Aller au contenu


Fullmetal Alchemist - Brotherhood


6 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet
Fullmetal Alchemist: Brotherhood
Hagane no Renkinjutsushi 2009
- El Alquimista de Acero - Hermandad
- 鋼の錬金術師 (2009)
- Стальной Алхимик
- Цельнометалический Алхимик
- الخيميائي المعدني الكامل: الأخوة
- पूर्ण धातु कीमियागर: ब्रदरहुड
- 鋼の錬金術師 FULLMETAL ALCHEMIST
- 鋼之鍊金術師BROTHERHOOD
2009 - 2010
Action - Aventure - Comédie  
64 EPS 25 mins  (Terminé)
Crée par      ARAKAWA HIROMU
Réalisé par  BONES
Licencié par Dailymotion - DIRECT STAR - Dybex - GongVision - MANGA - [MCM]
  • test
L'alchimie existe pour permettre aux hommes d'améliorer leur quotidien. Pour pouvoir l'utiliser, ils doivent comprendre un principe fondamental : pour chaque chose créée, il faut en sacrifier une autre. C'est le principe de l'échange équivalent. Edward et Alphonse Elric l'ont appris à leurs dépens.

Pour retrouver ce qu'ils ont perdu, les deux jeunes frères s'engagent dans l'armée d'Amestris et, à la solde du gouvernement, tentent de calmer les nombreux conflits à l'aide de leur alchimie. Leur quête de la pierre philosophale les mènera vers de nouveaux amis, vers un complot à l'échelle nationale et vers une vérité plus que terrifiante. Réussirontils à déjouer les plans de Father ? Et qui se cache derrière ce physique si familier ? Qu'avons-nous ici, entre les mains, est-ce l'espérance ou le désespoir ?

-Kessy-
Source : Animeka
 
J'aime (3)
J'aime pas (0)
Remercier (0)
 
Favoris
A voir
vu
Abandonner
Recommander
Uploadeurs


  • 0

MalaSuerte
(x13) -

#2
XJapan

      Roi du Forum - The Predator's King

  • messages 1 866
  • Inscrit(e) : 23 juillet 2010

  • Humeur du actuel : Blah

Réputation : 288 (Une Star !)
Il s'agit surement de l'anime de l'année !

Contrairement à la première série de FMA qui ne suivait pas trop le manga (excepté au début), FMAB lui colle parfaitement au manga.

J'ai comparé les images de l'anime avec les pages du manga c'est la même chose (pas a 100% non plus hein ^^)

Même les dialogues sont repris bulle par bulle !

Sinon pour en revenir à l'anime.

Cette 2ème "version" de FMA est beaucoup plus sombre que la première. On s'immerge dans les personnages encore plus vite et plus intensément que dans le premier volet.

On apprend beaucoup plus de chose également. Dans le premier volet Hohenheim explique comment il est devenu ce qu'il est mais sans entrer dans les détails. Ici vous aurez droit à un historique et une biographie complète ! Ainsi qu'une origine totalement différente.

Vous en saurez plus également sur les homonculus, leur origine, leur motivation, leur faiblaisse etc.

Vous aurez droit également à des bon moments comique et à beaucoup de moments émotion !

Graphiquement rien à dire c'est propre et fluide, ca se mange sans faim on en redemande toujours plus même quand c'est fini.

A voir absolument !
  • 1
Image IPB Image IPB
N'oubliez pas de lire ceci :

#3
KaminoKrebs

  • messages 64
  • Inscrit(e) : 08 mai 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 23 (Neutre)
De la série, je n'ai vu que celui ci. Pas de comparaison possible donc.
C'est un très bel anime. Je le gardai en réserve pour un jour où je serais un peu blasé du reste parce que marre de voir des trucs "pas trop mal". Je voulais voir du bon, très bon, le genre de truc qu'on peut revoir dans les quelques mois qui suivent la première vue. FullMetal Alchemist Brotherhood en fait parti.
Le Charadesign m'a bien plu. Normal que pour des bonnes séries, le charadesign se distingue du reste des animes.
Du côté des personnages, je pense pouvoir dire facilement que le point fort est qu'aucun personnage n'est lourd et casse couille. Ils ont tous (les personnages principaux) leurs rêves, leurs buts. Pour expliquer cette non lourdeur, je vais prendre Bleach pour exemple : Ichigo qui se casse à l'inconnu, disant qu'il va protéger tout le monde, il se fait rétamer, et pourtant, au combat suivant, il dit encore qu'il va protéger la personne derrière lui, tout en se faisant rétamer 5 secondes plus tard. De même, Inoue avec ses "Kurosaki-kun" à répétition. Donc, tous les personnages (je pense surtout aux héros et perso qui reviennent très régulièrement) restent mesurés malgré les difficultés. De manière général, les personnages sont d'une grande classe. A part les gros vilain en fait, qui peuvent par moment être bien lourds.
L'histoire est bonne, bien mise en scène. Le tout se tient bien, pas d'incohérence majeur. Rien qui ne m'aie fait grimacer en tout cas. C'est donc soit bien ficeler, soit bien enterré dans la masse des épisodes.
Il y a de la bonne baston, du sang (pas trop, mais suffisamment, un peu d'humour. J'émettrais peut être quelques regrets pour la bataille finale contre le méchant qui part légèrement en couille. Rien de bien méchant, mais on s'y perd dans les objectifs du méchants. Disons que : "jusqu'où est il possible d'aller dans ce monde d'alchimie". J'en dirai pas plus.

En résumé, si vous cherchez une bonne série, vous pouvez vous lancer dedans. 64 épisodes, que j'ai vus en 3 jours. En ce qui concerne la note, j'hésite. D'habitude je ne mets pas de point et demi. Ca vaut plus qu'un 4/5, c'est certain. Donc je vais mettre 4.5/5 (c'est le premier que je note entre 4 et 5) juste derrière Code Geass et One Piece. Considérez ça comme un 5. Il me faudrait un 2e Code Geass pour mettre à nouveau 5 je pense.

Modifié par KaminoKrebs, 13 juin 2011 - 11:27.

  • 2

#4
Karasa

      Dénicheur d'hors-la-loi

  • messages 2 118
  • Inscrit(e) : 30 décembre 2009

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 414 (Adulé !)
Pour chaque chose reçue, il faut en abandonner une autre de même valeur. Cette version modifiée de la célèbre phrase de Lavoisier (Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme) est ce qu'on appelle le principe de l'échange équivalent dans Fullmetal Alchemist. C'est une loi fondamentale en Alchimie, celle qui régit ses pratiquants. Ces derniers sont capables de modifier la composition physique d'un objet et ainsi, la détruire ou la remodeler afin de créer un nouvel objet. On découvre Edward et Alphonse, deux jeunes alchimistes qui ont transgressé cette loi en tentant de transmuter leur défunte mère. Cet acte affreux a couté le bras et la jambe d'Edward et pour Alphonse, son corps tout entier. Conscients de leur faute impardonnable, ils décident de trouver un moyen de récupérer leur corps.

Voici à peu près le début de ce Fullmetal Alchemist Brotherhood (FMAB), et, par la même occasion, celui de Fullmetal Alchemist (FMA) de 2005. Le but de cette nouvelle série est l'adaptation plus fidèle au manga d'Hiromu Arakawa. FMA divergeant beaucoup pour la simple et bonne raison que la manga était encore en publication, l'intérêt pour FMAB est donc évident ! Cependant, pour ce qui est de l'adaptation... Qui est McDouglas (épisode 1) ?! Bien que ça n'entache pas l'intrigue, j'ai pas trop compris la raison de son apparition. Ensuite, et là c'est dommage, l'arc de la ville minière où l'on nous introduit le personnage de Yoki (alchimiste profitant de la pauvreté d'une ville pour se remplir les poches) est absente ! Par conséquent, lorsque l'on voit aux côtés de Scar m'a entonné puisque l'on explique très tard d'où il vient. Pourtant, cet arc était présent dans FMA, pourquoi l'avoir retiré ? Et bien sûr, quelques passages mineures manquants ou remis à une scène ultérieure (Armstrong et le mari de Curtis exhibent leurs muscles à un moment différent du manga).

Passé ces quelques détails, passons aux raisons du pourquoi je classe ce shonen comme une œuvre totalement hors du commun ! C'est une série à 64 épisodes, laissez-moi vous dire que je n'ai pas ressenti de lenteur, il y a très très peu de scènes inutiles (pour ne pas dire aucune), tout y est absolument bien calculé pour éviter que le scénario partent dans les choux. Le découpage est réussi, même si le dernier arc s'étend sur une dizaine d'épisodes alors qu'un seul jour est représenté, il y avait tellement d'étapes à montrer, c'est légitime.

64 épisodes découpés en plusieurs arcs (rien à voir avec la même définition pour des séries comme Naruto, où ici, on a quand même un fil conducteur qui les lient) présentant le voyage de nos jeunes alchimistes à la recherche de la Pierre Philosophale, artefact qui semble être leur seul moyen de récupérer leurs corps. Déjà là, on s'éloigne du cliché habituel de la QDI (Quête à Durée Indéterminée) ! Je trouve ça original que nos héros ne sont pas en quête de puissance, de gloire, de reconnaissance. Ils veulent juste réparer la faute exceptionnelle qu'ils ont commise et c'est tout !

L'histoire s'écrit ici avec un grand H ! Honnêtement, pour moi, le scénario a du répondant. Le thème de l'alchimie est très bien amené et fait partie intégrante de l'intrigue (par exemple, il y aura des fois où l'on remet en question son utilisation), elle peut exister sous plusieurs formes et a de nombreuses utilisations (curatives, offensives...), c'est une science qui n'a pas encore dévoilé tous ses secrets et ceci, on le verra (notamment dans le concept de la Porte la Vérité), chaque personnage a sa propre vision de l'alchimie et ça, j'aime ! Le scénario est aussi ponctuée par de nombreux rebondissements, la plupart des situations ne sont pas prévisibles, et de moments forts en émotions.

Spoiler


Évidemment, l'histoire ne serait rien, pour ma part, sans cet univers si travaillé. En effet, le pays d'Amestris n'est qu'une annexion de plusieurs pays et ne cesse d'agrandir son territoire. C'est un pays qui a une histoire fondée (les évènements tragiques de Xerxes ou la bouleversante, mais ô combien réussi, extermination des Ishbals ou comment installer un message fort sur la croyance en un Dieu) et qui se base sur son patrimoine pour évoluer (le Führer à faire tomber). En fait, c'est simple, l'histoire ne dure pas de l'épisode 1 au 64, non ! Pour moi, c'est bien au-delà, c'est tellement bien fait qu'il y avait une Histoire avant et après l'anime. Et puis, les différents lieux que visiteront Ed et Al ont tous une identité. Et oui, il arrivera souvent que nos héros reviennent dans des villes précédemment visités (comme Central ou Resembool). Pour moi, je trouve que ça renforce la crédibilité et la profondeur de l'univers proposé.

D'autant plus que les personnages sont réussis ! La série nous offre une galerie de personnages travaillés (Ahhh décidément Greed est mon préféré, aux côtés de Wrath), ceci est valable aussi pour les personnages secondaires et aussi les ennemis ! Je veux dire par là, que l'on a affaire des protagonistes ayant chacun leur motivation, une histoire, des convictions, des liens avec d'autres personnages. Les Homonculus ont suffisamment de contenu pour que l'on s'attache à eux, franchement, c'est la classe d'avoir des ennemies représentants les sept péchés capitaux de l'Homme ! C'est varié (l'amitié Mustang-Hughes, la cupidité de Greed, le charismatique Kimblee qui adore les explosions produites de sa main, les habitants de Xing...) et contribue beaucoup au, encore une fois, monde d'Amestris.

Un petit détail sympa aussi : les protagonistes grandissent ! Visualisez un épisode au début de la série et un autre vers la fin, la différence de taille et de dessins sont évidents. Démarrant sur des visages arrondis, à tendance kawaii, au fil de la série, les visages deviennent plus adultes, plus matures j'ai trouvé. Ce n'est pas une différence technique dont je parle (de plus, 1 an sépare le premier épisode du dernier), mais vraiment du dessin qui devient plus réaliste. Preuve que l'intrigue prend du temps et que l'on ne trouvera pas la Pierre Philosophale en deux coups de cuillères à pot.

Du côté de la réalisation, Bones fait, comme d'habitude, un boulot d'enfer ! À part quelques rares scènes où l'on voit des failles sur la modélisation, cette dernière est bien réussi, à l'image du manga pour moi. Les lieux sont également fidèles au manga, je n'ai rien à redire là-dessus. Pour ce qui est de l'animation, elle est propre et surtout très fluide lors des combats, une gymnastique de la caméra inouïe qui donnent un visuel vraiment hallucinant ! Mention spéciale aux très jolies flammes de Mustang, un véritable régal pour les yeux !

Ah oui les combats ! Et oui, on est dans un shonen, on s'attend à avoir une multitude d'affrontements rien que pour le fan service... Eh bien ici, j'en ai pas eu l'impression (enfin là, ça concerne FMA en général), non seulement les combats sont utiles (dans le sens où l'on ne peux pas faire autrement) mais ils sont très beaux ! D'autant plus qu'il n'y pas que les héros qui se battent et que parfois, ils ne termineront pas forcément. Je veux dire, on aura souvent des combats qui seront interrompues.

Spoiler


La bande-son, quand à elle, est simple. Les thèmes ne sont pas mauvais mais je trouve dommage que l'on entende souvent la même mélodie au violon, oui, on n'a pas le choix quand on a 64 épisodes à transcrire musicalement, mais étant donné que l'OST est plutôt fourni, j'aurais préféré que ce soit plus varié. Enfin, heureusement que les génériques rattrapent ! Pour tout vous avouer, j'ai rarement zappé les génériques tellement ils sont réussis. Visuellement, les personnages sont bien mis en valeur, ça bouge beaucoup, les effets spéciaux sont là, c'est très propre ! Musicalement, on aime ou on n'aime pas, mais le deuxième ainsi que le cinquième opening restent les plus réussis (pour l'animation dans le premier, et pour l'effet de la pluie ainsi que les personnages qui pleurent pour le second), ce sont donc des génériques ayant beaucoup de caractère pour moi. Cependant, aucun générique n'a réussi à détrôner l'un des opening préférés tous animes confondues, le 4ème de FMA (Rewrite). Pour finir, on notera que certaines voix ont été modifiées par rapport à FMA, (notamment celle d'Envy) mais dans l'ensemble, c'est du bon boulot.

Je regretterai juste que la dernière partie soit un peu trop baignée dans le fantastique. Un peu too much j'ai trouvé.
Spoiler


FMAB est donc un anime mettant en place une histoire très complête, une fin réussie, une réalisation quasi sans-faille, un thème original, un univers profond, beaucoup de discussions au détriment des combats (ce qui n'est pas une mauvaise chose). Un œuvre mature comparé aux autres shonen (c'est quand même gore par moments), en clair : Lancez-vous corps et âme dans cette aventure !

Fullmetal Alchemist (les deux séries) meilleur shonen de tous les temps ? Sûrement ! Du moins, il doit être très bien placé.
  • 5

Image IPB


#5
Ovi

  • messages 17
  • Inscrit(e) : 01 janvier 2011

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 3 (Neutre)
Ohayo,

J'avais adoré FMA. Mais là, je dirais pour ainsi dire, qu'il n'y a même pas de comparaison. Et pourtant j'ai vraiment adoré au plus haut point.

A ceux qui disent que cette série est bien. Je réponds simplement, que, d'abord, c'est non pas une série, mais une véritable saga. Et que depuis les histoires de la Grèce antique, la bible, ou je ne sais quel autre récit légendaire. FMA Brotherhood tiendra sans doute une place mémorable au-delà des générations.

S'il est dommage que la qualité graphique baisse au fil des épisodes. L'histoire est telle, que personne ne doit, ni ne peut passer à côté.

La note pour les publications est malheureusement limitée à 5. Mais même s'il y avait moyen de décupler, de centupler, la note. Et même plus encore. Cela ne sera jamais suffisant. Il y a les manga, bons ou moins bons. Ceux que l'on aime, ou pas. Et il y a FMA Brotherhood.

Magnifique, sublime, époustouflant, sidérant, passionnant, prenant. Rien ne pourra arriver à la cheville de FMA Brotherhood avant longtemps.

Quel dommage que l'UNESCO ne protège pas les manga. Cette sage, ce chef d’œuvre tient sa place au niveau de la culture mondiale.

Domo arigato gozaimasu mina. En particuliers à ceux qui m'ont permis de la découvrir.

Ovi

PS : Quant à ceux qui ne connaissent pas encore.
64 épisodes d'environ vingt quatre minutes. Sans couper les génériques, car ils ont tous leur place. Et sur la fin il y a souvent un petit plus à suivre.
Cela représente 1536 mn soit 25,6 heures environ, durant lesquels l'idée d'aller manger, boire, ou d'assouvir quelque besoin biologique que ce soit, vous paraitra inadmissible et superflu.
Il est préférable de prévoir un ravitaillement à proximité. Et pour le reste . . . à chacun de voir . . . :)

Afin d'éviter tout stress dû au téléchargement trop lent, et à l'attente interminable. Je pense qu'il est également préférable de les avoir tous à l'avance. Ou du moins, d'avoir une avance confortable, entre visionnage et chargement
:taran:
  • 1

#6
stargks

  • messages 14
  • Inscrit(e) : 01 août 2010

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 0 (Neutre)
TRES BON MANGA!!

mais faut savoir une chose l'histoire de ce manga reprend la suite d'une des videos a debloquer dans un jeu de fullmetal alchimist qui n'est jms parue en france.... on peut tout de meme la lire si on avait acheter un des tomes qui etait vendu avec .....
un bonus qui etait la retransmission de la video en question en image et bule(en manga)...
voili voilou
  • 0

#7
kururugi

  • messages 1
  • Inscrit(e) : 16 novembre 2012

  • Humeur du actuel : Aucun choisi

Réputation : 0 (Neutre)
Magnifique série, sa fait un moment que je le cherché, Merci beaucoup.

Modifié par kururugi, 17 novembre 2012 - 00:10.

  • 0





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServ