Aller au contenu


Anime de la semaine : Manyuu Hikenchou

Manyuu Hikenchou Ecchi Aventure

4 réponses à ce sujet
  • Vous ne pouvez pas répondre à ce sujet

#1
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 648
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Détendue

Réputation : 246 (Une Star !)

Bonjour à tous ! Cette semaine on se retrouve pour une chronique ecchi.

Ecchi ? Moi je m’en vais alors.

Hein ? Non ! Attends ! Il existe de bons animes ecchis !

Ah oui ? Tu peux m’en citer ?

Rien que parmi les chroniques déjà faites: Elfen Lied, Colorful, B Gata H Kei…

Pfff, d’accord je vais rester un peu. Tu vas parler de quoi ?

Manyuu Hikenchou.

Je me casse !

Non ! Reviens ! Je te jure que la chronique va être bien ! Noooooooooooooooooooooooooon…

 

 

 

Manyuu Hikenchou

Déconseillé aux moins de 16 ans.

 

 

2395.jpg

 

 

Manyuu Hikenchou est un anime produit par le studio Hoods Entertainment (Nazo no Kanojo X, Drifters) et réalisé par Kaneko Hiraku (Seikon no Qwaser, Valkyrie Drive: Mermaid) et diffusé pendant la saison d’été 2011 au Japon et non-licencié en France. Il est tiré du manga éponyme de Konchiki, publié entre 2007 et 2011 au Japon.

 

mixd.png

Avant tout voyage il faut préparer ses vêtements. Même dans un ecchi étonnamment.

 

 

Quelques mots avant de commencer, pas besoin de s'ecchiter.

 

Avant de commencer à parler de l’anime en lui-même, parlons un peu du genre qu’est le « ecchi ». Peut-on parler d’un genre à part entière d’ailleurs ? Car un anime ecchi n’est rarement, voire jamais, qu’exclusivement un ecchi. Un anime est dit ecchi alors qu’il peut s’agir en réalité d’un anime d’aventure, de fantasy, de S-F ou en encore d’un slice of life. Une « aventure ecchi » et une « aventure tout court » n’ont pas de principes narratifs fondamentalement différents, les deux pourraient même raconter la même histoire. La seule différence relève donc de l’utilisation de mécaniques propres au ecchi. On pourrait les énumérer pendant plusieurs heures: scènes de nu, poses et tenues suggestives, pantyshots, Gainax bounce, etc… pour ça l’imagination est sans limite.

Disons donc simplement qu’il s’agit d’un type de fanservice basé sur la focalisation de la représentation de la sensualité et/ou de la sexualité des personnages féminins. Oui, car pour une raison qui m’échappe l’équivalent masculin n’est pas considéré comme du « ecchi », mais juste comme du fanservice. (ou bien s’il porte un nom il m’a échappé)

Puis vient la question fatidique: qu’est-ce que ça apporte ? Comme tout fanservice, on pourrait dire que ça n’apporte objectivement pas grand chose. Que ça ne fait que donner aux fans « ce qu’ils ont envie de voir » avec du superflu, du « bonus », qui n’ajoute rien au récit. En partant de ces principes, le ecchi n’aurait en fin de compte pas d’autres raisons d’être que de montrer des seins et des fesses parce que c’est ce que son public veut voir ? En tout cas c’est la réputation, méritée ou non, que se sont fait les animes ecchis au cours du temps.

 

Là vous commencez à vous demander « pourquoi il raconte tout ça ? » et c’est maintenant qu’on y arrive. Et si on traitait Manyuu Hikenchou sans, dans un premier temps, prendre en compte tout le ecchi ? « C’est pas possible ! » me diront ceux qui ont regardé les 30 premières secondes du premier épisode. (soit environ 90% des gens qui ont essayé l’anime) C’est néanmoins ce que je vais essayer de faire ici afin de confirmer ou d’infirmer les questions précédentes.

 

 

bk2f.png

Je me demande si les méchants d'anime ont les même stylistes et maquilleurs spécialisés dans les looks de méchants.

 

 

Synopsis 0% ecchi.

 

Dans un monde parallèle au nôtre, en pleine époque d’Édo au Japon, la taille de poitrine des femmes est le principal indicateur de statut social: les femmes aux formes les plus opulentes peuvent prétendre au pouvoir et à la richesse, celles aux poitrines les plus menues ne feront jamais rien de leur vie. C’est dans ce monde qu’un clan de guerriers et de de guerrières samouraï, les Manyuu, possédant un pouvoir particulier: celui de pouvoir réduire la taille des poitrines. Le clan Manyuu se sert donc de cette capacité pour conserver la hiérarchie et les privilèges du pouvoir en place, et ainsi maintenir l’ordre dans la société.

Néanmoins le clan se retrouve dans une position délicate alors que Chifusa Manyuu, héritière légitime, car la seule à être capable d’absorber les poitrines qu’elle enlève, se révèle être contre le système et veut mettre un terme à la domination des grosses poitrines. Elle décide de s’enfuir à travers le pays et avec l’aide de Kaede, son amie et servante, de partir en quête d’un pouvoir légendaire « le flux des seins ». Un pouvoir capable de faire diminuer mais aussi augmenter la taille des poitrines grâce auquel Chifusa compte mettre fin à l’inégalité entre les femmes. Mais le clan Manyuu ne compte pas se laisser disparaître et lance ses assassins à leurs trousses.

 

 

skhk.png

Un personnage principal avec une forte poi- euh… conviction !

 

 

L'important c'est la personnalité !

 

Si de nombreux personnages importants vont et viennent tout au long de l’histoire, ce sont surtout Chifusa et Kaede qui sont au centre du récit. Les deux sont plutôt bien développées, et si leur relation n’évolue pas beaucoup pendant leur voyage, de nombreux flashbacks viennent approfondir leur passé commun pendant toute la série, avec un rythme efficace, si bien qu’on s’attache assez rapidement à elles et aux enjeux de leur quête. Parmi les autres personnages importants on peut citer Kagefusa Manyuu, la demi-soeur de Chifusa que le clan envoie à sa poursuite, mais dont le développement reste assez limité, comme celui de son frère Muneyuki et de sa servante Ouka Sayama: tant de noms et de personnages importants pour le contexte et l’histoire, mais aux rôles finalement assez insignifiants dans l’aventure des deux « réelles » protagonistes. D’ailleurs, même si Kaede tient surtout semble surtout avoir un rôle comique elle a en réalité toute son importance, car en plus d’être une sorte de moteur pour l’histoire, contrairement à Chifusa, elle n’a pas de poitrine. Ce qui fait d’elle le témoin parfait de ce que subissent les femmes tout en bas de l’échelle sociale.

 

 

lz0u.png

Tiens ? Ça flotte tant que ça ? Au moins c'est pratique.

 

 

Si c'est gros il n'y a pas besoin de détails...

 

Le gros problème de cet anime est clairement sa réalisation assez inégale. La musique a le mérite de ne pas être mauvaise, elle accompagne le récit et est toujours dans le bon ton, mais sans pour autant être inoubliable. L’animation, de son côté connaît de nombreux défauts, et parfois certains personnages n’ont pas la même tête dans le même épisode. Les détails sont souvent grossiers et laissent à désirer, comme les décors, un peu trop simples et peu inspirés. Au final seules les scènes d'action sont bien réalisées et assez lisibles, ainsi que le chara-design qui s’en sort à peu près en proposant une galerie de personnages assez variés, même si peu originaux.

 

 

kyil.png

Forcément j’allais finir par épuiser mon stock d’images habillées…

 

 

Ce n'est pas vraiment une conclusion, donc ça sera mieux que d'habitude.

 

Maintenant que j’ai à peu près fait le tour des points que les chroniques abordent habituellement, revenons sur le ecchi dans cet anime.

Pour faire court, dans le too much, c’est peut-être un des pires que j’ai pu voir. Comme vous l’aurez compris, c’est surtout sur les seins que se focalise l’attention, en particulier sur les très gros… que-dis-je: les énormes. Au point qu’ils n’ont plus de forme, ni même qu’ils ne ressemblent encore à autre chose que deux baudruches géantes. Et dans ce cas-là, j’ai une question: si le fanservice consiste « à donner au public ce qu’il veut voir », y-a-t’il des gens qui veulent voir ça ? Car ce n’est ni attrayant, ni excitant, ni… rien, c’est juste ridicule.

Et si c’était ça le but ?

Et si Manyuu Hikenchou n’était qu’une parodie de ecchi ? Un anime qui se moque des excès que l’on peut trouver dans le genre ? Personnellement c’est la conclusion à laquelle je suis arrivé, même si je ne suis pas dupe et qu’il y a certainement aussi derrière tout ça une volonté assumée d’en faire trop pour le fanservice. 

 

Et enfin, qu’est-ce que le ecchi apporte au récit de Manyuu Hikenchou ? 

D’abord une thématique, en parallèle de l’esprit très « Robin des bois » de Chifusa qui veut voler aux riches pour donner aux pauvres, on y retrouve une critique de la dictature des normes, notamment sur les critères de beauté. Dans ce monde où la norme pour la beauté est une espèce de monstruosité mammaire, que l'on exhibe et agite par tous les moyens possibles sans retenue à chaque épisode, jusqu’au dégoût, pour nous spectateurs. Le seul moment de soulagement, et j’ai presque envie de dire « de beauté » dans cet excès permanent de nudité ridicule, c’est quand un peintre demande à Kaede (pour rappel, celle qui a une petite poitrine) qui représente pour lui un idéal, de poser nue. Seul moment de nudité pudique et sensible, à contre-courant dans la forme et dans le fond, on en vient forcément à préférer ce moment à tout le reste, et donc à remettre en cause les normes qu'on nous a imposées jusque-là.

On retrouve aussi un fort message de l’importance des femmes dans la société, à travers la maternité, la sororité et plus largement un message sur l’amour de tous et par tous quel que soit sa forme, et en particulier l'importance de la famille.

Mais vraiment… la surabondance de ecchi écrase tout ça. S’il sert en quelque sorte à faire passer ces messages il les rend aussi illisibles, et même les dessert en en faisant trop. 

 

Ainsi je ne peux pas recommander Manyuu Hikenchou, même s’il est étonnamment très riche dans le fond, il est totalement irregardable à cause du ecchi de mauvais goût quasi-permanent. La prochaine fois je choisirai un ecchi plus simple et moins extrême, un que je pourrai vous conseiller de regarder dans ma conclusion !

 

 

Merci de m'avoir lu ! N'hésitez pas à donner votre avis (surtout s'il est différent du mien) et je vous donne rendez-vous dans 2 semaines pour la prochaine chronique ! :byes: 

 

 

ll0y.png

Écrire tout ça m’a donné faim, je vous laisse !

 

Lien utile:

 

Fiche de l’anime.


Modifié par Mutsurini, 20 mars 2018 - 17:21.

  • 3

#2
beixoultes

  • messages 1 517
  • Inscrit(e) : 23 octobre 2011

  • Humeur du actuel : Fatigué

Réputation : 333 (Adulé !)

ceux qui ont regardé les 30 premières secondes du premier épisode. (soit environ 90% des gens qui ont essayé l’anime)

Je fait partie des 10% restant... j'ai tenu 90 secondes -_-

Plus sérieusement, tu as bien du courage de t'attaquer à un anime à la réputation aussi exécrable... surtout pour en arriver à la conclusion qu'il ne vaut pas le coup (même s'il est bien moins pourri que ce que sa réputation dit, et là-dessus je ne peux que te faire confiance).

Pour moi le plus gros problème de cet anime (et la raison qui fait que presque personne n'atteint ne serait-ce que le premier opening) est son introduction: on commence avec une présentation de l'univers dont le principe de base est, comme tu l'as dit, à vomir, sans sous-entendre que le but sera de dénoncer tout ça (l’héroïne qui se révolte contre le système, on en a aucune idée avant l'opening). S'il y avait eu un ou deux sous-entendu dans ce sens, je pense que j'aurais regardé le premier épisode en entier, quitte à me forcer... après tout j'ai bien regardé des animes comme Shimoseta jusqu'au bout.

Pour comparer à un autre anime qui fait quelque chose de complètement différent que ce qu'on aurait du s'attendre: dès les premières secondes, Madoka met en place une ambiance très différente de ce qu'on attend normalement d'un magical girl. Ce n'est pas grand chose, mais même si après on repasse dans une ambiance niaise et nunuche, ça suffit à faire dire à ceux qui détestent le magical girl "peut-être que ?"
Bon, je ne veux pas non plus comparer Madoka à un anime que je ne connais pas, mais c'était juste pour illustrer comment selon moi ils auraient pu faire une introduction moins rebutante.

Modifié par beixoultes, 19 mars 2018 - 22:23.

  • 1

143369bannireanangelssleeping.png
Voudrais-tu que je t'y emmène? A l'endroit de cette ville où les vœux deviennent réalité.
Veux-tu devenir une mahou shoujo? /(O ω O)\
Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout.

My anime list
200062bannierelpeas.png


#3
Killer007

      ~OneeSan-Zuki~

  • messages 1 646
  • Inscrit(e) : 30 septembre 2011

  • Humeur du actuel : Hallucinante

Réputation : 70 (Se fait un nom)

Merci pour ta chronique Mutsu, encore une fois l'intro très drôle ! xD

 

Etant un grand fan d'ecchi (comme beaucoup le savent), je me devais de voir cet animé, ce que j'avais fait dès sa sortie, ou plutôt tenté de faire, parce que je n'ai pas pu tenir plus de 2 épisodes. Ehh oui, même le grand Killer n'a pas pu accrocher au délire.

A vrai dire, je l'ai même trouvé écœurant et profondément débile.

 

J'avais l'impression de voir Gantz à force de voir des si gros seins... Et puis on peut dire que le concept est sympa, qu'il y a une symbolique derrière, mais le scénario est tellement mauvais que ça en devient risible.

 

Clairement je ne conseil pas, sauf si vous voulez vous rigoler entre potes.


  • 0

Image IPB

Image IPB


#4
SolidSam

      日本語の学習者

  • messages 646
  • Inscrit(e) : 11 juillet 2012

  • Humeur du actuel : Frigorifié

Réputation : 24 (Neutre)

Encore une chronique intéressante, je suis étonné que tu aies pu trouver des points positifs :P .

 

J'ai bien aimé cette introduction. :)


  • 0

#5
Mutsurini

      Captain Neko

  • messages 1 648
  • Inscrit(e) : 13 juin 2012

  • Humeur du actuel : Détendue

Réputation : 246 (Une Star !)

Merci pour vos retours !

 

Je fait partie des 10% restant... j'ai tenu 90 secondes -_-

 

 

 parce que je n'ai pas pu tenir plus de 2 épisodes.

 

Il va peut-être falloir que je ré-estime mes pourcentages alors.  :P

 

 

A vrai dire, je l'ai même trouvé écœurant et profondément débile.

Et puis on peut dire que le concept est sympa, qu'il y a une symbolique derrière, mais le scénario est tellement mauvais que ça en devient risible.

 

Le fait que tu le trouves écoeurant ça me rassure, parce que ça confirme mon hypothèse finale. (et surement du bon sens de ta part aussi ^^')

Pour ce qui est du scénario, justement: il n'est pas si débile que ça, ou alors ça veut dire que celui de Samurai Champloo (ainsi que le déroulement du scénario) est débile puisque c'est à peu près le même. Mais en 2 épisodes c'est impossible à vérifier, c'est sûr. En revanche je reconnais que le concept de base gros seins=richesse/petits=pauvreté est tordu... mais c'est ça qui est beau (en quelque sorte) parce qu'ils arrivent à en faire quelque chose de cohérent derrière.

 

Clairement je ne conseil pas, sauf si vous voulez vous rigoler entre potes.

 

 

Si tu veux te débarrasser de tes potes c'est effectivement une bonne idée... :lol:

Mais non, même ça je ne recommande pas. ^^'

 

 

Plus sérieusement, tu as bien du courage de t'attaquer à un anime à la réputation aussi exécrable... surtout pour en arriver à la conclusion qu'il ne vaut pas le coup (même s'il est bien moins pourri que ce que sa réputation dit, et là-dessus je ne peux que te faire confiance).

À l'origine je ne l'ai même pas regardé dans le but de le chroniquer, c'était vraiment par curiosité (malsaine ? je ne sais plus, c'est trop lointain :lala: ) et ça a été une sacrée surprise d'y trouver tout ça. Mais finalement c'est une bonne chose pour moi qu'il ait cette réputation: j'ai enfin pu faire une chronique sur un anime que (presque) personne n'a vu.

"Il ne vaut pas le coup"... oui et non. Moi je ne le recommande pas, mais quelqu'un qui est vraiment curieux ou très motivé (ou masochiste) il faut qu'il y aille, parce que ce n'est pas mauvais, j'ai vu pire. Il faut juste passer outre le ecchi dégoûtant non-stop (difficile) et c'est presque plaisant à regarder.

 

 

Pour moi le plus gros problème de cet anime est son introduction: on commence avec une présentation de l'univers dont le principe de base est, comme tu l'as dit, à vomir, sans sous-entendre que le but sera de dénoncer tout ça.

 

 

À mon avis ce n'est pas ça le pire problème de son introduction. :beeurk Mais c'est clairement la plus radicale que j'ai pu voir: en une minute la sélection est faite parmi ceux qui ne sont pas prêts à voir la suite.^^'

 

après tout j'ai bien regardé des animes comme Shimoseta jusqu'au bout.

C'est drôle Shimoneta pourtant. Bien meilleur que Manyuu Hikenchou... avec une idée assez semblable derrière en plus. :arf:

 

 

Pour comparer à un autre anime qui fait quelque chose de complètement différent que ce qu'on aurait du s'attendre: dès les premières secondes, Madoka met en place une ambiance très différente de ce qu'on attend normalement d'un magical girl. Ce n'est pas grand chose, mais même si après on repasse dans une ambiance niaise et nunuche, ça suffit à faire dire à ceux qui détestent le magical girl "peut-être que ?"
Bon, je ne veux pas non plus comparer Madoka à un anime que je ne connais pas, mais c'était juste pour illustrer comment selon moi ils auraient pu faire une introduction moins rebutante.

 

 

Je ne sais pas si c'est comparable. Car dans Madoka le changement d'ambiance, de thème et tout ça... il est très net. Il y a clairement un avant et un après, et même le fait de "repasser à l'ambiance niaise et nunuche après" ne laisse pas l'impression que c'est terminé pour autant, le malaise subsiste et tu te doutes que ça va revenir sur le tapis.

Dans Manyuu le grand n'importe quoi de seins géants ne s'arrête pas (excepté à l'épisode que j'ai mentionné) et on n'a aucune remise en cause explicite de ce qu'on nous montre, jamais on essaye de convaincre qui que ce soit que "c'est pas beau ces grosses baudruches qui s'agitent, hein ?". Non, c'est clairement sous-entendu, et même lors de mon premier visionnage j'ai failli passer à côté, je ne m'en suis rendu compte qu'à la toute fin et j'ai dû me repasser l'épisode différent pour être sûr de ce que j'avais compris.

 

 

 encore une fois l'intro très drôle ! xD

 

 

J'ai bien aimé cette introduction. :)

 

:D


  • 1





0 utilisateur(s) dans ce forum

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

Community Forum Software by IP.Board
Licence accordée à : AnimeServ.NET
Design & Code by Bad.Y o/
© 2013 AnimeServanimeserv.net