoivent des aides de sa part.

Pourtant, la Chine ne ​respecte pas le droit international, et en permettant un comportement égoïste tel que celui-ci, l'union des pays risque de s'effondrer - ce qui compromettrait leurs intérêt.

 

Il y a aussi beaucoup d​e choses que devrait faire le Japon : avancer les négociations sur la sécurité internationale, aider à améliorer les défenses maritimes. Ainsi, il contribuera activement à la mise en place d'un cadre qui assure la stabilité dans la mer méridionale de Chine.

 

 


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#96
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

L'article de ce lundi porterait, si je le publie, sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
J'imagine que vous voyez ​déjà ça beaucoup ces temps-ci à la télé. Du coup j'hésite à le publier. Je pars sur du non, alors si vous êtes intéressés par la façon dont le Japon voit l'attentat dites-le moi ^^ (rien de bien extraordinaire)


Modifié par Minii, 16 novembre 2015 - 16:29.

  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#97
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Je pense que ça peut être intéressant de voir le point de vue d'un pays autre que les USA ou un pays d'Europe.

Et puis comme je fuis les médias par peur d'overdose, je n'ai pas encore atteint le point de saturation ^_^
  • 0

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#98
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Désolée, finalement comme ça n'avait vraiment rien de spécifique au Japon (mis à part le fait qu'ils ont dit "Une telle attaque pourrait toucher le Japon demain"), du coup j'ai préféré ne pas le publier, d'autant plus que j'avais vu ton message assez tard ^^

Enfin bon, courage les gens, et remettons-nous à flooder un peu... (moi je vous rejoins plus tard je suis assez occupée en ce moment ^^)​


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#99
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

 B​onjour tout le monde ! Aujourd'hui, nous allons parler des éruptions au Japon. Lorsqu'on fait face à de tels aléas tous les jours, on n'a d'autre choix que d'avoir une organisation de malade pour organiser tout ce que ça implique. Qu'en est-il des éruptions volcaniques ? Le Nikkei profite de l'éruption du Naka-dake du Mont Aso pour soulever la question.

Voici un petit texte po​ur que vous vous y retrouviez dans les noms de volcans ^^ (Merci Wikipédia)

 

 

Le Mont Aso est situé dans la préfecture de Kumamoto, au centre de l'île de Kyūshū et culmine à 1 592 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il n'est qu'à 75 kilomètres à l’est du mont Unzen et à 150 km au nord du volcan Sakurajima.

Ce complexe volcanique regroupe en fait une quinzaine de cônes volcaniques au sein d'une caldeira de 25 km sur 18 km. Cette dernière contient entre autres la ville d'Aso ; on estime que la population qui habite dans cette zone s'élève à 100 000 personnes.

Parmi tous les cônes volcaniques, les plus grands sont le Naka-dake (1 506 mètres, le plus actif dans les temps historiques), le Taka-dake (le plus élevé, qui culmine à 1 592 mètres), le Neko-dake (1 408 mètres, estimé le plus ancien), le Kishima-dake (1 270 mètres), le Narao-dake (1 331 mètres) et le Eboshi-dake (1 337 mètres).

Ce volcan présente sur ses flancs plusieurs sources thermales, comme celles d'Akamisu, d'Aso-Uchinomaki, de Jigoku, de Tarutama et de Yunotani.

Le Naka-dake a un cratère d'environ 600 mètres de diamètre et 160 mètres de profondeur. Il contient un lac acide de couleur verte, qui se vidange parfois lors d'éruption phréato-magmatiques (Oh!). Ce cratère émet de nombreuses fumerolles.


 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 18.05.15~

260570Culture.jpg

 

 

Renforcer la surveillance des éruptions successives _ Publié dans le Nikkei le 15 septembre 2015

 

Le volcan Naka-dake du mont Aso, dans le département de Kumamoto est entré en éruption, et l'agence météorologique règlemente les entrées dans la montagne. Cela fait suite à l'entrée en activité de Sakurajima et de l'éruption de Kuchinoerabujima dans le département de Kagoshima. À travers tout l'archipel Japonais, l'activité volcanique semble s'intensifier. Le renforcement du système de surveillance, concernant également les autres volcans, se révèle indispensable.

 

On avait constaté en septembre 2014 une petite éruption de ce même volcan. Après une accalmie, l'activité volcanique s'était à nouveau intensifiée le mois dernier. Lors de l'éruption du 14 septembre, les fumées volcaniques s'élevaient à environ 2 kilomètres au dessus du cratère du volcan, et certains spécialistes considèrent que cette éruption est de la même ampleur que celle de 1979, qui avait faits 14 morts et blessés.

Aux alentours, il y a beaucoup de sites touristiques comme le Kusasenri. Nous souhaitons que l'agence météorologique et les collectivités locales publient des informations précises concernant l'évacuation, pour réduire à zéro les dégâts humains. Les surfaces recouvertes par les cendres volcaniques risquent d'être larges. Il est donc aussi important de relayer des informations pour limiter les problèmes d'aviation ou de glissement des voitures, et pour réduire les dégâts sur les produits agricoles.

 

Ce qui nous préoccupe, ce sont les entrées en activité simultanées de tous ces volcans qui touchent l'archipel japonais. En plus de l'éruption très meurtrière du Mt Otake du mois de Septembre de l'année dernière, l'évacuation des citoyens continue aujourd'hui encore, en raison de l'éruption de Kuchinoerabujima. Le Mt Hakone de Kanagawa a également eu une petite éruption.

 

Cependant, pour beaucou​p de volcans, le système d'observation est insuffisant. Parmi les 110 volcans en activité du pays, seuls 47 sont surveillés en permanence par des caméras ou des sismographes de l'agence de la météorologie. Le vieillissement du système de détection de danger pose aussi un problème ; par exemple, on n'a pas pu utiliser certains appareils à cause d'une panne de courant lors de l'éruption du Kuchinoerabujima.

 

C'est à l'agence météorologique d'examiner rapidement la nécessité ou non d'améliorer le dispositif de surveillance des volcans? On a besoin de créer un système intransigeant sur les signes avant-coureurs d'éruption, où par exemple il serait prévu de remplacer les batteries des vieux dispositifs d'alerte.

La formation du ​personnel est aussi indispensable. En raison de la tranquillité des volcans pendant le 20ème siècle, beaucoup d'ingénieurs des laboratoires universitaires sur la prévention des éruptions volcaniques au Japon ont pris leur retraite, laissant derrière eux pas plus d'une quarantaine de chercheurs en volcanologie. Élaborer des plans d'évacuation et des cartes de danger pour les volcans est décisif pour les spécialistes comme pour les collectivités locales.

 

Le moment est venu de penser à mieux former les chercheurs des universités locales, et à tirer parti du personnel des agences météorologique.

​​

 


  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#100
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

La surveillance des volcans dépend des services météorologiques là-bas ? C'est un peu contradictoire, non ? :huh: 

Ils en ont tellement... j'aurais pensé qu'ils auraient une unité qui s'occupe exclusivement de ça.


  • 0

#101
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Apparemment ^^ Pour vérifier j'ai regardé et oui, apparemment c'est bien au sein de celles-ci que travaillent les sismologues.

http://www.lexpress....le_1602856.html

Cet article en français en parle un petit peu ^^ Un tout petit peu.

 

Mais ce qui me surprend​ aussi c'est que ça soit privé, et pas un champ d'étude commun. Enfin après dans la pratique je sais pas trop comment ça se passe >_<


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#102
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Ce lundi les amis nous allons parler de la COP 21 !

Et oui, le Japon y participe aussi, et a bien l'intention de réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

Un éditorial publié aujourd'hui appelle Abe Shinzo, le premier ministre japonais, à prendre des décisions ambitieuses !

Lisons ensemble ce petit appel d'action au gouvernement qu'ont lu les japonais ce matin.

 

Bonne lecture ! 

________________

 

~L'article du Lundi 30.11.15~

 

142981Actualit.jpg

 Pour la contribution du Japon aux accords de la COP 21

 

Aujourd'hui, la conférence des nations unies sur le changement climatique (COP 21), qui sera déterminante dans l'évolution du réchauffement de la planète, s'est ouverte à Paris.

 

C'est là que seront décidées des choses telles que les limites d'émission de gaz à effet de serre à compter de 2020, la réduction des dégâts causés par les catastrophes climatiques, et la coopération internationale à mettre en place pour faire face à ces problèmes.

 

Avant cela, il y a une semaine, l'Organisation mondiale du climat a annoncé que la température moyenne du monde actuel était sur le point d'atteindre le maximum jamais observé. Si l'on compare à avant que l'humanité ne commence à utiliser des combustibles fossiles de manière importante pour son industrialisation, la température à augmenté de 1°C, et même en comparant sur des courtes périodes, de 5 ans (de 2011 à 2015), on constate que les températures n'ont jamais été aussi élevées.

Les météorologues du monde entier ont synthétisé dans un rapport la cause de cette situation : l'importante quantité d'émissions de dioxyde de carbone, par les hommes. Ce rapport indique également que si l'on reste ainsi les bras croisés, on peut estimer que cela se traduira par une hausse de 5°C de la température moyenne mondiale d'ici à la fin du siècle.

 

Avec la COP 21, la communauté internationale ajoute un nouvel élément à sa longue liste de réunions en vue de négociations. Si jamais celle-ci échoue, on peut être assuré que l'on perdra encore un nombre d'années inestimable. Les répercussions désastreuses du réchauffement climatique sur l'économie, les écosystèmes, et la vie humaine seront encore plus considérables.

 

Fort heureusement, nous ne sommes pas encore confrontés à un tel problème de manière décisive. La Chine et les Etats-Unis, réticents jusqu'à présent, ont changé d'attitude pour maintenant montrer plus de volonté. Et les pays avancés comme les pays en développement sont prêts à prendre des mesures pour la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Ceci dit, les problèmes s'accumulent. Le point le plus crucial, c'est de savoir comment on va appliquer les "responsabilités communes, mais différenciées" qui sont clairement inscrites dans le traité sur le changement climatique.

Les pays avancés, à force d'utiliser à tout va des énergies fossiles, doivent porter plus de responsabilités que les pays en développement. Tout est une question de proportion, mais les pays avancés doivent montrer leur bonne foi en fournissant des fonds ou des technologies à ces pays. S'ils ne le font pas, les pays en développement se détourneront des directives et du souci climatique.

On dit que le 1er ministre Abe, à la réunion des chefs d'État, va annoncer l'augmentation de l'aide aux pays en développement en matière de lutte contre le réchauffement climatique de 30%, pour atteindre 1300 milliards de Yen (près de 10 milliards d'euros). Ce financement de Fonds privés et publics va s'accompagner de la fourniture de technologies liées à la géothermie (un des obstacles au développement technologique des PED est la préservation du monopole des pays avancés sur certaines technologies dont ils refusent de délivrer les secrets. Parce que money money).

 

En revanche, les objectifs de réductions de gaz à effet de serre du Japon font partie des moins bons. Le Japon est donc critiqué par les groupes défenseurs de l'environnement. Il se peut que relever l'objectif pendant la conférence soit difficile. Cependant, même si l'objectif de chacun des pays est atteint, l'objectif internationale de maintenir la hausse de la température à 2°C semble peu réalisable. Il est important que l'on puisse construire un accords viable, qui débouche sur des objectifs à atteindre pour chaque pays. Le Japon devrait montrer une position active dans ce genre de débat, et contribuer à la réussite de la conférence.

En 2014, la quantité de gaz à effet de serre émis par le Japon a baissé pour la 1ère fois depuis 5 ans. La ville de Tokyo, elle, s'est fixée un objectif qui dépasse celui de gouvernement : celui de baisser ses émissions de 30% par rapport à leur niveau de 2000, en 2030.

 

Il y a encore beaucoup de choses que le Japon devrait et pourrait faire. Nous attendons du gouvernement qu'il fasse preuve de détermination pendant cette réunion.


Modifié par Minii, 30 novembre 2015 - 20:13.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#103
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

Comment ça se passe exactement ?

Pour être plus précis : comment ça se fait que le Japon a des réductions de gaz à effet de serre parmi les moins bons ?

 



Parce que money money.

Money money p200721311275553-204545e.gif


Modifié par Yoru, 30 novembre 2015 - 20:17.

  • 0

eaE6JvY.png


#104
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

:AA: Je... Je ne sais pas....

 

​Avoir des objectifs réduit d'émissions de gaz à effet de serre c'est pas facile à tenir économiquement. ​Réduire ses émissions ça passe par des législations peu favorables aux industries polluantes, aux voitures, parfois aussi aux agriculteurs... C'est pas facile de faire passer ça au peuple, y'a qu'à voir les débats autour de l'écotaxe, des faveurs accordées aux voitures électriques... Mais ils peuvent aussi tabler sur les transports en commun (assez développés au Japon, du moins à Tokyo), du coup y'a de moins en moins de réductions à gagner de ce point de vue-là. Sinon, le secteur de l'énergie.

 

Là je viens de tomber sur un article qui cite ses sources du Asahi Shinbun, qui dit que le Japon se dit "Ok en 2030 on fait -26% par rapport à 2013", ce qui sur le papier est plus fort que les Etats-Unis ou l'Europe, mais par contre l'année 2013 c'est une année très "émettrice" pour le Japon, qui a renoncé à une partie de son énergie nucléaire suite à la catastrophe de Fukushima. (en 2014, le niveau est supérieur de 10% à celui 1990). Or, si c'est la baisse de la part du nucléaire, ça n'explique pas le "en 2014, ça fait 5 ans que les émissions baissent", alors j'admets qu'il y a un petit laps de temps entre 2013 et 2014, mais je vois cette explication sur plusieurs articles.

Quoiqu'il en soit, la plupart considèrent que -26%, c'est bas au vu des émission actuelles du Japon (le 5ème plus grand émetteur au monde)


Modifié par Minii, 30 novembre 2015 - 20:33.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#105
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour !

Aujourd'hui nous allons nous demander comment la construction du MRJ (un avion de Mitsubishi qui a un nez pointu) peut relancer la production industrielle japonaise (wouw !). Non ne fuyez pas, cet article est intéressant puisqu'il nous montre que malgré la crise économique, le Japon ne compte pas abandonner son image de pays de technologies avancées, dont le secteur de l'aéronautique (ça sonne un peu antiquité à côté des robots humanoïdes mais bon, c'est encore un secteur en développement et y a beaucoup plus de demande ^^).

 

Bonne lecture ! 

______________________

 

~L'article du Lundi 07.12.15~

260570Culture.jpg

 

 

 

Nous souhaitons que les jet de fabrication japonaise renforcent notre capacité industrielle _ Publié dans un éditorial le mois dernier

 

Pour la 1ère fois, l'avion de ligne MRJ vole dans le ciel. C'est le commencement d'une nouvelle ère pour l'industrie aéronautique du Japon. L'aviation, secteur à forte croissance dans lequel les transactions sont de plus en plus nombreuses, est pour le Japon un domaine stratégique indispensable. Nous souhaitons que cela débouche sur une réussite commerciale.

L'avion est constitué de nombreuses pièces détachées (plus d'un million). On peut dire qu'il s'agit du summum de la technologie industrielle, pour laquelle on exige un haut niveau de sécurité et de fiabilité. C'est Mitsubishi Aviation, une filiale de Mitsubishi, qui s'est attelée à partir de 2008 au développement de l'appareil.

 

Le fait qu'on soit finalement parvenu au 1er vol de cet avion revêt une signification importante. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que le succès soit assuré. Le MRJ est un petit appareil de 70 à 90 sièges, plutôt adapté à des liaisons locales à peu de passagers. Il a pour rivales deux sociétés en avance : Embraer, du Brésil, et le Bombardier canadien. Dorénavant, il est prévu qu'arrive sur le marché de l'aviation des appareils de fabrication chinoise et russe : la compétition sera rude.

 

Dans un tel contexte, les soucis actuels du MRJ sont d'une part de recevoir une autorisation des autorités des autres pays  en multipliant les tests de vols, et d'autre part de respecter avec précision la date de livraison des premiers appareils, fixée au printemps 2017. L'opération de développement est déjà en retard de 4 ans par rapport au planning initial, il faut donc éviter un retard encore plus important.

Il est aussi important d'aménager un système de service de maintenance, de vente et de production. YS11, l'avion à hélice qui est devenu le premier avion à passagers produit sur le territoire après la guerre avait eu une bonne évaluation technique, mais la gestion des coûts de production fut trop indulgente, et la faiblesse du réseau  de maintenance comme du réseau de vente à l'international s'est soldée par un échec commercial. C'est une leçon précieuse pour le MRJ.

 

Il est admis que la production d'un avion à passagers est considérée comme un succès si la vente d'un modèle excède les 1500 appareils. Le MRJ a déjà fait l'objet d'environ 400 commandes de la part d'entreprises du secteur aéronautique du Japon, des Etats-Unis, ou encore de Birmanie, mais on souhaite qu'il y ait un élan de commandes de la part d'autres pays du monde, y compris des pays d'Asie. Mais les ventes de l'avion ne se limitent pas aux sociétés aéronautiques : les société de leasing (location-vente aux compagnies aériennes) qui ont une grande influence sur les marchés représentent une part importante des acheteurs.

Les répercussions de la production du secteur aéronautique sur les autres secteurs de l'économie est importante.

Par exemple, ceux qui comme celui de la fibre carbone sont utilisés en amont de la production, puis ceux qui bénéficient de la diffusion de la technologie de pointe comme l'automobile. Même si la production aéronautique du Japon manque d'envergure, [...], nous souhaitons que le MRJ aide à renforcer la capacité industrielle de tout le Japon.

 

Le rôle de l'Etat aussi est important. Nous avons certainement besoin d'une finance institutionnelle gouvernementale, qui soutienne les exportations et l'activité commerciale. On ne peut pas non plus omettre le fait que la technologie aéronautique est un pilier de taille pour le renforcement de la sécurité nationale du pays.

 

 

 

 


  • 0

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#106
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour !

Comme vous le savez, le Japon a quelques points négatifs, malgré toutes ses productions géniales et ses paysages magnifiques, sa culture riche, le calme social qui y règne, etc. Parmi elles, la pression exercée sur les employés, et le haut taux de suicide.

Parfois, ces deux sont liés.

Un éditorial d'Asashi Shinbun de Jeudi matin réagit aux récentes "excuses" de la chaîne de restaurants Watami, qui reconnaît une certaine responsabilité dans le suicide d'une de ses employés. Au Japon, certaines entreprises ne respectent pas les règles imposées par le code du travail, ou font se surmener leurs employés : elles sont désignées par les termes "entreprises noires" dans cet article.

 

 

(Veuillez m'excuser, mais l'éditeur de texte bugue donc je n'arrive pas à faire de mise en page comme d'habitude)

 

 

 

Les excuses de Watami : un pas en avant dans l'éradication des entreprises noires

 

 

 

 

Watami, qui a reçu des critiques pour être une "entreprise noire", soit qui impose de dures conditions de travail, a reconnu sa responsabilité, s'est excusée, et a accepté sa peine (une amende) au procès d'un suicide pour surmenage d'il y a 7 ans.

Non seulement elle a payé une réparation qui dépasse les 130 millions de Yen (980 000€, presque 1 million) de dommages et intérêts aux parents de la jeune femme qui est décédée (âgée de 26 ans à l'époque), mais elle a aussi dû payer les heures supplémentaires non-payées aux autres employés. Le fondateur de Watami, le sénateur Miki Watanabe a totalement reconnu ses torts : "Celui qui porte la plus haute responsabilité de ce qu'il s'est passé, c'est moi.".

 

La jeune femme qui travaillait au bistrot "Watami" après avoir été diplomée de l'université travaillait, du fait d'un travail aux horaires interminables au quotidien, plus de 140 heures supplémentaires par mois. (soit 30~35h/semaine : La durée légale de travail au Japon est de 40h/semaine, avec au maximum 52h/semaine. Si cette jeune fille faisait 30h/semaine d'heures sup en plus, ça signifie qu'elle travaillait plus de 70h par semaine. Malgré les législations, les japonais travaillent entre 50 et 60h par semaine. Mais bon, pour elle c'est encore pire -et non payé.). Après deux mois passés dans l'entreprise, elle a mis fin à ses jours, laissant pour seuls mots sur un carnet "Sauvez-moi s'ils vous-plait".

 

Ceci a été reconnu comme un accident du travail en 2012. Mais après cela, l'entreprise a refusé de présenter des excuses ou d'accorder des entretiens à la famille comme elle le souhaitait, se défendant de "n'être pas légalement responsable" durant le procès.  Ce renversement de situation tient pour beaucoup aux effets dévastateurs de cette affaire sur l'entreprise.

Les entreprises qui exploitent les jeunes gens dans de mauvaises conditions de travail, caractérisées par les horaires interminables, les salaires non-payés, le harcèlement, sont sévèrement critiquées, et leur survie est difficile. De nombreux managers doivent tirer des leçons de l'affaire Watami.

 

Mais cet exemple n'est que la partie émergée de l'iceberg.

En 2013, le ministère de la santé et du travail a mené une étude centrée sur les entreprises ou beaucoup de jeunes employés quittaient l'entreprise rapidement après leur prise de fonction. On a constaté que dans 82% des près de 5000 établissements commerciaux qui ont fait l'objet de cet étude, la législation n'avait pas été respectée (heures supplémentaires illégales, salaires non-payés).

L'année dernière, 997 personnes ont été reconnues comme victimes d'accident du travail au titre d'une dépression ou de troubles psychologiques. Parmi elles, 99% se sont suicidées ou ont commis une tentative de suicide, deux chiffres plus élevés que jamais.

 

Il est urgent de renforcer la surveillance et l'encadrement des entreprises à problème. Cependant, les inspecteurs du travail, surnommés "les G-men du travail" (alors non ça n'est pas le magazine japonais pour gays mais c'est une référence à une série où les G-men étaient des policiers, des justiciers xD) sont peu nombreux comparés à l'Europe. Penser à l'avenir du dispositif est aussi important. Les employés doivent aussi se protéger eux-mêmes : il est indispensable qu'ils connaissent les bases du code tu travail telles que le temps légal de travail et les salaires minimum. Par exemple, à Osaka, il y a des cours donnés par plusieurs associations à but non-lucratif à des lycéens, intitulés "méthode pour faire face aux Entreprises noires". Nous souhaitons que les initiatives soient élargies aux établissement d'enseignement, pour les étudiants à la recherche de leur premier emploi.

 

Au début au Japon, à partir du moment où il y a accord entre partenaires sociaux, il devient possible de faire faire des heures supplémentaires.
​Par exemple, dans les pays de l'Union Européenne, une pause de 11h est obligatoire entre el moment où la personne a quitté son travail et le moment où elle le reprend.
​Ne sommes-nous pas dans une période où l'on doit faire avancer le débat sur le plafond des heures devant être travaillés, y compris les heures supplémentaires et les pauses règlementaires telles que celles d'Europe ?

Nous souhaitons que ce procès soit la 1ère étape d'une plus vaste protection de la santé et de la vie des travailleurs, et de l'éradication des entreprises noires.

 

__________________________

 

Et bien, c'est surprenant de voir qu'il y a de tels manquements à la règle dans un pays comme le Japon ! Espérons que de futures mesures seront prises, même si l'opinion publique a l'air de pas mal jouer son rôle. Enfin bon, 7 ans c'est long quand même.


Modifié par Minii, 14 décembre 2015 - 19:42.

  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#107
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Bonjour les amis, tristesse et mélancolie.

 

Après avoir beaucoup réfléchi, j'annonce la pause temporaire de l'article du lundi :onegai:

 

Les concours approchent (première date au 23 avril (jusqu'au 10 mai, tuez-moi  :mad:) ) ​et bon, ça doit vous paraître ridicule : "c'est bon elle a bien une heure par semaine non ?", mais je veux mettre toutes les chances de mon côté cette année et commencer plutôt à m'entraîner à la traduction du français vers le Japonais (car c'est une catastrophe : je commence à pouvoir lire plein de kanji mais je peux en écrire genre... trois). En tout cas j'ai énormément progressé en traduction Japonais->Français grâce à votre soutien et les corrections en français que vous apportiez au fur et à mesure. ça m'a fait beaucoup m'exercer aussi. Et mon temps jap/semaine est limité puisque je dois progresser en maths, mémoriser l'économie etc. enfin l'organisation va être compliquée ^^

 

Cependant, les jours ou ça me prendra effectivement qu'une seule heure car je n'aurai qu'à recopier une traduction (lorsqu'elle a fait l'objet d'un contrôle par exemple ou que j'ai recopié la traduction en cours, ce qu'on fait rarement) je pense que je le ferai.  Mais c'est plus proche du deux fois par mois que d'un toute les semaines, sans compter les "vacances" - alias "session de révisions" xD

 

 

Voilà, merci beaucoup d'avoir suivi mes articles, ou ne serait-ce que lire quelques-uns. Je reprendrai surement après les concours écrit (les oraux se terminent début juillet), même si je n'ai absolument aucune idée de comment sera ma vie en école (enfin un peu quand même).

 

 

Je laisse la succession très volontiers à un(e) jeune dynamique passionné(e) et vigoureux(se)! Je pourrai fournir les articles et des bouts de traduction, et je pourrais aider si vous avez des questions, mais je ne ferai pas les traductions entières.

 

Merci beaucoup :onegai:


  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#108
tsukasaroot

      Gentleman perver

  • messages 73
  • Inscrit(e) : 02 décembre 2015

  • Humeur du actuel : Endormi

Réputation : 4 (Neutre)

Bonne chance pour tes concours, mets toutes tes chances de ton côté ! :)


  • 0

                                                                        key.jpg


#109
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Merci à toi pour tout ton travail, et bonne chance pour tes concours :)
 

je commence à pouvoir lire plein de kanji mais je peux en écrire genre... trois


Laisse-moi deviner: ichi, ni et san ? Tu pourrais quand même rajouter juu :P

Modifié par beixoultes, 21 décembre 2015 - 11:25.

  • 0

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#110
Minii

      Le Seigneur Karadoc

  • messages 358
  • Inscrit(e) : 30 avril 2015

  • Humeur du actuel : Heureuse

Réputation : 72 (Se fait un nom)

Moui bon j'en ai peut-être plus que 3 xD J'exagère un peu, mais des fois je bloque sur des kanjis assez simples >_<

 

Merci tout le monde ^^


  • 1

Image IPB

Merci à Misuzu pour le design de My Anime List (Copyright Yoru, fournisseur d'images officiel)


#111
Yoru

  • messages 277
  • Inscrit(e) : 11 avril 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 79 (Se fait un nom)

ご苦労様でした m(_ _)m


  • 1

eaE6JvY.png


#112
saadkenshin

      Master of Disguise

  • messages 1 667
  • Inscrit(e) : 25 décembre 2011

  • Humeur du actuel : Détendue

Réputation : 257 (Une Star !)

Merci pour tous ces articles, Minii, et bonne chance pour les concours. ;)


  • 1





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ