Aller au contenu


Anime de la semaine : Monster Musume no Iru Nichijô

ecchi boobs 2015

15 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
Arhimasura

  • messages 88
  • Inscrit(e) : 08 août 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 74 (Se fait un nom)

Bonsoir à tous !

 

Après un long moment d’absence, me revoilà gonflé à bloc, prêt à vous présenter un anime comme on en fait peu beaucoup, digne représentant de la catégorie… ecchi. Malheureusement, ma grande période de gloire où je connaissais tous les animes du genre s’étant terminée depuis un petit temps, j’ai dû m'en remettre aux conseils d'un jeune ami qui m'avait vanté longuement les qualités d'un anime absolument génial et délirant (et ecchi). Je suis donc fier de vous présenter Monster Musume no Iru Nichijô.

 

2556_cover.png?t=1456777105

J'avoue, j'ai un peu menti. Ce n'est pas vraiment de la fierté que je ressens mais plutôt du regret. Celui de ne pas avoir trouvé quelque chose de mieux à vous mettre sous la dent. C'est ça de faire confiance à vos amis, ils finissent par vous poignarder dans le dos conseiller de la merde...

 

Faire du neuf avec du vieux

 

Malgré ce que suggère la fin du paragraphe précédent, c'est aller vite en besogne que de qualifier cet anime de "merde". Il présente de bons atouts. Tout d'abord le pitch : un héros va se retrouver malgré lui au centre d'un harem... de monstres ! Ou plus précisément de jeunes chimères femelles : femme-serpent, harpie, femme-araignée, centaure et femme-slime. C’est loin d’être le premier ecchi qui présente des personnages non humains (To Love Ru) mais c'est la première fois que je vois des personnages qui ne ressemblent vraiment pas à des humains. C'est assez couillu pour un ecchi de faire dans la semi-zoophilie (une érotique avec une femme-serpent, j'appelle ça de la semi-zoophilie  :P). Dans Monster Musume, les filles n’ont d’humain que leurs boobs, ce qui en fera d’ailleurs le seul accessoire érotique de la série.

 

Le deuxième gros point fort apparent de la série (après avoir vu le premier épisode) est de reprendre les clichés de l'ecchi classique, et de les transposer dans un espèce de second degré permanent. Toutes les mécaniques censées rendre une scène érotique ou un peu excitante ne fonctionnent pas du tout étant donné le design grotesque des personnages. Voir des seins bouger grossièrement et de manière physiquement improbable peut passer lorsque le personnage est humain mais voir cela sur un personnage à moitié serpent ne provoque rien d’autre que l’hilarité dû au ridicule de la situation. Les scènes érotiques deviennent ainsi des parodies d’ecchi. La scène de la petite culotte pour femme-serpent en est un bon exemple. On prend une mécanique connue du genre (le mec qui se retrouve avec une culotte en main), mais le léger aspect érotique de la chose disparaît complètement au profit du seul intérêt humoristique de la scène (à quoi peut bien ressembler une petite culotte pour femme-serpent ?). Un anime qui retourne les codes du ecchi pour nous faire rire ? C’est bien parti.

 

207471miia.png

Miia, la femme-serpent, amoureuse du héros.

 

Retour à la réalité

 

Malheureusement, ma joie d'avoir peut-être trouvé un ecchi un peu original s'est vite estompée. Si le premier épisode promettait quelque-chose d'intéressant, tout s'écroule dès la vision du deuxième. On tombe très vite dans l'ecchi graveleux qui m’a fait arrêter d’en regarder : tentative d’excitation du spectateur mâle en montrant constamment des nichons surdimensionnés se tortiller dans tous les sens (ça ne marche pas sur moi malheureusement), et allégorie pourrie de situation porno (vous en avez pas marre de la fille qui suce une glace bâtonnet à la vanille franchement ?!?). L'anime aurait pu continuer dans sa lancée et se moquer de ces tendances mais ce n'est pas du tout le cas. On se contente de montrer une fille qui suce une glace comme un p***. C'est quoi le projet ? Au final, j'ai l'impression que le second degré du premier épisode était un accident...

 

162084cento.jpg

Les centaures avec une poitrine de 20kg ont-elles des maux de dos ?

 

Et encore...

 

Le scénario est inintéressant. Il n'y a aucune histoire de fond, aucune intrique. Certains ecchis jouent la carte de l'intrigue amoureuse, d'autres y mêlent un minimum d'action sur fond l'aventure épique, etc. Si les scénarios de volent jamais bien haut, on a quand même souvent un petit quelque chose. Ici rien. Le héros est complètement insipide. Rien n'est à sauver à part le concept de base et les génériques. L'humour est certes très présent mais c'est le cas dans de nombreux ecchis bien mieux foutus.

 

Les sentiments de curiosité envers cette série et d'amusement provoqué par le premier épisode se sont transformés rapidement en honte et consternation. J’ai l’impression qu’au fil des années, les ecchis deviennent de plus en plus vulgaires et de moins en mois intéressants. 

 

On était pas loin d'avoir quelque chose de bien, malheureusement, l'animation ecchi retombe dans les travers de ces dernières années : on obtient un anime qui est hyper-formaté avec une exagération de chaque scène érotique. Vu que l'anime est l'adaptation du manga éponyme, je me demande à quoi celui-ci peut ressembler. Est-il déjà si nul à la base où est-ce l'anime qui est une mauvaise adaptation ? Je n'ai pas lu le manga donc je ne peux pas répondre à cette question. Je suis cependant tombé par hasard sur cette critique qui vante plutôt le manga. J'en retiens cette phrase :

 

 

"Derrière un quinzième degré permanent, le manga s’amuse à expliquer l’aspect pratique du quotidien de ces êtres hors du commun et à en tirer un humour efficace et permanent." Le Monde Pixels

 

C'est bien ce que m'avait semblé tenter l'anime au début, avant de se cracher lamentablement. Je vais sans doute lire le manga pour m'en faire un avis et je posterai la mini-critique en commentaire.

 

Mais même si trouve cet anime nul, je me souviens que mon pote me l’avait présenté comme l’ecchi du siècle. Peut-être qu'il n'est pas si mal après tout, mais qu'il s'adresse à un public dont je ne fais plus partie... Autrement dit, est-ce que je ne deviendrais pas trop vieux pour ces conneries ? Alors afin de vous diriger le plus possible dans votre choix de regarder cet anime ou non de manière parfaitement objective, je vous ai mis une petite aide en conclusion.

 

457934monstermusumescreenshot001600x336.

Et un harem au complet... Un !

 

En conclusion

 

Je conseille à ceux :

  • Qui ont trop de temps libre ;
  • Qui n’osent pas regarder du hentai ;
  • Qui pensent que des seins de 5 kg chaque, ça tient tout droit.

Je déconseille à ceux :

  • Pour qui l'ecchi, c’est plutôt Nozokiana (les vrais hommes et les vraies femmes, je suis pas sexiste) ;
  • Pour qui l'ecchi, c’est plutôt Bleu Indigo (les fleurs bleues);
  • Qui ont plus de 25 ans (vous êtes trop vieux pour ça).

Fiche techique :

 

Studios Seven et Lerche. 12 épisodes diffusés en 2015 au Japon. Disponible en VOSTFR sur Crunchyroll. Adapté du manga éponyme d’Okayado. Fiche AnimeServ ici.


  • 3

#2
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Je n'aurais jamais cru dire ça un jour mais pour un ecchi, mais je trouve ta chronique très injuste envers cet anime qui est très loin d'être la bouse que tu décris.
 

Le deuxième gros point fort apparent de la série (après avoir vu le premier épisode) est de reprendre les clichés de l'ecchi classique, et de les transposer dans un espèce de second degré permanent. Toutes les mécaniques censées rendre une scène érotique ou un peu excitante ne fonctionnent pas du tout étant donné le design grotesque des personnages.

Moi, j'ai vu ça pendant la majeure partie de la série, et pas seulement sur le premier épisode. Ce n'est que sur les épisodes 9-10-11 (l'histoire du "D") que j'ai eu l'impression que l'anime abandonnait son coté parodique/décalé pour rentrer dans le vulgaire pur et dur (cette scène avec la dryade -_-), mais le reste était tout à fait correct... Et puis ENFIN un peu d'originalité dans des gags ecchi :rolleyes:

Au final, je reste sur une impression assez moyenne... mais vu mon aversion pour le ecchi, c'est plutôt un compliment :P


Sinon, je suis d'accord que le scénario est presque inexistant, mais c'est surtout parce que ce n'est pas le but de la série: les comédies slice of life ont rarement un scénario exceptionnel. Et encore: parfois elles n'ont même pas de scénario, ça ne les rend pas nulles pour autant.

Modifié par beixoultes, 18 mars 2016 - 23:28.

  • 2

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#3
Vertex

      The Undead Juggernaut :)

  • messages 172
  • Inscrit(e) : 23 février 2016

  • Humeur du actuel : Équilibré

Réputation : 12 (Neutre)
Avis Personnel : 

 

 

Après avoir regarder cette anime de plus près ( oui je ne l'avais regarder parce que l'histoire m'avait l'air un peu bâclé en lui même  mais à la fin du compte je remarque juste que sa reste du fan-service mais avec du design correct, des détails assez précis comme par exemple les veines, les points sensibles de certains animaux, bon sa m'a fait chier l'abus du fan-service ( Si je voulais voir sa, j'aurai regarder un bon hentai comme Vampire eat ) mais c'est pas l'histoire. Il ne faut pas regarder pour l'histoire mais pour le fun, ne pas avoir de neurone quand tu le regarde.

 

La critique est assez cru et sadique quand même.

 

OK, je vais prendre un Bescherelle 


  • 0

wu6y.png


#4
blue26

      Sore wa himitsu desu

  • messages 929
  • Inscrit(e) : 12 août 2012

  • Humeur du actuel : Équilibré

Réputation : 71 (Se fait un nom)

Totalement de l'avis de beix !

 

l'anime reste ce qu'il est un ecchi/humour, mais  le point fort de la série c'est l’originalité de la série (pas facile à faire pour le thème ecchi) avec du faites que les personnages féminin soit des monster-girl  ça permet des gags et des situations qu'on voit pas normalement dans d'autre séries du même genre.

 

Avec ça un panel de personnages originales et on obtient un ecchi sympathique à voir ( bon ok l'épisode de la dryade est bof mais bon sur 12 ép ça passe encore)


  • 0

insouciantes, au pays des merveilles rêvant devant les jours qui passent, devant les été qui meurent, emportées à jamais par le courant lentement, au fil de l'eau... La vie qu'est ce donc si ce n'est un rêve ?

Blue Anime List

Time waits for no one ...

Les rêves s'étendent à l'infini et le futur que l'on dessine aussi....Les limites c'est ce qu'indiquent les deux aiguilles de l'horloge.


#5
Killer007

      ~OneeSan-Zuki~

  • messages 1 585
  • Inscrit(e) : 30 septembre 2011

  • Humeur du actuel : Hallucinante

Réputation : 64 (Se fait un nom)

Ca y est les mecs, c'est la fin des fins, beixoultes a défendu un ecchi !

 

Pour en revenir à la critique, moi qui n'ai pas regardé l'animé, je ne vois pas en quoi Arhi est injuste envers la série en fait... Oui il le descend, mais c'est un peu le but des critiques de donner son avis sur tel ou tel oeuvre.
Et je peux clairement vous assurer que ce n'est pas une critique qui va m’empêcher de regarder cette série, surtout qu'au final, il dit bien qu'il ne déconseille pas la série à tous.

 

Et puis tout le monde sait que les ecchis sont très souvent controversés, ce n'est pas nouveau. Donc moi perso je suis content d'avoir lu une chronique bien crue et franche, sans passer par quatre chemins.


  • 0

799556KIllersign.png

140102044150121624.png


#6
Arhimasura

  • messages 88
  • Inscrit(e) : 08 août 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 74 (Se fait un nom)

 

  @beixoultes : c'est pas la pire merde que j'ai vu c'est sûr. Il est fort probable que j'ai été très sévère dû au fait que je m'attendais vraiment à quelque chose de génial et que j'ai été très déçu. Quoi qu'il en soit, d'autres ont trouvé cet anime bon (d'où le lien vers la critique du manga par Pixel que j'ai inclu pour un peu "tempérer" mes propos). D'habitude j'écris mes chronique en deux partie : une première version, puis je laisse passer un jour ou deux et j'écris une seconde version que je publie. Ici j'avais été tellement méchant dans ma seconde version que j'en ai écrit une troisième pour atténuer un peu. Donc là c'est ma limite, je peux pas être plus gentil  :P.

 

C'est anime n'est sans doute pas pire que les autres. Il est peut-être même mieux que certains. Mais il contient quand même tout ce que je reproche à certains ecchis, donc c'est presque une critique d'un partie du genre que je fais à travers cette chronique. Un cri d'alerte (ou de désespoir), parce que J'AIME L'ECCHI. J'en ai regardé pendant des années. J'en ai acheté et j'en achète encore. Et l'érotisme (puisque quand on parle d'ecchi, on parle bien d'oeuvre érotique), ça couvre un spectre très large. Le mot ecchi peut désigner aussi bien la comédie romantique avec quelque petites culottes et quelques silhouettes nues que des oeuvres pour adulte comme "Assatte Danse" ou "Nozokiana" ou encore des oeuvres très crues comme "la fille de la plage" d'Asano Inio. Il n'y a qu'un seul point commun entre toutes ces oeuvres très différentes qu'on peut pourtant qualifier d'érotique : elles doivent susciter une forme de désir, elles doivent susciter une sorte d'excitation émotionnelle et sensuelle (là, j'ai été le chercher sur wikipedia, il le disait mieux que moi :P ). Et donc l'ennemi de l'érotisme, pour moi c'est tout ce qui va systématiquement tuer la sensualité et la beauté du sous-entendu sexuel : la vulgarité. Il va de soit que définir ce qui est vulgaire ou non est extrêmement subjectif. Mais il y a deux choses que j'ai toujours trouvé extrêmement vulgaire et qui ressortent clairement dans cet anime (malgré la tentative de second degré) :

 

1. l'imitation de la pornographie. Attention, je ne trouve pas la pornographie forcément vulgaire. Je lis et j'achète du hentai (merci taifu). Mais la métaphore grossière d'une pratique sexuelle, j'ai toujours trouvé ça... vulgaire, j'ai pas d'autre mot. C'est une tactique désespérée de faire paraître une oeuvre érotique parce qu'on est pas capable de faire de l'érotisme. Cette anime n'a rien d'excitant ? Pas grave, on met de la tentacule avec les filles qui gémissent ou on leur fait manger une banane avec de la chantilly au bout. Non. Et encore, il m'arrive de pardonner ce type de scène lorsqu'elles sont bien amenées et bien faites. Mais c'est rarement le cas (mais bon encore une fois, c'est très subjectif tout ça) ;

 

2. L'utilisation permanente d'un même attribut sexuel. Autrement dit les seins. Et c'est l'overdose. Ben oui, parce que juste des seins ça ne suffit pas. Alors on fait des gros seins. Tellement gros que c'en est limite pas humain. Puis on va les mettre nus parce que juste voir des gros seins couverts, c'est pas top... Ok, on a fait l'épisode 1. Puis l'épisode 2, on fait quoi du coup ? Ben on continue, on fait des gros plans sur les seins à n'importe quel moment, on les fait bouger le plus possible comme s'il y avait un moteur à l'intérieur et voilà ça va être érotique. Non. Et si c'est pas les seins, ça sera les fesses. Faire des gros plans sur des seins ou un cul ne rendra pas une scène érotique.

 

Et malheureusement, Monster Musume, même s'il a des qualités, possèdent ces 2 gros défauts majeurs... qui m'exaspèrent. Il aurait pu en jouer pour en faire une critique... Mais je n'ai pas trouvé que c'était le cas.

 

J'espère avoir apporté plus de clarté sur l'avis que je porte.

  


Modifié par Arhimasura, 20 mars 2016 - 23:19.

  • 0

#7
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Ben... pour moi, MonMusu se sert de ces clichés (que tu qualifie de "défauts"... je suis assez d'accord avec toi, mais je pense que c'est très subjectif) pour faire parodie de ecchi. Et la parodie vise un but totalement différent de la critique, donc je voie mal comment les comparer.

A mon avis, le problème que tu as avec cet anime vient de ton postulat de base:

Il n'y a qu'un seul point commun entre toutes ces oeuvres très différentes qu'on peut pourtant qualifier d'érotique : elles doivent susciter une forme de désir, elles doivent susciter une sorte d'excitation émotionnelle et sensuelle

Pour moi, MonMusu n'a JAMAIS cherché à susciter une quelconque forme de désir (sauf peut-être dans les épisodes 9-10-11, et c'est pour ça que je les ai trouvé en-dessous). Il cherche à susciter le rire, et pour cela avoir des dialogues ou des situations très crus -pour ne pas dire vulgaires- peut être une méthode.
Si tu cherchais de l'excitation émotionnelle et sensuelle (ou au pire une critique), il est clair que tu as regardé cet anime pour les mauvaises raisons.

Comme tu l'as dit, c'est symptomatique des animes ecchi récents: actuellement, la quasi-totalité des ecchi cherchent à faire rire, et non à véhiculer de l'émotion ou du désir (moi aussi, j'aimerais bien tomber un peu plus souvent sur un anime avec le ton de Yosuga no Sora). Mais pour une fois qu'un ecchi comique arrive à faire de l'originalité dans ses gags, je trouve qu'il ne méritait pas de telles foudres. Quitte à lancer un coup de gueule sur toute une partie des ecchi, je pense qu'il aurait mieux valut le faire prenant pour illustration un anime où il n'y a vraiment rien à sauver (et c'est pas ce qui manque).

Modifié par beixoultes, 21 mars 2016 - 00:43.

  • 1

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#8
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Tu mérites un câlin virtuel beix. :onion_gifs_emoticons-13:
J’étais pas trop là ce week-end et quand j’arrive je lis ça...
715358DagashiKashi07.gif

Tu te plains de seins trop gros dans un ecchi ? Tu cites NozokiAna qui est bien plus vulgaire (c’est un H sans image de pénétration) comme exemple ? Tu parles de zoophilie ? D’une limite d’âge pour l’appécier (sérieusement…) ? Je veux bien que ça ne te plaise pas mais là c’est de l’acharnement.
Et dans ta hâte de nous expliquer à quel point c'était mauvais tu as oublié de développer pas mal d'aspects dans ta chronique.
Une dernière petite remarque sur la forme aussi: tu es obligé d’être vulgaire ? Ça n’apporte rien à l’argumentation, au contraire. :/

Loin de moi l’idée de prendre ta place, mais si je puis me permettre:

 

Monster Musume no Iru Nichijou



511586Capturedcran20160320214441.png




Alors qu’est-ce que ça raconte ? Pas de mystère, tout est dans le titre que l’on peut (grossièrement) traduire par: Vie quotidienne avec des Monster Girls. (ou Filles-Monstres pour les atteints d’anglophobie aigüe)
Nous sommes donc fixés: c’est un Slice of Life et une comédie. Mais attention, on est très loin de K-On!. Si vous voulez le comparer à un autre anime allez plutôt chercher du côté de To Love-Ru. Oui, c’est du ecchi lourd… très lourd… osons même le dire: ‘’borderline’’.

‘’Ecchi tu n’existais pas…’’ c’est beau le Joe Daseins.

Allergiques du fanservice sexy et autres pantsu shot furtifs… Fuyez !
Rien de subtil ou de discret ici: ça ballote, ça s’exhibe, les culottes (quand il y en a) s’envolent et le rentre-dedans agressif des créatures du harem harassent le héros en permanence dans l’exagération la plus totale. Évidemment nous sommes dans un second degré permanent, car oui, c’est peut-être dur à croire mais MonMusu est une meilleure comédie qu’il n’est un ecchi. Les scènes ecchi sont trop ‘’monstrueuses’’, trop anormales (presque parodiques diront certains) pour être au final autre chose que drôles. Aucune bizarrerie ne nous est épargnée et les situations les plus embarrassantes et les plus improbables s’enchainent…
Improbables ? Pas tant que ça. Car tout part d’une idée assez terre à terre: comment des créatures hybrides mi-humaines mi-animales peuvent vivre et s’adapter dans notre monde ?



581981Capturedcran20160321023934.png


La scène de bain de fontaine: un classique.



Les sirènes n’ont pas de pieds. (non, non)

Question à laquelle l’anime répond avec humour. Humour créé par le décalage du comportement de ces lamias, harpies et autres sirènes, de toute évidence pas adaptées à notre monde. La plupart des gags ecchis vous les connaissez déjà et je ne vous les ferai pas dans le détail, mais c’est aussi là que l’anime devient intéressant et casse les codes, car évidemment une centaure n’aura pas forcément la même façon de perdre sa culotte qu’une humaine. (scène difficile à imaginer, je l’avoue)
La force de MonMusu c’est aussi de montrer ce côté ‘’pratique’’ de la vie de tous les jours, avec un filtre ecchi certes, mais avec un sens du détail qui nous fait nous dire ‘’Ah oui, logique.’’ quand on voit comment une femme-araignée dort dans sa toile ou encore pourquoi elle n’est pas bonne en cuisine. Il y a une certaine réflexion derrière cet univers, tout comme derrière pas mal de ses scènes ecchi d’ailleurs. (certaines méritent quand même leur place dans X-Files) Et ça donne une vraie personnalité à l’ensemble, personnages compris.



440720Capturedcran20160321023657.png


Quand l’amour fait mal. Littéralement.




C’est juste une potiche avec une énorme poitrine… et des écailles.

Venant d’un ecchi il parait acquis qu’aucun des personnages du harem n’aura droit à une vraie personnalité. Elles ne serviront qu’à exhiber les avantageux attributs féminins dont elles seront pourvues. Heureusement ici elles sont les personnages principales au même titre que le personnage masculin. Elles ne seront peut-être pas toutes traitées de la même façon, mais aucune ne sera vraiment laissée de côté et la raison en est évidemment qu’elles sont d’abord différentes physiquement. Il y a donc beaucoup à dire sur leur façon de vivre et leurs originalités propres. Toutefois il faut bien admettre que leurs caractères, s’ils sont très différents ne sont pas pleinement exploités, (dans l’anime en tout cas) une des tares du genre ecchi donc, mais MonMusu s’en sort quand même relativement bien.
N’oublions pas de mentionner le centre du harem: M. Normal. Oui, pour une fois le personnage masculin n’est pas un trouduc pervers ou un gringalet qui se laisse mener par le bout du nez sans se défendre. C’est juste un gars normal, avec des problèmes normaux, (causés par des colocataires anormales, d’accord) qui se défend quand il le faut mais sans être un super-héros non plus. Bref, l’archétype de la normalité plutôt gentil et ouvert d’esprit… lui.



721205Capturedcran20160321024320.png


Si ça c’est pas un casting hétéroclite…



Mais un ecchi ça sert pas qu’à mater des boobs ?

Je disais plus haut que tout ça se passait dans notre monde. Et notre monde est loin d’être idéal, beaucoup s’en seront rendu compte. Ici beaucoup de gens verraient ces ‘’créatures’’ comme des animaux, des ‘’choses’’ dont il est normal de se moquer parce que ‘’ils ne sont pas comme nous ! Ils sont moches/ridicules/effrayants !’’. Et pas besoin d’être une créature hybride pour ça, aujourd’hui tout le monde peut se haïr pour un rien. Et bien MonMusu nous transmet (avec peu de finesse mais quand même) un certain message d’humanité, d’acceptation de l’Autre à travers son humour. Le message qu’il faut savoir passer outre la différence, même si elle est majeure. (moi je suis prêt à tout, sauf l’araignée… là je ne promets rien) Et ce genre de chose est suffisamment rare dans un ecchi pour être relevé.



136083Capturedcran20160321023039.png


Non, définitivement: l’araignée je ne peux pas. ><



Une conclusion c’est mieux qu’un serpent qui se mord la queue.

Que doit-on donc garder de MonMusu en deux lignes ?
D’abord le ecchi omniprésent, mais surtout le fun et l’étrangeté (ou l’originalité à vous de voir) du sujet. Ensuite les personnages, tous uniques (vous en trouverez bien au moins un à votre goût) et enfin une animation et une réalisation plus que correcte et un ending cool. ^^

Et puis parce que c’est visiblement comme ça qu’on fait:

Je conseille à ceux:

* Qui aiment les comédies et le ecchi.

* Qui aiment les univers WTF.

* Qui se demandent à quoi ça ressemble une harpie qui pond un oeuf. Soit vous avez un sérieux problème soit vous êtes une personne formidable. Dans les deux cas bravo car c’est une question qui mérite une réponse.

Je déconseille à ceux:

* Qui ont moins de 16 ans.

* Qui ont le ecchi et autres genre de fanservice en horreur.

* À qui il reste très peu de points de santé mentale et qui souhaiteraient les préserver.


Modifié par Mutsurini, 21 mars 2016 - 13:04.

  • 3

#9
blue26

      Sore wa himitsu desu

  • messages 929
  • Inscrit(e) : 12 août 2012

  • Humeur du actuel : Équilibré

Réputation : 71 (Se fait un nom)

Merci pour cette chronique mutsu ^^

 

pas mal le topic du coup on as 2 critiques pour une même série et avec 2 points de vues différents.

 

Je pense que tous est dit, et que les gens qui passeront ici auront bien compris quel sont les point négatifs et positifs de cette série.


Modifié par blue26, 21 mars 2016 - 10:01.

  • 0

insouciantes, au pays des merveilles rêvant devant les jours qui passent, devant les été qui meurent, emportées à jamais par le courant lentement, au fil de l'eau... La vie qu'est ce donc si ce n'est un rêve ?

Blue Anime List

Time waits for no one ...

Les rêves s'étendent à l'infini et le futur que l'on dessine aussi....Les limites c'est ce qu'indiquent les deux aiguilles de l'horloge.


#10
Kurumya

  • messages 418
  • Inscrit(e) : 26 février 2015

  • Humeur du actuel : Détendue

Réputation : 16 (Neutre)

Alors je pensais pas apporter mon avis sur cette chronique, mais j'ai lu une phrase qui m'a choquer. Voilà ce qui m'a choquer :

 

Si vous voulez le comparer à un autre anime allez plutôt chercher du côté de To Love-Ru. Oui, c’est du ecchi lourd… très lourd… osons même le dire: ‘’borderline’’.

 

Pourquoi ça me choque, me demanderez-vous ? 

 

C'est pas dur : ce qui me choque est le fait de comparer MonMusu avec To Love-Ru. J'aime PAS DU TOUT CETTE COMPARAISON. MonMusu est WTF, sans scénario existant, qui est juste là pour plaire à ceux qui ont des fantasmes sur les relations entre un humain et une genre de monster-girl, autrement dit, ça revient à une forme de zoophilie. Je suis désolé, mais si tu te retrouves dans un Mangas, et que tu dois choisir ta femme entre une femme mi-serpent, une autre mi-oiseau, une autre mi-cheval, etc... c'est de la zoophilie, ou une forme de zoophilie, car elles ont un côté humaine, donc c'est pas une entière zoophilie. Mais comparer cet Animé que j'ai rapidement dropped, à To Love-Ru qui est sans doute le meilleur Ecchi qui soit, c'est une insulte à To Love-Ru. To Love-Ru a un scénario, un vrai, qui plus est qui est intéressant. Il est meilleur en tous points, et oser comparer MonMusu à To Love-Ru devrait être interdit. J'avais peur quand j'ai commencé MonMusu, et ma crainte s'est confirmer. Il est du même niveau que Maken-Ki, environ. 


Modifié par Kurumya, 22 mars 2016 - 17:06.

  • 0

#11
Killer007

      ~OneeSan-Zuki~

  • messages 1 585
  • Inscrit(e) : 30 septembre 2011

  • Humeur du actuel : Hallucinante

Réputation : 64 (Se fait un nom)

qui est juste là pour plaire à ceux qui ont des fantasmes sur les relations entre un humain et une genre de monster-girl, autrement dit, ça revient à une forme de zoophilie.

 

Je suis certain que tu n'as pas réflechis avant de dire ça ^^.

Rends-toi compte : tu viens d'insulter tous ceux qui ont aimés MonMusu de zoophiles... Je suis sûr à 999999...99% que beix et mutsu sont loin de l'être, en comparaison, moi qui suis le fondateur de la ligue des pervers, la zoophilie me dégoûte en tout point, donc c'est pas mutsu et beix qui vont l'être quoi.

 

Et pour la comparaison avec To Love-ru, en fait tu n'as pas compris, il ne compare pas le scénario de MonMusu à celui de To Love-Ru, mais le niveau d'ecchi et de fanservice qu'on peut trouver dans les deux oeuvres.

Et moi perso je suis pas d'accord avec toi pour ce qui est du scénario de to love-ru.

Alors oui, je veux bien croire qu'il est plus développé que MonMusu, mais c'est pas non plus du code geass, ça reste très très basique comme scénario.

 

Perso, j'ai une petite technique pour mettre en évidence la complexité d'un scénario : tu essais de résumer au mieux l'histoire entière, et, logiquement, plus ce sera long et difficile à résumer, plus l'histoire sera complexe.

Là en toute évidence, To Love-ru est assez facile à résumé...

 

Attention, je ne dis pas que To Love-ru est mauvais, loin de là, c'est même un des meilleurs ecchi qui soit sorti, mais pour moi, la force de TLR ne réside pas dans son scénario, mais dans tout ce qui suit (les personnages, le ecchi, la petite touche d'originalité qui fait plaiz, ...).


Modifié par Killer007, 22 mars 2016 - 17:45.

  • 1

799556KIllersign.png

140102044150121624.png


#12
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Et pour la comparaison avec To Love-ru, en fait tu n'as pas compris, il ne compare pas le scénario de MonMusu à celui de To Love-Ru, mais le niveau d'ecchi et de fanservice qu'on peut trouver dans les deux oeuvres.

 

 

Merci Killer, c'est bien de ça dont je parlais. ^^ (d'ailleurs j'aurais dû préciser To Love Darkness, les saisons d'avant sont trop softs :P)

On pourrait presque créer une "échelle du ecchi"... faudrait juste trouver quoi mettre tout en haut et tout en bas.  :arf:

 

 

Rends-toi compte : tu viens d'insulter tous ceux qui ont aimés MonMusu de zoophiles... Je suis sûr à 999999...99% que beix et mutsu sont loin de l'être, en comparaison, moi qui suis le fondateur de la ligue des pervers, la zoophilie me dégoûte en tout point, donc c'est pas mutsu et beix qui vont l'être quoi.

 

 

Ou au pire je fonderai une nouvelle ligue avec beix.  :P Sûr qu'il sera motivé.

 

C'est pas dur : ce qui me choque est le fait de comparer MonMusu avec To Love-Ru. J'aime PAS DU TOUT CETTE COMPARAISON.

 

Tu en as le droit. Par contre tes raisons me laissent un peu perplexe:

 

 

MonMusu est WTF, sans scénario existant, qui est juste là pour plaire à ceux qui ont des fantasmes sur les relations entre un humain et une genre de monster-girl.

 

 

D'accord pour le wtf et le scénario, même si ta façon d'en parler est assez dédaigneuse. N'oublions pas que niveau wtf To Love met aussi la barre assez haut, (je me rappelle d'une transformation en culotte, en chien, de changements de sexe et j'en passe) et le scénario, comme le dit Killer: "ça reste basique". Mais, encore une fois dixit KILLER: une absence de scénario compliqué n'a jamais été un gage systématique de médiocrité.

Après tu parles de "fantasme" et là... bah c'est un ecchi: forcément ça joue sur les fantasmes et les fétiches des spectateurs, et tout le monde n'a pas les mêmes: d'autres préfèrent les lolis extraterrestres blondes, les bimbos aux cheveux roses ou les petites soeurs dévouées. :rolleyes: Mais je ne vaux pas mieux qu'eux, ou eux que moi. Donc je ne cherche pas à les juger.

 

 

autrement dit, ça revient à une forme de zoophilie

 

 

Non.

 

 

Je suis désolé, mais si tu te retrouves dans un Mangas, et que tu dois choisir ta femme entre une femme mi-serpent, une autre mi-oiseau, une autre mi-cheval, etc... c'est de la zoophilie,

 

Toujours pas. Et je ne cherche pas de femme dans les manga. Et dans le cas contraire ça ne serait surtout pas dans MonMusu.  :lol:

 

 

ou une forme de zoophilie, car elles ont un côté humaine, donc c'est pas une entière zoophilie.

 

Houlà, tu t'enfonces. Et non, encore non.

 

Mais je pense qu'un exemple serait plus convaincant que de simples "non". Je récupère donc ton raisonnement avec To Love-Ru:

(Ce qui suit est un exemple, donc inutile de se sentir visé et encore moins offensé)

Dans To Love-Ru le héros se retrouve à plusieurs reprises dans des situations particulièrement explicites (voire pire) avec des lycéennes, des extraterrestres et mêmes parfois sa soeur ! Donc ça fait de toi, Kurumya, ainsi que tous les autres fan de To Love, un Alieno-pédophile incestueux !

 

Ça te parait absurde ? À moi aussi.

 

 

Mais comparer cet Animé que j'ai rapidement dropped, à To Love-Ru qui est sans doute le meilleur Ecchi qui soit, c'est une insulte à To Love-Ru.

 

 

Question de goût. "Insulte" c'est pas un peu fort ?

 

 

Il est meilleur en tous points, et oser comparer MonMusu à To Love-Ru devrait être interdit. 

 

Il faut savoir oser braver les interdits. :onion_gifs_emoticons-09:

Mais sérieusement, c'est triste que tu dises des choses comme ça, c'est très enfantin comme réaction. :( 

 

 

  • 0

#13
Hakuoro

  • messages 224
  • Inscrit(e) : 22 décembre 2012

  • Humeur du actuel : Procrastinating

Réputation : 45 (Neutre)

Alors je pensais pas apporter mon avis sur cette chronique, mais j'ai lu une phrase qui m'a choquer. Voilà ce qui m'a choquer :

 

 

Pourquoi ça me choque, me demanderez-vous ? 

 

C'est pas dur : ce qui me choque est le fait de comparer MonMusu avec To Love-Ru. J'aime PAS DU TOUT CETTE COMPARAISON. MonMusu est WTF, sans scénario existant, qui est juste là pour plaire à ceux qui ont des fantasmes sur les relations entre un humain et une genre de monster-girl, autrement dit, ça revient à une forme de zoophilie. Je suis désolé, mais si tu te retrouves dans un Mangas, et que tu dois choisir ta femme entre une femme mi-serpent, une autre mi-oiseau, une autre mi-cheval, etc... c'est de la zoophilie, ou une forme de zoophilie, car elles ont un côté humaine, donc c'est pas une entière zoophilie. Mais comparer cet Animé que j'ai rapidement dropped, à To Love-Ru qui est sans doute le meilleur Ecchi qui soit, c'est une insulte à To Love-Ru. To Love-Ru a un scénario, un vrai, qui plus est qui est intéressant. Il est meilleur en tous points, et oser comparer MonMusu à To Love-Ru devrait être interdit. J'avais peur quand j'ai commencé MonMusu, et ma crainte s'est confirmer. Il est du même niveau que Maken-Ki, environ. 

 

Ta comparaison entre Monmusu et Maken-ki est bien plus choquante que celle entre Monmusu et To Love-Ru ...


  • 0

haku_s_by_alvidaperona-d9ootmn.png


#14
beixoultes

  • messages 1 436
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 321 (Adulé !)
Kurumiya: Du calme, les arguments passent beaucoup mieux quand ils sont exposés posément.

Pour moi, un personnage c'est avant tout une personnalité couplé à un contexte sociale et un passé... le chara-design ne vient qu'après. Du coup, désolé de ne pas me fier à l'apparence d'un personnage pour savoir si je l'apprécie ou non.
Donc, pour ce qui est des accusations de zoophilie... j'ai envie de te dire de garder ça pour le jour où tu trouveras un animal doué de parole et avec une personnalité qui me plait :lol: (et dans la vrai vie, car comme l'ont fait remarquer Mustu et Killer, il y a un monde entre virtuel et réel)

Sinon, je tenais quand même à te faire remarquer que j'ai drop To-Love après 2 épisodes (je voyais venir tous les gags), alors que pour MonMusu ça passait beaucoup mieux. Bien entendu, je ne prétend pas que mes goûts sont une référence (surtout en matière de ecchi), mais dire que To-Love est meilleur sur tout les points, je ne suis pas d'accord: d'une part ça dépend de ce que tu cherche dans un anime, et d'autre part je trouve qu'ils sont trop différents pour être comparé sur tout les points. A la rigueur sur un ou deux points (comme le style d'humour), mais pas plus.

Modifié par beixoultes, 22 mars 2016 - 23:57.

  • 1

741402Bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#15
Arhimasura

  • messages 88
  • Inscrit(e) : 08 août 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 74 (Se fait un nom)

Oulah, je vois que ça fait débat...

 

Pour ma chronique, j'apporte quelques petits éclaircissements que je juge nécessaires .

 

Pour ma part quand j'utilise le mot "zoophilie" dans ma chronique, je l'utilise sur le ton de l'humour. J'ai d'ailleurs fait suivre la phrase d'un smiley "tire la langue" pour bien le signifier. Je ne suis pas en train de dire que quelqu'un qui aime Monster Musume est zoophile (ça serait complètement débile). D'ailleurs, je ré-insiste sur le fait que j'adhère complètement au concept de base (les filles moitié animal).

 

Concernant la limite d'âge que je mets en fin de chronique, il ne s'agit évidemment pas de dire que ceux qui ont 25 ans ou moins vont aimer et que ceux qui ont plus de 25 ans ne vont pas aimer. Je pense juste que Monster Musume est un anime qui plaira plutôt aux plus jeunes. Donc j'ai mis 25 ans comme ça, on peut évidemment aimer cet anime à 30, 40 ou 50 ans... Mais de manière générale, j'ai l'impression que les amateurs de manga plus âgés, qui n'ont pas forcément autant de temps qu'un étudiant pour regarder des animes, préféreront zapper Monster Musume pour quelque chose de meilleur qualité.

 

Concernant la vulgarité que j'ai pu voir dans certaines scènes de cet anime ou d'autres ecchis. C'est évidemment très subjectif cette notion de vulgarité. Pour ma mère, utiliser le mot "bouffer" est extrêmement vulgaire, alors que pour moi, c'est plus familier que vulgaire. Je ne dis pas que tout l'anime l'est (loin de là), je trouve que le nombre de scènes que je considère comme tel est trop élevé.

 

@Mutsurini : "Tu cites NozokiAna qui est bien plus vulgaire (c’est un H sans image de pénétration)"

Bon là, on peut débattre de ça pendant des jours. Mais le niveau de vulgarité n'a strictement rien à voir avec le niveau "d'explicisme" (je trouve pas le bon mot mais tu me comprends). C'est pas parce que Nozokiana est explicite qu'il est vulgaire. Et vice-versa. La plupart des gens considèrent que roter et péter à table, c'est vulgaire, et ça n'a rien avoir avec le sexe. C'est une notion proche du grossier. Au lieu de dire que certaines scènes étaient vulgaires, j'aurais pu dire grossières. Et quelque-chose de grossier, c'est quelque chose qui n'est pas fin, pas délicat (wiktionary, je repique la définition). Donc je trouve que ces deux termes sont appropriés pour qualifier des scènes qui se contente de "copier" ou de "mimer" des actes sexuels ou de faire des gros plans à tout va, sans la moindre petite recherche artistique et sans justification (ça tombe comme un cheveu dans la soupe). C'est gros, c'est lourd, c'est grossier => c'est vulgaire. Après j'ai trouvé certains moments vulgaires aussi dans Nozokiana mais vu le niveau général du manga, je pardonne. A la base, si je cite ce manga, c'est parce qu'il fait partie de ce que j'appellerais une oeuvre "essentiellement érotique", càd dont l'érotisme est le but premier (contrairement à bcp d'ecchi qui sont plutôt des comédies avec un érotisme léger). Déconseiller Monster Musume à ceux qui aime plutôt Nozokiana revient donc à dire que je déconseille Monster Musume à ceux qui recherche quelque-chose d'"essentiellement érotique" (Monster Musume étant plutôt une comédie humoristique-érotique). De même, je dis que je déconseille à ceux qui aime Bleu Indigo, c'est manière de dire que je déconseille Monster Musume à ceux qui cherche plutôt un ecchi très "fleur-bleue". A aucun moment dans ma chronique, je ne cite Nozokiana comme un exemple d'ecchi à suivre, je n'ai donc pas très bien compris ton intervention à ce niveau-là. Sinon, merci pour ta chronique, c'est autant donner un autre point de vue.


Modifié par Arhimasura, 23 mars 2016 - 02:15.

  • 0

#16
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 513
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Bouquineuse

Réputation : 200 (Une Star !)

Pour ma part quand j'utilise le mot "zoophilie" dans ma chronique, je l'utilise sur le ton de l'humour. J'ai d'ailleurs fait suivre la phrase d'un smiley "tire la langue" pour bien le signifier. Je ne suis pas en train de dire que quelqu'un qui aime Monster Musume est zoophile (ça serait complètement débile). D'ailleurs, je ré-insiste sur le fait que j'adhère complètement au concept de base (les filles moitié animal).

 

C'est certes utilisé sur le ton de l'humour, et j'ai bien vu que tu n'accuses personne mais c'est quand même un peu à côté de la plaque vu qu'on parle de personnages aux caractères humains. (beix est très bien revenu là-dessus juste avant donc pas la peine que je répète la même chose)

 

 

Concernant la limite d'âge que je mets en fin de chronique, il ne s'agit évidemment pas de dire que ceux qui ont 25 ans ou moins vont aimer et que ceux qui ont plus de 25 ans ne vont pas aimer. Je pense juste que Monster Musume est un anime qui plaira plutôt aux plus jeunes. Donc j'ai mis 25 ans comme ça, on peut évidemment aimer cet anime à 30, 40 ou 50 ans... Mais de manière générale, j'ai l'impression que les amateurs de manga plus âgés, qui n'ont pas forcément autant de temps qu'un étudiant pour regarder des animes, préféreront zapper Monster Musume pour quelque chose de meilleur qualité.

 

 

Il n'y a pas de question d'âge ici, juste une question de goûts. (même si les gouts évoluent avec l'âge tu vas me dire, alors oui: mais pas forcément dans le même sens pour tout le monde)

Ensuite tu parles de "meilleure qualité" selon tes critères personnels, rien à voir avec le temps libre que tu as ou ta situation sociale. Pour certains ce sera MonMusu la "meilleure qualité", pour d'autres ça sera To Love-Ru, certains leurs préfèreront Maken-ki,etc... Il n'y a rien d'absolu, aucun bon goût universel ou aucune norme qui puisse s'établir à chacun. Donc parler d'âge n'a aucun sens. (à part pour le moins de 16 ans, je pense que ça devrait quand même être écrit en gros quelque part  :unsure: )

 

 

Concernant la vulgarité que j'ai pu voir dans certaines scènes de cet anime ou d'autres ecchis. C'est évidemment très subjectif cette notion de vulgarité. Pour ma mère, utiliser le mot "bouffer" est extrêmement vulgaire, alors que pour moi, c'est plus familier que vulgaire. Je ne dis pas que tout l'anime l'est (loin de là), je trouve que le nombre de scènes que je considère comme tel est trop élevé.

 

 

Quand je parlais de vulgarité je parlais d'abord de celle de ta chronique en fait. ^^'

 

 

@Mutsurini : "Tu cites NozokiAna qui est bien plus vulgaire (c’est un H sans image de pénétration)"

Bon là, on peut débattre de ça pendant des jours. Mais le niveau de vulgarité n'a strictement rien à voir avec le niveau "d'explicisme" (je trouve pas le bon mot mais tu me comprends). C'est pas parce que Nozokiana est explicite qu'il est vulgaire. Et vice-versa. La plupart des gens considèrent que roter et péter à table, c'est vulgaire, et ça n'a rien avoir avec le sexe. C'est une notion proche du grossier. Au lieu de dire que certaines scènes étaient vulgaires, j'aurais pu dire grossières. Et quelque-chose de grossier, c'est quelque chose qui n'est pas fin, pas délicat (wiktionary, je repique la définition). Donc je trouve que ces deux termes sont appropriés pour qualifier des scènes qui se contente de "copier" ou de "mimer" des actes sexuels ou de faire des gros plans à tout va, sans la moindre petite recherche artistique et sans justification (ça tombe comme un cheveu dans la soupe). C'est gros, c'est lourd, c'est grossier => c'est vulgaire.

 

 

 

Après j'admets que je le résume de façon un peu rapide, mais il faut dire ce qu'il en est vraiment: la seule raison pour laquelle il n'est pas catégorisé H c'est parce qu'il n'y a pas de représentation directe de l'acte sexuel.

Ensuite pour le mot "vulgaire". Je pense qu'après coup "cru" serait bien plus approprié (je pense d'ailleurs que c'est ce que tu cherchais avec "explicisme" ^^ ) pour Nozokiana. Alors je n'ai pas lu Nozokiana en entier mais de ce que j'en ai lu les scènes explicites n'arrivent pas moins comme un "cheveu dans la soupe" que les scènes ecchi dans MonMusu...  :unsure: Je veux dire, la plupart de ces scènes partent du voyeurisme, il y a donc un peu d'opportunisme derrière, donc une part de hasard... Et c'est pas vraiment une justification le hasard. Mais bref... Je ne vois pas en quoi représenter une "mimique" ou une "copie" de l'acte sexuel est plus grossier que de représenter l'acte réel.

 

 

 Déconseiller Monster Musume à ceux qui aime plutôt Nozokiana revient donc à dire que je déconseille Monster Musume à ceux qui recherche quelque-chose d'"essentiellement érotique" (Monster Musume étant plutôt une comédie humoristique-érotique). De même, je dis que je déconseille à ceux qui aime Bleu Indigo, c'est manière de dire que je déconseille Monster Musume à ceux qui cherche plutôt un ecchi très "fleur-bleue". A aucun moment dans ma chronique, je ne cite Nozokiana comme un exemple d'ecchi à suivre, je n'ai donc pas très bien compris ton intervention à ce niveau-là. Sinon, merci pour ta chronique, c'est autant donner un autre point de vue.

 

 

Je me suis mal exprimé quand j'ai écrit que tu prenais Nozokiana "en exemple". Je ne voulais pas dire que tu le prenais comme une référence ou quoi que ce soit, j'avais surtout l'impression que tu voulais comparer les deux alors que comme tu le dis ils n'ont pas grand chose en commun. (et pourtant les reproches que tu fais à MonMusu semblent quand même être de ne pas plus ressembler à un Nozokiana: moins d'humour ecchi/plus de sensualité, plus de romance etc...)


  • 0





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ